Le «Momo challenge» cible des jeunes à Longueuil


Vendredi, j’avais fait mention de Momo challenge et des dangers qu’ils comportent chez les jeunes pouvant aller jusqu’au suicide. Cette application ne sévit pas juste dans les autres pays, mais au Canada, au Québec aussi. La police de Longueuil comme d’autres villes d’ailleurs, a émis une mise en garde sur Momo Challenge,
Nuage

 

Le «Momo Challenge» cible des jeunes à Longueuil

 

PHOTOTHÈQUE LA PRESSE

La Presse Canadienne
LONGUEUIL

 

Le Service de police de l’agglomération de Longueuil met en garde les jeunes face au phénomène préoccupant du « Momo challenge ».

Le SPAL a été informé cette semaine que de nombreux adolescents avaient été interpellés par des cyberintimidateurs, par le biais notamment de l’application WhatsApp.

Leur approche est de laisser croire aux jeunes victimes qu’ils savent des choses sur elles. En réalité, ils ne connaissent que ce qui a été publié sur les réseaux sociaux. Ils invitent les jeunes à entrer en contact avec eux, les menaçant de révéler les informations qu’ils possèdent, s’ils ne relèvent pas certains défis.

Le SPAL demande de ne pas ouvrir le lien, et de faire une capture d’écran. Il faut ensuite contacter la police pour signaler l’arnaque.

http://www.lapresse.ca/

Un coureur se blesse sur un dangereux piège installé sur une piste cyclable à Longueuil


Faut vraiment que des gens soient stupides pour faire de tels gestes. Mettre une planche avec de longues vis camouflées par des feuilles dans le but de provoquer des blessures
Nuage

 

Un coureur se blesse sur un dangereux piège installé sur une piste cyclable à Longueuil

 

FACEBOOK

Quelqu’un aurait installé un piège visiblement destiné à blesser les passants sur la piste cyclable du parc Marie-Victorin, à Longueuil.

Quelqu’un aurait installé un piège visiblement destiné à blesser les passants sur la piste cyclable du parc Marie-Victorin, à Longueuil. Un coureur aurait pilé sur une vis.

Les images du piège ont été affichées dimanche sur la page Facebook du Club de course CCC. On voit une planche de bois transpercée de longues vis pointant vers le haut.

Le tout était camouflé sous un tas d’herbe et de feuilles.

«J’ai vu le tas de feuilles par terre et j’ai trouvé ça bizarre, c’était dans le milieu de la track. Normalement, j’aurais sauté par-dessus ou je lui aurais donné un coup de pied comme un petit garçon. Mais cette fois, je ne sais pas pourquoi, j’ai pilé dessus», affirme la victime, Vincent Lepage, en entrevue au HuffPost Québec.

FACEBOOK

Une des vis a transpercé le soulier de M. Lepage, qui a maintenant un trou de quelques millimètres de profondeur tout juste sous le gros orteil.

Lorsqu’il s’est penché pour voir ce qui lui avait fait mal, il a vu les vis qui dépassaient des feuilles. Son compagnon de course et lui-même ont retiré la planche pour la prendre en photo.

Une seconde planche parsemée de vis avait déjà été retirée, probablement par d’autres passants, et se trouvait dans l’herbe. Les deux objets ont été apportés au Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL).

M. Lepage croit qu’il pourrait s’agir d’un geste posé par quelqu’un qui n’aime pas les cyclistes, ou encore par des jeunes qui voulaient faire un mauvais coup.

«Ce n’était pas de la construction, c’était malicieux. On dirait qu’il y a une tendance contre les cyclistes», lance-t-il.

Le coureur, cycliste à ses heures, ne croit pas que la blessure est sérieuse. Il compte toutefois se faire vacciner contre le tétanos au CLSC.

Le HuffPost Québec a contacté le Service de police de l’agglomération de Longueuil. Au moment d’écrire ces lignes, personne n’était disponible pour commenter l’affaire.

http://quebec.huffingtonpost.ca

Une aînée victime d’une arnaque en ligne perd plus de 100 000 $


Comment de fois, qu’il faudra dire que sur internet, quand il est question d’argent, il faut être prudent. Ces fraudeurs, visent des personnes vulnérables et c’est ce qui fait que les mêmes arnaques durent des années, voir des décennies
Nuage

 

Une aînée victime d’une arnaque en ligne perd plus de 100 000 $

 

Une femme âgée de 75 ans a perdu plus de 100 000 $ à la suite d’une fraude par internet qui touche particulièrement les résidents de Longueuil, en Montérégie.

Le Service de police de l’agglomération de Longueuil a révélé jeudi le stratagème utilisé par les fraudeurs qui ont communiqué avec leurs victimes par internet. Les femmes qui s’affichent comme veuves sur les réseaux sociaux semblent être des cibles récurrentes. Les victimes ont discuté avec les arnaqueurs sur Skype, pendant plusieurs semaines, ce qui a créé des liens de confiance.

Les fraudeurs ont ensuite prétendu avoir un urgent besoin d’argent et demandé aux victimes de leur transférer des sommes importantes par l’entremise de compagnies comme Western Union ou Money Gram. La plupart du temps, cet argent aurait été transféré vers des pays comme la Chine, le Maroc ou encore le Congo.

Les fraudeurs laissent croire qu’ils sont généreux et qu’ils vont éventuellement rembourser leur dette, chose qui n’arrive pratiquement jamais.

Le SPAL en a profité pour rappeler aux citoyens les mesures de précautions à prendre contre les arnaqueurs qui sévissent en ligne. Pour éviter une arnaque, les autorités recommandent de ne jamais envoyer d’argent à des inconnus à la suite de telles rencontres sur le web.

Par ailleurs, il est recommandé de consulter des membres de sa famille ou des gens de confiance avant d’avancer tout montant à des inconnus sur internet.

Toute personne qui pense avoir été victime de cette arnaque peut communiquer avec son service de police local. Celui-ci transmettra l’information au centre antifraude Canada.

http://www.tvanouvelles.ca/

Saint-Hubert Un chat perché depuis 3 jours


Un chat a voulu se prendre pour un oiseau, une très mauvaise idée, car un coup monté en haut du poteau d’hydro-Québec, difficile d’en redescendre, Mais ce que je ne comprends pas, comment il se fait que cela a pris 3 jours pour que ce chat, soit secouru. Si les pompiers n’ont pas voulu répondre à l’appel (qui a mon avis, ils auraient pu y aller étant donné qu’ils sont équipés pour les hauteurs) un technicien d’hydro-Québec aurait pu se déplacer ..
Nuage

 

Saint-Hubert

Un chat perché depuis 3 jours

 

Un chat perché depuis 3 jours

Crédit photo : Karolanne, Saint-Hubert, MonTopo

TVA Nouvelles

Un chat qui avait visiblement soif d’aventure a choisi de monter tout en haut d’un poteau d’Hydro-Québec, pour ensuite être incapable d’en redescendre, dans l’arrondissement Saint-Hubert, à Longueuil, sur la Rive-Sud de Montréal.

Selon les citoyens qui habitent à proximité de l’endroit et qui ont contacté Mon Topo, le félin était dans cette fâcheuse position depuis mardi. Évidemment, l’animal n’a pu boire, ni manger depuis trois jours.

(photo: André, MonTopo)


Le Service de sécurité incendie de Longueuil ne répond plus à ce type d’appel. Ce vendredi, l’organisme à but non lucratif Urgences animales, qui a été contacté en matinée, est finalement intervenu pour le libérer de son perchoir en après-midi.

Avant de pouvoir aller le chercher, les intervenants ont toutefois dû attendre qu’Hydro-Québec coupe le courant dans le secteur de la rue Donat.

En arrêt cardio-respiratoire!

Certainement ébranlé par les évènements des derniers jours, l’animal est tombé en arrêt cardio-respiratoire une fois de retour sur la terre ferme.

Heureusement, une des intervenantes d’Urgences animales, qui se spécialise aussi dans les services ambulanciers pour animaux, est parvenue à le réanimer rapidement.


Une dame du voisinage, touchée par cette histoire, a choisi de l’adopter. Le chat, pour sa part, peut se compter chanceux d’avoir neuf vies!

(photo: Karolanne, MonTopo)

http://tvanouvelles.ca

Mort dans son sommeil ►Son appareil respiratoire était mal branché


Qui aurait su qu’un appareil aidant a respirer la nuit pour ceux qui souffre de l’apnée du sommeil doit se brancher uniquement a une plaque murale ? Cela prend toujours un drame pour changer les chose alors qu’il aurait fallut qu’une mise a garde …
Nuage

 

Mort dans son sommeil ►Son appareil respiratoire était mal branché

 

(Crédit photo: Gracieuseté) Yan Desjardins

TVA Nouvelles

Yan Desjardins, un jeune homme de 33 ans de Longueuil aux prises avec l’apnée du sommeil est mort dans son sommeil après que son appareil de ventilation ait cessé de fonctionner.

«J’ai été dans la chambre pour aller voir comment il allait et puis finalement, je l’ai découvert en arrêt cardio-respiratoire», se souvient Sophie Tessier, la femme de Yan Desjardins et mère de quatre enfants.

«Il avait une cardiomégalie, il manquait d’oxygène, il a développé une arythmie et puis, comme il n’y avait personne aux alentours, il est décédé sur le coup», explique le docteur Jacques Robinson.

L’appareil C.P.A.P., une sorte de ventilateur qui pousse de l’air dans les voies respiratoires couramment utilisé pour contrôler l’apnée lors du sommeil, avait été mal branché. En fait, il a été branché dans une rallonge électrique, ce qui n’est pas recommandé, puisque l’appareil peut surchauffer.

«S’il avait branché ça directement au mur, il serait peut-être encore en vie aujourd’hui», indique le docteur Jacques Robinson.

En effet, des analyses en laboratoire ont démontré que son appareil fonctionnait bien, mais que l’adaptateur dans lequel il était branché était, par contre, défectueux, puisque cinq des six fiches de la prise ne fonctionnaient pas.

Le coroner Robinson écrit dans son rapport -dont TVA Nouvelles a obtenu copie- qu’il faut brancher le C.P.A.P. directement dans une prise murale, mais Sophie Tessier et Yan Desjardins n’ont jamais été informés du danger que cela représentait.

(Crédit photo: TVA Nouvelles) Sophie Tessier

«J’étais choquée. Je me sentais coupable, triste», confie la femme.

Des règles d’utilisation méconnues

 

Un médecin spécialiste de l’apnée du sommeil rencontré par TVA Nouvelles a avoué ne pas savoir qu’on ne peut brancher l’appareil à un adaptateur.

«Ça, c’est une découverte. J’ai appris quelque chose du rapport du coroner», déclare le docteur Marcel Baltzan de la clinique du sommeil de l’Hôpital Mont-Sinaï.

Une consigne qui n’est d’ailleurs pas indiquée dans les manuels d’instructions. C’est pourquoi, dans son rapport, le coroner Robinson recommande, entre autres, que les fabricants d’appareils fassent une mise en garde aux utilisateurs et que Santé Canada émette des directives très claires, alors qu’un Québécois sur 20 souffre d’apnée du sommeil.

http://tvanouvelles.ca