Des écoles du Colorado équipées de litières en cas de confinement lors d’une fusillade


Pour la rentrée dans 70 écoles aux États-Unis, on donne aux professeurs, un sceau, sable pour litière, papier de toilette et une tente pour une toilette improvisée en cas de confinement lors d’une fusillade. C’est beau d’être prévoyant, mais tant que le gouvernement ne touche pas au fond du problème qui est la facilité d’avoir des armes dont les fusils d’assaut, alors ils auront besoin d’encore plus de litière pour les chats.
Nuage


Des écoles du Colorado équipées de litières en cas de confinement lors d’une fusillade


Des personnes évacuées après une tuerie dans une école de Highlands Ranch dans le Colorado, le 7 mai 2019. | Michael Ciaglo / AFP 

Des personnes évacuées après une tuerie dans une école de Highlands Ranch dans le Colorado, le 7 mai 2019. | Michael Ciaglo / AFP

Repéré par Claire Levenson

Repéré sur Chalkbeat

Pour la pré-rentrée, le personnel enseignant a reçu des seaux et de la litière pour chat à utiliser en cas de verrouillage des classes pendant une fusillade.

Dans le district scolaire de Jeffco dans le Colorado, qui inclut la ville de Columbine, où douze élèves ont été assassiné·es par deux de leurs camarades en 1999, les mesures de prévention contre les fusillades sont de plus en plus strictes.

Lors d’une réunion de pré-rentrée, pendant laquelle les profs sont censé·es parler cursus et emplois du temps, la direction a distribué de quoi faire des toilettes improvisées en cas de verrouillage des classes si une tuerie est en cours.

Cassie Lopez, une enseignante visiblement sous le choc, a décrit ces nouvelles procédures dans une vidéo:

«On nous a donné des seaux et de la litière pour chat à mettre dedans, des trousses de premier secours, du papier toilette et une tente à mettre autour du seau. Ces récipients servent de cabinets au cas où les élèves seraient confinés dans une salle à cause d’une menace. […] On nous a donné des marqueurs car, dans le cas où l’on devrait poser un garrot sur un élève, il faut écrire sur leur corps l’heure à laquelle il a été posé afin que les secouristes sachent depuis combien de temps ce garrot est en place. Ce n’est pas normal.»

Soixante-dix écoles équipées

Ce n’est pas la première fois que ces seaux sont distribués. Selon le chef de la sécurité du district scolaire, plus de soixante-dix écoles de la région sont équipées de ces commodités d’urgence. L’idée est née après un incident concret: en 2017, les salles de classe d’un lycée local avaient été placées sous confinement pendant environ cinq heures à la suite d’une menace de coups de feu. Les élèves et le personnel avaient alors dû faire leurs besoins dans les placards et les poubelles.

Le district scolaire a aussi commencé à apprendre au personnel enseignant à arrêter les saignements en cas de blessure par balles. Les élèves pourraient bientôt aussi recevoir une formation. En tout cas, ces établissements ont une équipe de trente-trois infirmières urgentistes disponibles en cas d’attaque.

http://www.slate.fr/

Non, votre animal ne vous déteste pas


Les animaux ont des comportements qui nous faire croire à tort qu’il y a un problème entre eux et nous. Certains de ces comportements peuvent être destructeurs de nos biens et pourtant, il semble que cela ne soit pas par méchanceté, mais plutôt pour satisfaire un besoin
Nuage

 

Non, votre animal ne vous déteste pas

 

Un désordre peut parfois être le signe d’un manque d’affection © thinkstock

Jeanne Poma.

Votre chat a détruit votre pull en cachemire, votre chien a fait ses besoins dans l’entrée ou vous avez trouvé une souris morte dans votre salle de bain? Ne serait-ce pas le signe que votre chien ou votre chat prépare un plan machiavélique contre vous? Décryptage de ces comportements.

Il fait pipi partout

Il y a des tonnes de raisons pour lesquelles votre chien ou votre chat pourrait faire pipi en dehors des zones désignées, mais la principale est souvent qu’il est en colère. Pour les chats, faire pipi en dehors de la litière veut dire qu’il marque son territoire, surtout si un autre animal vit dans la maison. La stérilisation peut aider à diminuer ce comportement de marquage. Pour les chiens, c’est aussi un signe d’anxiété. Votre animal peut également vouloir vous dire que vous ne changez pas sa litière assez régulièrement. 

Il cherche à se battre

Votre chat siffle, crache ou glisse, l’approche n’est pas toujours subtile. Votre chien peut aussi montrer les crocs parce qu’il a peur, parce qu’il manque d’attention ou qu’il ressent l’angoisse de la séparation. Cherchez la cause de ce comportement, regardez s’il n’est pas blessé ou malade. Un comportement agressif continu, particulièrement lorsque le comportement est soudain, peut indiquer une douleur ou une maladie. 

Il vous apporte des proies mortes

Un matin, vous découvrez une souris morte étalée dans un endroit où vous passez beaucoup de temps, près de votre lit ou devant les portes, là où vous ne risquez pas de la manquer. Cela pourrait passer pour un mauvais présage, une attaque future. Et pourtant, c’est une façon pour votre chat de vous dire qu’il vous adore. Remerciez-le et jetez la souris quand il ne regardera pas. 

Il détruit tout

Vous êtes parti chercher le pain et votre chien a mordu votre couette à tel point que vous retrouvez des plumes partout dans la maison. Est-ce qu’il voulait vous mettre en rogne? Détrompez-vous, il cherchait probablement votre affection et votre couette est remplie de votre odeur. 

Il vient près de vous pour dormir

Vous avez envie de jouer avec lui et pourtant il passe des heures à dormir auprès de vous. Vous l’ennuyez? Au contraire, les heures de sommeil pour un animal sont des heures où ils sont vulnérables. Il considère donc que vous pouvez le protéger de tout et trouve votre présence rassurante.

http://www.7sur7.be/

Le Saviez-Vous ► 50 vérités que les chiens et les chats aimeraient vous dire


Les chats et les chiens ont des besoins que les maîtres doivent combler, que ce soient les griffes, le poil, l’alimentation, leur santé … Ils ont aussi un moyen de communication qu’il faut apprendre pour le bien de l’animal et du maitre
Nuage

 

50 vérités que les chiens et les chats aimeraient vous dire

 

Même les maîtres les plus dévoués commettent des erreurs auprès de leur animal de compagnie préféré… Voici 50 vérités que votre chien ou votre chat aimerait bien vous dire au sujet de sa santé, de son alimentation, de sa psychologie, de son entretien et de son bien-être!

PAR MICHELLE CROUCH

Je ronronne aussi quand j’ai peur, ou lorsque j’ai mal

Je ne ronronne pas seulement quand je suis content, mais aussi quand j’ai mal ou que j’ai très peur, parce que c’est ainsi que je me calme.

Lorsque je remue la queue, c’est parce que je veux plus de caresses… ou pas!

Puisque je remue la queue, je veux forcément plus de caresses. Faux ! Des chercheurs italiens ont découvert que les chiens la remuent légèrement vers la droite quand ils aiment ce qu’ils voient et vers la gauche face à quelque chose dont ils veulent s’éloigner.

Si vous me faites stériliser…

Si vous me faites stériliser, vérifiez que le vétérinaire n’enlèvera que les ovaires, sans toucher à l’utérus. C’est une intervention beaucoup moins invasive

 Gardez votre pointeur laser pour les chats!

Vous adorez me faire courir après le faisceau d’un pointeur laser, mais ce n’est bon que pour les chats. Cela m’agace parce qu’il n’y a rien à capturer et que je suis un chasseur-né. Si vous tenez au pointeur, donnez-moi au moins un jouet à la fin pour que je puisse m’en emparer et le tuer. Il faut que le jeu en vaille la chandelle.

Rangez donc vos sous-vêtements!

Attention à vos sous-vêtements, je pourrais les manger! Chaque année, les vétérinaires en extraient des centaines de l’estomac de mes congénères.

Montrez-moi ce que je devrais faire… et le plus tôt possible!

N’attendez pas que j’aie six mois pour corriger de mauvaises habitudes comme boire dans la cuvette ou mâchonner des pantoufles. Les experts disent qu’il est plus facile de nous inculquer de bonnes habitudes que de nous faire perdre les mauvaises.

De grâce, choisissez la bonne brosse pour votre chat et votre chien!

À l’animalerie, au lieu d’acheter une brosse au hasard pour votre chien ou votre chat, choisissez-en une qui convient à mon pelage. Une brosse en caoutchouc stimule la circulation et enlève la saleté. Une brosse à poils raides arrache les touffes mortes.

Donnez-moi la bonne quantité de nourriture

Comment savoir si vous me donnez trop à manger ? Je dédaigne les gâteries que vous m’offrez pour me dresser. Réduisez mes portions, et je serai plus attentif.

N’utilisez pas ce sèche-cheveux!

C’est le jour du bain, et vous empoignez un grand sèche-­cheveux. Ne faites pas ça ! Pour gonfler mon pelage, saupoudrez-le de fécule de maïs, faites pénétrer jusqu’à la racine, puis brossez. La fécule absorbe le gras et démêle le poil.

En tant que chien, je n’apprécie pas être pressé quand je fais mes besoins!

Ne me pressez pas quand je fais mes besoins. Je ne tourne pas en rond pour rien : les chiens cherchent instinctivement à s’aligner sur le champ magnétique terrestre avant de s’accroupir. On a observé 70 d’entre nous déféquer 1 893 fois en deux ans pour arriver à cette conclusion.

Plus de jeu, moins de sommeil pour votre chat et votre chien

Vous pensez bien faire en me laissant roupiller toute la journée, mais sachez que trop de sommeil peut gâter mon caractère. On résout beaucoup de troubles du comportement en promenant son chien ou en jouant 20 minutes avec son chat tous les jours.

Soyez attentif à mon état de santé

Un vieux chien comme moi peut bien manger ce qu’il veut, n’est-ce pas ? Non ! Si je souffre d’arthrose, un supplément de glucosamine et de sulfate de chondroïtine protégera mes cartilages usés. Adaptez mon régime alimentaire à mon âge.

Si vous m’avez perdu, appelez les refuges pour animaux

Si vous m’avez perdu, la première chose à faire, c’est d’appeler tous les refuges pour animaux dans un rayon de 150 km. Si possible, faites une tournée quotidienne des plus proches. Beaucoup euthanasient les animaux non réclamés après un temps déterminé. (Pour plus de sûreté, vous devriez me faire implanter une puce électronique quand je suis petit.)

Soyez attentif à mes habitudes de chat ou de chien

Je tiens à ma routine, le plus petit changement de comportement doit donc être considéré comme un signe potentiel de maladie. Si je mets une heure à vider ma gamelle au lieu des 60 secondes habituelles, que je me fatigue plus vite en jouant, qu’il y a plus d’urine agglomérée dans la ­litière ou que je bois davantage, consultez un vétérinaire.

Dès que je savoure la liberté, j’y prends goût!

Chien ou chat, si je reste à l’intérieur, que je ne vagabonde pas dans le voisinage, j’ai plus de chances de vivre vieux. Je ne risque pas d’être heurté par une voiture, d’être volé ou de m’égarer. Si vous me laissez errer en liberté, sachez qu’il me sera difficile d’y renoncer.

Présentez-moi à beaucoup de gens lorsque je suis en bas âge!

Présentez-moi à beaucoup de monde quand je suis jeune afin que je ne craigne pas les inconnus. Certains spécialistes soutiennent qu’à la maison je devrais rencontrer 100 personnes de taille, de couleur et de sexe différents au cours de mes 100 premiers jours, même si ce n’est qu’en passant. Veillez à inclure des porteurs de chapeau et de lunettes, car ces accessoires peuvent me faire terriblement peur.

J’aimerais bien pouvoir consulter un vétérinaire…

Vous trouvez cela amusant de me voir me frotter le derrière sur la moquette ? Pas moi. Ça me démange, et j’aimerais sans doute voir un vétérinaire.

Avant de m’adopter…

Avant d’adopter un animal de compagnie, demandez conseil à un vétérinaire ou à un dresseur afin d’évaluer son caractère. Si vous me couchez sur le dos et que je résiste, par exemple, je serais sans doute plus difficile à dresser qu’un autre chiot qui se laisse retourner sans protester.

Hmmm… du gras!

Oubliez les biscuits secs ! Si vous voulez que je vous obéisse quand vous me dressez, offrez-moi une gâterie tellement gluante que vous rechignez à la toucher. Un morceau de poulet bien gras, par exemple.

J’ai le droit d’aimer l’herbe… du moins celle qui est bonne pour ma santé!

Il y a des chiens qui broutent seulement quand ils veulent se purger et d’autres qui aiment l’herbe, tout simplement. Alors laissez-moi brouter – tant que la pelouse n’a pas été traitée aux pesticides.

J’aimerais bien choisir mon lit de chat ou de chien!

S’il vous plaît, puis-je choisir mon panier ? C’est à la façon dont je dors qu’on détermine la forme la plus confortable, alors laissez-moi essayer quelques modèles au magasin. Si je dors les pattes allongées, je préférerais un panier plat sans rebord, mais si je me roule en boule, je serais mieux dans un panier à bords relevés

Ne me laissez pas perdre patience!

Vous dites que j’adore les enfants, mais si je lèche, que j’ai les oreilles basses, que je détourne la tête ou que je bâille, enfin que je donne des signes d’anxiété quand ils jouent avec moi, comprenez que je les supporte difficilement. Et si vous les laissez me tirer la queue, je pourrais finir par perdre patience.

Ne me rasez pas!

Lâchez-moi cette tondeuse ! Peu importe la chaleur et la longueur de mon poil, il est inutile de me tondre. Mon sous-poil est un isolant naturel qui me garde au frais. Contentez-vous de brosser et de démêler mon poil afin que l’air circule librement.

Nous, les chiens, préférons rester à l’intérieur

Si vous me laissez dans le jardin quand vous quittez la maison, ne croyez pas que je vais gambader et m’amuser comme un fou. Probablement que je vais m’allonger quelque part pour attendre votre retour. Les chiens sont des animaux de tanière et la plupart préfèrent rester à l’intérieur avec leur maître.

Ouille, mes dents!

J’adore rapporter et j’aimerais attraper un disque au vol, mais le plastique dur d’un frisbee me fait mal à mes dents et à mes gencives de chien. Achetez un disque plus mou dans une animalerie.

Laissez-moi faire les premiers pas

Si je n’ai pas l’habitude de rencontrer des étrangers et qu’un inconnu tend la main pour me toucher, c’est comme s’il brandissait un hachoir ! Mettez un genou par terre en regardant un peu de côté et laissez-moi approcher et vous flairer.

Dégriffer un chat, ce n’est pas du tout comme couper vos ongles!

Vous voulez me dégriffer? Sachez que c’est une opération horrible et très douloureuse, qui se compare plutôt à une amputation des deux dernières phalanges de vos doigts. Si je fais beaucoup de dégâts en aiguisant mes griffes, recouvrez-les d’un protège-griffes auto-collant.

En bon chat, j’ai mon territoire et j’aimerais que vous le respectiez!

Si j’urine hors de ma litière, ce n’est pas forcément par malice, mais bien parce que quelqu’un ou quelque chose de nouveau me paraît vraiment ­menaçant : une personne, un animal ou même un meuble qui empiète sur mon territoire de chat!

Je n’aime pas me sentir coincé dans cette litière!

Avant d’acheter un joli meuble pour dissimuler ma litière, rappelez-vous que la plupart des chats n’aiment pas se sentir coincés. Je préfère une boîte ouverte dans un coin tranquille d’où je vois toute la pièce afin de pouvoir m’enfuir si je perçois une menace.

Je peux apprendre, parfois même mieux qu’un chien!

J’apprendrais à m’asseoir, à venir à vous, à poser mon museau sur une cible ou une patte sur votre main, à sauter à travers un cerceau, même à utiliser vos toilettes aussi rapidement ou même plus vite qu’un chien. On trouve d’excellents tutoriels sur YouTube.

N’insistez pas

Captez le signal, si je me raidis quand vous me caressez le dos. D’après une étude publiée en 2013 dans Physiology and Behavior, les chats qui n’aiment pas cela, mais laissent leur maître le faire quand même, sont plus stressés que ceux qui se dérobent.

Je vois les choses différemment de vous

N’oubliez pas que nous les chats voyons le monde à la verticale, pas à l’horizontale. Au lieu de vous énerver parce que je fais tomber des bibelots en sautant sur le manteau de la cheminée, aménagez-moi une voie d’escalade : une étagère menant au sommet d’une bibliothèque qui donne accès au manteau de cheminée et, de là, à un fauteuil pour faciliter ma descente.

Je peux apprécier la compagnie d’un autre animal… Mais pas à tout prix!

Vous songez à me trouver de la compagnie ? Je m’entendrais mieux avec un chat de l’autre sexe un peu plus jeune que moi, mais n’allez pas nous flanquer dans la même pièce sans préparation. Demandez à un vétérinaire ou à un dresseur comment nous habituer graduellement l’un à l’autre. Si j’ai un certain âge et que je vis avec vous depuis des années, je n’ai pas besoin d’un nouvel ami. Vraiment. Je suis trop attaché à ma routine.

Ce n’est pas ce que vous pensez!

Vous n’aimez pas que je vous montre mon derrière de trop près, mais en réalité, c’est un grand compliment. Quand j’étais chaton, je faisais de même pour que ma mère me nettoie. En somme, je vous considère comme ma mère adoptive.

Oubliez les jouets pour chats trop compliqués

J’adore les jouets sophistiqués comme le Cat Dancer, mais je m’amuse tout autant avec un sac en papier sans poignées, une balle de papier aluminium ou une banale boîte en carton. En réalité, rien n’est plus facile que de fabriquer un jouet à mon goût. Tout ce qui brille ou dans lequel je peux planter mes griffes me comble de joie.

Soyez cohérent

Je suis perplexe. Tout à l’heure, quand je vous ai sauté dessus, vous m’avez caressé, et voilà que vous vous fâchez parce que j’ai fait pareil avec tante Marthe. Est-il permis de sauter ou non ?

Vous ne voulez pas que j’endommage vos meubles avec mes griffes? Montrez-le moi!

Pour m’empêcher de faire mes griffes sur un meuble, couvrez la zone sensible d’un vieux drap, de papier aluminium ou de ruban ­adhésif double face. Je n’aime pas la sensation qu’ils produisent sur mes coussinets. Ensuite, placez un griffoir juste devant.

Je suis peut-être un vieux chien, mais je suis encore capable d’apprendre

Qui vous a raconté que les vieux chiens n’apprennent plus ? Mon maître m’a montré comment chercher le journal dans l’allée et lui rapporter quand j’avais 10 ans.

…Pourquoi?

Vous rappelez-vous la fois où vous m’avez mis le nez dans mon urine quand j’étais un chiot ? Je n’ai jamais compris pourquoi vous aviez fait cela et c’est encore un mystère pour moi. Essayez plutôt de me sortir le plus vite possible après le dégât et de me complimenter quand je fais mes besoins à l’extérieur.

Je réponds mieux aux récompenses qu’aux punitions!

Vous voulez que j’apprenne à marcher en laisse à vos côtés ? Donnez-moi une motivation plutôt que de me punir. Quand je me mets à tirer sur la laisse, arrêtez de marcher. Je me retournerai pour vous regarder ; placez alors une gâterie contre votre jambe. Je pigerai vite que je dois rester près de vous pour continuer à faire ce que je préfère : avancer et explorer.

J’aime beaucoup trop ce canapé!

Chat ou chien, si je couvre votre canapé de poils et que vous voulez m’empêcher de monter dessus, recouvrez-le d’un tapis Scat Mat ; il envoie de petits chocs électro­statiques sans danger quand on marche dessus. Ou encore, achetez un tapis de sol pour voiture et placez-le à l’envers sur le divan, pointes de caoutchouc vers le haut. J’ai horreur de cela.

Allez, jouez donc avec moi!

Lorsque j’aboie, que je saute et que je prends la serviette qui traîne sur le comptoir, ce n’est pas par méchanceté, c’est parce que je m’ennuie. Avec mon langage corporel de chien, j’essaie d’attirer votre attention! Éteignez ce satané téléphone et jouez avec moi.

J’ai peur du tonnerre et j’aimerais bien être rassuré…

Si je suis un de ces chiens qui ont peur du tonnerre et des grands bruits, achetez-moi une veste Thundershirt bien ajustée ou fabriquez l’équivalent en enroulant un bandage élastique autour de ma poitrine à partir des aisselles. Croisez plusieurs fois sur le dos et le ventre jusqu’au milieu du dos, attachez solidement : la pression exercée sur le centre de mon corps atténuera suffisamment mon anxiété pour que je me calme.

Ne me donnez pas n’importe quoi à manger!

N’oubliez pas que mon appareil digestif est très différent du vôtre. Les raisins frais ou secs peuvent arrêter les reins d’un chien. À proscrire également : chocolat, café, noix de macadamia, avocat.

Pour que mon pelage soit fourni et luisant, je dois bien m’alimenter

Vous voulez que j’aie un pelage fourni et luisant ? Veillez à ce que mon régime contienne beaucoup d’acides gras essentiels. La plupart des nourritures commerciales haut de gamme y pourvoient, mais un produit de moindre qualité ou un régime maison mal équilibré risquent de ternir mon poil.

Je préfère de la nourriture testée sur les animaux à celle développée par ordinateur!

Choisissez une nourriture testée sur des animaux plutôt qu’une formule développée par ordinateur. Ces essais coûtent cher, mais ils vous garantissent que des chiens ont été nourris six mois avec ce mélange sans éprouver de problème.

J’apprécie cette nourriture maison, mais…

Consultez un nutritionniste vétérinaire avant de me servir de la nourriture maison. Des chercheurs de l’Université de Californie à Davis ont contrôlé 200 recettes pour chien en 2014 et ont constaté que 95 % d’entre elles présentaient des déficiences nutritionnelles graves.

Les céréales font aussi partie de mon alimentation

On a beaucoup vanté les croquettes sans céréales pour chiens et chats. Ne vous y laissez pas prendre. Il n’y a pas de mal à me donner des céréales – en fait, il en faut dans un régime équilibré. Avant de changer mon alimentation, consultez un vétérinaire.

Attention aux aliments crus que vous me donnez!

Un régime à base d’aliments crus peut fragiliser mes dents et provoquer des infections bactériennes. De plus, le moindre contact avec mes crottes serait dangereux pour une personne immunodéficiente.

http://selection.readersdigest.ca

Les chats ne jouent pas avec vos nerfs… mais leurs parasites le peuvent!


La toxoplasma gondii, est un parasite transmit par une bactérie qui se trouve dans les excréments de chat, litière et aussi dans le sol. On sait que la femme enceinte doit éviter de s’occuper la litière pour éviter de le transmettre au foetus. On sait aussi que beaucoup peuvent être affectées par la toxoplasmose sans le savoir. Ce que les scientifiques cherchent sont les mutations qui peuvent affecter les maladies neurologiques et pourraient avoir un lien avec des maladies tel que Parkinson, Alzheimer, épilepsie et autre surtout si la personne est prédisposée au développement de ces maladies
Nuage


 

 

Les chats ne jouent pas avec vos nerfs… mais leurs parasites le peuvent!

 

Un chat étendu par terre

. Photo : iStock

Toxoplasma gondii, un parasite principalement répandu par les chats, est particulièrement connu pour les risques qu’il entraîne chez les fœtus humains. Toutefois, une étude récente laisse à penser qu’il pourrait aussi avoir un impact sur plusieurs autres désordres neurologiques.

Un texte de Renaud Manuguerra-Gagné

Toxoplasma gondii est un parasite microscopique formé d’une seule cellule qui peut contaminer presque tous les animaux à sang chaud. Chez l’humain, l’infection donne une maladie qui s’appelle la toxoplasmose.

On l’attrape en entrant en contact avec les excréments de chat, principalement en nettoyant la litière, mais aussi par la contamination de nourriture ou simplement à l’extérieur, dans la terre.

Au moins 2 milliards d’êtres humains sont porteurs de ce parasite, ce qui en fait l’un des plus répandus au monde.

Généralement, les personnes en bonne santé ne savent même pas qu’elles sont infectées. Le système immunitaire développe rapidement des anticorps capables de contrôler le parasite, qui restera alors en dormance, principalement dans nos muscles ou nos nerfs.

Par contre, pour les personnes qui ont un système immunitaire affaibli ou chez les femmes enceintes, on peut retrouver des formes plus actives qui pourraient causer des symptômes semblables à une grippe et, dans les pires cas, des dommages neurologiques pour le fœtus.

Cela fait toutefois plusieurs années que T. gondii est suspecté d’avoir un rôle à jouer dans certains changements de comportement et même dans des problèmes neurologiques.

Des études ont relié ce parasite à différents cas de psychose ou de schizophrénie. Aucun lien direct n’a été observé jusqu’à maintenant et ces études montraient surtout divers degrés de corrélation. Par exemple, certains patients schizophrènes ont plus d’anticorps contre la toxoplasmose que le reste de la population.

Une équipe de chercheurs a donc voulu évaluer les effets biologiques du parasite sur le cerveau humain. Leurs travaux, publiés dans la revue Scientific Reports, montrent que la toxoplasmose pourrait prédisposer à certains problèmes neurologiques ou les amplifier.

Un tissu infecté par le parasite Toxoplasma gondii

Un tissu infecté par le parasite Toxoplasma gondii   Photo : University of Chicago Medical Center/David Ferguson

Manipuler le cerveau à ses fins

Pour comprendre comment, il faut faire un détour par le mode de reproduction du parasite.

Le seul endroit où il peut se reproduire de façon sexuée est dans l’intestin du chat. Une fois qu’il en est éjecté, son principal objectif est d’y retourner pour compléter son cycle de vie. Et l’un des moyens employés pour y parvenir est la souris.

Quand une souris est contaminée, le parasite va se rendre dans son cerveau et changer un détail : il élimine la peur des souris face à l’odeur d’urine de chat.

La souris va alors entrer dans le territoire du chat sans crainte et, bien sûr, se faire manger, ce qui complétera le cycle.

De l’interférence neurologique

Heureusement pour nous, les humains qui l’attrapent ne vont pas essayer de se faire manger par des lions!

Pour mieux comprendre les effets à long terme de ce parasite chez l’humain, les chercheurs ont utilisé les données médicales d’une base de données américaine, la National Collaborative Chicago-Based, Congenital Toxoplasmosis Study, qui suit plus de 246 enfants nés avec la toxoplasmose depuis 1981.

Les chercheurs ont remarqué que le parasite en dormance entraîne un certain degré d’inflammation et produit des molécules qui ne sont pas dans le cerveau en temps normal.

Ces particules vont influencer le fonctionnement des cellules nerveuses. Elles peuvent jouer sur leur rythme de division, leur durée de vie ou la composition des molécules produites dans le cerveau.

Ils ont aussi trouvé que le fonctionnement de milliers de gènes était altéré chez les personnes infectées. Parmi eux se trouvaient des marqueurs importants pour la maladie de Parkinson et l’alzheimer, mais aussi pour plusieurs désordres neuromusculaires, l’épilepsie et même le cancer.

Toutefois, il est important de spécifier qu’en aucun cas les chercheurs n’affirment que le parasite cause toutes ces maladies directement.

Par contre, chez les personnes qui ont des prédispositions pour le développement de ces maladies, telles que certaines mutations génétiques ou un mauvais état de santé, la présence du parasite pourrait avoir un impact négatif ou favoriser la progression de ces maladies neurologiques.

Avant toute chose, il faudra confirmer cette observation par d’autres études, ciblant cette fois des maladies précises.

Ce qui est toutefois intéressant, c’est que cette observation ouvre la porte à d’autres études sur l’impact à long terme que peuvent avoir les maladies chroniques sur les problèmes neurologiques.

http://ici.radio-canada.ca/n

Pourquoi le dégriffage des chats cause douleur au dos, agression et élimination hors de la litière


Ceux qui sont pour le dégriffage de chat, devraient savoir que cela peut entrainer plusieurs problèmes. Il ne peut se défendre, il risque d’être plus agressif, souffrir de boitement, avoir au dos, et changer de comportement face à la litière. Bien sûr, vos meubles seront sauf, mais votre chat paiera le prix fort
Nuage

 

Pourquoi le dégriffage des chats cause douleur au dos, agression et élimination hors de la litière

 

La chirurgie de dégriffage des chats (onychectomie) est illégale dans de nombreux pays, mais elle est encore courante dans certains pays. Elle est effectuée pour empêcher les chats d’endommager les meubles ou de griffer.

Des recherches précédentes ont porté sur les problèmes à court terme du dégriffage, comme la boiterie et l’infection, mais les effets sur la santé à long terme n’avaient pas encore été étudiés à ce jour.

Le dégriffage est lié à un risque de douleur à long terme, qui se manifeste par des comportements indésirables tels que l’élimination inappropriée (à l’extérieur de la litière) et l’agression (mordre), selon une étude publiée dans le Journal of Feline Medicine and Surgery (JFMS).

Nicole K Martell-Moran du Feline Medical Center à Houston et ses collègues ont mené cette étude 137 chats non dégriffés et 137 dégriffés, dont 33 sur les quatre pattes.

Les chats dégriffés étaient 4 fois plus susceptibles de mordre et 3 fois plus susceptibles d’avoir des comportements agressifs que ceux non dégriffés.

Ils étaient 3 fois plus susceptibles d’avoir un diagnostic de douleur au dos (potentiellement à cause du raccourcissement du membre dégriffé et de la démarche altérée ainsi que de la douleur chronique au site de la chirurgie entraînant un déplacement de poids compensatoire).

Selon les directives de l’American College of Veterinary Surgeons, la chirurgie de dégriffage consiste à éliminer la troisième phalange (P3), qui est l’os le plus distal du pied.

 Malgré cela, des fragments de P3 ont été trouvés chez 63 % des chats dégriffés, « reflétant une technique chirurgicale médiocre ou inappropriée ».

Alors que l’apparition de maux de dos et de comportements anormaux était plus importante chez ces chats, même une technique chirurgicale optimale n’éliminait pas les risques, soulignent les auteurs.

L’élimination des phalanges distales oblige le chat à mettre son poids sur les extrémités cartilagineuses molles des phalanges moyennes (P2) préalablement protégées dans les espaces articulaires. La douleur dans ces phalanges dégriffées incite les chats à choisir une surface douce, comme le tapis, de préférence au substrat de gravier de la litière.

Et, un chat dégriffé peut réagir au fait d’être touché en mordant, car il ne peut se défendre avec ses griffes.

http://www.psychomedia.qc.ca/

Voici où finissent les lingettes et les condoms que vous jetez aux toilettes


On parle de Montréal, mais je suis certaine que cela passe ailleurs aussi. Les toilettes ce n’est pas une poubelle qu’on puisse jeter n’importe quoi. J’avoue que je ne comprends pas comment des gens jettent toutes sortes de choses comme du fil dentaire, de la litière à chat, des serviettes sanitaires, etc. sans que leur toilette bouche un moment donné. Que ce soit dans la rue ou dans la toilette tout finie par les égouts. En plus, les médicaments qui se retrouvent dans les égouts se retrouvent tôt ou tard dans la faune et la flore ce qui est très mauvais pour eux
Nuage

 

Voici où finissent les lingettes et les condoms que vous jetez aux toilettes

 

Les lingettes, les condoms, les serviettes hygiéniques ou le fil dentaire que les Montréalais jettent dans les toilettes engendrent un casse-tête pour la Ville, car ces objets doivent systématiquement être retirés de l’eau des égouts à la station d’épuration.

Un texte de Bahador Zabihiyan

Tous les chemins mènent à Rome, et tous les égouts de l’île de Montréal aboutissent à la station d’épuration Jean-R.-Marcotte. C’est en fait la troisième du monde en importance. Dans sa station de pompage se trouvent quatre puits dont la profondeur est égale à la hauteur d’un immeuble de 14 étages.

Si vous avez tiré la chasse d’eau sur l’île de Montréal, l’eau a fini sa course dans l’un de ces quatre puits qui sont le premier arrêt à la station d’épuration.

Le responsable de la Direction de l’épuration des eaux usées de la Ville de Montréal, Richard Fontaine, implore les Montréalais de ne plus jeter de nourriture, de fils dentaires, de lingettes, de produits d’hygiène féminine ou de condoms dans les toilettes.

« Il faut être conscient que la toilette ne doit servir que pour les excréments, l’urine et le papier hygiénique; les autres éléments ne devraient pas se retrouver à la toilette », précise M. Fontaine.

«Le papier hygiénique normal va se désagréger, mais la litière de chat, des cure-oreilles, des serviettes sanitaires, ce ne sont pas des choses qui vont se désagréger dans le temps, il faut les enlever.» – Richard Fontaine, responsable de la Direction de l’épuration des eaux usées de la Ville de Montréal

À en juger par les quantités de détritus que les équipes de la station d’épuration retirent tous les jours, beaucoup de Montréalais n’agissent pas comme le veut le directeur de la station d’épuration.

M. Fontaine demande aussi aux Montréalais de ne pas jeter de déchets dans la rue, car ceux-ci terminent leur course dans sa station d’épuration, au gré des précipitations et des chargements de neige.

« Ça ne disparaît pas, ça ne s’envole pas; nécessairement, ça va trouver son chemin dans le réseau d’égouts, et après ça, nous devons nous en occuper, c’est pour ça qu’il faut faire attention », dit-il.

Résultat : les équipes de la Ville se relayent 24 heures sur 24 pour retirer les détritus que les Montréalais jettent sur la chaussée ou dans les toilettes.

Voici ce que nous avons vu dans l’eau lors de notre passage:

  • condoms;
  • lingettes;
  • fils dentaires;
  • cotons-tiges;
  • bouteilles d’eau;
  • contenants à café;
  • tampons hygiéniques;
  • bidons de lave-glace;
  • essieux de camion;
  • bouts de bois;
  • sacs de chips.

Les lingettes jetables posent un problème particulier : beaucoup pensent à tort qu’elles vont se désintégrer dans l’eau comme le papier hygiénique. Mais en réalité, une fois à l’égout, elles se gorgent de graisse et d’eau pour se transformer en masses visqueuses qu’il faut retirer à la station d’épuration.

Les plus gros déchets sont retirés des immenses puits par une grue équipée d’un tamis. Les plus petits résidus sont retirés de l’eau par des machines qui vont les compresser et les envoyer vers un gigantesque convoyeur.

Au bout du compte, 870 tonnes de déchets sont chargées dans des camions tous les ans à la station d’épuration.

«Les déchets qu’on a vus, une fois qu’ils ont transité à travers le réseau d’égouts, ils deviennent toxiques, donc ne sont plus réutilisables.» Richard Fontaine, responsable de la Direction d’épuration des eaux usées de la Ville de Montréal

En attendant l’usine d’ozonation

Mais ce ne sont pas que les plus gros déchets qui posent problème. De nombreux Montréalais jettent des médicaments dans les toilettes. Ceux-ci sont toxiques pour la faune et la flore et ne peuvent être traités à la station d’épuration. Leurs résidus finissent donc dans le fleuve.

Mais cela va changer d’ici 2018, avec la construction de l’usine d’ozonation sur le site de la station d’épuration.

 « On va pouvoir traiter les bactéries, les virus et également éliminer les substances émergentes, les hormones, les médicaments, et ça va nous catapulter à un niveau de traitement qui est beaucoup supérieur à ce qu’on connaît », dit M. Fontaine.

La station d’épuration Jean-R.-Marcotte en chiffres :

  • la troisième station d’épuration du monde en importance;
  • la première station de pompage du monde;
  • des fours y brûlent les boues à 860 degrés (la fumée est filtrée);
  • 860 tonnes de déchets sont retirées de l’eau des égouts chaque année.

Même si l’usine d’ozonation n’est pas encore prête, M. Fontaine estime que son usine est extrêmement performante. Ainsi, une fois l’eau brune débarrassée des détritus et d’une bonne partie des particules en suspension avant d’être rejetée dans le fleuve, il reste une boue brune et malléable qui est brûlée dans d’immenses fours à 840 degrés. La combustion produit seulement de la vapeur d’eau, car la fumée est filtrée. Les cendres des boues sont envoyées vers un site d’enfouissement. Tous les jours, la station produit plus de 800 tonnes de boue.

http://quebec.huffingtonpost.ca

D’après la science, les chats peuvent transmettre la maladie d’Alzheimer !


Les chats pourraient transmettre l’Alzheimer et la schizophrénie enfin sur des souris. Il est vrai que nos boules de poils peuvent transmettre des maladies causées par toxoplasma gondii. Alors, qu’ils transmettre la maladie d’Alzheimer ou non, il est vraiment important de se laver les mains après avoir nettoyé la litière
Nuage

 

D’après la science, les chats peuvent transmettre la maladie d’Alzheimer !

 

C’est ce qu’affirment depuis peu des scientifiques iraniens : il est possible que les chats favorisent -malgré eux – l’apparition de la maladie d’Alzheimer.

A cause des risques de toxoplasmose, il était déjà recommandé aux femmes enceintes d’éviter de nettoyer la litière de leur chat. Mais voilà qu’une étude de la Lorestan University of Medical Sciences récemment parue dans le Journal of Parasitology alerte sur le fait que les matous puissent également causer des ennuis de santé à tout à chacun. En effet, ils pourraient involontairement être les facteurs de développement de maladies telles qu’Alzheimer ou la schizophrénie.

La faute au Toxoplasma Gondii, un parasite qui loge dans la matière fécale des félins. Une fois contracté, celui aurait pour rôle d’altérer les transmissions neurologiques dans le cerveau humain.

Des troubles de la mémoire et de l’apprentissage

Comment les scientifiques en sont-ils arrivés à une telle conclusion ? Ils ont observé trois groupes de souris : un sain, un modifié pour développer la maladie d’Alzheimer et le dernier auquel ils avaient inoculé le parasite. Leurs résultats ont été édifiants : les rongeurs infectés par le Toxoplasma Gondii ont présenté des déficiences dans leurs fonctions de mémorisation et d’apprentissage… exactement comme s’ils souffraient déjà d’Alzheimer.

Bien sûr, cette étude ne doit pas vous faire mettre votre chat à la porte pour autant. Oui le risque existe MAIS avec une bonne hygiène, il peut être largement évité. Lavez-vous bien les mains après avoir changé la litière de votre tigre de salon afin d’empêcher l’infection de se déclarer et de bloquer la progression du parasite jusqu’au cerveau.

https://wamiz.com