L’énigme du litchi tueur d’enfants en Inde résolue


Le litchi est un fruit exotique qui est très gouteux et très bon. Je trouve qu’il goûte la rose. Sauf que ce fruit contient des toxines qui peuvent être dangereuses chez les enfants qui en mangent le ventre vide.
Nuage

 

L’énigme du litchi tueur d’enfants en Inde résolue

 

L'énigme du litchi tueur d'enfants en Inde résolue

Le litchi, un fruit plus dangereux qu’on ne le croit.Photo Fotolia

Cela fait près de vingt ans que l’État du Bihar, au nord-est de l’Inde est frappée chaque année à la même période par une épidémie inexpliquée d’encéphalopathies infantiles aiguës. Des chercheurs indiens et américains ont fini par résoudre cette énigme mortelle.

«Comment est-il possible que le litchi, ce délicieux fruit tropical, puisse provoquer une encéphalopathie hypoglycémique fatale chez l’enfant?», se questionnaient les chercheurs National Centre for Disease Control de Delhi.

Pendant des années, une maladie mystérieuse a causé de nombreux décès d’enfants en Inde. La ville de Muzaffarpur dans le Bihar au nord du pays a été particulièrement touchée. En mai ou juin de chaque année, de nombreux jeunes enfants commençaient à manifester des symptômes de fièvre, suivis de convulsions avant de plonger dans un coma souvent mortel.

Sur les 390 enfants admis dans les hôpitaux après avoir montré des symptômes de la maladie du 26 mai au 17 juillet en 2014, 122 sont morts. Soit près d’un tiers.

UN FRUIT AUX TOXINES DANGEREUSES

Dans leur enquête publiée dans le journal scientifique The Lancet Global Health, les chercheurs ont montré que les victimes avaient mangé du litchi le ventre vide. Beaucoup de parents des enfants tombés malades ont indiqué que ces derniers avaient mangé des litchis dans les vergers voisins. N’ayant plus faim, les enfants sautaient alors le souper.

Après avoir écarté les hypothèses d’une épidémie due à la chaleur et des infections portées par les rats ou les chauves-souris, les chercheurs ont découvert que les litchis contenaient deux toxines: de l’hypoglycine et de la MCPG (méthylène cyclopropyl-glycine), responsables d’altérer le mécanisme de production de glucose par les acides gras dans le corps.

Ils en ont conclu qu’une hypoglycémie sévère prolongée par la présence des toxines de ce fruit exotique dans l’organisme était à l’origine de troubles neurologiques sévères.

Les chercheurs doivent encore déterminer la place de la génétique dans le développement de cette maladie. En attendant, les autorités locales recommandent aux enfants de la région de réduire leur consommation de litchis et de souper chaque soir.

http://fr.canoe.ca/

Comment choisir les fruits exotiques?


Pour varier de nos fruits d’hiver, pourquoi ne pas opter pour des gorgées de soleil avec des fruits exotiques disponibles en cette saison. Cependant, mieux savoir choisir pour en profiter au maximum
Nuage

 

Comment choisir les fruits exotiques?

 

hands protect lychee fruits grow on tree

Photo Fotolia

Le litchi.

Litchi, mangue, ananas… Les fruits exotiques sont au top de leur saison cet hiver. Débarqués de lointains horizons, ils sont de plus en plus plébiscités pour leurs vitamines. Mais, contrairement aux fruits plus traditionnels, nous sommes encore peu nombreux à connaître ces petites astuces pour les choisir.

Le point.

Le litchi

Il est au top de sa saison entre novembre et fin janvier. Et les magasins asiatiques ne sont plus les seuls à les commercialiser. La «cerise de Chine» ravie les pâtissiers amateurs qui se régalent de son arôme de rose. Sachez que plus l’écorce est foncée, plus le fruit est mûr. En termes de texture, il vaut mieux choisir des litchis dont l’écorce est dure, surtout pas molle. Celle-ci ne doit pas être craquelée. A noter que les litchis se conservent plus longtemps dans le bac du réfrigérateur, environ deux semaines.

La mangue

Vous en trouvez toute l’année sur les étals bien sûr, grâce aux diverses provenances du fruit (Brésil, Pérou, Côte d’Ivoire). Malgré tout, la mangue connaît sa pleine saison de décembre à février. Une chose importante à retenir: ne jamais la conserver au réfrigérateur. Par ailleurs, quand le fruit est encore bien vert, il a encore besoin de maturité. Il faut surtout se fier au toucher pour faire le bon choix. La peau doit être souple et le fruit doit dégager un parfum agréable. Surtout, il faut éviter les fruits qui ont des tâches noires ou ont la peau fripée.

La papaye

Ce fruit, qui pousse dans les zones tropicales, se déguste essentiellement au mois de janvier. Il faut toujours éplucher la papaye avant de la manger. Par ailleurs, la maturité du fruit est optimale quand la peau est jaune. Il vaut donc mieux choisir une papaye aux trois quarts jaune pour jouir à la maison d’une maturité parfaite. Si le fruit est mûr, vous pouvez le conserver dans le bac du réfrigérateur. Sinon, il peut tout à fait attendre sagement à température ambiante.

Le fruit de la passion

En panna cotta, en cappuccino, en cheesecake ou dans son plus simple appareil, c’est-à-dire à la petite cuillère, le fruit de la passion est une promesse de soleil pour les gourmands. Il existe de nombreuses variétés de ce fruit de la grenadille, une plante qui pousse en Amérique du Sud. Mais, nous en consommons essentiellement deux. Le fruit de la passion doit être lourd tandis que sa peau doit être plissée, signe de sa maturité. Si celle-ci est trop plissée, le fruit est déjà au top de sa maturité. À l’inverse, si la peau est parfaitement lisse, le fruit de la passion doit encore attendre pour être dégusté. Vous pouvez le laisser mûrir à température ambiante. Il se conserve ensuite au réfrigérateur pendant une semaine.

L’ananas

Disponible toute l’année, l’ananas est particulièrement savoureux durant la période hivernale et au début du printemps. En plus de contenir diverses vitamines, le fruit exotique est constitué de fibres, élément crucial pour ceux et celles adeptes de la détox après les fêtes de fin d’année. Quand il faut choisir un ananas, ne tombez pas dans le piège de la couleur de l’écorce. Une couleur verte ne signifie pas que le fruit n’est pas mûr. Fiez-vous plutôt à la lourdeur de l’ananas. Aussi, tirez légèrement sur les feuilles, qui doivent être bien vertes. Celles-ci ne doivent pas trop résister, signe de maturité. Les primeurs conseillent de conserver l’ananas au réfrigérateur jusqu’à 4 à 5 jours.

http://www.journaldemontreal.com