Des chercheurs vous payent 16 000€ (23 867 $ canadien) pour rester clouer au lit pendant 2 mois


Je ne réponds pas aux critères pour cette étude, mais même si je le pouvais, je refuserais de rester coucher pendant 2 longs mois., même pour plus de 23 000 $
Nuage

 

Des chercheurs vous payent 16 000€ (23 867 $ canadien)  pour rester clouer au lit pendant 2 mois

 

dormir

Share

Crédits : DLR

par Brice Louvet, rédacteur scientifique

PartagerTweeter

Mesdemoiselles, seriez-vous prêtes à passer 60 jours clouées au lit pendant deux mois ? Des crêpes seront fournies, et il y a environ 16 000 euros à la clé. Le but : étudier la réponse de votre corps à la micro-gravité.

Rester allongée, pour la science

En partenariat avec la NASA, l’Agence spatiale allemande (DLR) et l’Agence spatiale européenne (ESA), une équipe de chercheurs recrute actuellement des sujets de sexe féminin dans le cadre d’une étude visant à protéger le corps humain contre les effets de la micro-gravité. La première partie de l’étude a d’ores et déjà démarré (le 25 mars dernier) à l’Institut de médecine aérospatiale du DLR à Cologne, en Allemagne. Celle-ci consiste à déterminer les effets de la centrifugation continue et intermittente de courte durée, comme contre-mesure aux effets négatifs de la micro-gravité.

En revanche, la seconde partie de l’étude, menée de septembre à décembre prochain, manque encore de volontaires. Et là, il ne sera question que de rester allongée.

Rester allongée… Mais avec la tête en bas. Pourquoi ? Parce que cette position entraîne un déplacement des fluides vers la tête. C’est à peu de chose près ce que l’on observe chez les astronautes en l’absence de gravité. La réduction du stress physique entraîne également une dégradation des muscles et des os, comme on peut l’observer dans l’espace. En analysant la réponse de volontaires allongées pendant 60 jours la tête en bas (inférieure de 6 degrés par rapport au corps), les chercheurs espèrent ainsi mettre en place des stratégies visant à aider les astronautes une fois en mission.

Ça vous intéresse ?

Pour cette étude, quelques critères doivent en revanche être respectés. Mesdames, vous devez être germanophones, et âgées entre 24 et 55 ans. Côté finance, l’indemnisation est de 16 500 euros. La durée de l’étude est de 89 jours au total : 15 jours au départ pour s’habituer à l’équipement, 60 jours de repos au lit, puis pour finir 14 jours de remise en forme. Chaque sujet aura sa propre chambre individuelle, et toutes les activités quotidiennes se feront en position allongée. Vous retrouverez plus d’informations ici.

Bien évidemment, le régime alimentaire sera adapté. Restez au lit pendant deux mois tout en continuant à manquer des chips et vous risquez fort de prendre quelques kilos. Le simple manque d’exercice empêchera également de brûler des calories. C’est pourquoi un suivi nutritionnel est nécessaire. Malgré tout, les chercheurs promettent quelques « crêpes et sucreries » de temps en temps. Parce que c’est bon pour le moral.

Source

https://science/post.fr

Quelles sont ces petites bêtes qui aiment infester notre lit ?


Une chance qu’on ne voit pas tout le petit monde qui nous accompagne dans notre lit. On se sentirait à l’étroit. En tout cas, le fait de ne pas les voir, on évite les cauchemars Clignement d'œil
Nuage

 

Quelles sont ces petites bêtes qui aiment infester notre lit ?

 

par Yohan Demeure, rédacteur scientifique

Que ce soit sur, sous ou dans notre lit, nombreuses sont les petites bêtes qui y élisent domicile. Outre la célèbre punaise de lit, une dizaine d’autres de ces petits monstres sont à citer. Si certains sont très connus, d’autres sont sûrement à découvrir pour mieux les éviter.

Les petites “stars” de notre lit !Lorsque l’on associe “insecte” et “lit” dans la même phrase, la punaise de lit vient tout de suite dans les esprits ! Ces insectes hétéroptères de la famille des Cimicidae sont une plaie pour les voyageurs, qui les ramènent souvent chez eux dans leurs bagages. Ces bestioles – dont il est difficile de se débarrasser – attendent patiemment la nuit pour sucer notre sang et laisser quelques traces de piqûres, quelques démangeaisons – et dans le pire des cas une réaction allergique.

Citons également les tiques et les puces qui s’accrochent aux vêtements – ou aux animaux domestiques – lors d’une balade dans la nature, ou encore les poux dont le lieu de prédilection est le cuir chevelu. Dans la catégorie “aficionados du lit”, citons aussi les acariens (voir image ci-après) et autres araignées !

Share

Crédits : Pixabay

Les bébêtes moins connues

Les insectes et autres cités plus haut sont les plus connus pour leur présence sur notre corps, nos vêtements, nos animaux, et donc nos lits. Cependant il en existe d’autres, moins connus.

Citons par exemple l’anthrène des tapis, qui s’introduit dans nos maisons par une fenêtre ouverte. Appréciant le textile en général, cet insecte aime le linge, les tapis et les matelas.

 

L’anthrène des tapis

La petite vrillette se trouve quant à elle sous forme de larve et sa nourriture est le bois. Celle-ci grignote le bois du lit en faisant des trous ronds, et cause ainsi une importante infection qui peut aller aller jusqu’à l’effondrement.

La petite vrillette (larve)

Enfin, citons le nématode, une sorte de ver rond que l’on retrouve souvent dans les sols, l’eau, les sédiments ou encore le bois mort. De nombreuses espèces mènent une vie de parasites, et on les  retrouve assez souvent dans les intestins humains. À la tombée de la nuit, la femelle est susceptible de sortir pondre des œufs autour de l’anus et c’est par ce biais-là que les sous-vêtements sont infestés. Cela peut donc être également le cas des vêtements de nuit, ainsi que les draps du lit.

Le nématode

Sources : Courrier InternationalNotre Temps

https://sciencepost.fr/

Le Saviez-Vous ► Que se passe-t-il si vous ne quittez jamais votre lit?


Certains rêvent peut-être de rester au lit pendant des jours sans être obligés de se lever. Cela serait vraiment une très mauvaise idée. En fait, rester longtemps allonger est un gros risque pour la santé
Nuage

 

Que se passe-t-il si vous ne quittez jamais votre lit?

 

Vous ne voulez vraiment pas le faire.

Actuellement, pour peu que vous ne tardiez pas trop à vous coucher le soir binge-watching oblige, vous passez un tiers de votre vie à dormir. Imaginons maintenant que vous décidiez ne peux plus jamais vous lever, par fainéantise ou autre. Que se passerait-il? Le compte YouTube Life Noggin a décidé de se pencher sur cette question que l’on s’est tous posé au moins une fois dans notre vie.

Vous vous en doutiez peut-être, mais un tel bouleversement serait catastrophique pour votre vie. Life Noggin évoque d’abord des escarres, ou des lésions liées à la compression des tissus, notamment dans le dos et les fesses à cause du matelas.

Logiquement, le corps devient également plus faible, car «les muscles perdent 10 à 15% de leur force chaque semaine» et l’endurance baisse considérablement, créant des pertes de masses musculaires et osseuses. Enfin, chaque jour, votre rythme cardiaque augmente d’un battement par minute et le volume sanguin baisse. S’il fallait vous inquiéter un peu plus encore, on peut mentionner la fatigue et l’anxiété qui s’accumulent quotidiennement, ainsi que des risques de pneumonie…

Il est intéressant de noter, dans un domaine proche, que la Nasa est allé plus loin en«payant un gars 18.000 dollars pour s’allonger dans un lit pendant soixante-dix jours»afin d’étudier les effets de la micro-gravité sur le corps humain et de préparer au mieux les missions futures vers Mars.

Au bout de cette période, quand le patient s’est levé, son cœur s’est emballé pour atteindre 150 battements par minute, provoquant presque un malaise. Pas un très bon signe donc pour les futurs aventuriers de l’espace.

http://www.slate.fr/

À quelle fréquence devriez-vous changer votre linge de lit ?


Personnellement, je lave mes draps toutes les deux semaines, et j’en profite pour inspecter mon matelas, au cas !!
Nuage

 

À quelle fréquence devriez-vous changer votre linge de lit ?

 

Bactéries, saletés et champignons trouvent quotidiennement refuge sous votre couette et peuvent avoir des conséquences indésirables sur votre santé. Laver vos draps deux fois par mois est recommandé pour assainir votre lit.

Bactéries et allergènes peuplent votre lit

Nombreux sont ceux qui ignorent que lorsqu’ils se glissent dans leurs draps le soir, ils tiennent compagnie à des millions de microscopiques habitants, signe qu’il est temps de changer leurs draps. Selon un sondage mené par l’institut YouGov, environ 33 % des Britanniques lavent leur linge de lit toutes les semaines, 35 % toutes les deux semaines. 8 % accomplissent cette tâche toutes les trois semaines et 10 % tous les mois. Les célibataires semblent moins pointilleux sur la propreté de leurs draps, puisque selon une précédente étude menée en 2013, les hommes vivant seuls ne les changeraient que quatre fois par an.

Pourtant, tarder à laver ses draps pourrait bien être dangereux pour votre santé. Au fil du temps,votre linge de lit et votre matelas se peuplent en effet de divers champignons, bactéries, poussière ou autres pollens et allergènes, nocifs pour votre organisme. 

Pour votre santé, lavez vos draps toutes les deux semaines

Durant la nuit, votre transpiration et vos fluides corporels se déposent dans votre lit. Peau morte, cosmétiques, saletés transportées par les pieds sont autant de souvenirs de votre journée qui termineront sous votre couette et seront susceptibles de provoquer des allergies, voire même des infections dans certains cas extrêmes.

Les punaises de lit son également fréquentes et provoquent chez leurs victimes des démangeaisons. S’il est difficile de s’en débarrasser, une récente étude a prouvé que ces dernières étaient tout particulièrement attirées par les draps aux couleurs foncées.

Conclusion : pour éviter la compagnie de ces insectes indésirables, choisissez des draps clairs. Si vous voulez être épargné par les bactéries et autres allergènes dans votre lit, lavez ces draps au minimum une fois toutes les deux semaines.

http://www.passeportsante.net/

Des lits qui se transforment en cercueil en cas de séisme !


Wang Wenxi, un retraité chinois de 66 ans vient de sortir son invention qui peut être très pratique pour la population chinoise. Un lit-séisme qui se transforme en cercueil quand les premières vibrations d’un tremblement de terre se font sentir. En fait, c’est comme un coffre qui se ferme pour se protéger et à l’intérieur des réserves d’eau et trousse de secours, aliments, et autres articles pour survivre en attendant les secours
Nuage

 

Des lits qui se transforment en cercueil en cas de séisme !

 

L’oeuvre «My bed» de Tracey Emin vendue pour 4 millions de dollars


Si cela est une oeuvre artistique, alors je ne connais rien en art. On a juste a dire que c’est artistique pour que les gens s’emballe. 4 millions de dollars, c’est effrayant dépenser autant pour un truc de ce genre
Nuage

 

L’oeuvre «My bed» de Tracey Emin vendue pour 4 millions de dollars

 

L’oeuvre controversée « My Bed » de l’artiste britannique Tracey Emin a été vendue aux enchères pour 4 millions de dollars mardi à Londres, a annoncé Christie’s.

Créée en 1998, l’installation, présentant le lit défait de l’artiste entouré de mégots, préservatifs usagés, bouteilles de vodka et test de grossesse, avait fait scandale lors de son exposition l’année suivante à la Tate Gallery à Londres, quand elle avait été retenue parmi les finalistes du prestigieux Prix Turner.

Le lit aux draps tachés est celui dans lequel l’artiste a passé plusieurs jours à un moment de dépression sur fond de rupture sentimentale.

Vendu par le collectionneur Charles Saatchi, qui l’avait acheté pour 260 000$ en 2000, il était estimé entre 1,5 et 2,2 millions de dollars.

Tracey Emin était dans la salle mardi au moment de la vente, conclue sous un tonnerre d’applaudissements.

« Je suis triste car je ne sais pas où il va partir. C’est un peu effrayant. Ce lit me tient à coeur. Je l’aime vraiment », a-t-elle déclaré dans une interview à la BBC en amont de la vente.

Agée de 51 ans, l’artiste, associée au groupe des Young British Artists (Jeunes artistes britanniques), qui ont émergé au début des années 1990 à Londres, est célèbre pour ses oeuvres exposant les détails les plus intimes de sa vie.

Comme la tente (« Everyone I have ever slept with » 1963-1995) sur laquelle étaient inscrits les noms de ses anciens amants, oeuvre qui a été détruite dans un incendie en 2004.

http://quebec.huffingtonpost.ca/