Le FBI sur la piste d’un trésor perdu durant la guerre de Sécession


Légende ou pas sur ces lingots d’or perdu à la guerre de sécession, un particulier ne peut pas creuser pour espérer trouver ce trésor ! C’est l’État qui pourrait s’acquérir de tout cet or
Nuage

 

Le FBI sur la piste d’un trésor perdu durant la guerre de Sécession

 

Selon la légende, la cargaison compterait 26 ou... (AFP)

Selon la légende, la cargaison compterait 26 ou 52 lingots d’or pesant chacun 23 kilogrammes, ce qui signifie qu’elle vaudrait entre 27 et 55 millions en dollars américains d’aujourd’hui.

AFP

Agence France-Presse

 

Une légende vieille de 155 ans au sujet de lingots d’or perdus au temps de la guerre de Sécession semble avoir retenu l’attention du FBI.

Des douzaines d’agents du FBI accompagnés de représentants de l’État de Pennsylvanie et de membres d’un groupe de chercheurs de trésors ont effectué une randonnée cette semaine afin de se rendre à un endroit reculé où, selon la tradition locale, une cargaison d’or datant de la Guerre civile américaine aurait été perdue ou cachée durant la bataille de Gettysburg en 1863.

Le groupe Finders Keepers affirme depuis longtemps avoir découvert le lieu où les lingots auraient été enfouis dans la forêt nationale de Dents Run, située à environ 215 kilomètres au nord-est de Pittsburgh, mais soutient que l’État ne lui a pas donné la permission de creuser.

Le FBI a refusé de révéler pourquoi il s’était rendu sur le site mardi, se bornant à dire qu’il se livrait à des activités autorisées par un tribunal.

Le propriétaire de Finders Keepers, Dennis Parada, a pour sa part indiqué que le FBI lui avait ordonné de ne pas commenter l’affaire.

Les historiens doutent fort qu’une cargaison d’or à destination de Philadelphie, où la monnaie américaine était frappée, ait effectivement été perdue en cours de route.

Selon la légende, la cargaison compterait 26 ou 52 lingots d’or pesant chacun 23 kilogrammes, ce qui signifie qu’elle vaudrait entre 27 et 55 millions en dollars américains d’aujourd’hui.

http://www.lapresse.ca/