Les plumes de ces oiseaux qui volaient il y a 100 millions d’années surprennent les paléontologues


L’ambre a mis à jour plusieurs découvertes préhistoriques. Cette fois-ci, ce sont des plumes d’oiseaux bien conservés dans l’ambre, il y a 100 millions d’années. Les paléontologues croient que les plumes avaient une utilité de protection contre les prédateurs.
Nuage

 

Les plumes de ces oiseaux qui volaient il y a 100 millions d’années surprennent les paléontologues

Nathalie Mayer
Journaliste

Elles ont été prises au piège de l’ambre il y a quelque 100 millions d’années. Et aujourd’hui, ces plumes créent la surprise dans le milieu de la paléontologie. Elles présentent en effet une structure totalement inattendue.

Beaucoup d’oiseaux préhistoriques arboraient de longues plumes que les paléontologues considéraient jusqu’à aujourd’hui comme ornementales. Mais une série de plumes étonnamment bien conservées pourraient les encourager à revoir leur copie. Leur structure laisse penser qu’il s’agissait plutôt de leurres défensifs visant à tromper les prédateurs.

La plupart des fossiles qui étaient jusqu’alors à disposition des chercheurs étaient endommagés, empêchant l’étude de leur structure en trois dimensions. Mais celles datant de quelques 100 millions d’années et retrouvées du côté de l’ex-Birmanie ont permis d’ouvrir de nouvelles perspectives.

L’ambre a incroyablement bien conservé quelques plumes d’oiseaux préhistoriques. Des chercheurs en ont profité pour étudier leur étonnante structure. © Pierre Cockx, université de Regina, Canada

Un ingénieux système de défense

Le rachis des plumes modernes est un tube creux. Sur ces plumes anciennes, en revanche, le rachis prend la forme d’un demi-cylindre aplati et couvert d’un côté. Une structure par ailleurs incroyablement fine. Sur certains spécimens, le rachis ne dépasse pas, en effet, les trois microns d’épaisseur. C’est moins que la taille moyenne d’une cellule ! Les barbes des plumes anciennes se sont aussi révélées moins grandes.

Un rachis extrêmement fin, une certaine rigidité structurelle, le fait que tous ces fossiles de plumes aient été retrouvés sans les corps des oiseaux, sont autant d’indices pour les paléontologues de l’Université des géosciences de Chine qui imaginent, à l’instar de la queue du lézard, que ces plumes auraient pu aider les oiseaux préhistoriques à échapper aux griffes de leurs prédateurs.

https://www.futura-sciences.com/

Les façades d’immeubles trompent les radars des chauves-souris


Les activités humaines ont des conséquences pour la faune environnante. Les chauves-souris sont particulièrement influencées par les façades d’immeubles, car ils sont des obstacles qui sont verticales alors que l’écholocation verticale est perçues souvent trop tard pour éviter la collision
Nuage

 

Les façades d’immeubles trompent les radars des chauves-souris

 

Le grand murin, une espèce de chauve-souris européenne, a... (PHOTO WIKICOMMONS)

Le grand murin, une espèce de chauve-souris européenne, a été étudié par les chercheurs.

PHOTO WIKICOMMONS

Agence France-Presse
Washington

 

Les façades de verre et d’acier des immeubles, lisses et verticales, trompent le système d’écholocalisation des chauves-souris – qui fonctionne comme un radar – ont déterminé des scientifiques dont la recherche est publiée jeudi dans la revue Science.

Ce leurre sensoriel expliquerait pourquoi on trouve autant de ces animaux tués ou blessés à proximité d’immeubles, une situation qui, jugent-ils, illustre l’impact néfaste des constructions et du développement des activités humaines sur la faune sauvage.

Ces chercheurs, dont le biologiste Stefan Greif (Institut allemand Max Planck d’ornithologie), ont observé des grands murins (Myotis myotis), une espèce de chauve-souris européenne, alors qu’elles volaient dans un tunnel de forme rectangulaire dans l’obscurité.

Une plaque métallique verticale et une autre horizontale étaient placées dans un coin du tunnel.

Sur les 21 chauves-souris qui ont traversé le tunnel, 19 ont heurté l’obstacle vertical au moins une fois, mais aucune n’a frappé la plaque horizontale.

Dans leur habitat naturel, les surfaces verticales lisses sont rares, tandis que les étendues horizontales, comme l’eau, sont nombreuses.

Les chercheurs ont découvert que quand les chauves-souris ont heurté la plaque verticale, elles émettaient moins d’ultrasons devant l’obstacle, et s’en approchaient à un angle aigu et à une plus grande vitesse.

Les mêmes observations ont été faites avec trois autres espèces de chauves-souris à l’extérieur de grottes.

Selon les auteurs de l’étude, cela indique que les chauves-souris perçoivent les échos renvoyés par les surfaces verticales au dernier moment, et qu’il est souvent trop tard pour elles pour éviter l’obstacle.

Cette découverte pourrait être utile pour limiter les collisions de chauves-souris le long de leurs routes migratoires.

Ces mammifères jouent un rôle très important dans les écosystèmes, en se nourrissant d’insectes ravageurs de récoltes et transportent le pollen de certaines plantes.

http://www.lapresse.ca/

GASTRONOMIE : Ceci est un steak (en réalité virtuelle)


L’art de leurrer le cerveau. Manger des aliments reconnus pour leurs nombres de calories et qui en fait ne serait qu’un mélange d’eau et d’agar-agar, konjac, et gomme d’arabique et sans calorie, mais dégageant des arômes réels. Serais-ce une solution pour éviter de prendre du poids ? Ou plutôt une autre béquille ? Et que pour le côté protéines, vitamines et minéraux ont en fait quoi ?
Nuage

 

GASTRONOMIE : Ceci est un steak (en réalité virtuelle)

 

Dessin de Joe Magee, Londres – Le site web du dessinateur

Dessin de Joe Magee, Londres – Le site web du dessinateur

Elle a l’apparence, l’odeur et la texture d’un aliment savoureux, pourtant c’est une gelée sans calories qu’on prend pour une entrecôte saignante. La vue, l’odorat et le toucher suffisent pour leurrer notre cerveau.

Vous avez déjà voulu manger sans avoir à vous préoccuper des calories que vous ingurgitiez ? Cela peut sembler trop beau pour être vrai mais, si Project Nourished, une expérience de réalité virtuelle visant à simuler le goût de plats réels, aboutit, le temps sera révolu où les allergies et les régimes alimentaires nous empêchaient de manger selon nos envies.

Ce projet, élaboré à Los Angeles par [la start-up] Kokiri Lab, a été inspiré par une scène du film Hook dans laquelle Peter Pan apprend à utiliser son imagination pour voir de la nourriture sur une table vide. Les premiers travaux sont si concluants que le fondateur de la société, Jinsoo An, pense qu’ils pourraient déboucher sur une nouvelle manière de s’alimenter.

“Je trouvais dommage que depuis l’aube de l’humanité notre façon de manger ait si peu évolué, et je voulais que les gens comprennent qu’ils ne sont pas obligés de s’en tenir aux vieux schémas, nous a-t-il confié. Je tiens à préciser que je ne souhaite pas que ce nouveau mode d’alimentation remplace l’actuel, mais qu’il soit perçu comme une autre possibilité.”

Cette expérience sensorielle fait appel au casque de réalité virtuelle Oculus Rift et à des couverts équipés de capteurs pour reproduire des environnements réels. Elle permet de simuler des plats tels que des steaks, des lasagnes, des tartes et des sushis avec des aliments peu caloriques à base d’agar-agar, de gelée de konjac et de gomme arabique. Grâce à des diffuseurs d’arômes, l’utilisateur peut même sentir son steak virtuel avant d’y planter sa fourchette.

Eviter le riz au lait

“Notre première démonstration simulera un endroit fictif du Tokyo d’hier et de demain. On mangera dans cette ville très animée au milieu de gens et d’objets en mouvement. Actuellement, on travaille aussi le rapport eau–agar-agar et la superposition de fines couches d’agar-agar (façon lasagnes) pour obtenir différentes textures, explique M. An. Jusqu’ici nos efforts se sont concentrés sur les sushis, les steaks, les lasagnes et les tartes, car ces plats ont une configuration relativement simple et d’importantes surfaces planes, ce qui les rend plus facilement détectables pour nos capteurs. Les plats qui présentent des formes irrégulières, sont en morceaux ou se désagrègent facilement seront les plus difficiles à simuler. Il est probable que nous éviterons le riz au lait, le poulet aigre-doux et la salade.”

http://www.courrierinternational.com/

Plus de pédophiles, mais une traque plus intensive


On dirait qu’il y a des pédophiles partout. Est-ce qu’ils sont plus qu’avant ? L’être d’Internet donne t’il un outil pour les cyberprédateurs pour échanger avec d,autres semblables des photos de victimes mineurs ? Peut-On en venir a bout ?
Nuage

 

Plus de pédophiles, mais une traque plus intensive

 

ILLUSTRATION: LA PRESSE

 

Anabelle Nicoud
La Presse

Plus de signalements, plus d’accusations. Au cours des dernières années, le phénomène des cyberprédateurs sexuels et des consommateurs de pornographie juvénile, loin de s’essouffler, a pris de l’ampleur, démontrent des chiffres compilés entre 2009 et 2011 par le Centre national de coordination contre l’exploitation des enfants de la GRC (CNCEE), que La Presse a obtenus.

> En graphique: La chasse aux pédophiles, cliquer sur l’image pour agrandir

Des pédophiles cachés derrière les écrans d’ordinateurs et de téléphones intelligents? L’image est toujours d’actualité. Pire: au cours des dernières années, la pornographie juvénile se fait de plus en plus violente.

«Les choses qu’on voit ici sont épouvantables, dit Bob Resch, officier responsable des opérations du CNCEE. Les sévices sur les enfants sont beaucoup plus violents, explicites, visuels et audio.»

Créé en 2004 par le gouvernement fédéral pour contrer l’exploitation sexuelle des enfants au Canada, le CNCEE travaille en collaboration avec les corps de police canadiens, mais aussi internationaux, comme Interpol ou Europol.

Au cours des trois dernières années, le CNCEE a reçu un nombre grandissant de plaintes, de signalements et de demandes d’aide, en grande majorité pour des sites web comportant de la pornographie juvénile et des infractions liées à la pornographie juvénile.

En 2009, le CNCEE en recensait plus de 3000. Un an plus tard, ce sont plus de 4974 plaintes et signalements qui ont été déposés au CNCEE et 3491 pour les trois premiers trimestres de l’année 2011.

Ces signalements peuvent provenir de différents corps de police internationaux et nationaux, mais aussi du site cyberaide.ca

Les corps de police prennent en effet les menaces et l’exploitation dont les enfants sont victimes très au sérieux. Au Québec, province où le CNCEE confie le plus d’enquêtes au Canada après l’Ontario, la Sûreté du Québec a ainsi annoncé au printemps l’ajout d’une vingtaine de policiers à son escouade spécialisée dans la recherche de cyberpédophiles et le démantèlement de réseaux pédophiles.

De plus en plus d’accusations

Au cours de la dernière décennie, une nette tendance à la hausse du nombre de personnes accusées de pornographie juvénile et de leurre s’est dessinée au Canada.

En 2003, moins de 200 personnes ont été accusées d’infractions de pornographie juvénile dans tout le pays. Sept ans plus tard, elles ont été un peu plus de 500 à répondre à des accusations de ce type.

Les accusations de leurre ont elles aussi grimpé au cours des dernières années. Moins de 10 personnes ont été visées, en 2003, par ce type d’accusation. En 2010, ils étaient près d’une centaine.

«On sait que la pédophilie n’est pas un phénomène nouveau. Le problème, avec l’internet, c’est que le criminel a un certain sentiment d’anonymat et de distance. Ils ont l’impression qu’ils ne se feront pas attraper», observe Marc-André Léger, chargé de cours à l’Université de Sherbrooke et spécialiste de la sécurité informatique.

«La cyberdépendance et les problèmes liés au cybersexe sont de plus en plus importants: ça ne va pas en diminuant. Mais d’un autre côté, on attrape de plus en plus de [prédateurs] grâce aux outils de sensibilisation et de dénonciation. Les enquêtes débouchent sur des arrestations», poursuit M. Léger.

Le nombre grandissant de signalements comme de mises en accusation témoigne aussi d’une sensibilité accrue du public et des policiers à l’égard de la production et de la consommation de pornographie juvénile virtuelle.

On peut penser notamment au succès, aux États-Unis, de l’émission de télé To Catch a Predatoret, au Québec, aux récents reportages de l’émission J.E., de TVA.

«Ce qui change, c’est qu’on peut identifier ce qui se partage aujourd’hui sur les ordinateurs. Avant, il n’y avait pas de façon de partager des photos pornographiques. Aujourd’hui, on a des méthodes de communication plus efficaces que par le passé», souligne M. Resch.

La supervision parentale, meilleur outil de lutte

Depuis la fin des années 90, l’organisation à but non lucratif Enfant-Retour a donné des ateliers de prévention à plus de 150 000 enfants du Grand Montréal. Mais selon Pina Arcamone, directrice générale, aucun outil ne remplace la supervision parentale.

«Il faut prendre le temps de connaître nos jeunes, de voir quels sites ils fréquentent», explique-t-elle.

C’est aussi aux parents qu’Enfant-Retour offre des ateliers de formation pour les tenir à jour sur les dernières évolutions technologiques. «Avant, on pouvait mettre l’ordinateur de famille dans une salle accessible. Mais maintenant, les jeunes peuvent se brancher partout, grâce à leur téléphone. Il faut alors s’assurer que l’enfant va appliquer les mêmes règles de sécurité.»

– Avec la collaboration de William Leclerc

http://www.lapresse.ca

Le saviez-vous ► Les idées reçues sur les animaux


Il y a certaines légendes urbaines qui circulent encore sur nos animaux comme par exemple … la courte mémoire des poissons rouges, ou que les vers ont le don de multiplication …. Mais qu’est la vérité vrai
Nuage

 

Les idées reçues sur les animaux

 

Les écureuils ne mangent que des noisettes

 

l'écureuil aime aussi les noix, les graines de tournesol, les glands...

L’écureuil aime aussi les noix, les graines de tournesol, les glands… © Edith Fernandez

L’image d’Épinal du petit écureuil roux et de sa provision de noisettes pour l’hiver fait partie de ces idées reçues pas totalement fausses, mais un peu étranges. Le noisetier n’est pas l’arbre qu’on croise le plus fréquemment, et pourtant les écureuils ne meurent pas de faim… En fait, ces petites bêtes se nourrissent de graines en tout genre, en fonction de ce qui est disponible. Avec une préférence pour les noix, les glands et bien entendu, les noisettes.

Les requins sont des mangeurs d’homme

j'ai de grandes dents, mais ce n'est pas pour te croquer mon enfant.

J’ai de grandes dents, mais ce n’est pas pour te croquer mon enfant. © Romain Catros

Les noix de coco aussi

Avec sa mâchoire terrifiante, le requin est injustement affublé du qualificatif « mangeur d’homme ». Déjà, il faut savoir que l’homme ne fait pas partie de l’alimentation du requin : lors d’attaques, l’animal lâche généralement assez rapidement la personne qu’il a mordue, parce que nous ne sommes pas à son goût.

Ensuite, on ne le répétera jamais assez : ce n’est pas parce qu’on parle beaucoup des attaques de requin qu’elles sont fréquentes.

Selon George Burgess, directeur du centre d’étude des requins en Floride, nous avons plus de chances de mourir parce qu’une noix de coco nous tombe sur la tête que parce qu’un requin s’en prend à nous. Tomber dans un trou creusé dans le sable est également plus dangereux. Il est temps d’arrêter la psychose.

Les autruches mettent la tête dans le sable

est-ce que l'autruche a vraiment l'air aussi bête qu'on le prétend ?

Est-ce que l’autruche a vraiment l’air aussi bête qu’on le prétend ? © Genevieve Lapoux

Les autruches font-elles l’autruche ?

On considère généralement l’autruche comme un animal pas bien malin, puisqu’elle est supposée cacher sa tête dans le sable quand survient un danger. En réalité, elle ne le fait pas, d’ailleurs elle aurait bien du mal à survivre avec la tête enterrée.

La légende tirerait son origine du fait que les autruches placent leur tête près du sol lorsque les tempêtes arrivent, afin, certainement, de mieux pouvoir respirer.

Les rats sont sales

un rat dans la nature.

Un rat dans la nature. © Thierry Faucher

Non, pas sales, dégoutants !

Parce qu’ils sont à l’origine de nombreuses épidémies, on considère souvent que les rats sont sales. Cette réputation peu flatteuse provient du fait que les colonies de rats sont souvent des vecteurs de maladies humaines.

Néanmoins, ce n’est pas leur manque d’hygiène qui est en cause, mais leur lieu de vie et éventuellement leurs propres parasites (leurs puces transmettent la peste).

Les plus phobiques vous répèteront à l’envie que les rats, c’est sale : vous pourrez désormais les contredire, car les rats passent une grande partie de leur temps à… faire leur toilette.

Les tigres vivent en Afrique

a l'état sauvage, le tigre est asiatique.

A l’état sauvage, le tigre est asiatique. © Nicolas Milhes

Pur produit asiatique

Animal exotique fascinant, le tigre est couramment représenté dans l’imaginaire des enfants aux côtés d’une girafe ou d’un lion. Or, s’il semble admis par chacun que le tigre parcourt la savane africaine, il n’en n’est rien.

C’est en effet impossible de faire se croiser la girafe qui vit en Afrique et le tigre, originaire d’Asie, mis à part au sein d’un zoo. L’aire de répartition du félin couvre tout l’est asiatique ainsi que l’Inde.

Les moustiques ont besoin de sang pour vivre

les moustiques sont de bonnes mères, voilà tout.

Les moustiques sont de bonnes mères, voilà tout. © Philippe Bronnert

Et entre eux, ils se surnomment « Dracula »

Comme de très nombreux insectes, les moustiques se nourrissent du nectar de fleurs, qui compose la quasi-totalité de leur alimentation.

Mais alors, pourquoi nous piquent-ils ? En fait, la vraie question est « pourquoi piquent-elles ? » car seules les femelles s’attaquent aux mammifères pour leur prélever du sang. Elles ne le font pas tant pour s’alimenter que pour nourrir leurs petits.

En effet, quand une femelle moustique pique, c’est parce qu’elle porte des œufs. Elle a besoin de protéines contenues dans le sang pour que sa progéniture puisse se développer.

Bref, la prochaine fois que vous vous faites piquer, dites-vous que grâce à vous, une nouvelle génération de moustique pourra naître. Ah, ça ne vous rassure pas ?

Les chenilles ont plein de pattes

seules les trois premières paires sont des vraies pattes.

Seules les trois premières paires sont des vraies pattes.© Andre Delesque

C’est un leurre !

Vous pourriez le jurer, vous avez déjà vu des chenilles avec une dizaine de paires de pattes. Cela peut paraître étonnant, puisque sous leur forme de papillon, elles ne possèdent que six pattes. Où peuvent donc bien passer les autres ?

Nulle part, car la chenille n’a que six pattes. En regardant de plus près cet insecte, on découvre que seules les pattes situées à proximité de la tête sont capables de se mouvoir. Les autres excroissances sont des sortes de ventouses qui aident le long corps de la chenille à maintenir son équilibre.

Les taupes sont hémophiles

ce n'est pas parce qu'on ne voit pas ses yeux qu'elle est aveugle.

Ce n’est pas parce qu’on ne voit pas ses yeux qu’elle est aveugle. ©  Peggy Boegner / Fotolia

Une vie à tâtons sans coaguler, youpi

Les taupes accumulent à elles seules un grand nombre d’idées reçues souvent véhiculées par des jardiniers mal renseignés. Entre autres, elles seraient aveugles, hémophiles… Et pourtant, rien de tout ça !

La vue des taupes est adaptée à leur environnement, donc plutôt mauvaise, mais elles ne sont pas aveugles. De plus, contrairement aux légendes qui courent, les taupes ne sont absolument pas hémophiles.

Pour survivre avec peu d’oxygène sous terre,elles ont plus de sang que la moyenne (ce qui peut être impressionnant puisqu’elles saignent beaucoup), mais si elles se coupent, celui-ci coagule tout à fait normalement.

Couper un ver de terre en crée deux

un vers deux terre... euh de terre.

Un vers deux terre… euh de terre. © LeChatMachine / Fotolia

La multiplication des vers…

Certes, si ses organes vitaux ont été épargnés par la coupure, un ver de terre peut potentiellement y survivre : dans ce cas, il reconstituera une petite partie du corps qu’il a perdu.

Mais en aucun cas il ne naîtra deux vers de terre, un à partir de chaque morceau ! Pour que ce soit possible, il faudrait que chaque extrémité de l’animal dispose d’organes vitaux similaires, ce qui est impossible.

Il vaut mieux donc éviter de propager cette rumeur auprès des plus jeunes qui ont vite fait d’aller la vérifier par des expériences de dissection pas franchement ragoûtantes.

Les araignées sont dangereuses pour l’homme

quand on y regarde bien, les araignées ne sont pas si horribles.

Quand on y regarde bien, les araignées ne sont pas si horribles. © Micheline Chiffelle

Pourtant, Spiderman, lui, c’est un gentil

Il ne faut pas se fier à ses quatre paires d’yeux et sa silhouette inquiétante. L’araignée a beau faire peur, elle n’est pas si dangereuse. On entend souvent dire que sa morsure est fatale mais c’est pourtant rarement le cas. Sur les dizaines de milliers d’espèces que compte l’ordre des araignées,moins de 1 % sont venimeuses pour l’homme. Entre 10 et 20 % de celles-ci comportent un réel danger de mort.

Il n’y a pas non plus de raison de croire que l’araignée peut pondre sous la peau, car elle n’en retirerait aucun avantage. Au contraire, elle prend bien soin de ses œufs qu’elle emmaillote dans des cocons pour les protéger des agressions, avant de les laisser dans la nature.

Les chauves-souris sont aveugles

on peut voir les grands yeux de cette chauve-souris de la famille des

On peut voir les grands yeux de cette chauve-souris de la famille des mégachiroptères. © Stéphane Nef

Elles ont des yeux, pourtant

Il existe deux grandes familles de chauves-souris, traditionnellement appelées mégachiroptères, comme la roussette, et microchiroptères, comme les vampires. Les seconds possèdent une sorte de sonar,l’écholocation, qui leur permet de chasser dans le noir. C’est souvent pour cela qu’on pense qu’elles n’ont pas besoin de leurs yeux et sont aveugles.

En réalité, elles ont une vue assez bonne pour que les frugivores repèrent leurs aliments. Il leur serait par ailleurs très difficile de localiser les fruits à l’aide de leur radar, qui ne fonctionne quasiment que sur des cibles mouvantes. Les mégachiroptères n’ont quant à eux pas besoin de ce superpouvoir !  En effet, ces chauves-souris voient très bien, de jour comme de nuit.

 

Le paresseux dort toute la journée

un paresseux en plein sommeil.

Un paresseux en plein sommeil. © Celine Armand

L’appel de la couette

On peut être fasciné par la fréquence du sommeil chez ces animaux. Il paraitrait qu’ils dorment 18 h par jour, soit près de 80 % de leur vie. Si les mesures faites en captivité tendaient jusqu’ici à prouver ce lieu commun, une étude récente a cependant démontré que le paresseux n’avait pas le même rythme de vie dans la nature.

A l’aide d’appareils de mesures sophistiqués, on a donc découvert que contrairement aux idées reçues, le paresseux à gorge brune dormait tout juste 10 heures par jour.

Un dromadaire n’est pas un chameau

ce chameau n'a qu'une bosse, c'est donc un dromadaire.

Ce chameau n’a qu’une bosse, c’est donc un dromadaire.© Jean-Claude Bauduin

Combien de bosses j’ai ?

On différencie généralement le chameau à deux bosses du dromadaire à une seule bosse. Tout le monde a donc appris à considérer ces deux animaux comme des espèces différentes. Tous deux font partie des camélidés, une famille dans laquelle on trouve également le lama.

Pourtant, le dromadaire est un chameau ! Des trois espèces de chameaux qui existent dans le monde, il est le seul pour lequel les deux bosses se sont soudées en une seule. Cette spécificité lui a fait hériter du nom de «dromadaire», mais il reste de la famille des chameaux.

Le poisson rouge a une mémoire de 3 secondes

de l'espace pour nager, des endroits où se cacher... il faut occuper ce poisson

De l’espace pour nager, des endroits où se cacher… Il faut occuper ce poisson rouge. © Bounat Hatem

Oh ! Une plante

Inventé pour se déculpabiliser de placer un poisson rouge dans un bocal minuscule, le mythe qui veut qu’un poisson rouge n’ait que 3 secondes de mémoire est bien entendu injustifié. Comme tous les animaux de sa taille, le poisson rouge est capable de retenir un certain nombre d’éléments. Il les garde en mémoire au moins plusieurs mois.

Il sait reconnaître quand on vient lui donner à manger, et comprend vite lorsqu’une zone de son habitat est un danger pour lui. Tous les aquariophiles vous le diront, les poissons sont même capables de prendre des habitudes.

 

Les pingouins ne savent pas voler

un pingouin torda ne ressemble pas vraiment à un manchot.

Un pingouin torda ne ressemble pas vraiment à un manchot.© Hellen Kerdat

Pas manchots, ces pingouins

Cette idée reçue erronée provient de la confusion souvent faite entre le pingouin et le manchot. Il existe de nombreuses espèces de manchots qui vivent au pôle Sud, et possèdent des ailes profilées pour nager. Ces oiseaux ne peuvent effectivement pas voler.

Néanmoins, le pingouin ne fait pas partie des manchots. Il niche dans l’hémisphère Nord et vole tout à fait correctement. Le pingouin torda se rencontre par ailleurs souvent sur les côtes bretonnes.

http://www.linternaute.com

Un faux Justin Bieber s’avère être un pédophile


 

C’est effrayant comment des jeunes peuvent se faire prendre par un pseudo connu, et avoir peur des menaces d’une personne qui probablement se trouve a des kilomètre d’eux. car il pouvait .échanger aussi dans d’autre pays Malheureusement c’est un fait … et c’est important en temps que parent d’être capable de discuter avec ses enfants pour éviter ce genre de situation
Nuage

 

Un faux Justin Bieber s’avère être un pédophile

 

Lee Moir

PHOTO AP

Associated Press
Toronto

Un Canadien qui se faisait passer pour Justin Bieber a été accusé d’avoir menacé et agressé sexuellement une préadolescente de 12 ans du New Jersey sur un site de clavardage vidéo.

Le Torontois Lee Moir pourrait aussi avoir fait d’autres victimes dans cinq autres pays, soit le Canada, les États-Unis, la France, l’Australie et les Philippines, ont indiqué les autorités américaines.

Un communiqué de presse émis par le bureau de la procureure du comté d’Essex, au New Jersey, indique que Moir aurait eu des contacts avec des mineures de ces cinq pays.

La police continuera à enquêter sur les activités de l’homme de 34 ans, a précisé Katherine Carter, porte-parole de la procureure Carolyn Murray. Les allégations contre lui n’ont pas encore été prouvées en cour.

La procureure Murray a quant à elle expliqué que le Canadien s’était fait passer pour le chanteur pop sur Facebook.

Selon les autorités canadiennes, il aurait menacé de s’en prendre à la famille de la jeune fille pour la forcer à poser des gestes sexuels en ligne.

On ignore si Moir utilisait des photos de Bieber sur sa page Facebook, mais les autorités affirment que la jeune fille a réalisé qu’elle ne parlait pas au chanteur pendant le clavardage vidéo.

Moir a été arrêté après qu’un policier canadien s’est fait passer pour une adolescente de 14 ans en ligne. Selon les autorités, Moir a lancé une conversation à teneur sexuelle avec le policier et l’a invité à le rencontrer. C’est alors qu’il a été arrêté.

La police de Toronto l’a accusé de leurre d’enfant âgé de moins de 16 ans, d’incitation à des contacts sexuels, de fabrication de matériel pornographique infantile et d’extorsion.

http://www.cyberpresse.ca