Square Victoria Les indignés s’organisent un peu plus chaque jour


C’est la première fois (enfin pour moi) qu’on peut voir une manifestation qui est appuyés par la population de cette manière, tant qu’elle est pacifique je crois que le message se rend beaucoup mieux .. et que malgré la température difficile les indignés sont prêt a rester pour un bon bout de temps
Nuage

Square Victoria Les indignés s’organisent un peu plus chaque jour

Square Victoria - Les indignés s'organisent un peu plus chaque jour

Un chiropraticien a prêté un brûleur à grande capacité qui servait déjà à préparer du riz «pour tout le village».

© Étienne Laberge / Agence QMI

Agence QMI
Étienne Laberge et Sarah Bélisle / 24h

MONTRÉAL – Le camping urbain du square Victoria, où 400 personnes dorment chaque nuit 150 tentes, est maintenant desservi par des toilettes chimiques et un réseau d’internet sans fil.

Le parc aux allures de camp de réfugiés ne cesse de grossir depuis samedi. Il reçoit non seulement la sympathie de bien des gens, mais aussi une aide directe pour répondre aux besoins de base des membres d’Occupons Montréal.

Un chiropraticien a prêté un brûleur à grande capacité qui servait déjà à préparer du riz «pour tout le village» mardi après-midi.

Roy Clément a quant à lui apporté deux toilettes chimiques qu’il loue à perte, une manière pour lui «de soutenir et aider les occupants».

Autre exemple: une femme a donné une génératrice neuve d’une valeur de 680 $ aux occupants. Ceux-ci s’en servent pour alimenter les ordinateurs sans fil dont les écrans brillent çà et là dans le square Victoria.

Une tente de premiers soins a aussi été installée pour répondre aux urgences, non loin du très achalandé centre des communications.

Générosité débordante

Les gens d’Occupons Montréal, à l’image de son message de solidarité, se réjouissent de pouvoir compter sur la générosité du public.

«On reçoit énormément de dons, a souligné Frédéric Carmel, membre actif du mouvement. Les gens nous donnent de la nourriture. Les dons viennent de partout au Québec. Mais on a besoin de tentes, de sacs de couchage et encore plus de nourriture.»

De plus, le public a donné 2000 $ à Occupons Montréal, une somme qui sert surtout à acheter des dentées.

————————————————

Solidarité entre altermondialistes et indignés

Des centaines de participants du Forum international de l’économie sociale et solidaire ont marché jusqu’au square Victoria, mardi, afin de témoigner leur appui aux indignés qui occupent l’endroit.

Ils soutiennent que les entreprises d’économie sociale travaillent «pour le 99 %» de la population. Ils estiment que l’économie sociale, en se détournant du profit, est la solution aux revendications des indignés.

http://fr.canoe.ca

Manifestations à travers le monde Les indignés en images


En photos des indignés a travers le monde, manifestation généralement pacifique ..
Nuage

Manifestations à travers le monde Les indignés en images

Les indignés en images

Crédit photo : Reuters

Un enfant regard craintivement un manifestant menotté à sa valise et couvert de billets d’argent.

Des manifestations «d’indignés» contre l’avarice des plus riches sont en cours à travers le monde.

Samedi, des manifestations «d’indignés» sont organisées dans 719 villes de 71 pays, dont au Canada et au Québec. Le mouvement, qui a démarré à New York le 17 septembre, dénonce l’avarice de Wall Street et des 1% les plus riches. Le slogan est toute simplement «nous sommes les 99%».

Voici les manifestations en images.

Photo: Reuters

Les manifestations ont été pour la plupart pacifiques. Rome est un des seuls endroits qui a connu des violences. Les manifestants se sont heurtés aux policiers. Des voitures et des bâtiments ont été incendiés.

Photo: Reuters

Des manifestations à Sarajevo. (Photo: Reuters)

Les indignés démontrent la situation économique «farfelue» à Bucarest. (Photo: Reuters)

Des jeunes participent au mouvement à Tokyo. (Photo: Reuters)

Jeunes et moins jeunes participent à une manifestation à Vienne. (Photo: Agence QMI)

Des manifestants masqués et déguisé comme le personnage Guy Fawkes du film «V pour Vendetta». Leur pancarte lilt: «les corrompus nous craignents». (Photo: Reuters)

Cet homme tient un pancarte qui lit: «esclave malheureux.» (Photo: Reuters)

Des manifestants à New York se déguisent en entrepreneurs corrompus. (Photo: Reuters)

Des milliers de personnes se sont rassemblés à Londres. (Photo: Reuters)

Des indignés à Winnipeg manifestent contre la corruption et l’avarice des plus riches. (Photo: Reuters)

Des manifestants installent des tentes à Montréal­ (Photo: Agence QMI)

http://tvanouvelles.ca

Mouvement les indignés : Les Canadiens s’indignent à leur tour


On entends parler souvent des indignés, un mouvement né en Espagne qui est devenue une revendication mondiale sur les enjeux économique qui continue a créer un fossé de plus en plus grand entre les pauvres et les riches .. Qui être riche n’est pas un crime, mais quand on chercher a faire plus d’argent au détriment des lois, des pauvres et qu’en plus ils font tout pour avoir des plans pour payer moins d’impôts et de taxe selon leur avoir..  c’est une injustice mondiale ..
Nuage

Mouvement les indignés : Les Canadiens s’indignent à leur tour

Manifestations - Les Canadiens s'indignent à leur tour

Le Canada se mobilise à son tour. Né en Espagne au printemps dernier et ressuscité à New York depuis le 17 septembre, le mouvement des indignés a conduit des milliers de Canadiens à manifester samedi dans plusieurs grandes villes du pays, emboîtant le pas aux centaines de rassemblements organisés de par le monde.

À Toronto, épicentre canadien de la contestation contre les excès du capitalisme, quelque 3000 manifestants se sont rassemblés au pied du siège social de la Banque TD, situé au coin de la rue King et Bay Street, en plein coeur du quartier des affaires.

Comme ailleurs sur la planète, les protestataires réclament plus de justice et d’égalité.

« Le fossé se creuse entre les riches et les pauvres. Pas qu’aux États-Unis, mais ici aussi, au Canada, et il faut que cela change », témoigne une mère famille venue manifester avec sa fille.

Les craintes de désordre et de casse exprimées par des commerçants ne se sont jusqu’ici pas concrétisées, le rassemblement se déroulant dans le calme, encadré par un important dispositif de sécurité.

À Montréal, environ 1000 personnes sont rassemblées au Square Victoria devant la tour de la Bourse. Les manifestants échangent paisiblement. Certains brandissent des pancartes. D’autres se sont mis un billet de 5 $ sur la bouche. Plusieurs, munis de leur tente et de leur sac de couchage, prévoient de coucher sur place afin de prolonger la manifestation.

« La richesse à sens unique »

Un des manifestants explique qu’il a rejoint le mouvement des indignés pour dénoncer les décisions politiques qui aboutissent à la dilapidation des ressources collectives.

« La richesse est mal répartie, estime Jason Keays. Ça va vers des compagnies transnationales, on socialise les coûts et on privatise les profits », raconte cet employé de banque qui travaille au sein d’une division chargée de prévenir les fraudes par cartes de crédit.

Des élus du Parti québécois participent également au rassemblement, ainsi que le député de Québec solidaire, Amir Khadir.

En Colombie-Britannique, un millier de personnes se sont retrouvées dans la matinée devant le musée des beaux-arts, en plein centre-ville de Vancouver. Certains protestataires ont planté leurs tentes et comptent occuper la place jusqu’en décembre.

Après plusieurs prises de parole, les indignés Vancouvérois comptent défiler dans les rues de la ville.

Ailleurs au pays, plus de 200 manifestants sont rassemblés à Winnipeg devant le palais législatif. Des rassemblements d’ampleur similaire ont également lieu à Québec, Calgary, Edmonton, Saskatoon et Regina ou encore Moncton.

Qui sont les indignés ?

Le mouvement ne se dit lié à aucun parti politique. Il dénonce l’emprise de la classe financière sur la société et l’écart grandissant entre les riches et les pauvres, sans être porteur d’un programme politique précis.

Selon Carminda Mac Laurin, étudiante et porte-parole de la manifestation à Montréal, en entrevue à Radio-Canada vendredi, les revendications sont « aussi multiples qu’il y a de manifestants. ».

« Toutes les revendications finalement convergent vers, il me semble, une exigence de démocratisation de la démocratie, qui touche trop d’enjeux économiques en ce moment, qui est régie finalement par quelques-uns », précise Mme Mac Laurin.

« Je pense que c’est une revendication qui est mondiale, elle n’est pas seulement nationale », poursuit Mme Mac Laurin.

« Les grandes banques, de toute façon, sont interreliées, que ce soit ici au Canada ou ailleurs dans le monde. Les enjeux économiques sont importants ici au Canada comme partout dans le monde. C’est vraiment une revendication internationale. »

http://actualites.ca.msn.com