Attention, certains médicaments deviennent dangereux avec la chaleur !


Quand il fait très chaud, il est important de bien suivre les conditions de conservations des médicaments. En cas de doute le pharmacien peut vous conseiller ou le médecin voir une alternative ou un arrêt temporaire d’un traitement. Attention, ne jamais arrêter un traitement sans l’avis du médecin
Nuage

 

Attention, certains médicaments deviennent dangereux avec la chaleur !

 

Attention, certains médicaments deviennent dangereux avec la chaleur !

Le 18 juillet 2018.

Si vous devez suivre des traitements médicamenteux pendant les vacances, pensez à bien vous renseigner sur leurs effets. Certains peuvent déshydrater ou amplifier les effets de la chaleur.

Respecter les conditions de conservation

Chaleur et médicaments ne font pas toujours bon ménage. C’est pourquoi l’Agence nationale de Sécurité du médicament (ANSM) a tenu à publier quelques conseils pratiques pour éviter d’éventuels effets secondaires indésirables.

« En cas de vague de chaleur, certains médicaments sont susceptibles d’aggraver un syndrome d’épuisement-déshydratation ou un coup de chaleur », note l’agence.

S’il fait chaud, ne prenez pas l’initiative d’arrêter « votre traitement sans demander l’avis de votre médecin ou de votre pharmacien » mais pensez bien à « respectez les conditions de conservation indiquées dans la notice et évitez d’exposer vos médicaments directement au soleil ».

Parmi les médicaments qui peuvent provoquer des troubles de l’hydratation, on trouve les diurétiques. Ces médicaments augmentent la sécrétion rénale de sodium, ce qui accroit le volume des urines.

Faire le point avec son pharmacien

Certains médicaments peuvent altérer la fonction rénale. C’est le cas des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) comme l’aspirine ou l’ibuprophène, mais également de certains antibiotiques (notamment les sulfamides), d’antiviraux (notamment l’indinavir) et de certains antidiabétiques. Si vous devez en prendre et qu’il fait très chaud, pensez à vous rendre chez votre pharmacien pour qu’il vous conseille.

Il faudra être également prudent avec les lecteurs de glycémie car « l’exposition des bandelettes (ou électrodes), des solutions de contrôle et des lecteurs directement au soleil, à des températures élevées, à de fortes variations de températures ou à une atmosphère humide peut avoir une incidence sur leur bon fonctionnement », ajoute l’ANSM.

Enfin, soyez vigilant avec les traitements que vous devez vous appliquer sur la peau comme les solutions contre l’acné, des antiseptiques locaux ou des antimycosiques.

Marine Rondot

https://www.passeportsante.

Diabète Un lecteur de glycémie «révolutionnaire» fait son apparition


Surement ceux qui sont diabétique trouverons ce petit appareil pratique pour mieux gérer leur insuline en cas de besoin …
Nuage

 

Diabète

Un lecteur de glycémie «révolutionnaire» fait son apparition

 

Un lecteur de glycémie «révolutionnaire» fait son apparition

Crédit photo : Agence QMI

Un nouveau lecteur de glycémie qui est sur le marché depuis peu au Québec s’apprête à révolutionner le quotidien de patients souffrants de diabète.

Par Paul-André Gilbert | Agence QMI

Un nouveau lecteur de glycémie qui est sur le marché depuis peu au Québec s’apprête à révolutionner le quotidien de patients souffrants de diabète.

Le résidant de Saint-Lambert, Bernard Théoret, serait le premier utilisateur canadien du lecteur fabriqué par la compagnie InsuLinx. L’homme, qui souffre de diabète, a pu utiliser le lecteur avant même son lancement.

Le nouveau lecteur a ceci de particulier qu’il permet de calculer les doses d’insuline que les diabétiques doivent s’injecter plusieurs fois par jour pour contrôler leur niveau de sucre. Pour les gens comme Bernard Théoret, cela représente plusieurs calculs, parfois complexes à effectuer, et qu’il n’est plus nécessaire de faire avec le nouveau lecteur. Le risque d’erreur se trouve ainsi fortement diminué.

Le Dr Jean-François Yale est endocrinologue à l’hôpital Royal Victoria. Il traite des patients qui, comme Bernard Théoret, sont atteints de diabète et doivent s’injecter de l’insuline plusieurs fois par jour.

Le médecin a expliqué que les calculs que les patients doivent normalement réaliser après avoir obtenu leur niveau de glycémie ne sont pas compliqués du point de vue mathématique, mais ils sont difficiles à faire mentalement en raison de la présence de nombreuses décimales.

«Les gens sont toujours un peu nerveux de faire les bons calculs et de prendre les bonnes décisions. Cet appareil simplifie la tâche à ce niveau-là», a-t-il précisé.

Pompes à insuline

Le lecteur de la compagnie Insulinx utilise une technologie déjà présente dans des appareils appelés pompes à insuline. Toutefois, ces appareils qui injectent directement l’insuline dans le corps des gens qui les utilisent sont beaucoup plus dispendieux.

Le nouveau lecteur n’en fera pas autant que les pompes à insuline. Toutefois, il apportera certains avantages d’un outil beaucoup plus cher, à un coût moindre.

http://tvanouvelles.ca