Le Saviez-Vous ► Amusantes et surprenantes, ces statistiques de 1909


Des statistiques prix en 1909 au Canada et aux États-Unis. Le prix de certains produits alimentaires, le nombre d’automobile, meurtre, et taxe et bien d’autres. Nous pouvons constater que les temps ont bien changé
Nuage

Amusantes et surprenantes, ces statistiques de 1909

 

Claude Bérubé

Essayiste, conférencier et blogueur

Voici quelques statistiques retrouvées de 1909. Nous sommes en 2016, donc 107 ans se sont écoulés …Je vous les présente sans autre cérémonie. Pour votre simple amusement. Ou pour un haussement d’épaules. Surtout pour se rendre compte comment tout peut évoluer en un siècle avec nostalgie pour les plus vieux et surprise pour les plus jeunes. Je ne peux garantir leur authenticité, mais il y a sûrement beaucoup de véracité. Je les imagine américaines, mais si proches des canadiennes.

  • La moyenne d’âge des hommes était d’environ 47 ans.
  • L’essence pour une Ford 1909 n’était vendue qu’en pharmacie.
  • Seulement 14% des maisons possédaient une baignoire.
  • Seulement 8% des maisons avaient le téléphone.
  • Il n’y avait que 8000 automobiles dans le monde entier et seulement 144 miles de route étaient pavés.
  • Dans presque toutes les villes, la limite de vitesse était de 10 miles à l’heure
  • La plus haute structure au monde était la Tour Eiffel.
  • Le salaire moyen aux États-Unis était de 22 cents l’heure.
  • Le salaire moyen des travailleurs américains était de 200 et 400 $ par année.
  • Un professionnel comptable pouvait gagner 2000 $ par an, un dentiste environ 2500 $, un vétérinaire entre 1500 et 4000 $ et un ingénieur mécanique 5000 $.
  • 95% des femmes accouchaient dans leur demeure.
  • 90% des médecins n’avaient pas d’éducation collégiale. Ils avaient plutôt fréquenté, ce qu’on appelait, une école médicale condamnée par les médias du temps et les gouvernements comme étant sous standardisée.
  • Le sucre se vendait 4 cents la livre.
  • On obtenait une douzaine d’œufs pour 14 cents.
  • La livre de café était à 15 cents.
  • La plupart des femmes ne se lavaient les cheveux qu’une fois par mois, et elles utilisaient soit du Borax ou du jaune d’œuf comme shampoing.
  • Le Canada a passé une loi défendant à toutes personnes pauvres d’entrer au pays.
  • Les cinq principales causes de décès étaient : la pneumonie ou l’influenza, la tuberculose, la diarrhée, maladie du cœur et attaque cardiaque.
  • Le drapeau américain n’avait que 45 étoiles.
  • Il n’y avait que 30 résidents à Las Vegas.
  • Les mots croisés, les canettes de bière et le thé froid n’avaient pas encore été inventés.
  • Il n’y avait pas de Fêtes des mères ni des pères.
  • Deux adultes sur dix ne savaient ni lire ni écrire.
  • Seulement 6% de tous les Américains avaient obtenu leur diplôme de secondaire.
  • La marijuana, l’héroïne et la morphine étaient vendues à la pharmacie du coin comme médicaments.
  • Les pharmaciens disaient que l’héroïne nettoyait la complexion, donnait de l’énergie au cerveau, activait et régulait l’estomac et les intestins et qu’enfin, c’était l’ange gardien de la santé.
  • 18% des domiciles avaient au moins un ou une domestique ou servante à plein temps.
  • Il n’y eut que 230 meurtres rapportés dans tous les États-Unis
  • 95% des taxes que nous payons aujourd’hui n’existaient pas en 1909.

On peut facilement imaginer que dans un siècle, on lira nos statistiques actuelles avec le même amusement.

http://quebec.huffingtonpost.ca/

 

Une Terre Neuvienne appelle le 911 parce que sa pizza n’a pas assez de fromage


Si un numéro d’urgence a été instauré dans les pays, ce n’est pas pour des pacotilles. C’est drôle de lire comment certaines personnes utilisent les urgences, comme le 911 au Canada et États-Unis, mais c’est une perte de temps pour ceux qui ont de vraies urgences, que leur vie est en danger, ou qu’ils sont vraiment blessés, perdus ….
Nuage

 

Une Terre Neuvienne appelle le 911 parce que sa pizza n’a pas assez de fromage

 

Une Terre-Neuvienne en colère a appelé le 911 pour se plaindre que sa pizza n’avait pas assez de fromage.

L’agent Geoff Higdon de la Force constabulaire royale de Terre-Neuve a pris l’appel effectué vendredi par une résidante de la région de Saint-Jean.

Il a expliqué que la dame était fâchée de la réponse offerte par le restaurateur qui lui avait vendu la pizza après qu’elle l’eut informé du problème et semblait s’attendre à ce que la police fasse quelque chose.

M. Higdon a plutôt suggéré à la femme de communiquer avec le gérant du restaurant.

Selon l’agent, le corps policier terre-neuvien reçoit fréquemment des appels farfelus.

Il n’est pas le seul puisque, partout dans le monde, les services d’urgence doivent composer avec des plaintes qui n’ont rien à voir avec leur mission.

Le mois dernier, un service d’incendie de Las Vegas avait organisé une conférence de presse afin d’aviser le public de ne pas téléphoner pour des « orteils foulés ou des maux de gorge ». En février, les forces de l’ordre du Kentucky avaient révélé que des gens appelaient souvent pour leur demander comment se rendre à un endroit donné.

En décembre 2015, E-Comm911, le plus important centre d’appels 911 de la Colombie-Britannique, avait dressé la liste des pires raisons pour communiquer avec les services d’urgence en s’appuyant sur des appels faits par des membres du public durant l’année.

Parmi ces motifs: demander le numéro du vendeur de pneus local, rapporter un problème avec une distributrice, demander le numéro de la ligne pour les situations non urgentes, se plaindre qu’une voiture est stationnée trop près de la leur, signaler un enfant qui refuse de mettre sa ceinture de sécurité, informer la police qu’un café n’a pas voulu leur offrir un remplissage gratuit, demander s’il était permis de se stationner dans la rue, rapporter que leur colocataire avait utilisé leur brosse à dents, réclamer de l’aide pour récupérer un ballon de basketball coincé dans un arbre et se plaindre que le bruyant système de ventilation de leur immeuble les empêchait de dormir.

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Nevada Elle meurt gelée dans une cabine de cryothérapie


Ils sont frustrés parce qu’il n’avait pas de caméra, mais la caméra ne peut pas venir en aide. Je prône que dans tout espace ouvert au public, qu’il puisse avoir un minimum de deux personnes en tout temps
Nuage

 

Nevada Elle meurt gelée dans une cabine de cryothérapie

(Facebook, Chelsea Ake)

Une jeune femme de 24 ans est morte gelée lorsqu’elle est retrouvée coincée à moins 150 degrés pendant plus de 10 heures dans une cabine cryogénique.

Selon sa famille, Chelsea Ake était la seule employée présente pour faire la fermeture du centre Rejuvenice de Las Vegas dans le Nevada lors de cet accident.

Ce centre de cryothérapie offre à la population de pouvoir être enfermée quelques minutes dans une pièce où la température descend à moins 150 degrés.

Cette action serait notamment bénéfique pour la récupération après un effort physique.

«Je sais qu’elle travaille toute seule ce soir là. Elle serait entrée dans la cabine et aurait éprouvé un problème à ce moment-là», a raconté une amie de la victime, Shae-Lynn Bee, à la chaîne de télévision KSNV.

Selon les policiers, la jeune femme a passé au moins 10 heures dans cette pièce réfrigérée où elle serait morte étouffée. Une erreur de manipulation pourrait être à l’origine du drame.

«C’est très frustrant qu’il n’y ait pas de caméras dans un endroit pareil», déplore Mme Bee.

«La seule personne qui sait ce qui s’est réellement passé, c’est Chelsea elle-même.»

(Instagram, Rejuvenice)

http://tvanouvelles.ca/

Don anonyme La lecture en cadeau à un sans-abri


Un don à un sans-abri assez particulier, mais pourquoi pas. Bien sûr qu’une liseuse ne donne pas à manger, ou même un toit sur la tête, mais il permet de s’occuper l’esprit
Nuage

 

Don anonyme

La lecture en cadeau à un sans-abri

 

La lecture en cadeau à un sans-abri

Crédit photo : Reddit

Un bienfaiteur anonyme a été couvert d’éloges après avoir donné à un sans-abri sa liseuse électronique.

Le bon Samaritain originaire de San Diego, en Californie, était en visite à Las Vegas le mois dernier, quand il a rencontré un sans-abri du nom de Paul. À chaque fois qu’il le croisait, Paul lisait un livre, le seul qu’il avait.

Dans une publication qu’il a placée sur Reddit, l’homme qui utilise l’avatar «mjuad» a indiqué qu’il avait lui aussi connu des moments difficiles dans sa vie, et a tout simplement décidé de donner à Paul saliseuse Kindle.

Une photo touchante montrant le sans-abri avec la liseuse en main a été vue plus de deux millions de fois sur Imgur, rapporte The Independant.

(Reddit)

La liseuse électronique du généreux donateur contient 200 livres de plusieurs auteurs tels que William Faulkner, Ernest Hemingway, Cormac McCarthy, et George R. R. Martin.

L’homme a bien sûr laissé le chargeur de la liseuse à Paul, mais aussi une adresse de retour. Ainsi, il pourra renvoyer la liseuse pour recevoir de nouveaux titres de livres, que le donateur téléchargera pour lui.

«Je fais beaucoup d’argent, et j’ai connu la misère. J’essaie d’aider les sans-abri avec des dons qui ne sont pas de l’argent», a indiqué le donateur sur Reddit.

«Je ne pouvais pas garder dans mon sac quelque chose qui procurerait énormément de plaisir à quelqu’un, et qui coûte si peu pour moi.»

La réaction du sans-abri était évidemment très positive.

«Je n’ai jamais vu quelqu’un d’aussi heureux, et ça m’a procuré tellement de joie de le voir lire chaque jour», a écrit le donateur.

Le geste a fait boule de neige. De nombreux utilisateurs de Reddit, emballés par le don, ont offert de donner à Paul des cartes cadeaux et des conseils pour télécharger des livres gratuitement

http://tvanouvelles.ca/

Ces objets qui changent la vie


Des innovations technologies ont été présentées à Las Vegas aux États-Unis. Bien que certains objets semblent intéressants, mais d’autres d’un certain point de vue, pourraient devenir inquiétantes. Si on finit par tout mettre sur Internet comment pourrions-nous exercer notre mémoire à se rappeler des choses simples comme arroser une plante, notre intuition que quelque chose ne va pas ?
Nuage

 

Ces objets qui changent la vie

 

Un bandeau musical, un pot qui gère la demande en eau, des semelles  compteuses de calories : la  technologie est partout. Un créneau qu'explore aussi le Toulousain Jean-Marc Prunet  (Myfox)

Un bandeau musical, un pot qui gère la demande en eau, des semelles compteuses de calories : la technologie est partout. Un créneau qu’explore aussi le Toulousain Jean-Marc Prunet (Myfox)

Le salon CES de Las Vegas a fermé ses portes. Comme chque année les innovations de demain ont étonné. Les objets connectés ont été les stars. Ils vont révolutionner notre quotidien dans les années qui viennent.

Star du salon CES de Las Vegas qui a fermé ses portes hier, les objets connectés et les applications dédiées déferlent sur notre quotidien. S’entend par objets connectés tous les appareils autres qu’un smartphone, une tablette ou un ordinateur, mais reliés à internet. Bracelets, montres, chaussures, drones, voitures, serrures, réfrigérateurs… la liste est désormais inépuisable. La seule limite fixée sera double, celle de l’utilité pratique et celle de son dérivé marchand.

Une enquête Opinion Way réalisée début de semaine montre que les grandes attentes des Français en la matière se fixent dans les services de proximité, l’habitat et la santé.

Du service au cyber-gadget

L’enjeu pour les entreprises est donc d’allier l’innovation et application pratique. Au fil des stands à Las Végas, certains objets ont fait immédiatement le buzz.

Le casque bandeau : s’endormir en écoutant de la musique sera bientôt un jeu d’enfant avec le SleepPhones, conçu comme un bandeau qui s’enfile autour de la tête. Attendu cette année.

Le pot de fleur autonome : le Parrot Pot va sauver tous ceux et celles qui n’ont pas la main verte. Lié à une application mobile, il arrose les plantes et vérifie leur besoin en engrais. Et leur évite ainsi le dépérissement.

La semelle qui dit tout : Digisole est une première semelle dotée de capteurs. Ils vont pourvoir chauffer les chaussures et enregistrer toutes les données de la marche : nombre de pas, calories brûlées. Sur le marché cette année.

Un bracelet intelligent : le bracelet Tempo est destiné aux seniors et mesure en permanence leur activité. Quand un comportement suspect est signalé, (temps de sommeil anormal, déplacements ou immobilité prolongée…), il donne l’alerte à un proche. Selon l’étude citée plus haut, pour 85 % des Français, ce genre de dispositifs contribue au maintien à domicile de ce type de personnes.

Le patch pour bébé : Temptraq est un patch qui donne la température. Connecté par bluetooth et collé sur le bras du bébé, il permet, grâce à une application, de suivre l’évolution de sa température en temps réel, sur son smartphone.

La pédale qui travaille avec vous : Les Parisiens de Connected Cycle ont présenté à Las Vegas une pédale de vélo qui enregistre vos trajets, la vitesse et le nombre de calories consommées. Détail qui a son importance, en cas de vol, le propriétaire pourra localiser son vélo à l’aide d’une application dédiée

Sécurité : les alarmes de Myfox. La start-up toulousaine a présenté ses nouvelles solutions en matière de sécurité à Las Vegas. Un prix pour l’innovation lui a été décerné. Le capteur intelligent, posé sur une porte d’entrée d’une maison, détecte les vibrations et peut faire le tri entre la vibration normale et une situation anormale. S’il sent un danger, il prévient les propriétaires sur une application dédiée et déclenche en même temps une sirène dissuasive.

jeux : progrès réel dans le virtuel

La réalité virtuelle appliquée aux jeux vidéo progresse toujours grâce à des technologies rendant les images et le son multidimensionnels, et toujours plus immersifs.

Exemple avec le tout dernier prototype de casque de réalité virtuelle, développé par la société Oculus et présenté à Las végas : Une fois l’appareil ajusté sur la tête, on se retrouve face à des dinosaures ou des extraterrestres qu’on croirait pouvoir toucher. L’image suit les mouvements, permettant de se déplacer dans ce monde virtuel ou de regarder derrière soi, vers le haut ou le bas. La sensation de réalité peut aller jusqu’au vertige quand on se retrouve téléporté au bord du vide sur le toit d’un gratte-ciel. Le nouveau prototype intègre plusieurs améliorations, sur le suivi des mouvements de la tête, l’ergonomie et l’optique, mais surtout un son désormais «en trois dimensions», assurant un rendu «beaucoup plus réaliste».

«Nous sommes des êtres très visuels», résume-t-il, mais «après la vue, l’ouïe est l’un des principaux sens avec lesquels les humains perçoivent le monde qui les entoure».

La startup française 3D Sounds Lab fait aussi tester un casque uniquement audio et parie sur du son en trois dimensions : les écouteurs dépassent la simple stéréo pour simuler différentes sources et des capteurs suivent les mouvements de la tête en temps réel pour pouvoir compenser le son en conséquence.

Pour se déplacer dans l’univers virtuel sans être retenu par le fil du casque, la société Virtuix propose une solution assez spectaculaire, sous la forme d’une espèce de tapis de course circulaire.

Outre un casque Oculus, les démonstrateurs portent des chaussures spéciales, glissantes et intégrant des capteurs de mouvement, et ils sont harnachés dans un baudrier. Tout cet équipement les ramène en permanence au milieu de l’appareil tandis qu’ils courent et sautent en pratiquant un jeu de tir.

La Dépêche du Midi

http://www.ladepeche.fr

La maison de demain, intelligente et connectée


Que seront nos maisons de demain ? À côté des maisons modestes, des SDF, d’autres auront des maisons connectés ou tout est contrôlé via une bague, un cellulaire ou une tablette. Et qu’arrivera-t-il lors d’une panne de longue durée, une coupure du réseau ?? Où un pirate qui s’amusera  à pirater le réfrigérateur ??
Nuage

 

La maison de demain, intelligente et connectée

 

Photo Glenn Chapman / AFP

La bague connectée par Bluetooth permet de contrôler les cellulaires par un simple mouvement.

Glenn Chapman / AFP

LAS VEGAS – De la sonnette qui observe les visiteurs approcher aux machines à laver qui savent quand vous êtes présent, en passant par les lumières qui s’éteignent quand vous allez vous coucher, la maison de demain est résolument intelligente et connectée.

Nombreux sont les appareils et dispositifs anticipant les besoins et les envies de chacun à la maison, qui ont été présentés au salon de l’électronique grand public (CES) de Las Vegas (ouest des États-Unis), qui a fermé ses portes vendredi.

Le CES a été envahi cette année par les objets connectés comme des ampoules, des verrous ou des stores intelligents qui forment les «maisons intelligentes».

L’entreprise américaine d’appareillage domestique Lowe’s a même monté une maison-témoin pour faire la démonstration de son dispositif Iris, qui centralise la commande par cellulaire des lumières, thermostats et autres objets ou applications connectés.   

Ce genre d’appareil sert à centraliser l’utilisation de diverses applications connectées dans la maison et même en dehors, comme des caméras de surveillance, ou des objets qui se connectent sans fil grâce à de nouvelles technologies comme le ZigBee ou le Z-Wave.

Les objets peuvent ensuite échanger entre eux des informations à travers des applications installées sur les téléphones intelligents ou les tablettes.

Avec la maison intelligente proposée par Lowe’s, par exemple, les parents seront avertis de l’arrivée de leurs enfants, qui auront un petit badge attaché à leur porteclé. 

Les stores peuvent se baisser sur commande, et un capteur fixé sur le collier d’un chien peut envoyer un signal qui déverrouillera sa trappe dès qu’il s’en approchera. 

Lowe’s propose même un boîtier qui, lorsqu’il est connecté à l’arrivée d’eau, envoie des messages signalant s’il y a une fuite ou une rupture de canalisation.

«Tout ce que nous proposons peut être bricolé», explique à l’AFP l’un des porte-parole de l’entreprise pendant la visite.

Une bague pour tout contrôler 

Les concurrents de la marque américaine, comme le géant allemand Bosch, ne sont pas en reste. Ce dernier a présenté au CES sa version de la maison intelligente, dans laquelle les objets communiquent entre eux grâce à des capteurs ou des caméras.

On pourra même virtuellement regarder dans son frigidaire pendant que l’on fait ses courses pour vérifier ce dont on a besoin.

La société Logbar a, elle, fait sensation avec une bague connectée par Bluetooth qui permet de contrôler les cellulaires par un simple mouvement.

L’entreprise prévoit de mettre sur le marché une application qui permettra de synchroniser la bague par infra-rouge avec des télévisions, lumières et autres objets qui seront contrôlés par le geste.

«Vous n’avez plus besoin d’autant de télécommandes, vous n’aurez plus besoin que d’une bague», affirme Momoko Matsuzaki à l’AFP.

De son côté, le géant sud-coréen Samsung a annoncé que prochainement presque tous les objets qu’il proposera seront connectables. Il a également indiqué qu’il allait travailler avec d’autres sociétés de développement de logiciels et de matériel informatique.

Cela permettra aux objets de toutes ces sociétés «rivales» de communiquer entre eux, et de ne plus obliger les consommateurs à choisir systématiquement tous les objets connectés chez la même marque pour qu’ils fonctionnent ensemble.

Peut-être une alternative à la «guerre fragmentée» dans le domaine des appareils connectés, décrite par Franck Gillett, analyste chez Forrester.

Car Google arrive également sur ce marché après le rachat l’an dernier de Nest, un fabricant notamment de thermostats intelligents, pour 3,2 milliards de dollars.

Nombre de ses produits étaient présentés au CES, comme une laveuse-sécheuse qui passe en mode silencieux lorsque les occupants sont à la maison.

Le directeur de l’ingénierie et cofondateur de Nest, Matt Rogers a récemment écrit sur son blog que «les choses qui arrivent comme par magie chez vous ne relèvent plus de la science-fiction».

http://www.journaldemontreal.com

Thaïlande: Des restes de bébés retrouvés dans un colis destiné aux États-Unis


C’est vraiment morbide ! Envoyé par la poste des morceaux de bébé car, des gens recherchent ce genre de choses, sois pour des collections ou de la magie noire. C’est incroyable, donc, il y a un marché pour des foetus, ou bébés. Mais sont-ils morts naturellement ?
Nuage

 

Thaïlande:  Des restes de bébés retrouvés dans un colis destiné aux États-Unis

main bebe

Photo Fotolia

BANGKOK – Des restes humains appartenant à plusieurs bébés ont été retrouvés à Bangkok dans un colis destiné aux États-Unis, a annoncé la police dimanche.

La macabre découverte a été faite samedi par les employés d’un transporteur lorsqu’ils ont passé le colis au scanner.

Les restes avaient été placés dans des récipients contenant une solution au formol. Ils contenaient une tête, plusieurs pieds et des morceaux de peaux appartenant à des bébés. Un morceau de peau prélevé sur un adulte et arborant un tatouage imposant a également été retrouvé.

Les «restes ne provenaient pas d’un seul corps. Ils étaient en petits morceaux», a déclaré à l’AFP un porte-parole de la police, le général Chawalit Prasopsin. L’autopsie des restes devra déterminer «s’ils provenaient de bébé morts in utero ou après l’accouchement».

Le colis était peut-être «destiné à un collectionneur ou destiné à des fins éducatives», a ajouté le porte-parole.

La police a refusé de préciser le destinataire du colis. Selon la presse locale, il aurait dû être envoyé à une adresse à Las Vegas, au Nevada.

En 2012, la police thaïlandaise avait saisi six fœtus grillés et dorés à la feuille d’or destinés à des rituels de magie noire dans les bagages d’un Britannique d’origine taïwanaise.

Dans les rituels de magie noire thaïlandais, également observé chez certaines communautés chinoises, les fœtus sont supposés porter chance à celui qui les détient. Ils sont souvent conservés dans des sanctuaires, chez les particuliers comme dans les entreprises.

http://www.journaldequebec.com