La grand-mère sourde enseigne au bébé sourd des signes


Un moment intense entre une grand-maman sourde et sa petite-fille également sourde quand il avait 6 semaines, comme 5 autres de ses petits-enfants. La petite semble comprendre sa grand-maman et est très attentive aux signes qu’on la croit douer naturellement pour le langage des signes
Nuage

 

La grand-mère sourde enseigne au bébé sourd des signes

 

Le langage des signes pourrait devenir la 3e langue officielle du pays


Je trouve que c’est une très bonne idée, reste à savoir si cette 3 ème langue sera accepté au Canada, déjà que parfois, le français n’est pas toujours respecté. Personnellement, je crois que la langue des signes devraient être une langue universelle partout dans le monde
Nuage

 

Le langage des signes pourrait devenir la 3e langue officielle du pays

 

La ministre Carla Qualtrough est accompagnée d'une interprète qui traduit ses propos en langue des signes.

La ministre Carla Qualtrough (à droite) est accompagnée d’une interprète qui traduit ses propos en langue des signes. Photo : La Presse canadienne / Justin Tang

Le gouvernement fédéral envisage de désigner une troisième langue officielle : la langue des signes.

LA PRESSE CANADIENNE

Selon une note obtenue par La Presse canadienne en vertu de la Loi sur l’accès à l’information, Ottawa se penche sur sa reconnaissance en Nouvelle-Zélande, en Écosse, en Finlande ainsi qu’en Suède.

La note à l’intention de la ministre responsable des Personnes handicapées, Carla Qualtrough, souligne que dans un passé pas si lointain, la langue des signes était interdite dans les salles de classe.

Les Canadiens sourds, malentendants ou qui communiquent ainsi par choix ont recours à la langue des signes québécoise (LSQ) ou à sa version américaine, l’ASL.

Si les libéraux vont de l’avant, tout service fédéral devra être assuré en français, en anglais et en langue des signes.

Lorsqu’elle a été interrogée sur le sujet, jeudi, Mme Qualtrough a dit vouloir se pencher sur « les obstacles à l’inclusion des Canadiens ayant un handicap ou une limitation d’activité ».

Je tiens vraiment à m’assurer que cette culture, cette langue, soit protégée dans une certaine mesure. Carla Qualtrough, ministre des Sports et des Personnes handicapées

En 2010, le Canada a ratifié la Convention des Nations unies relatives aux droits des personnes handicapées, qui invite les pays à élever la langue des signes à ce rang.

Des consultations sont en cours quant à une loi fédérale sur l’accessibilité qu’Ottawa cherche à adopter vers la fin de 2017.

http://ici.radio-canada.ca/

Une fillette sourde apprend les signes à son chiot sourd


La surdité à la naissance existe aussi chez les chiens. Quoi de mieux que d’être adopté par un maitre lui aussi atteint de surdité pour communiquer avec le langage des signes
Nuage

 

Une fillette sourde apprend les signes à son chiot sourd

 

Julia est une fillette de 10 ans résidant en Californie. Walter est un chiot de 7 mois issu d’un croisement entre un chihuahua et un terrier. Les deux compagnons partagent le même handicap: ils sont atteints de surdité. Devenus inséparables, ils vivent désormais ensemble et communiquent à travers la langue des signes. Une histoire particulièrement touchante.

La rencontre entre les deux amis s’est faite grâce à la SPCA (Société pour la prévention de la cruauté envers les animaux) de Pasadena, aux États-Unis. Le refuge avait accueilli la portée de Walter et s’était chargé de trouver à chacun une nouvelle famille. Si les frères et soeurs sont partis assez rapidement, le chiot a mis un certain temps avant d’être adopté, en raison de son handicap.

 

UN COUP DE FOUDRE

Chrissy, la mère de Julia, raconte avoir eu vent de son existence via une publication partagée sur la page Facebook de la structure. Elle explique:

«Je me souviens l’avoir vu, m’être déplacée et avoir su tout de suite qu’il serait des nôtres».

Selon la mère de famille, Walter présentait des réflexes similaires à ceux montrés par Julia quand elle était bébé.

Ne pouvant entendre, la petite fille se blottissait au creux du cou de Chrissy pour sentir son odeur. Et Walter en a fait de même quand la mère l’a pris dans ses bras. Elle n’a ainsi pas mis très longtemps avant de rapporter le chiot dans son foyer pour le présenter à sa fille. Le coup de foudre a été immédiat.

L’APPRENTISSAGE DE LA LANGUE DES SIGNES

Julia considère désormais Walter comme son «meilleur ami». Aidée par sa maman, elle lui apprend patiemment la langue des signes de manière à ce qu’ils puissent tous les deux se comprendre. D’après la SPCA, le chien sait déjà reconnaitre l’ordre «assis» et répondre à son nom. Il comprend également lorsque sa maîtresse l’interpelle pour lui donner à manger ou à boire.

Depuis quelques jours, l’histoire de Julia et Walter est devenue virale. Relayée par l’association de défense des animaux, elle a reçu de nombreux soutiens et témoignages de personnes dans la même situation. Les cas de surdité sont en effet fréquents chez les chiens et notamment chez 85 races comprenant notamment les dalmatiens, les bulls terriers ou encore les bergers australiens. 

http://fr.canoe.ca/

Cet interprète en langue des signes a volé la vedette


Ce n’est vraiment pas le candidat qui attire l’attention, mais bien l’interprète qui a traduit en langue des signes qui mérite tous les applaudissements
Nuage

 

Cet interprète en langue des signes a volé la vedette

 

 

Lors d’un concert visant à sélectionner le candidat qui va représenter la Suède lors de l’Eurovision en mai, les chanteurs n’ont pas forcément été le plus à l’honneur. A la télévision scandinave, c’est bien Tommy Krangh, un interprète en langue des signes, qui a volé la vedette.

Comme on peut le voir dans la vidéo en haut de l’article, celui-ci s’est fendu d’une chorégraphie énergique en même temps qu’il traduisait avec ses mains les paroles du candidat Magnus Carlsson sur scène.

Cette vidéo est devenue rapidement virale ce week-end, figurant en bonne place dans les sujets les plus commentés sur le site communautaire Reddit.

« Certains jours, je voudrais avoir un travail que j’aime autant que lui aime le sien », écrit l’internaute jdwoodman.

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Une surprise à un sourd et muet


Même si c’est dans le but de promouvoir un nouveau service de Samsung, c’est vraiment magnifique ce qu’il ont fait pour cet homme sourd et muet. Personnellement, je trouve cela assez émouvant
Nuage

Une surprise à un sourd et muet

 

Les habitants de ce quartier ont secrètement appris le langage des signes pour faire une surprise à leur voisin sourd-muet ! Superbe, tout simplement.

Muaharrem est un jeune homme sourd-muet d’Istambul, en Turquie. Sa sœur, Ozlem, s’est mise de mèche avec une équipe de production pour lui offrir la plus formidable des surprises !

Une surprise qui a pris un mois de préparation : Ils ont d’abord caché des caméras un peu partout dans son quartier, et surtout, ils ont donné des cours de langue des signes à certains de ses voisins… Un jour qu’il sort avec sa sœur pour ce qui devait être une promenade comme les autres dans la ville, il ne se doute pas de ce qui l’attend. Tout d’un coup, le monde autour de Muaharrem semble le comprendre et se met à communiquer avec lui ! On ne peut qu’imaginer l’émotion et le bonheur ressenti par le jeune homme, quand on sait que très peu de personnes parlent la langue des signes, et qu’il s’agit en général de personnes malentendantes ou de leurs familles.

Cette campagne, lancée par Samsung en compagnie de l’agence turque Leo Burnett, révèle la création par la marque de centres d’appels vidéo, qui permettent aux sourds-muets d’utiliser eux aussi le réseau téléphonique. Une belle initiative pour faciliter le quotidien de ces personnes…

En tout cas, le jeune homme a été très ému par cette incroyable surprise !

http://www.demotivateur.fr/

Hommage à Mandela : l’interprète plaide la schizophrénie


Ailleurs, ils ne savent pas d’ou il sort et ici, il semble que ce n’est pas sa première collaboration avec la présidence Sud-Africaine. Enfin, quoiqu’il en soit, ceux qui sont aperçus de l’incohérence de la traduction, auraient pu trouver un autre interprète par respect pour l’évènement et des malentendants
Nuage

 

Hommage à Mandela : l’interprète plaide la schizophrénie

 

Thamsanqa Jantjie, mardi Photo :  AFP/BRENDAN SMIALOWSKI

L’interprète en langage des signes qui a traduit mardi la cérémonie d’hommage à Nelson Mandela prétend avoir été victime d’une crise de schizophrénie.

Dans une entrevue au quotidien The Star de Johannesburg, Thamsanqa Jantjie se défend d’être un imposteur, et ce, malgré les accusations de la Fédération des sourds d’Afrique du Sud, qui soutient que l’interprète ne maîtrisait pas du tout cette langue.

Le principal intéressé, qui n’en était pas à sa première collaboration avec la présidence sud-africaine, explique avoir été déconcentré par des voix imaginaires et des hallucinations.

« Je ne pouvais rien y faire, déplore-t-il. J’étais seul dans une situation très dangereuse. J’ai tenté de me contrôler et de ne pas montrer au monde entier ce qui était en train de se passer. Je suis vraiment désolé, mais c’est la situation dans laquelle je me suis retrouvé. »

L’homme de 34 ans, qui dit prendre des médicaments pour combattre sa maladie, est incapable de dire si c’est l’importance du moment qui a provoqué l’apparition de ces symptômes.

La présidence sud-africaine a ouvert une enquête sur cette affaire.

 

http://www.radio-canada.ca