Parole d’enfant ► Maisons détruites


Mlle n’a pas tout à fait tort, quand il arrive une catastrophe, et qu’on perd tout, cela change une vie
Nuage

 

Maisons détruites

 

 

Grand-maman raconte :

Mlle à écoute les nouvelles avant que j’arrive tôt le matin, à propos de la tornade qu’il y a eu à La Chute mardi le 22 août 2017.

Elle m’a fait le commentaire suivant :

– Aux nouvelles, ils ont montré des maisons détruites. Il y a des gens qui ont réparé des maisons pour leur vie parce que pas de maison ça détruit leur vie

Ana-Jézabelle, 5 ans /24 août 2017

Lachute – Chiens maltraités en Outaouais : 6000 $ par jour aux contribuables


Voici des nouvelles des chiens qui ont été saisi dans un chenil, plutot une usine a chien en Outaouais (Usine à chiens démantelée: près d’un chien sur trois est malade ) (Outaouais : 527 chiens saisis sur une ferme ) Il me semble urgent que l’affaire soit juger pour qu’enfin ces chiens puissent trouver des maisons d’accueils mais en attendant ce qui compte c’est qu’ils sont pour la plus part mieux de leur santé
Nuage

Lachute – Chiens maltraités en Outaouais : 6000 $ par jour aux contribuables

Lachute - Chiens maltraités en Outaouais : 6000 $ par jour aux contribuables

Les chiens saisis il y a deux mois dans un chenil insalubre de l’Outaouais sont encore hébergés par l’organisme Anima-Québec, à Lachute. Malgré le soutien de nombreux bénévoles, leur hébergement et leurs soins coûtent près de 6000 $ par jour aux contribuables.

Le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) compte toutefois récupérer une partie des coûts, car le chenil fautif pourrait devoir les rembourser.

Le ministère attend d’un jour à l’autre une comparution devant le tribunal pour régler le dossier. Le juge responsable de l’affaire devra également statuer si les animaux seront confiés à Anima-Québec, un organisme mandaté par le gouvernement, pour être placés en adoption.

« Après deux mois, [les chiens] ont repris beaucoup de mieux, ils sont pour la majorité en pleine forme », affirme le porte-parole du MAPAQ, Guy Auclair.

Les mères et leurs chiots, qui nécessitent plus de soins et de tranquillité, ont été transférés dans des familles d’accueil bénévoles. Il reste encore près de 400 chiens sous la responsabilité d’Anima-Québec et des bénévoles se relaient chaque jour pour s’en occuper.

« Les bénévoles s’assurent de donner les besoins de base aux chiens, de les nourrir, de s’assurer que leur cage est nettoyée, de leur donner de l’exercice et de l’affection également », explique une bénévole qui travaille au refuge d’urgence de Lachute, Anny Picher.

Mais le dévouement ne suffit pas et des soins vétérinaires sont nécessaires.

« Normalement, on estime à 15 $ par jour – grosso modo ça peut varier – par chien pour garder ces animaux-là », explique Guy Auclair.

D’après un reportage de Myriam Fimbry

http://actualites.ca.msn.com