Un kangourou tué par des visiteurs qui lançaient des briques au zoo


Déjà, que je n’aime pas les zoos, je trouve abject le comportement que certaines personne font devant ces animaux. Pour le voir sauter, des visiteurs ont tout simplement lancé des briques et des morceaux de béton ce qui a causé la mort tragique du kangourou
Nuage

 

Un kangourou tué par des visiteurs qui lançaient des briques au zoo

 

L'une des pattes de l'animal a été écrasée... (Source Weibo)

L’une des pattes de l’animal a été écrasée par les briques lancées par les visiteurs, selon des images. Le marsupial a été placé sous perfusion. Mais la mort a été provoquée par un choc reçu aux reins, selon un vétérinaire qui a pratiqué une autopsie.

SOURCE WEIBO

 

SHANGHAI
Agence France-Presse

Un kangourou a trouvé la mort dans un zoo du sud-est de la Chine après avoir été la cible de jets de briques et de morceaux de béton de la part de visiteurs qui cherchaient à lui faire faire des bonds, ont rapporté les médias nationaux.

Une femelle âgée de 12 ans a expiré au zoo de la grande ville de Fuzhou quelques jours après avoir essuyé des jets de briques et de morceaux de béton le 28 février, selon la télévision publique CCTV.

Une des pattes de l’animal était écrasée et presque séparée du corps, selon des images de CCTV montrant le marsupial placé sous perfusion. Mais la mort a été provoquée par un choc reçu aux reins, selon un vétérinaire qui a pratiqué une autopsie.

Quelques semaines plus tard, un mâle âgé de cinq ans a été légèrement blessé dans les mêmes circonstances.

La chaîne de télévision n’a pas précisé si des suspects avaient été poursuivis, mais certains visiteurs du zoo ont pour habitude de jeter des projectiles aux kangourous dans le but de les faire sauter.

La direction du zoo a prévu de faire empailler la victime et de l’exposer en public et aussi d’installer des caméras de surveillance.

Les zoos chinois sont parfois décriés pour les mauvaises conditions dans lesquelles les bêtes sont gardées et aussi pour le comportement de certains visiteurs, dans un pays où la notion de protection des animaux n’est pas toujours très répandue.

L’an dernier, un groupe de personnes a jeté un âne en pâture à des tigres dans l’est du pays, dans le cadre d’un différend commercial.

http://www.lapresse.ca/

Un kangourou retrouvé abattu en Australie, vêtu d’un imprimé léopard


La maltraitance animale entrainant la mort sur des espèces protégées en Australie semble prendre de plus en plus d’ampleur. Ce kangourou a souffert, car il semble qu’il était conscient. Pourtant, il a reçu des balles de fusil puis mis en scène sur une chaise avec une bouteille et un châle sur le dos …. De quoi à être révolté ..
Nuage

 

Un kangourou retrouvé abattu en Australie, vêtu d’un imprimé léopard

 

GETTY IMAGES

La mise en scène est sordide.

 

Le cadavre d’un kangourou tué par arme à feu, recouvert d’un imprimé léopard et ligoté à une chaise avec une bouteille d’alcool entre les pattes, scandalisait en Australie.

Le kangourou a été retrouvé en bordure de route dans le nord-est de Melbourne par un passant, a expliqué mercredi un enquêteur du département de l’environnement de l’État de Victoria.

L’animal, qui portait une sorte de châle imprimé sur le dos, avait entre ses pattes ligotées et une bouteille d’ouzo.

« Le kangourou avait reçu au mois trois balles, avant d’être mis sur la chaise », a déclaré Mike Sverns. « Il s’agit d’un comportement déplorable et immoral ».

M. Sverns a lancé un appel à témoins et rappelé que le fait de tuer des animaux sauvages protégés était passible d’une amende pouvant aller jusqu’à 36 500 dollars australiens et une peine de prison de deux ans.

« Il a fallu du temps pour mettre le kangourou en scène sur le bord de la route et nous sommes certains que quelqu’un a vu quelque chose, compte tenu de l’endroit et de la circulation », a-t-il dit.

Les autorités estiment que le kangourou n’a pas été tué à l’endroit où il a été retrouvé.

Une cruauté répandue

La semaine dernière, un autre kangourou avait été trouvé éviscéré dans le sud-ouest du pays. La photo de la macabre découverte a également été publiée par l’Association pour la protection des animaux en Australie (RSPCA) dans l’espoir de retrouver le(s) coupable(s).

« Je suis très préoccupée par le niveau de violence et de souffrance que ce pauvre animal innocent semble avoir subi », a déclaré l’inspectrice Amanda Swift en évoquant un acte de torture « profondément perturbant et barbare ».

Le kangourou était encore vivant et conscient lorsqu’il a été retrouvé, ce qui signifie qu’on l’a laissé mourir « d’une mort lente et douloureuse ».

« On sait que la cruauté envers la faune est répandue en Australie-Occidentale », a continué Amanda Swift. « Les gens doivent croire qu’ils ne sont pas concernés par les lois sur le bien-être animal, mais ils le sont. »

En février dernier, un homme avait été condamné à 11 mois de prison pour avoir battu un kangourou à mort près de Bunbury, ville du sud-ouest du pays. Mais cette condamnation est une exception, comme l’avait déploré David van Ooran, directeur général de la RSPCA, lors du rendu de ce jugement.

« C’est incroyablement rare, je ne me rappelle pas d’une seule fois dans les dernières décennies où ça s’est passé ainsi », avait-il déclaré en espérant que cette sanction serve d’exemple aux prochains cas de maltraitance animale.

http://quebec.huffingtonpost.ca

Le Saviez-Vous ► Dix histoires étonnantes d’animaux en 2016


 

De l’autre côté de l’océan, les animaux aussi ont fait la manchette en 2016. Certains pour une bonne cause alors que d’autre non
Nuage

 

Dix histoires étonnantes d’animaux en 2016


 

Couverture de "MusicforCats", un album de musique conçu pour les chats.

Couverture de « MusicforCats », un album de musique conçu pour les chats. © DR

Kangourous agresseurs, vaches accidentogènes, et grenouilles condamnées… Retour sur les animaux qui ont participé à l’actu de l’année 2016.

 

PAR ALIX RATOUIS ET MACIRÉ YANSANÉ

1. La brigade routière du district de Balaghat, dans le centre de l’Inde, a enduit de peinture phosphorescente les cornes de 300 vaches errantes, ce qui a permis de réduire le nombre des accidents qu’elles causaient durant la nuit.

2. Fin mai, un kangourou a rebondi sur une cycliste de 45 ans mesurant 1,63 m qui randonnait sur le Riesling Trail, en Australie. Bilan de la rencontre : trois côtes cassées et des implants mammaires explosés.

3. L’armée de l’air française a dressé 4 aigles royaux à chasser des drones. Capables de les repérer à plusieurs milliers de mètres et de les neutraliser, ils seront équipés d’un traceur GPS et d’une caméra pour repérer leurs pilotes.

4. L’association de protection animale L214 a dévoilé, en février, des vidéos accablantes sur l’abattoir du Vigan, dans le Gard. En mars, l’Assemblée a validé la création d’une commission d’enquête sur les conditions d’abattage des animaux de boucherie en France.

5. Universal Music a sorti, le 28 octobre, un album pour chats , MusicforCats, mêlant ronronnements et musique classique. Il serait très efficace pour calmer les minets agités, au point que le label réfléchit à une version pour chiens et à une autre pour chevaux.

Méthane © DR

6. Des chercheurs danois de l’université d’Aarhus cherchent à créer une herbe non grasse qui faciliterait le transit des bovins et limiterait leurs pets, donc les rejets de méthane, gaz à effet de serre très polluant.

7. Constatant que son pays ne figurait pas sur Google Street View, une habitante des îles Féroé a équipé un mouton d’une caméra filmant à 360 degrés, dont elle a mis les images en ligne sur visitfaroeislands.com. Elle a lancé un appel aux 50 000 autres habitants pour qu’ils appareillent quelques-uns des 80 000 ovins que compte le territoire.

8. En Nouvelle-Galles-du-Sud, en Australie, faute de main-d’œuvre, des robots gardent des troupeaux de vaches. Alimentés par l’énergie solaire, ils peuvent prendre à distance la température des bêtes, les compter et mesurer la qualité du pâturage selon sa couleur. Il faut compter 1 robot pour 150 ruminants.

9. Les collégiens peuvent continuer à disséquer des souris en classe, au soulagement des professeurs de SVT. Le Conseil d’État a annulé, le 6 avril, une décision du ministère de l’Éducation nationale qui avait mal interprété le droit européen en interdisant cette pratique.

10. La cour d’appel de Bordeaux a condamné un couple à combler la mare de son jardin de Grignols, en Dordogne, inscrite au cadastre depuis un siècle. Leurs voisins étaient excédés par les nuisances sonores de la quarantaine de grenouilles qui y avaient élu domicile. Selon l’expert dépêché sur place, les coassements s’élevaient à 60 décibels, le bruit d’une machine à laver.

http://www.lepoint.fr/

Il y a 30.000 ans, les kangourous faisaient plus de deux mètres de haut


 

C’est peut-être une nouvelle espèce de kangourou, enfin nouvelle si on tient compte que ces kangourous ont existé, il y a plus de 30 mille ans.
Nuage

 

Il y a 30.000 ans, les kangourous faisaient plus de deux mètres de haut

 

Capture d'écran Twitter

Capture d’écran Twitter

Repéré par Camille Malnory

Des paléontologues ont découvert des restes d’une espèce de kangourous qui pouvaient mesurer plus de deux mètres cinquante.

Les kangourous sont des marsupiaux adorables de taille moyenne qu’on considère globalement comme sympathiques malgré le fait que ce sont de sacrés boxeurs. Une équipe de paléontologues a découvert les ossements d’un kangourou beaucoup plus impressionnant, datant de plus de 30.000 ans, dans une ancienne mine du nord du Queensland.

«Basé sur la taille des tibias, l’animal faisait probablement deux mètres cinquante dans une position de repos», explique Scott Hocknull, paléontogogue au Musée du Queensland, à ABC.

Si des analyses doivent encore être menées pour confirmer que ces os appartiennent à une nouvelle espèce, les chercheurs s’accordent déjà à dire qu’il s’agit du plus grand kangourou jamais découvert.

Le site archéologique de la mine de South Walker Creek, intéresse beaucoup les chercheurs depuis sa découverte en 2008 par des membres de la communauté indigène des Barada Barna, car il regorge de fossiles. Les paléontologues y ont déjà découvert des restes fossilisés d’animaux appartenant à la mégafaune, comme les diprotodons, qui arpentaient le continent il y a 30.000 ans, quand les premiers humains sont apparus.

Pour le Dr Hocknull, nous devons remercier les crocodiles géants de cette époque, qui ont sans doute joué un rôle dans la préservation des fossiles: 

«Les crocodiles vivaient dans les rivières et les animaux géants comme les kangourous venaient y boire, et puis, bam, se faisaient prendre par ces monstrueux crocodiles. Trente mille ans plus tard, nous les avons dans le sol fossilisé et l’argile du fond de ces rivières.»

http://www.slate.fr/

Le Saviez-Vous ► Les plus longs cils du règne animal


Avoir des longs cils donne un regard plus profond et c’est très joli. Che le règne animal qui a les plus cils ?
Nuage

 

Les plus longs cils du règne animal

 

Avec de près de 0,7 cm de longueur de cil, le Puma, ou Cougar (Puma concolor), possède l'un des plus beau regard du règne animal. ©Warden/SUPERSTOCK/SIPA

Avec de près de 0,7 cm de longueur de cil, le Puma, ou Cougar (Puma concolor), possède l’un des plus beau regard du règne animal. ©Warden/SUPERSTOCK/SIPA

Par Morgane Kergoat

À quoi servent les cils ? Qui sont les animaux qui ont les plus longs ? Une étude américaine a établi le classement des 10 animaux qui ont les regards les plus intenses.

ANATOMIE. Non, la longueur des cils ne sert pas uniquement à rendre le regard séduisant. Selon une étude américaine, menée sur 22 espèces de mammifères, la longueur de cils optimale est d’environ un tiers de la largeur de l’œil. Des tests en soufflerie ont révélé l’avantage aérodynamique d’une telle proportion : les cils détournent ainsi les flux d’air, et réduisent jusqu’à 50% l’évaporation lacrymale. De fait, les cils protègent l’œil du dessèchement, mais aussi des poussières contenues dans l’air. Découvrez, en images, qui sont les animaux qui ont les plus longs cils du règne animal.

Les plus longs cils du monde animal

 

Le plus grand des marsupiaux, le Kangourou roux (Macropus rufus) est 10e du classement avec une longueur de cils de 0,5 – 0,6 cm, soit 1/3 de la longueur du cil de l’animal en tête de ce classement.

©Theo Allofs / Minden Pictures / Biosphoto

À la 9e place : les chimpanzés. Ils sont les seuls primates dans ce top 10 : leurs cils atteignent les 0,6 cm de longueur.

©Mint Images / Rex Featu/REX/SIPA

Le lycaon, le chameau et le sanglier sont dans un mouchoir de poche avec une longueur de cils de 0,6 – 0,7 cm.

©Andy Rouse / Rex Featur/REX/SIPA

Les chameaux et les dromadaires (tous deux du genre Camelus) sont juste devant le lycaon avec une longueur de cils de 0,7 cm.

©CAROLINE SEIDEL / DPA / dpa Picture-Alliance

La sanglier est 6e du classement avec de cils de près de 0,7 cm.

©ARDEA/MARY EVANS/SIPA

Le Puma, ou Cougar (Puma concolor), vit dans les montagnes du continent américain. Avec une longueur de cils de près de 0,7 cm, il talonne de près un autre grand félin, mais reste à la 5e place.

©Warden/SUPERSTOCK/SIPA

Malgré ses beaux yeux, l’once, ou léopard des neiges (Panthera uncia), est seulement 4e du classement. Ses cils sont longs d’environ 0,8-0,9 cm.

©Jarno Mela / LEHTIKUVA / AFP

L’argali (Ovis ammon) est sur la plus petite marche du podium avec un peu moins d’1 cm de longueur de cils. Ce mouflon est une espèce de mouton sauvage qui vit dans les montagnes de l’Altaï (Asie).

©Berndt Fischer / Biosphoto / AFP

Le tapir de Baird (Tapirus bairdii) est l’une des cinq espèces de tapir qui existe. Discrets, ses cils sont pourtant longs de plus d’1 cm. Ce qui le hisse à la 2e place du classement.

©Gerard Lacz / Rex Featu/REX/SIPA

Avec plus de 1,5 cm de longueur de cil, la girafe (Giraffa camelopardalis) remporte la médaille d’or. Non contente d’avoir les plus longs cils, elle a aussi les plus épais du règne animal !

©JENS BUTTNER / DPA / AFP

http://www.sciencesetavenir.fr/

La photo virale d’un kangourou "en deuil" cache une réalité bien plus sordide


On voit souvent des photos d’animaux qui semble avoir des comportements humains tels que la compassion, la peine, etc. Les animaux agissent différemment des êtres humains et ne peuvent pas être vraiment comparé (du moins pas tous) aux émotions que l’on ressent. L’image du kangourou en deuil est un exemple
Nuage

La photo virale d’un kangourou « en deuil » cache une réalité bien plus sordide

Ce mâle n'est pas le protecteur de cette femelle agonisante, mais celui qui lui a causé des blessures mortelles. © Twitter

Ce mâle n’est pas le protecteur de cette femelle agonisante, mais celui qui lui a causé des blessures mortelles. © Twitter

Par Morgane Kergoat

L’image a ému les internautes qui y voyaient l’adieu déchirant d’un kangourou à sa compagne agonisante. Mais un spécialiste des kangourous est formel : la réalité est bien plus brutale.

POLÉMIQUE. Que fait ce kangourou tenant dans ses bras une femelle à l’agonie ? Pour Evan Switzer, le photographe qui a capturé cet instant rare dans le Queensland (Australie), il s’agit d’un mâle étreignant sa compagne mourante pour un dernier adieu, sous le regard bouleversé de son petit. C’est ce qu’il explique au journal britannique Daily Mail le 13 janvier 2016 :

« Le mâle voulait chasser les autres kangourous qui arrivaient tout autour – il agissait comme une sorte de protecteur envers la femelle. Le jeune avait l’air un peu confus, il se tenait près de sa mère puis s’éloignait en sautant et mâchait un peu d’herbe, avant de revenir auprès d’elle ».

Aussitôt, l’histoire de ce kangourou protecteur fait le tour d’internet, chacun s’émerveillant devant le comportement si humain de cet animal face à la mort… Peut-être trop humain pour être vrai.

Gare à l’anthropomorphisme

Les scientifiques ne partagent pas du tout l’interprétation du photographe.

Ainsi, le Dr Derek Spielman, maître de conférences en pathologie vétérinaire à l’université de Sydney, a déclaré au Guardian qu‘il n’avait « aucun doute » sur le comportement de ce kangourou géant (Macropus giganteus). Selon lui, loin d’être en deuil, le mâle était en fait en train de tenter de s’accoupler avec la femelle – et pourrait avoir causé les blessures ayant causé sa mort.

« La concurrence entre mâles pour l’accouplement avec les femelles peut être féroce et peut donner lieu à de sérieux combats, a-t-il précisé. Il peut aussi être responsable de harcèlement et d’abus graves, y compris physiques sur la cible féminine, en particulier quand elle ne répond pas ou tente d’échapper au mâle qui la courtise. Les mâles peuvent poursuivre ces femelles de façon persistante et très agressive, au point de les tuer. Cela n’est pas leur intention, mais malheureusement, peut être le résultat, donc interpréter les actions du mâle comme étant basées sur les soins pour le bien-être de la femelle ou du petit est une grossière incompréhension, tant et si bien que le mâle pourrait avoir effectivement causé la mort de la femelle. »

De même, le Dr Mark Eldridge, scientifique à l’Australian Museum, a dénoncé la mauvaise interprétation de la photo d’Evan Switzer dans son billet de blog :

« Ceci est un mâle essayant de faire se lever une femelle pour qu’il puisse s’accoupler avec elle ».

Loin d’être son protecteur, le kangourou mâle serait donc bel et bien un prétendant agressif responsable des blessures mortelles de la femelle.

http://www.sciencesetavenir.fr/

Australie : un kangourou sauve un petit garçon perdu


Ce soir ce sont les animaux qui font la une …  Surprenant qu’un kangourou a offert de la chaleur a un petit garçon perdu dans la forêt. Ce genre d’aventure ne doit pas avoir des fâcheuses conséquences psychologiques vue que tout s’est bien fini
Nuage

 

Australie : un kangourou sauve un petit garçon perdu

 

Dans le sud de l’Australie, un petit garçon de sept ans, Simon, s’est perdu samedi après-midi lors d’un pique-nique familial.  Après avoir erré pendant quelques heures, l’enfant s’est finalement endormi… protégé du froid par un kangourou !

Simon, petit garçon de 7 ans a vécu une belle aventure. Samedi, l’enfant s’est perdu après un pique-nique familial alors qu’il voulait cueillir des fleurs, dans la réserve naturelle de Deep Creek, à l’extrême-sud de l’Australie, rapporte CNN.

Après avoir erré des heures dans la brousse, Simon, épuisé, s’est finalement endormisur place. Heureusement, un marsupial a eu la bonne idée de se coucher auprès de lui et de le réchauffer ! Sans l’animal, l’enfant serait certainement mort de froid.

Malgré l’important dispositif de recherches mis en place (notamment deux hélicoptères), Simon n’a été retrouvé que le lendemain par les pompiers. L’enfant les attendait à 500 mètres de l’endroit où il avait disparu.

«Je pense que c’était un miracle. Ses vêtements sentaient le kangourou » a expliqué sa maman à la chaine 7News.

Peu choqué par l’expérience, l’enfant parle même d’avoir vécu une « aventure ».« Je vais bien, j’ai dormi dans un buisson, il y avait des kangourous », a-t-il confié.

Le reportage en anglais sur l’aventure du petit garçon

 

http://actualite.portail.free.fr/i