Rarissime cas de jumeaux de pères différents


Ce n’est pas la première fois que j’entends parler de jumeaux n’ayant pas le même père. L’histoire ne dit pas, comment les parents ont pris la nouvelle
Nuage

 

Rarissime cas de jumeaux de pères différents

 

Des jumeaux ayant des pères différents? C'est possible... (Photothèque: La Presse)

Des jumeaux ayant des pères différents? C’est possible lorsque deux ovocytes de la mère sont fécondés par deux hommes différents, lors de rapports sexuels survenus lors de la même période d’ovulation.

PHOTOTHÈQUE: LA PRESSE

 

Agence France-Presse
Hanoï

Un cas extrêmement rare de jumeaux nés de pères différents a été révélé mardi par les autorités sanitaires du Vietnam.

La découverte a été faite suite à un test ADN réalisé sur ces jumeaux dans un laboratoire de Hanoï, à la demande de leurs parents, dont l’identité n’a pas été révélée.

«Notre centre d’analyses génétiques a effectué des tests et découvert que ces jumeaux avaient deux pères», a déclaré à l’AFP Le Dinh Luong, président de l’Association de génétique du Vietnam, travaillant sous l’égide du ministère de la Santé.

Il a souligné la «rareté» de ce phénomène, qui se produit quand deux ovocytes de la mère sont fécondés par deux hommes différents, lors de rapports sexuels survenus lors de la même période d’ovulation.

Le nombre de paires de jumeaux identifiés comme étant nés de pères différents est estimé à une dizaine à travers le monde.

Selon le quotidien Tuoi Tre, tout est parti d’une demande de test de paternité du père officiel, soucieux de vérifier s’il était bien le père biologique de deux jumeaux de sa femme, dont l’un lui semblait n’avoir pas d’air de famille.

Les tests ont montré qu’il était le père d’un seul des deux bébés, alors que sa femme est bien la mère biologique des deux enfants, aujourd’hui âgés de deux ans.

http://www.lapresse.ca/

L’incroyable histoire de jumeaux élevés dans des familles juive et nazie


L’environnement d’une personne peut jouer beaucoup sur les convictions d’une personne même chez les jumeaux élevés séparément. Ceux-ci par contre, ne peuvent nier ce qu’ils sont avec leurs qualités et leurs défauts tellement que les similitudes sont grandes
Nuage

 

L’incroyable histoire de jumeaux élevés dans des familles juive et nazie

 

Les deux frères dans un documentaire | Capture d'écran Youtube

Les deux frères dans un documentaire | Capture d’écran Youtube

Repéré par Lorenzo Calligarot

Séparés à 6 mois, Jack Yufe et Oskar Stohr ont grandi dans un environnement avec des convictions diamétralement opposées. Dix-huit ans après son frère, le premier vient de décéder.

Ils s’appellaient Jack Yufe et Oskar Stohr. Et ces deux jumeaux ont eu un parcours de vie absolument incroyable qui a fasciné de nombreux chercheurs, comme le rapporte le Washington Post. Nés d’un père juif et d’une mère catholique en 1933 à Port-d’Espagne, la capitale de Trinité-et-Tobago, ils sont séparés à l’âge de 6 mois. Jack, qui vient tout juste de décéder à l’âge de 82 ans, grandit à Trinidad, où il est né, puis au Venezuela avec une tante survivante du camp de Dachau. Oskar, qui mourra d’un cancer en 1997, s’envole lui pour l’Allemagne avec sa mère. Le pays est alors plongé dans le nazisme et la famille s’accommode des valeurs véhiculées alors, le petit Jack allant même jusqu’à s’engager dans les jeunesses hitlériennes.

Après un séjour en Israël, Jack, devenu officier de la marine israélienne, décide alors de rendre visite à son frère allemand en 1954. Le rendez-vous est pris dans une gare allemande. À 21 ans, les deux jeunes hommes se retrouvent et partagent: les mêmes vêtements, la même façon de parler, de marcher, le même genre de blagues et les mêmes goûts culinaires. Élevés dans des familles avec des convictions complétement différentes, ils servent à des scientifiques à étuider la gémellité, comme l’explique Nancy Segal, professeur de psychologie à l’université de Fullerton:

«Ils sont un excellent exemple de la façon dont des jumeaux, élevés dans des environnements très différents, peuvent finir par se ressembler néanmoins.»

«Une relation amour-haine»

Il n’aime pourtant pas se ressembler autant et ressentent de la méfiance l’un envers l’autre. Ils se séparent froidement et ne se reverront que vingt-cinq ans plus tard. Ils entretiendront alors une vraie relation, mêlée de complicité et d’incompatibilité, notamment sur le conflit israélo-palestinien. La femme de Jack racontera plus tard à l’Associated Press:

«Ils avaient une relation incroyable, ce que j’appellerais une relation amour-haine. Ils ont été fascinés par l’un par l’autre, fascinés par leurs similitudes, intrigués que les pires traits qu’ils ont vus en eux-mêmes soient reflétés dans l’autre. Ils étaient colériques, irascibles et impatients, mais leurs familles les aimaient.»

Lorsqu’Oskar décède en 1997, Jack décide de ne pas se rendre à son enterrement«de peur de déranger sa famille en raison de leur similarité physique»,explique le Washington Post.

Lundi 9 novembre, c’est Jack donc qui meurt, rapporte le Los Angeles Times.

 

Leur histoire à fait, l’objet de plusieurs documentaires et reste un des meilleurs exemples pour illustrer les ressemblances entre jumeaux.

http://www.slate.fr/

Adoptés par des familles séparées Deux jumeaux réunis après 70 ans


Ce que les guerres peuvent faire. Détruire, séparer des familles. Combien n’ont jamais pu retrouver leurs parents, leurs frères et soeurs ?
Nuage

 

Adoptés par des familles séparées

Deux jumeaux réunis après 70 ans

 

(

Capture d’écran BBC)

Deux jumeaux, séparés peu après leur naissance à la fin de la Deuxième Guerre mondiale, ont été réunis pour la première fois en 70 ans. Le moment des plus émouvants a été capté dans une vidéo tournée par la chaîne publique britannique BBC.

Les deux hommes de 69 ans, George Skrzynecky et Lucian Pznanski, sont nés en Allemagne où leur mère, polonaise, avait été envoyée dans un camp de concentration.

À sa sortie du camp de travail forcé, la jeune maman a accouché, le 1er juin 1946, avant de tomber gravement malade. Devenue incapable de s’occuper de ses deux fils, elle s’est résignée à les confier en adoption. Ils ont alors été adoptés, en Pologne, par des familles séparées.

(

Capture d’écran BBC)

Pendant de nombreuses années, les deux hommes ignoraient qu’ils avaient un frère jumeau.

Une recherche entreprise l’an dernier seulement, dans le cadre d’un programme de la Croix-Rouge pour la réunification des familles, a permis aux deux frères de communiquer ensemble pour la première fois, ce qui a ensuite mené à ces retrouvailles magiques en Pologne.

«Dans mon cœur, j’ai toujours eu le sentiment que j’avais un frère jumeau», a révélé Lucian à la BBC. «Ça m’est égal de gagner à la loterie, tout ce que je veux, c’est que mon frère demeure à mes côtés», conclut-il, avec un large sourire.

(Capture d’écran BBC)

 

http://tvanouvelles.ca/

Des nouveaux parents ont caché a leur proche qu’ils attendaient des jumeaux


Cela a du être difficile aux parents de ne pas divulguer le sexe et que ce n’est pas un, mais deux bébés à la famille et aux amis. Alors imaginez la réaction quand ils ont vu deux belles petites filles
Nuage

Des nouveaux parents ont caché a leur proche qu’ils attendaient des jumeaux

Hong Kong: une fillette naît enceinte de jumeaux


Une anomalie bizarre lors d’une grossesse, mais qui n’est pas un cas isolé quoique très rare. Heureusement, que la médecine moderne peut réagir pour régler le problème, qui espèrons-le, donnera une vie normale à l’enfant
Nuage

 

Hong Kong: une fillette naît enceinte de jumeaux

 

Hong Kong: une fillette naît enceinte de jumeaux

Le nouveau-né portait dans son ventre deux fœtus. Photos Fotolia et Hong Kong Medical Journa

HONG KONG, Chine – Des médecins de Hong Kong ont découvert des fœtus de jumeaux dans le ventre d’un bébé fille qui venait de naître.

Le nouveau-né, qui a vu le jour en Chine continentale, portait dans son ventre deux fœtus comportant chacun leurs quatre membres, la cage thoracique, les intestins, du tissu cérébral, une colonne vertébrale et la peau, a rapporté le Hong Kong Medical Journal.

«Il était presque impossible de détecter cette anomalie lors de la grossesse de la mère. Les fœtus à l’intérieur du bébé étaient vraiment trop petits», a expliqué le Dr Yu Kai-man de l’Université chinoise de Hong Kong.

Les fœtus étaient âgés de 10 semaines et étaient reliés par un cordon ombilical à ce qui semblait être un début de placenta. Les chirurgiens ont retiré les fœtus du ventre du bébé lorsqu’elle celle-ci a eu trois semaines.

C’est lors d’une échographie durant la grossesse de la mère du bébé en 2010 que l’on a repéré une masse inhabituelle. Après l’accouchement, on a constaté qu’il s’agissait d’un cas rare de fœtus in fœtus, une anomalie du développement de l’embryon au cours de laquelle un fœtus se retrouve inclus dans le corps du bébé à naître.

«Vu qu’il est impossible que cette enfant soit à l’origine de leur conception, la fécondation est à attribuer à ses parents. Ces fœtus de jumeaux se sont greffés au fœtus de leur grande sœur et se sont développés à la mauvaise place.»

Le phénomène de fœtus in foetu a été rapporté environ 200 fois dans le monde. Le cas se présenterait environ une fois sur 500 000 naissances.

http://fr.canoe.ca/

Le plus ancien décès au cours d’un accouchement découvert en Sibérie


Accoucher a toujours été un risque pour la femme, peut-être moins aujourd’hui quoique environ toutes les deux minutes une femme meurt en donnant la vie ou du fait de sa grossesse dans le monde.
Nuage

 

Le plus ancien décès au cours d’un accouchement découvert en Sibérie

 

Squelette la plus ancienne preuve d’un accouchement ayant entraîné la mort de la mère et de l’enfant ©Antiquity

Squelette la plus ancienne preuve d’un accouchement ayant entraîné la mort de la mère et de l’enfant ©Antiquity

Par Bernadette Arnaud

Une sépulture datant de 8000 à 7000 ans abritait le corps d’une jeune femme décédée à la suite d’une difficulté mécanique survenant lors de la naissance de son enfant.

UNIQUE. Les archéologues n’avaient encore jamais fait une découverte pareille. La plus ancienne preuve d’un accouchement ayant entraîné la mort de la mère et de l’enfant a été trouvée en Sibérie à Lokomotiv, près du Lac Baïkal.

Dans un cimetière préhistorique de chasseurs-cueilleurs datant de 8000 à 7000 ans, une sépulture recélait en effet le corps d’une jeune femme d’environ 25 ans décédée à la suite d’une dystocie fatale, c’est-à-dire d’une difficulté mécanique survenant lors de la naissance d’un enfant comme le rapporte la revue Antiquity.

Les squelettes partiels de deux fœtus arrivés à termes ont été retrouvés : l’un était encore présent dans la région pelvienne de la mère, l’autre en cours d’expulsion. Preuve que le décès des trois individus est survenu pendant des complications liées à l’accouchement. Il s’agit également de la plus ancienne découverte archéologique de jumeaux. Les analyses ont été réalisées à Irkoutsk par Angela Lieverse, une archéologue de l’université de Saskatchewan (Canada).

Le squelette de la mère et ses deux foetus découvert à Lokomotiv. ©Antiquity

L’accouchement a toujours été un moment extrêmement risqué pour les femmes. C’est d’ailleurs pour éviter qu’une femme morte en couches ne soit enterrée avec son fœtus encore vivant que les Romains, bien plus tard,édictèrent une loi dite Lex Regia de Numa Pomilius (715-673 av. J.C) (renommée Lex Caesarea), ordonnant la pratique de la « césarienne » sur les femmes enceintes défuntes.

« Les césariennes pratiquées dans l’Antiquité étaient bien plus souvent post-mortem avec des résultats relativement hasardeux. Le but était de sauver l’enfant lorsque la mère était perdue » explique le paléopathologiste français Philippe Charlier.

Jusqu’au Moyen Age, la césarienne sera toujours effectuée post-mortem. Elle n’a commencé a être pratiquée sur des femmes vivantes qu’à l’orée du XVIe siècle…

http://www.sciencesetavenir.fr/

Angleterre : une femme née sans utérus donne naissance à deux jumelles


La médecine a fait de grands pas dans la procréation venant en aide les femmes qui ne peuvent avoir d’enfant. Ce cas est particulier, dû à un syndrome, elle serait un homme, mais dans un corps de femme sans l’utérus et trompes de fallope
Nuage

 

Angleterre : une femme née sans utérus donne naissance à deux jumelles

 

"Devenir maman a été le plus beau moment de ma vie" a confié Hayley Haynes, mère de deux jumelles.

« Devenir maman a été le plus beau moment de ma vie » a confié Hayley Haynes, mère de deux jumelles.Photo : Facebook

FLORIAN BARDOU

MEDECINE – Atteinte du syndrome d’insensibilité aux androgènes (gènes masculins et organes génitaux externes féminins), Hayley Haynes, une britannique de 28 ans a bénéficié d’un traitement hormonal de quatre ans pour favoriser le développement de ses organes reproducteurs. La veille de Noël, elle a accouché d’Avery et Darcey, deux jumelles en très bonne santé.

C’est un « miracle » permis par les progrès de la médecine. La vieille de Noël, Hayley Haynes, une britannique de 28 ans, pourtant née sans utérus a accouché de deux jumelles : Avery et Darcey, rapporte The Daily Mirror. Des bébés du courage, auxquels elle a pu donner naissance après quatre années de traitement hormonal – une hormonothérapie – pour favoriser le développement des ses organes reproducteurs.

Trouble de la différenciation sexuelle

Car Hayley Haynes souffre du syndrome d’insensibilité aux androgènes, un trouble de la différenciation sexuelle caractérisé par la présence d’organes génitaux externes féminins mais l’absence d’utérus, de trompes de Fallope ou d’ovaires. Un trouble diagnostiqué à ses 19 ans, après une batterie de tests sanguins qui lui apprennent qu’elle est génétiquement née « garçon » avec des chromosomes XY – et non pas XX.

« Quand ils m’ont dit que je n’avais pas d’utérus, j’étais si confuse que j’en suis tombée malade. Ma plus grosse crainte était de ne jamais pouvoir avoir d’enfant », a-t-elle expliqué au tabloïd. « D’un seul coup, une énorme partie de ma vie avait disparu. Aucun homme ne voudra jamais de moi », s’inquiète-t-elle.

Un désastre pour la jeune femme.

Une Fécondation in vitro à 14.000 euros

En 2007, l’espoir renaît aux côté de son compagnon Sam, qu’elle connaît depuis ses 16 ans. La jeune femme possède en réalité un minuscule utérus que découvre un spécialiste de l’hôpital de Royal Derby. Débute alors un traitement hormonal de quatre ans pour favoriser le développement de l’organe et pourvoir recourir à une Fécondation in vitro (FIV). Nous sommes en 2011.

Mais le système de santé publique britannique refuse de lui financer cette aide médicale à la procréation. Et c’est en avril, à Chypre, après avoir déboursé 10.500 livres sterlings – soit plus de 14 000 euros et la moitié de l’épargne du couple – que la FIV a finalement bien lieu avec le risque que les embryons ne soient pas viables. Même si l’aventure pour avoir leurs jumelles a été éprouvante, le couple, se dit prêt à recommencer « sans hésiter ».

http://www.metronews.fr/

Le Saviez-Vous ► Des coïncidences étranges


    Dans cette liste événements étranges (surtout vers la fin) il est difficile de donner une explication logique. Ne croyants pas au hasard, il faut avouer que les coïncidences sont assez troublantes
    Nuage

     

    Des coïncidences étranges

    Vous connaissez le dicton : « Le hasard fait bien les choses ». Parfois, le hasard en fait un peu plus qu’on lui en demande. Il se produit alors des coïncidences qui laissent bouche bée. En voici quelques exemples.

    1. Les bras de Joseph

    Bébé dans les airs

    Dans les années 30, Joseph Figlock, un Américain de Détroit, entend une femme crier au cours d’une manifestation. Il lève les yeux au ciel et d’un geste vif, attrape le bébé qui tombait du 4e étage d’un immeuble, lui sauvant la vie. Un an plus tard, il passe par hasard dans la même rue.

    Et la scène se répète… Il attrape une deuxième fois le bambin, échappé par la même maman négligente.

    2. Des jumeaux pas comme les autres

    Jumeaux

    Dans les années 40, en Ohio, des jumeaux identiques abandonnés par leur mère sont adoptés par deux familles différentes. Ils portent le même prénom (James), occupent le même emploi (shérif à mi-temps), marient chacun une femme nommée Linda, ont chacun deux enfants (James Jr. et Alan), adoptent un chien (Toy), divorcent la même année et épousent des femmes nommées Betty… Tout cela sans se connaître.

    On découvrira plus tard leur histoire et ils finiront par se rencontrer quelques semaines plus tard. Puis ils décèderont de la même façon, happés par un camion alors qu’ils circulaient à vélo, sur la même route, quelques jours plus tard.

    Au moment de son décès, le deuxième jumeau ignorait le destin tragique de son frère dont la dépouille n’avait pas été identifiée.

    3. Louis et le 21

    Louis Capet

    Des astrologues avaient prédit à Louis Capet de se méfier du 21… Chaque mois, à cette date, il évitait toute activité. Pourtant, devenu roi, Louis XVI fut arrêté le 21 juin 1791. La France, en pleine révolution, fut proclamée République le 21 septembre de la même année et le monarque fut guillotiné le 21 janvier 1793.

    4. Une étoile doublement filante

    Mark Twain

    Mark Twain est un nom connu. Parmi les titres qu’il a écrits, on lui doit entre autres les aventures de Tom Sawyer (1876) et celles de Huckleberry Finn (1885). L’écrivain est né le 30 novembre 1835 pour finalement « passer l’arme en gauche » le 21 avril 1910. Ces deux dates marquent également l’apparition, dans le ciel, de la Comète de Halley.

    Il avait même prédit sa mort en 1909 en écrivant la phrase suivante :

    « Je suis venu avec la Comète de Halley en 1835. Elle revient cette année, et je m’attends à repartir avec. »

    5. Ces 13 février…

    Guillotine

    Jean-Marie Dubarry, ce nom vous dit quelque chose? Peu de gens s’en souviennent, et pour cause. Le 13 février 1746, ce Français fut exécuté après avoir été reconnu coupable du meurtre de son père. Cent ans plus tard, le 13 février 1846, les bourreaux furent appelés à procéder à une exécution. Le condamné sera exécuté pour le meurtre de son père. Son nom : Jean-Marie Dubarry… 

    6. À tour de rôle…

    Anthony Hopkins

    Quelques jours après avoir été retenu pour jouer dans le film La Fille de la rue Petrovka, l’acteur Anthony Hopkins se rend à Londres pour y acheter le livre de George Feifer qui servit d’inspiration au film. Il en trouve un exemplaire, annoté, sur un banc. Surpris par ce hasard, il rapporte le livre à sa résidence et l’amène avec lui sur le site de tournage. Il y rencontre l’auteur qui lui raconte qu’il n’a pas de copie de sa propre œuvre parce qu’il avait prêté son exemplaire annoté à un ami qui l’a perdu quelque part à Londres. C’était le même bouquin!

    7. Méchant coup de foudre

    Orage

    Un officier de l’armée britannique, le Major Summerford n’aimait pas les orages. En février 1918, il est frappé par la foudre alors qu’il combattait sur le champ de bataille. Le choc le laissa paralysé de la taille aux pieds.

    Déménagé à Vancouver, il pêchait lorsque la foudre frappa un arbre à proximité, lui paralysant tout le côté droit. C’était en 1924. À force de courage et de volonté, il réussit à améliorer sa condition pour pouvoir marcher dans un parc où il fut à nouveau foudroyé, en 1930. Paralysé de façon permanente, il mourut en 1932.

    Sa tombe fut détruite en 1936 lorsqu’un éclair toucha le cimetière où il était enterré.

    8. Une cour qui porte malheur

    Arbre frappé par la foudre

    En 1899, un homme se tient debout dans son jardin dans la localité de Taranto, en Italie. L’orage gronde et l’homme est foudroyé par un éclair. Il y laisse la vie.

    Trente ans plus tard, son fils est tué exactement de la même façon, dans le même coin du jardin.

    Et, le 8 octobre 1949, le petit-fils de la première victime, et fils de la seconde, fut également frappé par un éclair, toujours dans le même jardin. Il fut enterré quelques jours plus tard.

    9. Écrivain ou voyant?

    Morgan Robertson

    Écrivain américain, Morgan Robertson a laissé sa marque pour ses romans disons… prémonitoires. En 1898, il publie Le naufrage du Titan dans lequel un navire ultramoderne sombre après avoir heurté un iceberg. Malheureusement, dans le livre, le paquebot ne compte pas assez de canots de sauvetage pour embarquer tous les passagers et membres d’équipage. Ça vous rappelle quelque chose?

    Puis, en 1914, il publie un autre bouquin : Au-delà du spectre, dans lequel il décrit une guerre au cours de laquelle des avions portent des bombes assez puissantes pour détruire une ville entière et qui rendent aveugles tous ceux qui regardent l’explosion. C’était bien avant le largage des bombes atomiques sur Hiroshima et Nagasaki.

    10. Chanceux…

    Oregon

    Le 28 juin 2000, le journal Oregon (Université de Columbia) a publié, par erreur, les résultats de la loterie d’État, soit le 6, le 8, le 5 et le 5. Or, il s’agissait de la combinaison gagnante de la loterie de l’État de la Virginie. Un peu gênés, les éditeurs ont eu la surprise de voir les mêmes chiffres tirés par la loterie de l’État d’Oregon, quelques jours après la publication du journal.

    ____________________________________________

    En passant, saviez-vous que sept présidents américains, élus lors d’une année se terminant par le chiffre 0 et intronisés en janvier de l’année suivante, sont morts en cours de mandat. Ce sont :

    • William Henri Harrison (élu en 1840/pneumonie)

    • Abraham Lincoln (élu en 1860/assassiné)

    • James A. Garfield (élu en 1880/assassiné)

    • William McKinley (élu en 1900/assassiné)

    • Warren Harding (élu en 1920/infarctus)

    • Franklin D. Roosevelt (élu en 1940/hémorragie cérébrale)

    • John F. Kennedy (élu en 1960/assassiné)

      Seuls Ronald Reagan (1980) et George W. Bush (2000) ont échappé à cette malédiction. Le premier a toutefois survécu à un attentat, le 30 mars 1981.

      Aussi, rappelez-vous que Félix Leclerc est mort le 8e jour du 8e mois, en 1988, à 8 h. Sa mort aurait été constatée 8 minutes plus tard.

      http://www.canald.com/