Le Saviez-Vous ► 9 génies qui ont changé le monde


Ce que ces personnes ont en commun ? Ce sont des inventeurs, mais qu’ils ont développé leurs idées pendant leur jeunesse.
Nuage

 

9 génies qui ont changé le monde

Le monde évolue en tous points. Mais s’il y a bien des personnes qui changent le futur et contribuent à un monde meilleur, ce sont bien les inventeurs. Et certains d’entre eux, scientifiques pour la plupart, ont été de véritables génies, en créant des choses absolument incroyables alors qu’ils étaient tout jeunes.

Voici notre sélection de génies qui, à peine adultes, ont créé des inventions qui ont révolutionné le monde :

1. Louis Braille : a inventé le langage Braille, à l’âge de 15 ans

Ce français, né en 1809, est celui qui a inventé le système d’écriture tactile à points saillants, communément appelé Braille, à l’usage des personnes aveugles ou fortement malvoyantes. Et pour cause : lui-même devenu aveugle suite à un accident de manipulation d’objet étant enfant, c’est en intégrant l’Institut Royale des Jeunes Aveugles, en 1824, qu’il a eu l’idée de créer le système Braille, en touchant des livres où les lettres des mots étaient imprimées en relief. Mais les voyants ne pouvaient que lire, et pas écrire en retour. Braille a donc eu l’idée de simplifier ce langage. Le Braille était donc né.

2. Alexander Graham Bell : a inventé le téléphone, à l’âge de 18 ans

Nombreuses sont les personnes actuellement qui, accroc à leurs smartphones, doivent savoir qui est l’homme derrière cette invention, qui a révolutionné le monde des télécommunications. Phonologue (spécialiste de l’émission des sons) avant l’heure, à cause principalement de sa mère et sa femme devenues sourdes rapidement, Alexander Bell a créé, lors de ses recherches sur le son, avec son acolyte Watson, le premier “télégraphe harmonique” (comme il l’appelait) à l’époque où le télégraphe était roi. Son but ? Transmettre des discours dans tout le pays. Son premier prototype réussi, il déposa le brevet… en 1876. En 1877, le premier prototype commercial était vendu aux États-Unis. En 1879, c’était au tour de la France. Au début du 20è siècle, 12 millions de téléphones étaient en activité dans le monde. Une invention au succès fulgurant !

3. Philo Taylor Farnsworth : a inventé le design de la télévision à l’âge de 14 ans

Attention ! Cet américain, né en 1906, n’a pas inventé la télévision (attribuée au russe Vladimir Zworykin). Mais c’est lui qui a créé une chaîne de télévision complète, comprenez en émission et réception. Cette idée, il l’a eue en 1920. Après quelques années dans l’armée, il revient en Idaho où un mécène local décide de lui financer ses premières recherches. La toute première image qu’il diffusera sur sa télévision non mécanique sera celle de sa femme, en… 1929. La télévision, et son système d’émission-réception, était née.

4. Mark Zuckerberg, a développé le plus gros réseau social du monde à 21 ans

@gentside

Américain né en 1984 à New York, Mark Zuckerberg, est passionné d’ordinateurs et doué pour la programmation dès son plus jeune âge. À 20 ans, il crée son premier réseau social lorsqu’il entre à Harvard en 2003, destiné à noter le sex-appeal de ses camarades en piratant les photos sur les serveurs de Harvard. (Au début, l’internaute a deux portraits de filles devant les yeux et il vote pour la fille la plus sexy d’Harvard. Le succès est fulgurant : 22 000 connexions en moins de deux heures.) En 2004, à 21 ans, Mark Zuckerberg lance officiellement The Facebook, un réseau social destiné d’abord aux étudiants de Harvard puis aux autres universités. Le succès est immédiat. Peu à peu, Mark ajoute des fonctionnalités qui permettent de retrouver facilement des connaissances, de communiquer avec elles et de voir en un coup d’œil les amis en commun. Facebook (sans le « The ») est aujourd’hui le plus gros réseau social du monde avec 1,441 milliard d’utilisateurs actifs mensuels, dont 28 millions en France.

5. Boyan Slat : le Néerlandais qui veut dépolluer les océans

@lapressegalactique

Boyan Slat, né le 27 juillet 1994, est un écologiste néerlandais et étudiant en ingénierie aéronautique, qui s’est fait connaître lorsqu’il créa le projet “The Ocean Cleanup” en 2012, à l’âge de 18 ans. Le principe de son projet ? Nettoyer les océans, grâce à un placement de barrières flottantes en forme de « V », d’une profondeur de 3 mètres. Les barrières retiendront les plastiques et autres objets à la dérive, et les conduiront alors vers une plate-forme d’extraction. Cette plate-forme, fonctionnant à l’énergie solaire, récupérera les matières en vue de leur évacuation et de leur recyclage. Son projet a déjà été testé en juin 2015 sur l’île de Tsushima, située entre le Japon et la Corée du Sud. Après avoir été popularisé, le projet a eu droit à un financement participatif de 2 milliards de dollars.

6. Alissa Chavez : elle lutte contre la mort des nourrissons dans les voitures

@capture écran/fox

À seulement 17 ans, Alissa Chavez a réfléchi à une invention révolutionnaire. Originaire du Nouveau-Mexique, la jeune fille s’est penchée sur une problématique récurrente : la mort des nourrissons qui restent dans les voitures au soleil. En un an dans son État, 17 enfants ont été laissés dans des voitures et sont morts déshydratés. Appelé “Hot Seat” (“siège chaud”, en français), le système a été développé via un capteur placé sur les sièges-auto des bébés. Quand la chaleur dépasse un certain stade, les parents sont alertés via une application mobile, ou un porte-clefs.

7. Paul Duan, le génie des algorithmes

@frenchmorning

Un français, à présent ! Paul Duan, 22 ans, est un génie des algorithmes. Le jeune homme décide très tôt de mettre son génie au service d’entreprises solidaires, ou des États pour les aider à améliorer leurs services aux populations vulnérables. Il crée alors une ONG nommée Bayes Impact qui, entre autres, met au point des algorithmes de détection de fraude et de prévision du risque de défaut de paiement. Son but : simplifier la vie des sociétés qu’elles soient privées ou publiques, pour rendre plus simple certaines choses du quotidien. Par exemple, Paul a développé un algorithme qui permet à certains ambulanciers aux États-Unis de directement savoir où se situe leur prochaine mission, alors même qu’ils déposent leur dernier patient à l’hôpital.

8. Jack Andraka invente un nouveau détecteur du cancer du pancréas à 15 ans

@deghys.wordpress

Jack Andraka a développé à 15 ans un système pour détecter plus rapidement et simplement le cancer du pancréas. Il a eu l’idée du projet suite à la mort d’un proche de sa famille, décédé d’un cancer du pancréas. Il réfléchit et met alors au point une méthode 168 fois plus rapide et 1 000 fois moins cher pour détecter le cancer du pancréas, mais qui aiderait également à détecter le cancer des ovaires et du poumon. Le jaugeur coûte 3 centimes et il faut 5 minutes pour connaître le résultat, d’après Intel.

9. Ada Lovelace, premier programmeur du monde 

@hackbrightacademy

Le premier programmeur du monde… est une femme ! Ada Lovelace est née en 1815 à Londres. Elle est connue pour avoir réalisé le premier programme informatique, lors de son travail sur un ancêtre de l’ordinateur : la machine analytique de Charles Babbage. On retrouve dans les notes d’Ada le premier algorithme, destiné à être exécuté par une machine. Elle a également entrevu et décrit certaines possibilités offertes par les calculateurs universels, allant bien au-delà du calcul numérique. Elle avait une avance de 100 ans sur la technologie informatique.

En définitive, ce classement nous aura permis de mettre en lumière ces inventeurs qui, très jeunes, ont eu des idées tellement brillantes qu’elles ont fini par révolutionner le monde, dans tous les domaines. Et qu’il ne faut pas que ces créateurs vivent cachés, au contraire, encourageons-les !

http://www.demotivateur.fr/

"Commencez par vous-même"


On ne peut pas changer les choses, si nous ne faisons pas ce que nous préconisons. L’exemple à toujours été le meilleur moyen pour faire agir les autres
Nuage

 

« Commencez par vous-même »

 

 

Ce qui suit se trouve sur la tombe d’un évêque (1100 ap. J.-C.) dans les cryptes de l’Abbaye de Westminster :

Quand j’étais jeune et libre et doté d’une imagination sans frein, je rêvais de changer le monde. Devenu plus sage avec les années, je compris que le monde ne changerait pas, alors je réduisis quelque peu mes visées et décidai de ne changer que mon pays.

Mais lui aussi semblait immuable.

En approchant de la vieillesse, suprême et désespérée tentative, je décidai de ne changer que ma famille, ceux dont j’étais le plus proche, hélas ! Ils ne voulaient rien entendre.

Et maintenant, étendu sur mon lit de mort, je comprends soudain : Si seulement je m’étais Changé moi-même, alors à mon exemple ma famille aurait aussi changé.

De leur inspiration et de leur encouragement, j’aurais tiré la force d’améliorer mon pays et, qui sait, j’aurai peut-être même changé le monde.

Anonyme.

http://www.sourcedoptimisme.com

Et si la chirurgie esthétique ne faisait rajeunir que de trois ans?


Ce faire opéré pour une chirurgie esthétique pour paraitre que 3 ans de moins en vaut-il vraiment la peine. C’est sur qu’on espère bien vieillir, mais on vieillit qu’on le veuille ou non et cela a toujours été comme cela .. Mieux vaut s’habituer a notre image que de changer quelque chose. De toute façon, un jour ou l’autre il faudra faire y faire face
Nuage

 

Et si la chirurgie esthétique ne faisait rajeunir que de trois ans?

 

On pense souvent que la chirurgie esthétique est un remède à tous les maux de... (Photos.com)

PHOTOS.COM

On pense souvent que la chirurgie esthétique est un remède à tous les maux de la vieillesse, mais une étude américaine vient contrecarrer cette idée.

Dans une étude parue en ligne dans JAMA Facial Plastic Surgery, des chercheurs ont montré que les personnes ayant subi une opération de chirurgie esthétique du visage paraissaient en moyenne trois ans de moins. De plus, il ressort que ces opérations ne rendent pas ces personnes beaucoup plus attirantes ni plus belles.

Pour arriver à ces résultats, les chercheurs ont montré des photographies des personnes concernées à un panel représentatif.

La directrice de l’étude, qui est aussi chirurgien plastique à l’hôpital Lenox Hill de New York, a confié au New York Times:

«Je ne veux pas que les personnes pensent qu’elles ne feront que trois ans de moins si elles se font faire un lifting du visage. Cette étude comprend des personnes n’ayant subi qu’une petite opération des paupières».

Pour ces recherches, 50 personnes durent note des photos de 49 patients âgés de 42 à 73 ans, ayant subi une opération de chirurgie esthétique faciale. On demanda aux participants de deviner l’âge des personnes sur les photos et de noter leur degré de beauté sur une échelle de un à dix. Les participants n’ont pas vu les photos avant et après opération des mêmes patients.

La plupart des personnes opérées reçurent des notes entre quatre et six, sans différence de score entre les photos avant et après opération.

Les sujets ont donné en moyenne un âge de 2,1 années de moins que celui figurant sur leur cadre d’identité avant opération et de 5,2 ans de moins après; ce qui fait une différence globale de 3,1 ans.

Une étude parue en 2012 menée à l’université de Toronto avait montré qu’un lifting du visage et du cou pouvaient faire perdre jusqu’à neuf ans. Mais la différence avec cette dernière étude, comme l’ont précisé ses auteurs, est qu’elle prend en compte des opérations plus légères, et donc moins visibles.

http://www.lapresse.ca/

Être jeune


C’est vraiment ma philosophie de vie … Bien sur,. nous avançons en âge, notre corps ne suit pas toujours comme avant mais a l’intérieur cela peut être une tout autre histoire …
Nuage

Être jeune

La jeunesse n’est pas une période de la vie, elle est un état d’esprit, un effet de la volonté, une qualité de l’imagination, une intensité émotive, une victoire du courage sur la timidité, du goût de l’aventure sur l’amour du confort.

On ne devient pas vieux pour avoir vécu un certain nombre d’années : on devient vieux parce qu’on a déserté son idéal. Les années rident la peau ; renoncer à son idéal ride l’âme. Les préoccupations, les doutes, les craintes et les désespoirs sont les ennemis qui, lentement, nous font pencher vers la terre et devenir poussière avant la mort.

Jeune est celui qui s’étonne et s’émerveille. Il demande comme l’enfant insatiable : Et après ? Il défie les événements et trouve de la joie au jeu de la vie.

Vous êtes aussi jeune que votre foi. Aussi vieux que votre doute. Aussi jeune que votre confiance en vous-même. Aussi jeune que votre espoir. Aussi vieux que votre abattement.

Vous resterez jeune tant que vous resterez réceptif. Réceptif à ce qui est beau, bon et grand. Réceptif aux messages de la nature, de l’homme et de l’infini.

Si un jour, votre coeur allait être mordu par le pessimisme et rongé par le cynisme, puisse Dieu avoir pitié de votre âme de vieillard.

Samuel ULLMANN (écrit en 1870)

La jeunesse


Les jeunes ne rêvent que de se libérer de la famille, pour vivre leur propre vie. Nous avons tous passé par la .. aller de nos propres ailes tel qu’un oisillon quittant son nid. Mais heureusement avec les années nos enfants renouent souvent les liens
Nuage

 

La jeunesse

 

« C’est le propre de la jeunesse de couper les liens, d’ouvrir des chemins nouveaux, de rêver de liberté.  »

Reine Malouin

Le temps


Cette fois-ci je me suis amusé a trouver des rimes dont les phrases s’harmonisent avec le temps Et tant qu’à parler du temps, pourquoi ne pas parler de la vie, de l’enfance a la mort .. et le temps passe
Nuage

Le temps


 

Le temps, le temps, nul ne sait l’arrêter ne fut qu’un bref instant
Toutes ces heures qui se défilent entre nos doigts, bon ou mauvais moments
Matin au soir, l’existence semble résolue à chercher la liberté continuellement
Sans qu’on puisse changer le cours du temps, les années avancent allègrement

Le temps, le temps à la naissance cela paraît si peu important
Larmoyer, soupirer, sourire, boire, manger, observer sont les passe-temps
L’émerveillement à toutes ses sensations nouvelles qui se dégage de ce libre temps
Propose à cette époque, un bouquet aux innombrables fragrances quotidiennement       

Le temps, le temps à l’enfance prend son essor à un nouveau tournant
Une période, qui prépare la conquête de la connaissance de la vie et du jeu de l’enfant
La recherche sans fin à démasquer des émotions partager avec l’environnement
Dont collaborent les amis sans distinction pour savourer la jeunesse avec enchantement

Le temps, le temps  manifeste ensuite un dédale engorgé d’embrouillement
L’état de puberté, épisode de mirage, de joie, de peines et des premiers amours d’adolescent
Tout l’être qui tente péniblement de trouver la forme de son corps et son esprit changeant
Les heures n’ont pas les même valeurs, car tout peut changer en un éclair foudroyant

Le temps, le temps arrive enfin, l’âge des responsabilités, un acquis de jugement
Néanmoins, l’espace semble manqué à toute récréation par gaspillage de temps
Nul envie de rater sa vie, le registre des choses a tout faire remplis tout engagement
Se détachant de certaines priorités qui favoriseraient pourtant le total accomplissement

Le temps le temps ou es-tu maintenant?
Tout ce temps est une quête de disposer plus de temps
De la naissance, filant à l’enfance et parcourant l’adolescence existait le temps
Maintenant, ton absence se fait sentir par ce manque de temps

Le temps, le temps à l’aube de la retraite, est dévoilé peut-être tardivement
Certes, l’expérience acquise, mais au prix de négligé amour, famille, amis au serment
A l’approche de la mort, l’essentiel reste de savourer ce qu’ils restent des joies d’antan
Laissant comme héritage tout ce que le coeur a su conserver intact pour offrir en testament

Le temps, le temps ne court pas si vite, avec moi sois patient

Rachel Hubert (Nuage)
13 Juin 2002