Le sang-froid de cette petite fille pour sauver son frère pendu accidentellement


Ce petit frère a une grande soeur qui a eu de bons réflexes pour lui sauver la vie.

Nuage


Le sang-froid de cette petite fille pour sauver son frère pendu accidentellement


La fillette n’a pas paniqué et a adopté les bons gestes pour sauver son frère.

L’incident s’est produit le 30 juillet dernier dans un immeuble d’Istanbul. Les images, captées par la caméra de surveillance de l’ascenseur, montrent une petite fille sauver son frère de la mort. Pour une raison encore inconnue, l’enfant portait une corde autour du cou au moment où l’ascenseur a fermé ses portes sur la ficelle qui traînait derrière lui.

Dès que l’appareil a entamé sa descente, l’enfant a été tiré et s’est retrouvé pendu à la ficelle. Faisant preuve d’un sang-froid exceptionnel, sa sœur est parvenue à le soutenir, le libérer de l’emprise de la corde, tout en ayant le bon réflexe d’appuyer sur le bouton d’urgence.

https://www.7sur7.be/

Turquie : une petite fille tombée d’un immeuble sauvée in extremis


Quand ce n’est pas ton heure, même à 2 ans, ce n’est pas ton heure. Ce jeune homme était au bon endroit au bon moment pour sauver cette petite fille d’une chute qui lui aurait été fatale.
Nuage


Turquie : une petite fille tombée d’un immeuble sauvée in extremis


Le jeune homme est devenu un heros pour les internautes.

Le jeune homme est devenu un héros pour les internautes.

© STR / DHA / AFP

Le drame a été évité de justesse. Alors qu’il se promenait dans les rues d’Istanbul, Faouzi Zabaat, un Algérien de 17 ans, a remarqué le jeu dangereux d’une fillette de 2 ans à sa fenêtre.

Nous sommes sur la rive européenne d’Istanbul, le 20 juin dernier, dans le quartier de Fatih, comme le rapporte la Demirören Haber Ajansı (DHA). Sur les images publiées cette semaine par l’agence de presse turque Dogan, le jeune homme semble inquiet, le regard tourné vers les étages les plus élevés d’un bâtiment, où la petite Doha Mohammed joue sans surveillance à la fenêtre. Le jeune homme traverse la route et tente de prévenir en vain les passants qui l’entourent.

Quelques secondes plus tard, l’inquiétude de Faouzi Zabaat prend tout son sens. Placé sous la fenêtre, il parvient à réceptionner la petite fille, qui manque de s’écraser au sol après une chute de plusieurs étages. L’enfant sortira indemne des bras de son sauveur. La scène a été filmée par une caméra de vidéosurveillance et a rapidement envahi les réseaux sociaux turcs et internationaux.

Interrogé par la Demirören Haber Ajansı, celui qui est rapidement devenu un héros aux yeux des internautes témoigne avec modestie :

« Je marchais dans la rue quand j’ai vu une petite fille suspendue à la fenêtre. J’ai marché dans sa direction et lorsqu’elle est tombée, j’ai pu la rattraper. »

Un témoin de la scène raconte : « J’ai vu cet homme regarder en l’air, ça m’a interpellé, et j’ai rapidement vu cette petite fille sur le point de tomber… Et cette espèce d’homme-lion a réussi à attraper l’enfant en l’air et l’a ramenée auprès de sa famille ! »

Selon le média turc, le père de la fillette a remercié et récompensé celui qui a sauvé la vie de sa fille.

https://www.lepoint.fr/

Des messages alarmants retrouvés dans des vêtements chez Zara


Des marques connues font faire leurs vêtements aux moindres coups. Malheureusement, les conditions de travail et de salaire sont dérisoires pour les employés et quand ces usines fermes, ils peuvent avoir des mois de salaires non payés et sans travail
Nuage

 

Des messages alarmants retrouvés dans des vêtements chez Zara

 

© reuters.

VIDÉO Cette situation fait étrangement penser à celle d’il y a trois ans avec l’enseigne Primark.

« J’ai fabriqué l’article que vous vous apprêtez à acheter mais je n’ai pas été payé pour ».

Voilà la phrase inscrite sur une étiquette glissée dans plusieurs vêtements de la marque Zara à Istanbul (Turquie).

Ce signal de détresse a été déposé par des ouvriers de l’usine de textile Bravo (usine frabriquant les vêtements pour les enseignes Zara, Next et Mango).

 « Nous n’avons reçu ni nos trois derniers mois de salaires, ni nos primes d’ancienneté », expliquent-ils. « L’usine, elle, a été fermée en l’espace d’une nuit. S’il vous plaît, dites à Zara de nous payer ».

Pas le premier cas

Bravo Tekstil a, en effet, fermé ses portes le 25 juillet 2016 laissant ainsi 140 employés sur le carreau. Après un an de négociation pour tenter de récuperer leur salaire, une autre mauvaise nouvelle est malheureusement tombée.

« Les marques ont déclaré qu’elles ne payeraient qu’un peu plus d’un quart de ce que nous réclamions. En d’autres termes, les marques ont accepté leur responsabilité mais elles ont pensé que nous ne méritions pas plus que leurs restes », pouvait-on lire sur une pétition.

Ce n’est pas la première fois que les conditions de travail dans une usine de textile sont pointées du doigt. En 2014, des clients de chez Primark avaient retrouvé une étiquette similaire dans des robes fabriquées en Chine. Sur cette dernière, on pouvait lire la phrase: « Forced to work exhausting hours » (obligé de travailler des heures supplémentaires, ndlr).

http://www.7sur7.be

La légendaire «Calypso» est endommagée par le feu


Le Calypso a été une école télévisée pour bien des gens de mon époque, avec Jacques Cousteau à son bord. Ce bateau est rappelé par la mer à naviguer de nouveau, mais il doit être rénové, malgré l’incendie provoquera un retard pour la mise en mer
Nuage

 

La légendaire «Calypso» est endommagée par le feu

 

ISIS / The Associated Press

ISTAMBOUL — Le navire de l’océanographe français Jacques Cousteau, la légendaire «Calypso», a été endommagé par le feu dans le port de Turquie où il était rénové.

Les flammes ont éclaté en début de journée, le 12 septembre. Seules les portions rénovées du navire ont été endommagées, ce qui signifie que les éléments historiques n’ont pas été touchés, selon Diane Cousteau, la fille de l’explorateur.

La restauration du navire sera complétée comme prévu en 2019, mais avec quelques mois de retard.

Jacques-Yves Cousteau avait transformé la Calypso, un ancien démineur de la marine britannique, en navire d’exploration.

La Société Cousteau veut restaurer la Calpyso pour lui permettre de reprendre la mer, après que le navire eut coulé lors d’un accident survenu à Singapour en 1996. Jacques Cousteau est décédé en 1997.

http://journalmetro.com