Le Saviez-Vous ►7 sites archéologiques à visiter une fois dans sa vie


Aimant vraiment l’archéologie, j’aimerais un jour visiter des sites qui ont marqué l’Histoire de l’humanité.
Nuage

 

7 sites archéologiques à visiter une fois dans sa vie

 

Une ado invente un sac de couchage waterproof pour les SDF


Je trouve génial que des adolescents puissent se préoccuper des sans-abris. Une jeune fille a créé un sac de couchage durable et plus chaud que ceux que peuvent utiliser les SDF. Ce sac est d’ailleurs déjà utilisé et pourrait selon les commentaires des SDF être amélioré
Nuage

 

Une ado invente un sac de couchage waterproof pour les SDF

.

 

Les journalistes du site Thejournal.ie ont également testé le sac de couchage waterproof d'Emily Duffy.

Les journalistes du site Thejournal.ie ont également testé le sac de couchage waterproof d’Emily Duffy.

Photo: Capture youtube

 

IRLANDE – Une adolescente de 15 ans originaire de Limerick, en Irlande, a inventé un sac de couchage léger et waterproof pour les SDF. Présenté lors d’un salon dédié jeunes scientifiques en 2015, son projet a été développé et est aujourd’hui présent dans les rues de Dublin

L’idée lui est venue lorsqu’elle faisait une collecte de fonds pour un refuge de sans-abri. Emily Duffy, une adolescente de 15 ans originaire de Limerick en Irlande, a eu l’ingénieuse idée de créer un sac de couchage le plus pratique possible pour les SDF.

« Je voulais un sac qui permet de résoudre certains problèmes rencontrés avec un sac de couchage classique », explique la jeune fille à l’Irish Times.

Le journal rapporte qu’Emily Duffy « a remplacé le tissu, qui devient humide lorsqu’il pleut, par du papier bulle métallique. »

Le matériau est léger, imperméable et garni de bulles d’air, concentrant la chaleur à travers le sac. Un revêtement résistant au feu a également été ajouté à l’enveloppe métallique du sac qui a fait sa première apparition en 2015, lors d’un salon dédié aux jeunes scientifiques. Le sac est également équipé de bandes réfléchissantes et d’une poche à son extrémité :

« La personne qui dort dedans peut y mettre ses vêtements secs afin d’éviter qu’ils ne se salissent ou se mouillent. La poche devient ainsi un oreiller », précise l’adolescente à l’Irish Times.

Mais ce n’est pas tout : la fermeture est en velcro, ce qui permet d’entrer et de sortir rapidement.

Un sac fabriqué par des sans-abri

Le « Duffily Bag », qu’Emily Duffy a elle-même testé avant de le mettre sur le marché, a été conçu pour durer des années, « plus longtemps qu’un sac de couchage conventionnel », se réjouit la jeune fille, qui précise que plusieurs personnes l’utilisent déjà dans les rues de Dublin. The Mendicity Institute, une organisation caritative venant en aide aux plus démunis, a décidé de lancer un programme, payant 20 euros les deux heures les sans-abri qui viennent participer à la fabrication de ces sacs de couchage nouvelle génération.

« Alors que tout est électronique aujourd’hui, vous pouvez avoir un produit bon marché et fabriqué à la main par des gens non qualifiés », se réjouit le juge Julian, qui a autorisé Emily Duffy a faire fabriquer son sac.

Le site TheJournal.ie, qui a également testé le sac, signale que le juge est en train d’améliorer la qualité du produit en fonction des commentaires de la communauté des sans-abri.

http://www.metronews.fr/

Lorsque l’Irlande était couverte d’or…


Il y a 4 mille ans, une ile de l’Irlande était très riche en or, pourtant les objets créent avec l’or n’est pas d’origine de l’endroit. Une énigme qui ne laisse que des suppositions
Nuage

 

Lorsque l’Irlande était couverte d’or…

 

orirish

Crédit : musée national d’Irlande

Par Rachel Hartigan Shea

Au début de l’âge du bronze, « l’île d’émeraude » était couverte… d’or. On a retrouvé en Irlande une multitude d’objets en or, dont de nombreux petits disques et plus de quatre-vingts lunules (des colliers en forme de croissant). Mais où les artisans de la préhistoire se procuraient-ils le précieux métal ?

Alors que les gisements d’or étaient abondants en Irlande il y a 4 000 ans, les archéologues n’ont pas trouvé de preuve d’extraction. Grâce à l’analyse isotopique du plomb, l’archéologue Christopher Standish a déterminé que l’or venait en réalité de la Cornouailles, à la pointe sud-ouest de l’Angleterre. Cela ne fait que renforcer le mystère. Pourquoi les Irlandais importaient-ils un matériau dont ils disposaient sur leur propre territoire ?

Peut-être n’avaient-ils pas encore découvert les richesses de leur sol ou voulaient-ils une variété plus concentrée du minerai.

« L’or incarne souvent des pouvoirs surnaturels ou magiques, explique le chercheur. Une origine lointaine pourrait avoir conféré à ce métal brillant encore plus de puissance. »

http://www.nationalgeographic.fr/

Ce tatouage crée une illusion d’optique sur le bras de son propriétaire


C’est vraiment bizarre comme effet sur le bras de la personne. Personnellement, je ne trouve pas cela très joli
Nuage

 

Ce tatouage crée une illusion d’optique sur le bras de son propriétaire

 

INSOLITE – Certaines illusions d’optique deviennent encore plus impressionnantes sous forme de tatouage, quand elles changent carrément l’aspect d’un membre de la personne tatouée.

C’est le cas de Paddy Buckley, qui s’est fait tatouer début novembre par Paul O’Rourke, au salon AllStar Tattoo de Limerick, en Irlande. Sous ses aiguilles, le bras de Paddy semble se déformer pour créer un trou de part en part.

Interrogé par le HuffPost US, le tatoueur raconte:

« j’aime les tatouages géométriques donc celui-ci était très amusant à faire mais constituait également un défi », souligne-t-il.

De fait, sur les réseaux sociaux, les internautes n’en croient tout simplement pas leurs yeux. Cet incroyable tatouage n’aura pourtant demandé que deux heures et demi de travail. Après la mode des tatouages emoji, celle des tatouages illusion d’optique?

tatouage

http://www.huffingtonpost.fr

Coincée sous un tramway, les passagers se réunissent pour lui sauver la vie


Une jeune fille bien chanceuse de ne pas avoir subit trop de conséquences de l’inattention d’avoir eu des écouteurs. et que la solidarité est encore présente a nos jours pour ce sortir de cette situation
Nuage

 

Coincée sous un tramway, les passagers se réunissent pour lui sauver la vie

 

Le tramway de Bordeaux (photo d'illustration)

Le tramway de Bordeaux (photo d’illustration)

Vidéo – Une étudiante de Dublin, en Irlande, a frôlé la mort ce mardi. Coincée sous un tramway de la ville, les autres passagers ont dû soulever la rame pour la sauver, a rapporté le Daily Mail.

La jeune fille de 16 ans, originaire de Pologne, n’a pas vu le tram arriver et s’est retrouvée coincée sous les rails en essayant de monter sur le quai.

« J’avais mes écouteurs et je ne l’ai pas entendu venir. (…) J’ai paniqué et ma jambe a glissé » a expliqué la lycéenne sur son compte Facebook.

La solidarité des passagers

Une trentaine de passagers s’est alors réunie pour aider la jeune fille et soulever l’engin afin de pouvoir dégager la jambe de l’étudiante. Cette scène, filmée par l’un des sauveteurs, a ensuite été mise en ligne sur YouTube. On y voit l’adolescente légèrement blessée.

« Je n’arrive pas à croire que je sois vivante, j’aurais pu mourir aujourd’hui, c’est un miracle que je n’aie pas perdu ma jambe. (…) Je n’ai pas de mots pour décrire combien je suis reconnaissante envers les gens qui ont poussé le tram et m’ont sortie de là » a écrit la jeune fille sur Facebook. 

http://www.ladepeche.fr

Irlande 800 bébés enterrés dans la fosse septique d’un ancien couvent


C’est difficile de voir que des enfants sont soufferts pendant leur courte vie, a cause des mentalités de l’époque. Ces enfants méritent que la vérité soit mise à jour Ce n’est pas la religion qui est en cause, mais les personnes qui l’appliquaient. Car peu importent la religion, il y a des interprétations qui sont carrément sans fondement et vont au contraire de leurs enseignements.
Nuage

 

Irlande

800 bébés enterrés dans la fosse septique d’un ancien couvent

 

800 bébés enterrés dans la fosse septique d'un ancien couvent

Crédit photo : Reuters

Une historienne irlandaise affirme avoir établi que les ossements découverts dans une fosse septique d’un ancien couvent catholique irlandais de Tuam étaient ceux de quelque 800 bébés de mères célibataires, accueillies par des soeurs entre 1925 et 1961.

Cette fosse, remplie à ras bord d’ossements, a été découverte en 1975 par les habitants de Tuam, lorsque les dalles de béton qui la couvraient se sont dissociées.

Jusqu’à présent, les habitants croyaient que les os étaient principalement ceux de victimes de la grande famine qui a touché l’Irlande à partir de 1840.

«Quelqu’un m’avait mentionné l’existence d’un cimetière pour nouveau-nés, mais ce que j’ai découvert était bien plus que cela», a déclaré l’historienne Catherine Corless.

C’est en réalisant des recherches sur les archives d’un ancien couvent de l’ouest de l’Irlande, aujourd’hui reconverti en lotissement, qu’elle a découvert les registres de décès suggérant que 796 enfants avaient été secrètement enterrés sans cercueil ni pierre tombale par les bonnes soeurs du Couvent de Bon Secours.

Selon les registres de décès, ces enfants sont décédés de malnutrition et de maladies infectieuses comme la tuberculose.

(Reuters)

Wiliam Joseph Dolan, un proche d’un enfant ayant vécu dans cette institution, a déposé une plainte afin de comprendre ce qui s’est passé.

L’archevêque de Dublin Diarmuid Martin s’est dit favorable «à des fouilles sur ce qui pourrait être des tombes anonymes», affirmant qu’il était nécessaire de revenir sur l’histoire de ces institutions en l’absence d’enquête publique.

Ciaran Cannon, secrétaire d’État à l’Éducation, a quant à lui souhaité une enquête gouvernementale complète sur cette affaire, affirmant que «ne rien faire n’était simplement pas possible».

Une levée de fonds a également été lancée pour construire un mémorial avec le nom de chaque enfant.

Il s’agit d’un nouvel épisode incriminant l’institution catholique irlandaise après de multiples révélations d’abus et de négligences dans des écoles ou des établissements tenus par les catholiques au cours des dernières décennies.

Au début du XXe siècle, des milliers de femmes célibataires enceintes, considérées à l’époque comme des «femmes déchues», ont été envoyées dans ce genre d’institutions pour accoucher discrètement de leurs bébés.

Ostracisées par la société conservatrice catholique, elles ont souvent été forcées d’abandonner leur enfant pour qu’il soit adopté.

Le film Philomena du britannique Stephen Frears retraçait l’histoire de l’une de ces mères à la recherche pendant des décennies de son fils adopté par des Américains.

L’affaire de Tuam rappelle également un autre scandale impliquant des mères célibataires.

Entre 1922 et 1996, plus de 10 000 jeunes filles et femmes avaient travaillé gratuitement dans des blanchisseries exploitées commercialement par des religieuses catholiques en Irlande.

Les pensionnaires, surnommées les «Magdalene Sisters», étaient des filles ayant accouché hors mariage ou qui avaient un comportement jugé immoral dans ce pays à forte tradition catholique.

http://tvanouvelles.ca

Le Saviez-vous ► Le "boycott" vient d’Irlande


Le boycott, aujourd’hui, est une action pour éviter un endroit, ou acheter un produit spécifique pour protester contre des conditions que subissent certaines personnes, ou animales ou encore environnementales. Dans le passé boycotter a eu de très belles victoires
Nuage

 

Le « boycott » vient d’Irlande

 

Le mot « boycott » n’est apparu qu’en 1880, en Irlande. C’est une révolte agraire dans le comté de Mayo, à l’ouest, qui lui donna naissance. Retour sur l’histoire d’un terme aujourd’hui célèbre

Le mot « boycott » est un anthroponyme : un nom commun, qui a comme origine le nom propre d’une personne. Les plus connus sont Watt, Volt, Hertz et Ampère, des unités de mesures portant le nom du scientifique qui les a découvertes.

Pour le « boycott », tout commence en Irlande, au XIXe siècle. Charles Cunningham Boycott (1832-1897), Irlandais et ancien capitaine de l’armée britannique, est alors l’intendant d’un riche propriétaire terrien anglais du comté de Mayo, dans l’ouest du pays. Les fermiers des alentours louent donc des parcelles de terres à Cunningham Boycott. Mais en septembre 1880, les métayers, assommés par les loyers, lui demandent une baisse significative des prix de la terre. Il refuse. Charles Parnell, président de la Ligue Agraire, qui essayait de réformer le système de propriété de la terre, suggère alors que tous les habitants de la localité refusent purement et simplement de faire des affaires avec Cunningham Boycott. Commence ainsi le « boycott » : les ouvriers refusent de travailler pour lui – quitte à sacrifier la récolte – les commerçants locaux arrêtent de lui vendre leurs produits, il avait même du mal à obtenir son courrier !

Et comme personne ne voulait récolter la moisson, il dût embaucher 50 ouvriers du Nord, protégés par 900 militaires britanniques ! Au final, il dépensa plus d’argent pour la protection, que la récolte ne lui en rapporta. Ce qui entraîna la ruine de Charles Cunningham Boycott.

Mais son nom de famille allait devenir un nom commun célèbre, repris dès novembre 1880 par le Times anglais. Il ne tarda pas à se répandre jusqu’en Russie.

Les boycotts qui ont marqué l’Histoire

Le premier boycott de l’Histoire, même s’il ne portait pas encore ce nom, eut lieu en 1830. Aux États-Unis, la National Negro Convention décida de ne plus acheter de produits fabriqués par des esclaves, pour lutter contre ce traitement inhumain.

Mais le boycott le plus célèbre, pour les progrès civiques et sociaux qu’il a permis, reste celui des bus de Montgomery, en Alabama, mené par le révérend Martin Luther King Jr.

En 1955, dans le sud des États-Unis, la ségrégation entre noirs et blancs fait rage. Le 1er décembre de cette année, Rosa Parks, une afro-américaine, refuse de céder sa place dans le bus à un blanc. Elle est arrêtée et très vite, la communauté noire de Montgomery décide de boycotter les bus. Étant les utilisateurs principaux de ces transports en commun, la société publique commence à subir un déficit financier. Et, 20 jours après le début du boycott, la Cour suprême américaine déclare la ségrégation dans les bus anticonstitutionnelle.

Des gouvernements ont aussi boycotté d’autres gouvernements, lors des Jeux Olympiques par exemple. Les États-Unis refusèrent ainsi d’envoyer leurs athlètes aux JO de Moscou en 1980, pour protester contre l’intervention soviétique en Afghanistan.

Le boycott hors la loi

Cette forme de résistance non-violente qui s’apparente à un embargo ou à une grève est à la limite de la légalité.

En France, depuis novembre dernier, il est tout simplement interdit d’appeler au boycott des produits d’un pays. La peine encourue montre le sérieux de la décision : un an d’emprisonnement et 45.000 euros d’amende. Michèle Alliot-Marie, alors garde des Sceaux, a estimé que le boycott n’était qu’une « provocation publique à la discrimination envers une nation« .

L’action collective et citoyenne qu’est le boycott a de beaux jours derrière elle. Devant elle, pas sûr.

http://www.lepetitjournal.com/

La maman chat et ses bébés canards


Un chat qui voit un volatile a tendance a chassé, ou du moins a s’amuser a ses dépends … Sauf pour cette maman chatte qui pour une raison inconnue a décidé d’agrandir sa famille avec des canetons
Nuage

 

La maman chat et ses bébés canards

 

 

Cette chatte a mis au monde 3 petits avant de prendre instinctivement sous son aile 3 bébés canards orphelins.

Elle a commencé à s’occuper d’eux comme s’ils étaient ses propres chatons. Et ses propriétaires, Emma et Ronan, un couple vivant en Irlande, ont encore du mal à y croire !

« Extraordinaire »

« Elle pense que ce sont des chatons«  affirme Ronan. « Les chats ont un tel instinct. Elle met sa patte autour d’eux et c’est tout simplement extraordinaire«  s’émerveille-t-il.

Plus incroyable encore, la chatte nourrit les canetons, qui tètent leur maman adoptive tendrement blottis contre leurs frères et soeurs à 4 pattes !

Comment rester de marbre devant cette adorable famille ?

Titi et Gros minet devraient en prendre de la graine !

 

http://wamiz.com

Des milliers de moutons piégés sous des mètres de neige


Un printemps bien capricieux dans certains pays, une température qui a mit en péril nombres de moutons qui comme le montre la vidéo certaines ont été déterrés et heureusement encore vivant
Nuage

 

Des milliers de moutons piégés sous des mètres de neige

 

VIDÉO – Un vent de panique souffle chez les éleveurs d’Irlande du Nord et du Pays de Galles : les chutes de neige exceptionnelles de ces derniers jours ont piégé vivantes des milliers de têtes de bétail.

Des milliers de têtes de bétail étaient prisonnières mardi de la neige tombée en abondance ces derniers jours en Irlande du Nord et dans l’Ouest de l’Angleterre.

Face à l’impossibilité de secourir rapidement les animaux, un hélicoptère de la Royal Air Force a été appelé à la rescousse pour leur larguer du fourrage.

Selon les estimations, plus de 10.000 bêtes, dont beaucoup de moutons, pourraient avoir été ensevelies sous le manteau neigeux qui a parfois atteint 5,5 mètres dans certaines parties de la province britannique ainsi qu’au Pays de Galles.

Les fermiers locaux craignent que beaucoup ne soient déjà mortes de froid.

«Nous avons demandé au ministère (britannique) de la Défense de nous fournir un hélicoptère car nous n’en avons pas de disponible ici pour distribuer de la nourriture», a expliqué Michelle O’Neill, la ministre nord-irlandaise de l’Agriculture.

Les largages de nourriture devaient commencer dans l’après-midi.

 

http://www.lefigaro.fr

Météo spatiale Premiers effets de la tempête électromagnétique


Les spécialistes ont été assez justes dans leur calcules sur l’arrivé des premiers effets de cette éruption solaire car certains pays d’Europe on pu commencer a entrevoir certains effets .. semble t’il sans conséquences
Cela va durer quelques jours encore … mais rien pour faire paniquer les gens
Nuage

 

Météo spatiale

Premiers effets de la tempête électromagnétique

 

Premiers effets de la tempête électromagnétique

Crédit photo : YouTube

Les premiers effets de la tempête magnétique causée par l’éruption solaire de la fin de semaine ont déjà commencé à se manifester.

En Angleterre, en Écosse et en Irlande, des aurores boréales ont déjà été observées, un phénomène lié à l’entrée dans l’atmosphère de ce nuage de protons, électrons et d’autres particules.

Il serait possible de voir ces aurores boréales perdurer quelques jours.

Le souffle d’énergie qui émane du soleil a créé la plus importante radiation solaire depuis sept ans.
Le nuage électromagnétique devrait être de force G2 avec des pointes à G3 sur une échelle de G5.

La tempête devrait se poursuivre jusqu’à mercredi et pourrait avoir des conséquences sur les lignes électriques, les satellites, les communications radio et cellulaires.

 

 

 

http://tvanouvelles.ca