L’ouragan Ophelia arrive en Europe


Il n’y a pas justes dans les Amérique du Nord et du Sud qui subissent des ouragans, en Europe aussi, et l’ouragan Ophelia semble vouloir être assez destructrices surtout en Irlande et au Royaume-Uni.
Nuage

 

L’ouragan Ophelia arrive en Europe

© epa.

Source: AFP

 L’ouragan Ophelia, qui serait selon les experts le plus important jamais enregistré autant à l’est au-dessus de l’océan Atlantique, se dirigeait dimanche vers l’Irlande et le Royaume-Uni en provoquant des conditions maritimes « dangereuses », a indiqué le Centre américain des ouragans.

Ophelia a atteint samedi la catégorie 3, montant d’un cran sur une échelle de 5, avant de passer au large de l’archipel portugais des Açores dans la nuit. L’ouragan n’y a pas provoqué de dégâts importants.

Ophelia devrait se transformer en tempête « post-tropicale » dimanche, mais restera « puissante » lundi à l’approche de l’Irlande et du Royaume-Uni, selon les dernières prévisions du Centre américain des ouragans.

Ces deux pays pourraient subir « un impact direct provoqué par le vent et la forte pluie, mais aussi par des conditions maritimes dangereuses », a précisé l’institution basée à Miami.

Les services météorologiques irlandais ont placé cinq comtés de l’ouest du pays en « alerte rouge » à partir de lundi matin, en raison de prévisions faisant état de rafales de vent dépassant les 130 km/h et d’un risque d’inondations. Les transports scolaires y ont été annulés.

Les services météorologiques britanniques ont pour leur part placé l’Irlande du Nord en « alerte orange » lundi entre 16H00 et 23H00 HB, l’avant-dernier niveau, pouvant nécessiter pour la population de se protéger contre les conséquences « potentiellement mortelles » de conditions météo jugées « sérieuses ».

Le Met Office anticipe des rafales jusqu’à 120 km/h, voire 130 km/h dans le sud-est, susceptibles d’affecter les transports routier, ferroviaire, aérien et maritime et d’entraîner des coupures de courant. Ils ont également mis en garde contre les débris emportés par le vent et les hautes vagues dans les zones côtières.

D’autres zones du Royaume-Uni, notamment le Pays de Galles, l’Ecosse ainsi qu’une partie de l’Angleterre, sont en « alerte jaune » lundi et mardi. C’est le niveau d’alerte le plus faible, correspondant à un appel à la vigilance.

Outre-Manche, le passage d’Ophelia interviendra 30 ans après « la Grande Tempête » d’octobre 1987, qui avait fait 18 morts et déraciné des centaines de milliers d’arbres au Royaume-Uni et dont les autorités avaient minimisé la force

http://www.7sur7.be/

Le Saviez-Vous ► Le blond qui rassemblait les roux


Saviez-vous qu’il existe des groupes anti-roux comme sur Facebook ? Je l’ai vérifiée !! Comment peut-on être aussi arrogant pour détester des gens par leur physique de peau, leur couleur de cheveux,  leur ethnie .. ! Enfin bref, le plus drôle, c’est que ce festival est parti d’une annonce pour avoir des modèles de femmes rousses pour un photographe qui n’est même roux, si ce n’est qu’une mèche
Nuage

 

Le blond qui rassemblait les roux

Le Redhead Days festival en 2014 | Crédit photo: Colinda Boeren ImiraFoto

Le Redhead Days festival en 2014 | Crédit photo: Colinda Boeren ImiraFoto

Repéré par Mélissa Bounoua

Repéré sur National Geographic

Bart Rouwenhorst, le créateur des «Redhead Days», n’est même pas blond vénitien.

Être roux, ce n’est pas si facile, nous l’écrivions déjà en 2010.

«L’anti-roussisme ne date pas des groupes Facebook; pas même du web 1.0. Plutôt du IVe avant notre ère.» 

C’est ce qui explique que, chaque année, le premier week-end de septembre, des milliers de roux se retrouvent au Redhead Days international festival. C’est ce week-end que se tient la nouvelle édition, du 1er au 4 septembre, à Breda, au sud des Pays-Bas. A cette occasion, une journaliste (rousse) raconte sur le site du National Geographic l’origine de l’événement.

Tout a commencé en 2005 lorsque le peintre Bart

Rouwenhorst cherche des modèles pour faire des portraits de femmes rousses. Il est inspiré par les œuvres de Dante Gabriel Rossetti et de Gustav Klimt qui représentent magnifiquement la rousseur. Il publie une annonce dans le journal au Pays-Bas: il cherche quinze femmes prêtes à poser pour lui cette année-là. Plus de 150 femmes l’ont appelé. Pour ne pas leur tourner le dos, il décide de les inviter à se rassembler et d’organiser une loterie, c’est comme ça que le festival est né.

Si le créateur a rapidement compris que les roux avaient envie de partager leurs expériences –heureuses ou malheureuses– de roux, celui-ci n’est pas comme ses modèles.

 Bart Rouwenhorst est blond «avec une pointe de roux», note Shelby Vittek sur le site du National Geographic.

Plusieurs photos de lui ne montrent pourtant aucun signe de roux. Mais cela ne repousse pas les 5.000 personnes qui se sont rassemblées cette année. Elles sont originaires de plus de 80 pays différents. L’engouement a été tel que d’autres festivals ont vu le jour en Irlande (10% de la population est rousse) ou au Royaume-Uni (13% de la population écossaise est rousse).

Celui organisé à Breda par Bart Rouwenhorst est ouvert à tous, il ne faut pas obligatoirement être blond pour y aller. Sur place, on peut assister à des conférences, des expositions, se faire photographier, participer à des ateliers de coiffure, assister à des lectures sur l’histoire des cheveux roux, ou encore goûter du whisky irlandais.

Vient ensuite la traditionnelle photo de groupe. En 2015, la dernière fois que le compte a été fait officiellement, 1.721 personnes rousses (portant un T-shirt bleu) étaient sur la photo. Battant le record du Guinness World Record du festival de 2013 où 1672 personnes s’étaient réunies.

http://www.slate.fr

Ces endroits abandonnés semblent provenir d’un autre monde…


J’aimerais visité ces endroits abandonnés, c’est l’histoire qui errent autour, cachant peut-être des secrets qui ne seront jamais dévoilés
Nuage

Ces endroits abandonnés semblent provenir d’un autre monde…

1. Une magnifique serre dans un jardin d’hiver, France

© mgness

2. « Crystal Mill » Colorado, USA

© The Denver City Page

3. Ruines d’un vieux château, Sintra, Portugal

© James Mills 

4. Une église abandonnée, Detroit, USA

© panog 

5. Intérieur d’une boîte de nuit ravagée par un incendie, Autriche

© Matthias Haiker 

6. Tunnel ferroviaire abandonné dans la petite Ceinture de Paris, France

© Myrabella

7. Puits de Sintra, Portugal 

© matthias_haker

8. Une Volkswagen « Coccinelle » abandonnée, Lagoon Beach, Milnerton, Afrique du Sud

@craighowes

9. Une maison abandonnée, Portugal

Fábio Martins — @ue_photography

10. Bus scolaire abandonné sur le bord de la route, Puerto Rico

@Estelle Lavie

11. Chambre d’hôtel abandonnée

@timeless_seeker

12. Un château en Belgique

@forgottenheritage

13. Une photo complètement dingue d’un parc d’attraction abandonné à Nara, au Japon

@7dan_hi

14. La nef d’une église abandonnée

@lologo31

15. Bateau abandonné dans la province de Teriberka, Russie

Madam B

16. Une photo un peu flippante d’une morgue abandonnée…

George F

17.Un château abandonné en Russie 

© Mark «Taken-By-Me»

28. Une maison de campagne abandonnée 

© Kleiner Hobbit 

29. Un magnifique château abandonné à Kopice, Pologne 

© DARKstyle Pictures

30. Village de pêcheurs abandonné sur les berges du fleuve Yangzi Jiang, Chine

© Jane Qing

31. Hotel del Salto, Colombie

© travelsouthamerica 

32. Un bateau abandonné à Fuerteventura, Îles Canari

© Wollex (Wikipedia Creative Commons) 

33. Squelette d’un bateau abandonné, Irlande

© Eddy White 

34. Chapelle abandonnée

 

© leon.beu

35. Cette église abandonnée se trouve en France

 

© El Vagus 

 36. Une maison quelque part dans la campagne, en Norvège

 

© Europe Trotter 

37. Ce village fantôme a été détruit pendant la Guerre Civile Espagnole, Belchite, Espagne

© carlos_santero 

38. L’Orient Express, Belgique

http://www.demotivateur.fr

Des bactéries de la lèpre du Moyen Âge sur des écureuils


Des animaux seraient portés de la lèpre comme les écureuils roux. Il semble par contre que le transfert de la bactérie de l’animal à l’homme serait minime. Quoi qu’on peut guérir de la lèpre aujourd’hui, il y a quand même beaucoup de cas déclaré dans le monde
Nuage

 

Des bactéries de la lèpre du Moyen Âge sur des écureuils

 

Des bactéries de la lèpre du Moyen Âge sur des écureuils

Ce spécimen d’écureuil roux semble en bonne santé.Photo AFP

La lèpre affectant des écureuils roux au Royaume-Uni est provoquée par les mêmes souches de bactéries responsables de la forme humaine de la maladie au Moyen Âge, révèle une analyse génétique dont les résultats ont été publiés jeudi dans la revue américaine Science.

Une équipe internationale de chercheurs conduite par la professeur Anna Meredith de l’Université d’Edimbourg, a effectué des analyses ADN sur 110 écureuils en Angleterre, en Écosse et en Irlande.

Des cas humains de la lèpre sont quasiment inexistants au Royaume-Uni aujourd’hui mais cette infection continue à frapper dans les pays en développement.

Et selon ces scientifiques, l’étude suggère que les animaux pourraient être un réservoir pour les bactéries de la lèpre dans ces pays empêchant une éradication de l’infection.

Certains des rongeurs étudiés présentaient des symptômes cliniques de la lèpre tandis que d’autre n’avaient aucun signe de la maladie. Mais tous ces animaux étaient infectés par des bactéries responsables de l’infection appelées mycobacterium.

Ces microbiologistes ont été surpris de trouver des bactéries de la lèpre chez des écureuils roux de l’île de Brownsea, au large du sud de l’Angleterre, dont la souche est très similaire à celle découverte dans un squelette d’un lépreux enterré à Winchester il y a 730 ans. Winchester se trouve à seulement 70 km de l’île de Brownsea.

Cette souche était également très proche de celle de la lèpre qui est endémique chez les tatous dans le sud des États-Unis.

Cette découverte suggère que la lèpre a affecté les écureuils roux sur l’île de Brownsea pendant des siècles, mais les scientifiques jugent faibles les risques d’infection pour les humains.

Une analyse ADN révèle également que cette souche est similaire à celles trouvées dans des cas humains de lèpre au Mexique et dans les Caraïbes.

LE LÈPRE: UN ÉNORME IMPACT

La population d’écureuils roux estimée à 140 000 a très fortement diminué au Royaume-Uni en raison surtout de la perte de leur habitat et du virus animal de la variole transmis par les écureuils gris.

Les écureuils roux ont été ré-introduits en Irlande avec des animaux venus d’Angleterre au début du 19e siècle. L’étude laisse penser que les écureuils anglais devaient être porteurs de la lèpre.

Une des plus anciennes maladies, la lèpre a eu un énorme impact sur les sociétés humaines à travers l’Histoire.

Rampante dans l’Europe médiévale, elle avait très fortement diminué à la fin du Moyen Âge pour des raisons obscures.

L’infection, qui touche surtout la peau, le système nerveux périphérique, la partie supérieure du système respiratoire et les yeux, a totalement disparu en Europe il y a environ un siècle chez les humains.

Très largement contrôlée aujourd’hui grâce à des antibiotiques, plus de 200 000 nouveaux cas de la maladie sont diagnostiqués chaque année dans le monde.

http://fr.canoe.ca/

Le Saviez-Vous ► UNE HISTOIRE DE L’HALLOWEEN


L’halloween est issu d’une fête païenne qui plus tard le christianisme a voulu s’approprier de cette fête pour la Toussaint fêtée le 1 er novembre le fête des morts. Ce qui n’a pas vraiment marché étant donné que l’halloween a évolué avec le temps et demeure toujours une fête païenne
Nuage

 

Une histoire de l’halloween

 

 


(
Source)

Si l’Halloween est aujourd’hui une fête associée à l’enfance et aux bonbons, ses origines sont plutôt liées à d’anciennes traditions celtiques…

Les célébrations de la Samhain:


Jeux de divination en Irlande le 31 octobre
Crédit photo:
Daniel Maclise, 1833

Chez les populations celtiques d’Écosse et d’Irlande, et plus particulièrement chez les Gaéliques, la période de la fin des récoltes était source de célébrations et marquait en même temps le passage à l’hiver, au froid et à la noirceur. Une période propice à une ouverture entre le monde des vivants et celui des morts, pendant laquelle il était possible de communiquer avec eux, mais pendant laquelle il fallait aussi se protéger de ceux qui pourraient revenir avec de mauvaises intentions. Ces croyances ont donné lieu à un festival appelé la Samhain, célébré il y a plus de 2000 ans du coucher du soleil du 31 octobre à celui du 1er novembre.


(
Source)

Pendant la journée, les gens rentraient les récoltes pour l’hiver, en échangeaient entre eux lorsque nécessaire et ramenaient le bétail des pâturages pour la froide saison. La fin des travaux agricoles était alors marquée par des festivités autour d’un feu de joie, dont la lumière allait protéger les fêtards des mauvais esprits, qui allaient circuler lors de cette nuit bien spéciale.


(
Source)

La christianisation des anciens territoires celtiques au Moyen Âge semble avoir donné naissance à une fête chrétienne dédiée aux Saints catholiques plutôt qu’aux morts, appelée en anglais « All Saints Day », aussi appelée « All Hallows Eve », qui a donné conséquemment le mot populaire d’Halloween. Bien que mise en place afin de détourner les fidèles des anciennes célébrations paiennes, les traditions des feux de joie et des costumes pour effrayer les morts ont été conservées et ont survécu aux siècles…

Des costumes simples… mais effrayants!


(
Source)

Comme les esprits inquiétaient et fascinaient pendant cette nuit bien spéciale, il était de coutume de porter un déguisement la nuit du 31 octobre afin d’effrayer les esprits et fantômes qui auraient voulu faire du mal. À l’origine, ces déguisements étaient simples, mais pensés pour faire peur. Pas de clowns, de sorcières ou de Jedis, de simples draps, de vieux vêtements et de la paille pouvaient être très efficaces!


(
Source)

Et la citrouille?

(Source)

Les origines de l’utilisation d’une citrouille comme lanterne pour circuler dans les rues remontent quant à elles à un ancien mythe irlandais, celui de Jack la Lanterne. La légende raconte que Jack aurait voulu jouer des tours à nul autre que le Diable en personne! Il l’aurait notamment invité un soir pour boire un verre et l’aurait défié de se changer en pièce de monnaie pour payer l’adition. Chaque fois qu’il se jouait du diable, il lui faisait promettre de le laisser tranquille pour une année, pour dix ans, etc. et de ne pas lui prendre son âme.


(
Source)

À sa mort, Jack s’est vu refusé les portes du Paradis, en raison de son côté joueur de tours. Et pour se venger, le Diable lui a aussi refusé les portes de l’Enfer, condamnant Jack è à errer de par le monde avec un morceau de charbon pour éclairer son chemin. Jack aurait creusé un navet pour se faire une lanterne et de ce mythe découlerait la tradition de faire des lanternes avec des pommes de terres, des navets et des citrouilles lors de la nuit de l’Halloween, toujours dans l’espoir d’éloigner les mauvais esprits…

Evelyne Ferron
Spécialisée en histoire ancienne

http://www.historiatv.com/

Une motte de beurre vieille de 2000 ans découverte en Irlande


Du beurre de 2000 ans, il a vraiment passé la date de péremption. Je n’oserait pas en mettre sur mon pain
Nuage

 

Une motte de beurre vieille de 2000 ans découverte en Irlande

 

© MYCHELE DANIAU / AFPUne motte de beurre vieille de 2000 ans découverte en Irlande

Un Irlandais est tombé par hasard sur une motte de beurre vieille de deux millénaires, et conservée dans la tourbe.

Jack Conaway était en train de travailler dans la tourbière d’Emlagh, dans le Comté de Meath en Irlande, lorsqu’il a fait une découverte pour le moins surprenante… et malodorante : une énorme motte de beurre vieille de 2.000 ans.

Une offrande. Cette motte d’une dizaine de kilos a probablement été enterrée comme offrande aux dieux, à une époque où le beurre était un produit de luxe qui pouvait aussi servir de monnaie d’échange, explique le site du musée médiéval du comté de Covenqui a révélé l’information le 10 juin. C’est l’humidité et l’acidité du sol qui auraient permis la conservation du beurre, décrit par les archéologues comme granuleux et sentant très fortement le fromage.

http://francais-express.com/

Un détenu irlandais incapable d’expulser le portable caché dans son estomac


Faut vraiment avoir de drôle d’idée d’avaler un téléphone ! C’est quand même gros pour aller s’installer dans l’estomac. Maintenant, comment le sortir ? Par voie naturelle ? Pas si évident
Nuage

 

Un détenu irlandais incapable d’expulser le portable caché dans son estomac

 

PAR FRÉDÉRIC LEWINO

Amené d’urgence à l’hôpital, il doit être opéré, car l’appareil refuse de sortir par la bouche ou par l’anus. Un cas révélé par une sérieuse revue médicale.

Les détenus ne sont pas avares d’imagination pour planquer les objets interdits en prison. L’anus ou le vagin peut se révéler une agréable cachette pour de petits objets. Mais pas pour un téléphone portable ! Quoique… Un prisonnier irlandais de 29 ans a choisi une cachette plus large, à savoir son estomac. Sans se poser la question de comment le récupérer. Attendre d’avoir besoin de déféquer pour téléphoner n’est pas ce qu’il y a de plus pratique.

Déjà, le premier exploit de cet homme fut d’avaler cet objet de 68 x 23 x 11 millimètres. Un sacré morceau. Comment s’y est-il pris ? Les chirurgiens qui l’ont pris ultérieurement en charge ne le mentionnent pas dans leur article publié par la revue International Journal of Surgery Case Reports. En tout cas, deux heures après cet exploit, l’homme commence à être pris de vomissements. Après quatre heures de souffrances, il est conduit à l’hôpital, où les médecins ne décèlent aucun autre symptôme. Pas de fièvre, pas d’hypertension. Mais quelle n’est pas leur surprise de découvrir sur une radiographie la présence d’un portable dans l’estomac. Ils avaient déjà tout vu – stylo, dé à coudre, batteries, drogue, médaillon de la Vierge, étui à lunettes, stérilet –, mais un portable, jamais !

Téléphone dans l'estomac vu par endoscopie © convert-jpg-to-pdf.net (c) 1999 Adobe Systems Inc.

Téléphone dans l’estomac vu par endoscopie © convert-jpg-to-pdf.net (c) 1999 Adobe Systems Inc.

L’équipe médicale décide de patienter quelques heures, espérant une sortie naturelle. Ils ont beau guetter à la sortie du tunnel, rien ne se présente. Au bout de dix-huit heures, il faut se rendre à l’évidence : le portable n’a pas l’intention de sortir. Il faut donc aller le chercher. Les chirurgiens commencent par une gastroscopie. Ils introduisent dans la gorge du détenu un endoscope à l’extrémité duquel ils ont fixé un grappin. Peine perdue. Ils connaissent aussi peu de réussite que des gosses jouant à la machine à pince dans une fête foraine. Finalement, ils doivent se résoudre à percer le ventre du malheureux pour récupérer l’appareil. Aujourd’hui, le portable a retrouvé sa liberté et le détenu, sa cellule. Allô, quoi !

http://www.lepoint.fr/

Sammy se rend au restaurant à tous les jours


En Irlande, ce phoque baptisé Sammy viens à tous les jours vers un petit restaurant de bord de mer pour réclamer chaque jour ses quelques morceaux de poisson frais. Le restaurateur devrait apprécier sa présence qui lui fait une belle publicité, mais il semble vouloir s’en débarrasser au plus vite
Nuage

Sammy se rend au restaurant à tous les jours