Un « iPad primitif » retrouvé dans une épave médiévale


Ce peut-il que les tablettes numériques ne date pas d’hier? Avoir un outil transportable ayant plusieurs applications est souvent très pratique au travail et ce même au Moyen-Âge
Nuage

 

Un « iPad primitif » retrouvé dans une épave médiévale

 

 

Cet outil en bois conçu au Moyen Âge avait peu ou prou l’utilité des tablettes numériques actuelles, comme l’iPad. Avec de nombreuses fonctionnalités en moins malgré tout… Une analyse plus poussée devrait nous parvenir dans le cadre d’une étude scientifique. © Ufuk Kocabaș

Dans un bateau byzantin daté du IXe siècle, les archéologues ont trouvé l’équivalent médiéval de nos tablettes tactiles actuelles. Dans un coffre en bois, un outil portable servant à prendre des notes et disposant d’un équivalent de nos applications, servant à évaluer la valeur des marchandises, devait être utile au commerce florissant de l’époque.

L’informatique a révolutionné notre société. Désormais, avec la miniaturisation des technologies, il devient aisé de transporter un ordinateur, ou sa version plus moderne, une tablette tactile, légère, fine, et puissante à la fois. Mais cette ambition de concentrer un maximum de fonctionnalités dans un minimum d’espace ne date pas d’aujourd’hui. La preuve avec une nouvelle découverte archéologique dans le port de Yenikapi, dans l’actuelle Istanbul.

Ce site, excavé en 2004 dans la partie européenne de la capitale turque, est un véritable trésor pour les passionnés d’histoire. Construit à la fin du IVe siècle de notre ère par l’empereur romain Théodose Ier, il est longtemps resté le principal port de commerce de la cité du Bosphore, qui venait à l’époque de changer de nom et qu’on appelait alors Constantinople. Il fait désormais l’objet de fouilles depuis 10 ans, contenant les restes de 37 navires et même de produits organiques d’époque.

Ufuk Kocabaș, directeur de ces recherches à l’université d’Istanbul, annonce dans la presse locale avoir sorti de l’eau un objet en bois encore inédit, ayant probablement appartenu au capitaine de ce bâtiment de commerce. Il s’agirait d’un équivalent tout ce qu’il y a de plus primitif de nos iPad ou autres tablettes numériques, avec même une application.

Sur ce plan de Constantinople à l’époque byzantine, située sur les rives européennes du détroit du Bosphore (Bosphorus), on peut apercevoir ce qui fut le port de Théodose sur la façade de la mer de Marmara (Sea of Marmara). Aujourd’hui, les archéologues y ont trouvé à cet emplacement 37 épaves de navires.

Sur ce plan de Constantinople à l’époque byzantine, située sur les rives européennes du détroit du Bosphore (Bosphorus), on peut apercevoir ce qui fut le port de Théodose sur la façade de la mer de Marmara (Sea of Marmara). Aujourd’hui, les archéologues y ont trouvé à cet emplacement 37 épaves de navires. © DeliDumrul, Wikipédia, DP

Une tablette tactile à l’époque byzantine

La taille est même équivalente : cet outil mesure 18 cm de longueur, 7 pouces dirait-on aujourd’hui dans le monde informatique. Néanmoins, il est bien plus épais que ce que les différents constructeurs proposent sur le marché. Cet objet consiste en réalité en cinq panneaux superposés, recouverts de cire et richement décorés de gravures. Sur l’une d’elles, des mots écrits en grec laissent entendre qu’elles étaient utiles à la prise de notes, puisque les tablettes de cire ont servi durant des siècles de supports d’écriture effaçables, telles les ardoises des écoliers.

En dessous se trouve un panneau coulissant, qui cache une autre application : des petits poids. Les découvreurs pensent qu’ils servaient à équilibrer un trébuchet, non pas l’arme de siège mais un petit outil permettant d’évaluer la valeur de la monnaie d’échange, en estimant la teneur d’un métal en particulier dans un minerai ou en déterminant le type de métal précieux contenu dans un alliage.

Enfin, des trous percés dans chacun des panneaux laissent supposer qu’ils étaient reliés entre eux par des lanières en cuir, pour éviter qu’ils ne coulissent inopinément et rendre le tout facilement transportable. Un outil idéal et multifonctions qui convenait très bien à ce navire marchand, construit d’après les analyses au IXe siècle. D’après la cargaison retrouvée à bord de l’épave, les archéologues pensent que le vaisseau voguait depuis la ville de Chersonèse (actuelle Sébastopol), en Crimée, au cœur de l’actualité récente pour d’autres raisons…

http://www.futura-sciences.com

Les chats aussi sont fous de Fruit Ninja !


La technologie ne sert pas juste pour l’être humain, le chat peut y trouver son compte avec certains jeux qui l’incite a essayer d’attraper les trucs qui bougent
Nuage

 

Les chats aussi sont fous de Fruit Ninja !

 

Par Sophie Le RouxCrédits photo : Youtube – Fabulous Mr. Pug

Vous pensiez que Fruit Ninja ne rendait fous que les humains ? Vous vous trompiez ! Les chats aussi adorent ce célèbre jeu.

Comme vous, ils peuvent passer des heures à couper des fruits sur leur tablette, sans jamais se lasser.

Mais tous ne jouent pas de la même façon. Chacun sa technique Certains y vont franco, à deux pattes, d’autres préfèrent utiliser leur bouche, tentant désespérément de s’offrir un festin fruité.

Et puis il y a ceux qui aident gentiment leurs humains.

Et vos matous, jouent-ils eux aussi à Fruit Ninja ou d’autres jeux sur votre tablette ? Il existe de plus en plus d’applications dédiées aux chats. Si vous en craigniez pas trop pour votre iPad, n’hésitez pas à les télécharger !

 

http://wamiz.com/

Enfants et tablettes électroniques: des experts inquiets


Les enfants qui naissent a l’ère technologie apprennent vite et très jeunes a manipuler ces appareils comme les téléphones intelligents, les tablettes électroniques. Il y a des bons côtés, mais je pense qu’il est bon de garder aussi les méthodes de jeux et d’éducation conventionnelle pour interagir avec d’autres enfants et adultes
Nuage

 

Enfants et tablettes électroniques: des experts inquiets

 

PHOTO ASSOCIATED PRESS

BREE FOWLER
Associated Press
NEW YORK

Les tablettes électroniques sont si faciles à utiliser que même un enfant de trois ans peut s’en servir. Et cela inquiète certains pédiatres et autres experts du domaine de la santé.

Puisque le fait de naviguer dans une tablette ne nécessite habituellement pas la capacité de lire ou d’écrire, des enfants parfois aussi jeunes que des bambins peuvent rapidement apprendre comment regarder des films, faire défiler les photos familiales ou jouer à des jeux simples.

Cette facilité d’utilisation rend les tablettes – et les téléphones intelligents – populaires auprès des parents occupés, qui s’en servent pour calmer leurs enfants lors de balades en voiture, de sorties au restaurant ou durant la préparation des repas. Et plusieurs d’entre eux se sentent moins coupables s’ils estiment que les applications et les jeux utilisés ont une valeur éducative.

Certains experts soulignent toutefois qu’il n’existe aucune preuve que le temps passé devant un écran offre un quelconque avantage éducatif ou favorisant le développement pour les bébés et les jeunes enfants. Il s’agit surtout de temps perdu pour d’autres activités qui favorisent le développement cérébral, comme les jouets traditionnels et des interactions avec les adultes.

Ces mêmes experts croient également que trop de temps passé devant un écran est lié à des problèmes comportementaux et à un retard du développement social chez les enfants plus âgés.

Le docteur Dimitri Christakis, un pédiatre de Seattle, souligne que les iPads sont sur le marché depuis seulement trois ans, ce qui signifie que les recherches liées à cet appareil n’en sont encore qu’à leurs débuts.

Il estime toutefois que les jeux et applications éducatifs ont un bon côté s’ils poussent l’enfant à interagir avec la tablette, mais met en garde contre le fait que si l’enfant ne fait que regarder des vidéos, cela ne diffère en rien de la télévision, ce qui signifie donc que la capacité d’implication de l’enfant est limitée.

Le pédiatre précise également que les parents doivent savoir si le temps passé sur une tablette remplace des activités plus importantes comme dormir, lire ou interagir avec des adultes. D’ailleurs, si les pédiatres américains ne recommandent pas plus d’une ou deux heures passées devant l’écran par jour pour les enfants âgés de plus de deux ans, le docteur Christakis croit qu’une heure est amplement suffisante.

Pour d’autres experts, ces appareils électroniques sont au contraire dotés de vertus éducatives uniques. Selon Jill Buban, rectrice de la School of Education à l’université Post, plus les enfants comprennent la technologie avant de débuter l’école, plus ils seront à l’aise avec celle-ci lorsqu’ils entreront pour la première fois dans une salle de classe.

Elle affirme cependant que même les meilleures applications éducatives doivent être surveillées par les parents, et limitées dans leur durée. Elle recommande de ne pas dépasser une trentaine de minutes d’utilisation à la fois sur la tablette, à une époque de la vie où la capacité d’attention des enfants est particulièrement limitée.

http://www.lapresse.ca/

Techno: malades des écrans?


La technologie est accessible presqu’à tout le monde. Cela a changé du tout au tout nos habitudes de travail et nos loisirs. Cependant, notre corps n’est pas fait pour rester des heures devant un écran
Nuage

 

Techno: malades des écrans?

 

Vous lisez probablement cet article sur votre iPad ou votre ordinateur... (Illustration La Presse)

 

ILLUSTRATION LA PRESSE

VALÉRIE SIMARD
La Presse

Vous lisez probablement cet article sur votre iPad ou votre ordinateur portable. Peut-être dans votre lit, avant de vous coucher, la tête inclinée, dans l’obscurité. Vraiment pas de quoi mériter des morceaux de robot aux yeux de plusieurs spécialistes de la santé. Les tablettes électroniques – et téléphones intelligents – ne sont sur le marché que depuis quelques années et, déjà, des voix s’élèvent pour mettre en garde contre les effets sur la santé de leur mauvaise utilisation. État de la situation.

Le sommeil

«Éteignez vos téléphones cellulaires. Éteignez vos ordinateurs. Éteignez toutes ces choses susceptibles d’exciter votre cerveau.»

Dans une conférence TED mise en ligne en août dernier, Russell Foster, neuroscientifique spécialiste du rythme circadien, est catégorique. Pour profiter d’une bonne nuit de sommeil, mieux vaut laisser ces gadgets électroniques de côté avant d’aller au lit.

«Je joue à des jeux sur iPad depuis le début de l’été et j’ai senti tout l’été un impact sur mon sommeil, clairement, constate la blogueuse Catherine Voyer-Léger. Le réflexe est de vouloir se vider l’esprit, mais c’est une façon trop pleine de se vider l’esprit.»

La télévision, l’ordinateur et la tablette électronique ont tous un impact sur le sommeil, note Régine Denesle, directrice de la Clinique d’insomnie au Centre d’études avancées en médecine du sommeil (CEAMS) de l’hôpital du Sacré-Coeur. Alors que l’ordinateur est montré du doigt pour sa luminosité, c’est plutôt le contenu stimulant qui serait en cause dans le cas de la télévision. Du côté des tablettes, des études préliminaires évoquent l’impact négatif de la lumière bleue, émise par les diodes électroluminescentes (LED) utilisées pour le rétroéclairage. La lumière bleue aurait un impact sur la sécrétion de mélatonine, hormone essentielle au sommeil. Notons que les liseuses de livres électroniques ne sont pas en cause.

«Je pense qu’il faut encore d’autres études qui iront dans ce sens-là pour corroborer tout ça, affirme Régine Denesle. Dans les études [qui ont été réalisées], ce sont toujours des conditions tellement contrôlées que ça ne représente pas toujours la réalité de notre quotidien.»

Elle ajoute que si l’impact est certain, c’est plutôt sa nature qui reste à préciser. Aussi, les études réalisées jusqu’à présent n’ont pas pris séparément l’exposition à la lumière et la nature de la tâche réalisée. Jouer à un jeu sur sa tablette n’aura pas le même impact que lire un article. La gravité de l’impact peut aussi varier d’une personne à l’autre selon le taux de sécrétion de mélatonine de chacun.

Pour améliorer son sommeil, Régine Denesle conseille de laisser ses écrans de côté au moins une heure avant d’aller se coucher.

Autre solution: des lunettes orange qui filtrent la lumière bleue. Mais attention, ces lunettes diminuent également les contrastes, ce qui risque de faire forcer les yeux davantage, avertit Jean-Marie Hanssens, optométriste et directeur de la Clinique universitaire de la vision de l’Université de Montréal. Des fabricants offrent également depuis plus d’un an un traitement antireflet pour les verres qui contre l’effet de la lumière bleue, chose qui, selon M. Hanssens, pourrait bientôt devenir la norme.

La posture

On en est encore à apprivoiser la posture à avoir devant un ordinateur. Et voilà que d’autres appareils menacent notre santé musculo-squelettique. En 2011, une chiropraticienne britannique a mis le public en garde contre un problème grandissant causé par la montée en flèche de l’utilisation des téléphones portables: le text neck. Garder le cou et la tête penchés vers l’avant pendant de longues périodes pourrait éventuellement inverser la courbure naturelle du cou et entraîner des maux de tête et des douleurs au cou et au bras, a alors expliqué Rachael Lancaster.

«Ne mettez pas votre tête dans votre tablette pendant trois heures sans la lâcher des yeux parce que c’est sûr que vous risquez d’avoir des maux de tête et de la sécheresse oculaire.»  Jean-Marie Hanssens, optométriste et directeur de la Clinique universitaire de la vision de l’Université de Montréal

Les tablettes tactiles malmènent également notre posture, selon une étude publiée l’an dernier par des chercheurs de l’Université Harvard.

Déplorant l’absence de lignes directrices sur la posture à adopter pour une utilisation ergonomique de ces appareils, les chercheurs ont évalué la variation de la position de la tête et du cou pendant la manipulation de deux tablettes de marques différentes. Conclusion : quelle que soit la position, la flexion de la tête et du cou est plus accentuée dans le cadre de l’utilisation d’une tablette que d’un ordinateur.

Pour éviter les torticolis et les douleurs musculaires, mieux vaut poser sa tablette sur une table plutôt que sur ses genoux et se doter d’un étui permettant de donner un angle prononcé à la tablette, l’important étant d’incliner la tête le moins possible.

Les yeux

Passer plusieurs heures par jour devant l’écran rend-il myope? Aucune étude n’a, à ce jour, fait état de conséquences durables des tablettes ou téléphones sur la vue. Or, il a été prouvé que les activités de près sont un facteur de risque de la myopie, note Jean-Marie Hanssens.

«Sur le plan clinique, les optométristes voient qu’il y a des conséquences sur le confort des utilisateurs, observe-t-il. Ce sont des conséquences qui sont en général temporaires. Le simple arrêt d’utilisation ou le repos de quelques minutes va avoir un effet significatif sur ces symptômes-là.»

Parmi ceux-ci, on note la fatigue, l’embrouillement, le picotement, la sécheresse oculaire et les maux de tête, des symptômes qui s’apparentent à ceux de l’utilisation de l’ordinateur. Rien de nouveau, donc, mais depuis l’arrivée des tablettes, le temps passé devant l’écran augmente et le nombre de personnes se plaignant d’inconfort aussi, rapporte Jean-Marie Hanssens.

Pour augmenter le confort visuel, il est recommandé de tenir votre tablette à environ 40 à 45 cm des yeux, d’être dans un endroit éclairé, de cligner des yeux régulièrement et de mettre en pratique la règle 20-20-20 (regarder à 20 m pendant 20 secondes, toutes les 20 minutes).

Et les ondes?

Certains montrent également du doigt les effets des ondes électromagnétiques émises par les téléphones et l’internet sans fil. En 2011, l’Agence internationale de recherches sur le cancer (IARC) liée à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a qualifié ces ondes de « peut-être cancérigènes » pour l’être humain. L’IARC a caractérisé de limitées les preuves scientifiques liant le cellulaire à une augmentation du gliome (tumeur cérébrale) ou du neurinome acoustique (tumeur de l’oreille interne). Quant à l’exposition aux ondes dans l’environnement, rien ne permet de conclure à un impact sur le cancer.

De plus, certaines personnes disent souffrir d’hypersensibilité électromagnétique, ce qui se traduirait notamment par des étourdissements, des nausées et de la fatigue. Bien que l’OMS reconnaisse ces symptômes comme réels, elle n’établit toutefois pas de lien de causalité avec l’exposition à de telles ondes.

En chiffres

5X

La proportion de Canadiens qui ont utilisé un ordinateur en guise de loisirs s’est accrue de près de cinq fois entre 1998 et 2010, passant de 5 à 24%.

83  minutes

temps moyen qu’ont passé les Canadiens utilisateurs des ordinateurs devant leur écran en 2010 (lors du jour de référence utilisé dans l’enquête).

41,9  millions

nombre de tablettes électroniques vendues dans le monde pendant le premier trimestre de 2013.

Enquête sociale générale, Statistique Canada et Canalys

http://www.lapresse.ca

Six choses que le iPhone va faire disparaître


 

Les téléphones intelligents ont changé notre mode de vie. Certains est un réel avancement, mais pour d’autres points c’est un recul en temps que société, en temps que contact humain
Nuage

 

Six choses que le iPhone va faire disparaître

Les cartes géographiques

Getty Images

Grâce à Google Maps, les jours des grosses cartes encombrantes semblent comptés.
…Par contre, si vous utilisez Apple Maps, peut-être qu’une carte n’est pas une si mauvaise idée.

Les bonnes manières

AP

Pourquoi parler aux gens assis en face de nous, alors qu’on peut partager sa nourriture sur Instagram et lire le dernier tweet de Kim Kardashian?

Le traditionnel Blackberry

AP

Lentement retiré des étalages, le Blackberry serait-il condamné?

Le réveil matin

Lorsqu’on se réveille le matin, il est toujours plus agréable d’entendre sa chanson préférée plutôt qu’une sonnerie un tantinet agressante.

Les caméras numériques

Getty Images

Parce que c’est plus pratique, moins encombrant et moins cher, beaucoup de gens ont troqué leur vieille caméra pour leur iPhone.

The iPod

Getty Images

Depuis trois ans, les ventes de Ipod chutent puisque les consommateurs optent davantage pour un iPhone ou un iPad.

http://quebec.huffingtonpost.ca

Des applications pour divertir Minou


Il y a beaucoup de jeux qu’on peut avoir sur les téléphones intelligents, et tablettes, certains sont gratuits ou du moins, une partie d’autres moyennant quelques dollars … De quoi à faire passer le temps, mais ce n’est pas juste les êtres humains qui peuvent en profiter, les chats aussi. Friskies a conçu des jeux pour les tablettes pour que les chats puissent être aussi connectés que leur maître
Nuage

 

Des applications pour divertir Minou

 

Friskies, marque de nourriture pour animaux, a conçu... (Getty Images/iStockphoto)

Friskies, marque de nourriture pour animaux, a conçu sept applications gratuites pour iPad et Android.

GETTY IMAGES/ISTOCKPHOTO

STÉPHANIE VALLET
La Presse

Les applications pour animaux sont un nouveau segment dans lequel se lancent les marques, car nombreux sont les maîtres attentionnés qui semblent déjà partager leur iPad avec leur chat!

Minou jouit maintenant lui aussi des avancées de la technologie grâce à des applications qui lui sont entièrement consacrées. Pionnière en la matière, la marque de nourriture pour animaux Friskies a conçu sept applications gratuites pour iPad et Android. Friskies n’est visiblement pas la seule entreprise à avoir compris comment séduire les chats, qui pourront désormais se dégourdir les pattes en jouant avec une tablette, tout comme leur maître.

«Quand le premier iPad est sorti en 2010, quelques vidéos de chats intrigués par la tablette de leur propriétaire ont fait surface sur YouTube. Notre équipe de création et notre service numérique ont vite compris qu’il y avait quelque chose d’intéressant à faire. On a donc créé un prototype de jeu pour que les chats puissent jouer avec un iPad», explique Alison Coburn, porte-parole de Friskies.

L’équipe de création de Friskies a donc commencé par observer le comportement des chats afin de mieux connaître les mouvements qu’ils font naturellement, de comprendre quelles sont les couleurs qu’ils préfèrent et de choisir le bon volume sonore pour ne pas les effrayer.

«On vient tout juste de lancer notre septième application. L’an dernier, on a créé You vs Cat, notre première application de type « interespèce ». Les gens se demandent souvent ce qui peut bien se passer dans la tête de leur chat, et le fait de pouvoir partager ça avec eux est génial», précise la porte-parole de Friskies.

Vous vous demandez, bien sûr, si votre précieuse tablette achetée plusieurs centaines de dollars survivra à l’opération. N’ayez crainte, des tests ont été menés par Friskies et l’écran tactile semble avoir résisté à tous les assauts de Minou! Par contre, si vous utilisez une pellicule de protection sur votre écran, vous devrez la retirer avant de laisser jouer votre chat, car elle ne durera pas.

La Presse a testé pour vous les principales applications offertes. Si elles fonctionnent toutes selon le même principe (attraper une proie avec les pattes), toutes ne captent pas l’attention des chats. En raison de leurs tempéraments différents, tous les chats ne sont pas aussi sensibles à ce type de jeu et pourraient tout simplement ignorer les applications. Les chats les plus jeunes ont aussi été les plus joueurs. Nous avons également testé l’intérêt de quelques chiens pour certaines applications pour chats: mis à part quelques traces de truffe sur l’écran, rien de très concluant!

Les meilleures applications pour chats

> Game for Cats: c’est sans aucun doute le jeu testé par La Presse qui a été le plus populaire auprès des chats. Qu’il s’agisse du laser ou de la petite souris à attraper (un point marqué chaque fois qu’il touche sa cible), le chat semble prendre un réel plaisir à chasser sa proie. Gratuite, l’application peut être améliorée moyenant un supplément de 1,99$, qui donne droit à des papillons et à des souris que vous pouvez diriger à partir de votre iPhone. Vous pourrez également publier le score de votre chat sur les réseaux sociaux.

> JitterBug: gratuite, cette application est offerte sur iPad, mais aussi sur iPod Touch. Des insectes de tout genre grouillent sur l’écran, et le chat doit les écraser en 5 manches de 15 secondes. Il existe un mode où le temps n’est pas limité. Âmes sensibles s’abstenir: le bruit des insectes écrasés peut être désagréable au bout d’un moment.

> Cat Fishing 2: une création gratuite de Friskies. Sans doute l’application la plus complexe pour chat: des poissons nagent à la surface de l’eau et le chat peut les attraper avec sa patte, et même les retenir quelques secondes. Le nombre de poissons qui apparaissent en même temps augmente graduellement, jusqu’à atteindre trois. Friskies a créé dans le même esprit des applications avec des papillons (Happy Wings) ou des morceaux de poulet, de fromage, etc. (Tasty Treasure Hunt).

> Paint for Cats: pour 1,99$, cette application du même créateur de Game for Cats vaut le détour. Votre chat jouera avec de la peinture sur l’écran de votre iPad en se laissant guider par une souris qu’il essaiera d’attraper. Dix différentes palettes peuvent être choisies (Psychedelic, Shadow Cat, The Dubious Litter Box) et vous pourrez imprimer ou partager l’oeuvre de Minou sur les réseaux sociaux!

http://www.lapresse.ca

Les tablettes favoriseraient la dépression


En principe la nuit s’est fait pour dormir, et avec toutes ces technologies nous avons troqué notre nuit contre ces appareils … mais il peut avoir un prix a payer sur notre santé
Nuage

 

Les tablettes favoriseraient la dépression

 

Études - Les tablettes favoriseraient la dépression

Photo Robert Galbraith / Reuters

L’utilisation des tablettes électroniques la nuit pourrait avoir des effets néfastes sur la santé mentale.

De plus en plus de chercheurs croient que la folie des technologies qui frappe l’homme partout dans le monde depuis quelques années pourrait bien avoir quelques effets néfastes sur la santé mentale.

Plusieurs études viennent progressivement corroborer ces théories, dont une publiée récemment, que rapporte santelog.com.

Cette fois, c’est le très populaire iPad qui est visé par l’enquête des chercheurs des universités Johns Hopkins et Rider.

Plus précisément, ceux-ci se sont penchés sur l’utilisation du iPad la nuit. Bien sûr, ceci peut s’appliquer aux autres tablettes du genre sur le marché.

C’est l’exposition anormale à ce type de luminosité qui inquiète les chercheurs, celle-ci pouvant jouer un rôle dans le développement de la dépression, selon eux.

Ce n’est d’ailleurs pas la première étude qui trace un lien entre le fait de laisser des lumières allumées la nuit et des symptômes de dépression nerveuse.

De plus, le déclin cognitif pourrait être influencé par de tels comportements.

Les chercheurs rappellent que le corps est synchronisé à un « cycle solaire », qui permet une balance entre les périodes d’éveil et de repos.

Ne pas respecter les périodes de repos et poursuivre l’exposition à la lumière des appareils électroniques pourrait s’avérer néfaste pour votre santé mentale.

http://fr.canoe.ca

iPhone et iPad → Ces applications qui vous espionnent…


Avoir un Ipad ou un Iphone est une chose mais quand ces appareils renseignent des entreprises a l’insu de l’utilisateur, c’est de l’espionnage a des fins commerciales .. ou peut-être pour autre chose ???
Nuage

 

iPhone et iPad → Ces applications qui vous espionnent…

 

iPhone et iPad - Ces applications qui vous espionnent...

L’iPhone 4S d’Apple.

Photo AFP / Michael Nagle

RelaxNews

Près d’une application iOS sur cinq peut accéder au répertoire d’un iPhone tandis que plus de 40 % d’entre elles peuvent le géolocaliser sans l’accord des utilisateurs, selon une étude de l’éditeur Bitdefender dévoilée mardi 24 juillet.

Cela témoigne de failles pouvant être exploitées à de fins commerciales par exemple.

Alors que de nombreuses applications ont besoin d’accéder au répertoire ou aux fonctions de géolocalisation de l’appareil, d’autres agissent à l’insu des utilisateurs d’iPhone ou d’iPad.

BitDefender affirme ainsi que 41,4 % des applications analysées peuvent localiser les téléphones. Ce suivi peut alors être exploité à des fins commerciales, via des publicités contextuelles par exemple.

Dans le même ordre d’idée, l’étude a également révélé que 18,6 % des applications peuvent accéder au répertoire de l’utilisateur et donc à l’ensemble de ses contacts.

De plus, seulement 57,5 % de ces applications cryptent les données des utilisateurs, ce qui laisse donc la place à de possibles fuites dans plus de 40 % des cas.

BitDefender regrette qu’aucune base de données ne soit mise à disposition du public pour la sensibilisation des utilisateurs au sujet de ces problèmes de confidentialité.

Cette étude a porté sur plus de 65 000 applications largement distribuées sur l’App Store.

http://fr.canoe.ca

Tokyo : Des panneaux publicitaires qui réagissent aux mouvements


C’est tellement artificiel comme comportement … imaginez embrasser une image d’une télévision, de cellulaire et l’image réagit a votre baiser !  A quoi cela sert d’éprouver des sentiments a une personne réelle quand la technologie s’en charge et imaginez un peu les déviations qu’ils pourraient en résulté . des poster dans une chambre .. de femmes, d’homme et pire d’enfant
Nuage

 

Tokyo : Des panneaux publicitaires qui réagissent aux mouvements

 

 

Poster interactif sur #DigInfo 

©2012 YouTube, LLC

TOKYO – Une équipe de l’Université tokyoïte de Keio a développé un panneau d’affichage interactif réagissant aux mouvements du spectateur, une invention qui pourrait constituer le futur des panneaux publicitaires.

Les scientifiques ont récemment présenté cette technologie, qu’ils qualifient de simple, et prévoient déjà de futures améliorations pour permettre aux publicités du futur de transmettre des parfums, des saveurs ou des paroles aux spectateurs.

Le système s’appuie sur un capteur à ultrasons relié à un écran qui, pour les besoins de la recherche en cours, montre une jolie jeune femme.

Lorsque l’on s’approche de l’écran, le mouvement est détecté par le capteur : l’image se modifie alors pour montrer la jeune femme prête à échanger un baiser.

Après le baiser, lorsque l’on s’éloigne de l’écran, la capteur détecte à nouveau le mouvement et ordonne à l’image de se modifier à nouveau : la jeune femme rougit.

«Je suis un grand fan des stars et j’ai affiché des posters dans ma chambre. Mais je me suis souvent dit qu’il était dommage qu’elles restent immobiles», a déclaré Keidai Ogawa, l’un des chercheurs à l’origine du projet à Diginfo.tv dans une vidéo.

«Nous avons mis au point ce système car nous pensons qu’une affiche interactive réagissant aux mouvements des passants serait amusante. Le développement actuel se limite à l’aspect visuel de l’interaction, mais après discussion avec les testeurs, nous avons pensé à explorer d’autres pistes. On pourrait imaginer […] un patch parfumé sur les lèvres de la personne à l’écran ou un message audio qui dirait « Je t’aime »», a ajouté le scientifique.

Les chercheurs prévoient de décliner leur invention en application iPad et examinent d’autres moyens de capter les mouvements de l’utilisateur. La reconnaissance de l’image par caméra ou une réaction au passage de l’ombre de l’utilisateur par capteur photosensible sont également envisagés.

«Nous pensons pouvoir faire poser les stars et vendre l’application ou l’utilisation en tant que signature électronique. Je pense que les gens seraient très attirés par un visage prêt à les embrasser», conclut Keidai Ogawa.

http://fr.canoe.ca