À 4 ans, il survit après 30 minutes d’arrêt cardiaque


Peu importe l’âge, quand ce n’est pas son heure, il arrive des choses extraordinaires. 30 minutes en arrêt cardiaque et revient à la vie sans de graves séquelles, c’est beau la vie
Nuage

 

À 4 ans, il survit après 30 minutes d’arrêt cardiaque

 

Liam Aglat en soin intensif après avoir subi un arrêt cardiaque de 30 minutes. ©Véronique Aglat/Facebook

Liam Aglat en soin intensif après avoir subi un arrêt cardiaque de 30 minutes. ©Véronique Aglat/Facebook

Par Hugo Jalinière

Liam, un petit garçon de 4 ans a passé 1/2 heure en état de mort clinique avant que les réanimateurs de l’hôpital de Montréal ne parviennent à le ramener à la vie.

 

On serait tenté de parler d’un « miracle de Noël » si l’histoire n’avait pas eu lieu il y a déjà plusieurs mois, en mai 2015. Mais c’est ce 29 décembre 2015 que le Journal du Québec révèle l’histoire de Liam, 4 ans, revenu d’entre les morts après avoir subi un arrêt cardiaque d’une durée particulièrement longue. Le petit garçon est en effet resté en état de mort clinique pendant 30 minutes. 30 minutes durant lesquelles les réanimateurs de l’hôpital de Montréal ont pratiqué un massage cardiaque qui a maintenu un semblant de circulation sanguine jusqu’à ce que le cœur de l’enfant reparte. 

« L’enfant était décédé, mais son cœur a recommencé après 30 minutes », explique au Journal de Montréal le Dr Tanya Di Genova qui a participé à la réanimation de Liam.

Tout commence environ une semaine avant. Liam souffre de vomissements et autres symptômes laissant penser aux parents qu’il souffre d’une gastro-entérite. Au bout de trois jours, devant l’absence d’amélioration, ses parents le conduisent aux urgences où les médecins se montrent rassurants et confirment le diagnostic de gastro-entérite. Deux jours passent durant lesquels les difficultés du garçon à s’alimenter et à s’hydrater persistent.

« Il était super déshydraté et il n’allait pas à la selle. Alors on l’a ramené à l’hôpital ! » raconte la mère de Liam, Véronique Aglat.

Retour aux urgences donc où les médecins décident que la déshydratation de Liam nécessite de l’intuber.

Avec le stress, son cœur s’est complètement arrêté

C’est à ce moment que se produit l’arrêt cardiaque.

« Il était très fragile et très déshydraté. Avec le stress, son cœur s’est complètement arrêté », explique le Dr Di Genova

 Durant 1/2 heure, le massage cardiaque va offrir un sursis décisif à l’enfant dont le petit cœur finit par se remettre en marche. Reste à comprendre les causes de ce qui est arrivé à Liam.

Car en réalité, ce n’est pas une gastro-entérite dont souffrait Liam. Après des examens plus poussés, les médecins se sont aperçus que l’enfant était atteint d’une invagination intestinale aigüe. Une urgence chirurgicale due à une sorte de « télescopage » de l’intestin en lui-même. Autrement dit, une partie de l’intestin en pénétrant une autre. Lors de l’opération pratiquée en urgence, le chirurgien lui a retiré 40 centimètres d’intestin. Au total, Liam est resté hospitalisé plus d’un mois.

6 mois plus tard, le petit garçon s’en sort presque sans séquelles :

« Il parle lentement et il s’enfarge (se prend les pieds, ndlr) parfois quand il court, mais j’ai vraiment l’impression qu’il est en pleine forme. C’est aussi ça, le miracle », se réjouit la mère.

http://www.sciencesetavenir.fr/