Des milliers d’évacuations en Allemagne


Alors qu’on s’est plaint chez-nous de la mauvaise température, des pluies a ne plus finir, l’Europe a eu son lot d’intempéries qui a occasionnés des inondations historiques. Ces inondations seront un fardeau pour les habitants et pour l’économie des régions atteintes
Nuage

 

Des milliers d’évacuations en Allemagne

 

innondations historiques en Allemagne le 9 juin 2013.

inondations historiques en Allemagne le 9 juin 2013. WOLFRAM ZUMMACH/AP/SIPA

INTEMPERIES – Les autorités allemandes ont demandé dimanche l’évacuation de 15.000 habitants à Magdebourg (est) en raison d’inondations historiques…

 

Les autorités allemandes ont demandé dimanche l’évacuation de 15.000 habitants àMagdebourg (est), où l’inquiétude était forte, face à des inondations historiques qui ont touché plusieurs pays d’Europe centrale et menacent désormais la Hongrie.

A Magdebourg (Saxe-Anhalt), pompiers, militaires et volontaires luttaient par milliers contre la montée inexorable des eaux de l’Elbe, dont le niveau a dépassé celui de la dernière inondation record de 2002, avec 7,46 mètres dimanche, contre 2 mètres environ en temps normal.

 Néanmoins, «le niveau de l’eau a commencé à baisser légèrement» dans l’après-midi, a déclaré à l’AFP une porte-parole de la cellule de crise locale. Il atteignait 7,41 mètres à 14H00 GMT.

A l’entrée de cette ville de 230.000 habitants, en état d’alerte, les troncs des arbres ont disparu sous l’eau, a constaté une journaliste de l’AFP. Sur les bords de l’Elbe se pressaient de nombreux curieux à vélo ou à pied, venus photographier les pompiers et les volontaires en train d’empiler les sacs de sable.

23.500 personnes priées de quitter leur domicile

Alors que de nombreuses rues menant au nord de la ville étaient bloquées à la circulation ou fermées en raison de l’arrivée de l’eau, le centre ville restait calme. En tout, 23.500 habitants de Magdebourg et ses environs ont été priés de quitter leur domicile durant le weekend, selon la cellule de crise.

Des évacuations avaient également eu lieu ces derniers jours à Halle, Bitterfeld-Wolfen et Dresde, trois villes situées en amont (sur l’Elbe ou ses affluents) et où la situation s’est détendue. Elles se déplaçaient désormais vers le nord avec la crue.

«Nous espérons que les digues vont résister à la pression ces prochains jours, mais on ne peut pas en être certains à 100%», a indiqué Andreas Hamann, porte-parole des pompiers de Hanovre et responsable des opérations dans le sud et l’est de Magdebourg.

Le quartier de Rothensee mobilisait particulièrement les militaires, qui tentaient de sauver la station de transformation qui alimente en électricité des dizaines de milliers de foyers ainsi qu’une partie des pompes utilisées pour évacuer l’eau.

Depuis une semaine, les intempéries et les inondations qui ont suivi en Allemagne, Autriche, Slovaquie, République tchèque et Suisse ont fait au moins 18 morts, dont 10 en République tchèque, occasionnant également des dommages matériels évalués à plusieurs milliards d’euros.

«Nous avons affaire à une catastrophe nationale», a dit au quotidien Leipziger Volkszeitung Gerda Hasselfeldt, députée du parti conservateur CSU de Bavière, une autre région durement touchée par les inondations, en particulier à Passau sur le Danube

.

http://www.20minutes.fr/

La neige et le vent privent des milliers de Français d’électricité


Alors que chez nous, c’est de la pluie que nous attendons a cause de l’ouragan Sandy en Europe, la météo n’est guère plus gai … de quoi a rester bien emmitoufler dans des couvertures en attendant que cela passe .. espérons le assez vite
Nuage

 

La neige et le vent privent des milliers de Français d’électricité

 

Agence France-Presse
Paris

De fortes chutes de neige et des rafales ont privé dimanche d’électricité des dizaines de milliers d’habitants dans les Alpes françaises et le sud de la France et causé la disparition d’un enfant britannique de 12 ans et d’un véliplanchiste.

Plus de 50 000 foyers vivent sans électricité, selon le dernier bilan de la société chargée de l’électricité en France.

Dans les départements montagneux de Savoie, Haute-Savoie et Isère, les branches des arbres alourdies par la neige tombent sur les fils électriques et les cassent.

La neige s’est souvent ajoutée aux vents violents qui balaient plusieurs régions de France depuis samedi. En Drôme et en Ardèche (sud de la France), les «foyers sont privés d’électricité à cause de vents violents pouvant atteindre 130 km/h», a expliqué à l’AFP un porte-parole de Électricité Réseau Distribution France (ERDF).

Pour l’instant, le réseau électrique ne peut pas donner de délai pour un retour à la normale, en raison des vents violents qui retardent la progression des agents pour remettre en état le réseau.

Les intempéries affectent aussi la circulation. Des dizaines d’automobilistes qui n’étaient pas équipés de pneus neige ont été bloqués en Isère par des chutes de neiges inhabituellement abondantes (jusqu’à 40 cm à 50 cm de neige fraîche).

Parallèlement, un enfant britannique de 12 ans parti à vélo samedi est porté disparu sur l’île de Porquerolles (sud-est) balayée par de fortes rafales. Seul son vélo a été retrouvé.

Et dans le sud, c’est un véliplanchiste de 26 ans qui a disparu en mer samedi.

La veille, deux étudiants, dont une jeune femme d’origine ivoirienne, avaient péri emportés par les eaux dans un canal souterrain situé sur le campus de l’université de Toulon, à la suite de fortes pluies.

Dimanche matin, un navire, sans passagers à bord, a pris l’eau dans le port de Marseille après avoir rompu ses amarres dans la nuit, sous la pression d’un vent violent, et heurté le quai. Le choc a ouvert une brèche qui a provoqué l’inondation de deux compartiments étanches.

Enfin à Paris, qui n’est pas touché par la neige et les rafales, un homme sans domicile fixe a été découvert mort, probablement de froid, dimanche matin. Le thermomètre est descendu à 2 degrés dans la nuit, soit presque 5 degrés de moins que les températures habituellement enregistrées à cette saison.

http://www.lapresse.ca