Ces objets qui changent la vie


Des innovations technologies ont été présentées à Las Vegas aux États-Unis. Bien que certains objets semblent intéressants, mais d’autres d’un certain point de vue, pourraient devenir inquiétantes. Si on finit par tout mettre sur Internet comment pourrions-nous exercer notre mémoire à se rappeler des choses simples comme arroser une plante, notre intuition que quelque chose ne va pas ?
Nuage

 

Ces objets qui changent la vie

 

Un bandeau musical, un pot qui gère la demande en eau, des semelles  compteuses de calories : la  technologie est partout. Un créneau qu'explore aussi le Toulousain Jean-Marc Prunet  (Myfox)

Un bandeau musical, un pot qui gère la demande en eau, des semelles compteuses de calories : la technologie est partout. Un créneau qu’explore aussi le Toulousain Jean-Marc Prunet (Myfox)

Le salon CES de Las Vegas a fermé ses portes. Comme chque année les innovations de demain ont étonné. Les objets connectés ont été les stars. Ils vont révolutionner notre quotidien dans les années qui viennent.

Star du salon CES de Las Vegas qui a fermé ses portes hier, les objets connectés et les applications dédiées déferlent sur notre quotidien. S’entend par objets connectés tous les appareils autres qu’un smartphone, une tablette ou un ordinateur, mais reliés à internet. Bracelets, montres, chaussures, drones, voitures, serrures, réfrigérateurs… la liste est désormais inépuisable. La seule limite fixée sera double, celle de l’utilité pratique et celle de son dérivé marchand.

Une enquête Opinion Way réalisée début de semaine montre que les grandes attentes des Français en la matière se fixent dans les services de proximité, l’habitat et la santé.

Du service au cyber-gadget

L’enjeu pour les entreprises est donc d’allier l’innovation et application pratique. Au fil des stands à Las Végas, certains objets ont fait immédiatement le buzz.

Le casque bandeau : s’endormir en écoutant de la musique sera bientôt un jeu d’enfant avec le SleepPhones, conçu comme un bandeau qui s’enfile autour de la tête. Attendu cette année.

Le pot de fleur autonome : le Parrot Pot va sauver tous ceux et celles qui n’ont pas la main verte. Lié à une application mobile, il arrose les plantes et vérifie leur besoin en engrais. Et leur évite ainsi le dépérissement.

La semelle qui dit tout : Digisole est une première semelle dotée de capteurs. Ils vont pourvoir chauffer les chaussures et enregistrer toutes les données de la marche : nombre de pas, calories brûlées. Sur le marché cette année.

Un bracelet intelligent : le bracelet Tempo est destiné aux seniors et mesure en permanence leur activité. Quand un comportement suspect est signalé, (temps de sommeil anormal, déplacements ou immobilité prolongée…), il donne l’alerte à un proche. Selon l’étude citée plus haut, pour 85 % des Français, ce genre de dispositifs contribue au maintien à domicile de ce type de personnes.

Le patch pour bébé : Temptraq est un patch qui donne la température. Connecté par bluetooth et collé sur le bras du bébé, il permet, grâce à une application, de suivre l’évolution de sa température en temps réel, sur son smartphone.

La pédale qui travaille avec vous : Les Parisiens de Connected Cycle ont présenté à Las Vegas une pédale de vélo qui enregistre vos trajets, la vitesse et le nombre de calories consommées. Détail qui a son importance, en cas de vol, le propriétaire pourra localiser son vélo à l’aide d’une application dédiée

Sécurité : les alarmes de Myfox. La start-up toulousaine a présenté ses nouvelles solutions en matière de sécurité à Las Vegas. Un prix pour l’innovation lui a été décerné. Le capteur intelligent, posé sur une porte d’entrée d’une maison, détecte les vibrations et peut faire le tri entre la vibration normale et une situation anormale. S’il sent un danger, il prévient les propriétaires sur une application dédiée et déclenche en même temps une sirène dissuasive.

jeux : progrès réel dans le virtuel

La réalité virtuelle appliquée aux jeux vidéo progresse toujours grâce à des technologies rendant les images et le son multidimensionnels, et toujours plus immersifs.

Exemple avec le tout dernier prototype de casque de réalité virtuelle, développé par la société Oculus et présenté à Las végas : Une fois l’appareil ajusté sur la tête, on se retrouve face à des dinosaures ou des extraterrestres qu’on croirait pouvoir toucher. L’image suit les mouvements, permettant de se déplacer dans ce monde virtuel ou de regarder derrière soi, vers le haut ou le bas. La sensation de réalité peut aller jusqu’au vertige quand on se retrouve téléporté au bord du vide sur le toit d’un gratte-ciel. Le nouveau prototype intègre plusieurs améliorations, sur le suivi des mouvements de la tête, l’ergonomie et l’optique, mais surtout un son désormais «en trois dimensions», assurant un rendu «beaucoup plus réaliste».

«Nous sommes des êtres très visuels», résume-t-il, mais «après la vue, l’ouïe est l’un des principaux sens avec lesquels les humains perçoivent le monde qui les entoure».

La startup française 3D Sounds Lab fait aussi tester un casque uniquement audio et parie sur du son en trois dimensions : les écouteurs dépassent la simple stéréo pour simuler différentes sources et des capteurs suivent les mouvements de la tête en temps réel pour pouvoir compenser le son en conséquence.

Pour se déplacer dans l’univers virtuel sans être retenu par le fil du casque, la société Virtuix propose une solution assez spectaculaire, sous la forme d’une espèce de tapis de course circulaire.

Outre un casque Oculus, les démonstrateurs portent des chaussures spéciales, glissantes et intégrant des capteurs de mouvement, et ils sont harnachés dans un baudrier. Tout cet équipement les ramène en permanence au milieu de l’appareil tandis qu’ils courent et sautent en pratiquant un jeu de tir.

La Dépêche du Midi

http://www.ladepeche.fr