Non, ne vous injectez pas du jus de fruits directement dans les veines


Il y a des gens qui ont vraiment des idées étranges pour être en santé. Une Chinoise croyant bien faire s’est injecté un mélange de 20 jus de fruit. Elle a failli mourir, heureusement qu’elle a vite compris que les causes de ses malaises étaient probablement dû à cette injection dans les veines.
Nuage

Non, ne vous injectez pas du jus de fruits directement dans les veines

Une seringue

DROITS D’auteur de l’image FOTOGLORIA

Légende de l’image La femme a été admise en soins intensifs pendant cinq jours.

par Brice Louvet, rédacteur scientifique

S’injectez du jus de fruits dans les veines, une femme vient de le faire. Selon elle, « pour être en meilleure santé ». Résultat : elle est passée à deux doigts de la mort.

L’intention première est partagée par à peu près tout le monde. Chacun d’entre nous aspire au bien-être, et pour cela, il existe différentes solutions. Un bon bol d’air, de la nourriture saine, du sport, de la méditation, des visites au musée, bref… Tout un tas de choses. Mais certains semblent pousser ces conseils un peu loin. Comme cette femme de 51 ans, en Chine, qui a récemment décidé de s’injecter du jus de fruits (une vingtaine) directement dans les veines. Et forcément, il y a eu des complications.

5 jours aux soins intensifs

C’est du moins ce que nous apprend un article paru dans BBC News. Après s’être injecté son cocktail de fruits, des symptômes ont commencé à apparaître : fièvre, et peau irritée. Établissant un possible lien avec sa perfusion de jus de fruits, la patiente s’est donc rendue à l’hôpital affilié à l’Université Xiangnan à Hunan, en Chine. Une batterie d’examens a ensuite révélé des lésions au foie, aux reins, au cœur et aux poumons. Direction donc les soins intensifs, où la patiente restera pendant cinq jours.

Au final, tout est bien qui finit bien. La patiente est depuis retournée chez elle, avec la ferme intention de ne plus recommencer. Son cas a par ailleurs été largement commenté sur les réseaux sociaux chinois. De nombreux internautes se sont moqués, mais beaucoup ont également souligné le cruel manque de connaissances médicales de base en Chine.

fruits

Crédits : Pixabay

Source

https://sciencepost.fr/

Un homme hospitalisé après s’être injecté son propre sperme Il voulait traiter ainsi son mal de dos.


Quelle idée a passé par la tête de ce gars de s’injecter par intraveineuse son propre sperme pour des douleurs aux dos chronique ? Cela ne lui a pas fait grand bien, au contraire, il a dû se faire soigner par une thérapie antimicrobienne.
Nuage

 

Un homme hospitalisé après s’être injecté son propre sperme

Il voulait traiter ainsi son mal de dos.

IRISH MEDICAL JOURNAL

Par David Lohr, HuffPost US

Une nouvelle étude publiée dans l’Irish Medical Journal raconte le cas d’un homme de 33 ans qui a été hospitalisé après s’être injecté de façon répétitive son propre sperme pour soulager ses maux de dos chroniques.

«Il s’agit du premier cas rapporté d’injection de sperme pour traitement médical», ont écrit des docteurs de Dublin dans l’étude de cas intitulée «« Semenly » harmless back pain: an unusual presentation of a subcutaneous abscess».

Le remède maison de l’homme a été découvert lorsqu’il s’est présenté au cabinet d’un médecin se plaignant de douleurs au dos. Tout en examinant le patient, un médecin a remarqué que son bras droit semblait enflé.

Le médecin n’avait pas vu venir l’explication qu’a donnée l’homme.

«Le patient a expliqué qu’il s’était injecté à l’intraveineuse son propre sperme comme une méthode innovante pour traiter des maux de dos», ont relaté les docteurs dans l’étude. «Il a créé cette « cure » indépendamment de tout conseil médical.»

L’homme a indiqué avoir acheté une aiguille hypodermique en ligne et s’était injecté une fois par mois pendant les 18 mois précédents sa visite chez le docteur. Tout juste avant cette visite, il a informé s’être blessé le bas du dos en levant un objet lourd et s’est donné trois doses, selon l’étude.

IRISH MEDICAL JOURNALCellulite et œdème de l’avant-bras droit de l’homme.

Le sperme est entré dans ses vaisseaux sanguins et ses muscles. Une radiographie a révélé que de l’air était emprisonné sous sa peau, et il a été immédiatement hospitalisé.

Les docteurs l’ont traité à l’aide d’une thérapie antimicrobienne intraveineuse. Sa douleur au dos aurait diminué et il est parti de l’hôpital par lui-même sans que la zone infectée ne soit drainée.

Les docteurs responsables du rapport ont effectué une «revue de fond» de la littérature médicale et ont été incapables de trouver d’autres cas d’injection de sperme.

L’étude conclut avec un avertissement que l’expérimentation médicale est dangereuse et qu’il est risqué pour des individus non formés de s’injecter des substances qui ne sont pas prévues pour un usage intraveineux.

Traduction: ne vous injectez rien sans approbation d’un docteur, incluant du sperme.

Ce texte initialement publié sur le HuffPost États-Unis a été traduit de l’anglais.

https://quebec.huffingtonpost.ca

Comment ne plus avoir mal pendant une piqûre?


Pour ceux qui redoutent des piqûres faites par le médecin ou l’infirmière, il semblerait que le truc de tousser au moment que l’aiguille pénètre la peau serait efficace. Si l’aiguille vous angoisse, pensez à tousser
Nuage

 

Comment ne plus avoir mal pendant une piqûre?

 

Comment ne plus avoir mal pendant une piqûre?

Capture d’écran Gentside

Petits et grands redoutent tous ce passage parfois obligé lors d’une visite médicale: la piqûre. Pour une prise de sang ou un vaccin, la vue de l’aiguille peut être terrifiante. Mais il existe une astuce pour changer ça. Grâce à  cette technique étonnante, la piqûre du médecin ne vous fera plus jamais mal.

Le médecin urgentiste Armand Dorian propose à  un patient de la tester. Après lui avoir administré une première piqûre, il lui propose de tousser au moment où il lui en fait une seconde. Surprise, le patient reconnaît n’avoir presque pas eu mal cette fois-ci!

LA TOUX VOYAGE PLUS VITE QUE LA DOULEUR

Ainsi, pour que la douleur de la piqûre ne soit qu’un mauvais souvenir, il suffit de tousser au moment où l’aiguille pénètre votre chair. Armand Dorian explique qu’il existe plusieurs hypothèses qui pourraient expliquer cet étrange phénomène. L’une d’entre elles porte le nom de «théorie de contrôle du seuil de la douleur».

Elle se base sur les travaux des chercheurs Ronald Melzack et Patrick Wall. Ils ont proposé en 1965 que les stimulations non-douloureuses pourraient bloquer celles douloureuses. Ne voyageant pas dans les mêmes fibres nerveuses, ces informations arriveraient au cerveau à  des vitesses différentes. Et la première arrivée bloquerait la suivante!

Dans notre exemple, la stimulation de la toux arriverait donc bien avant celle de la piqûre jusqu’au cerveau. Ainsi, la douleur de l’aiguille est bloquée, au moins en partie. Voilà  pourquoi le patient n’a presque pas eu mal lors de la seconde piqûre.

Cet astuce surprenant pourrait presque nous donner le goût des piqûres. Presque.

http://fr.canoe.ca/

Des chercheurs inventent la piqûre sans douleur


Quand qu’un enfant doit avoir une piqûre c’est le drame, les cris et les pleurs s’en suivent … Il aussi des adultes qui ont certaines craintes de voir une petite aiguille transpercer leur peau, mais il semble que bientôt cela sera chose du passé
Nuage

 

Des chercheurs inventent la piqûre sans douleur


 

Photo: ia_64 – Fotolia.com

Agence QMI

Des chercheurs américains ont développé une nouvelle méthode d’injection à haute pression qui cause peu ou pas de douleur.

Une équipe du Massachusetts Institute of Technology, à Cambridge, a créé un pistolet à injection qui ne comporte pas d’aiguille. Le médicament est injecté sous la peau à travers un bec minuscule, de la taille d’une trompe de moustique. Lors de l’injection, le patient a donc la sensation d’avoir été piqué par un moustique.

«Nous estimons que cette nouvelle technologie pourra considérablement aider les personnes qui ont peur de piqûres et qui ont la phobie des seringues et des aiguilles», a expliqué la chercheuse Catherine Hogan.

Cette découverte pourra aussi s’avérer très utile aux personnes qui doivent régulièrement recevoir des injections, comme les diabétiques.

Ce pistolet est également très novateur dans la mesure où contrairement aux injecteurs haute pression vendus actuellement, il peut injecter des doses de médicaments différentes à des profondeurs variables sous la peau, et ce, avec une plus grande précision. Faire une piqûre à un bébé par exemple, requiert une pression moins importante que pour un adulte, et c’est ce que permet cette nouvelle technologie.

Les chercheurs ne peuvent toutefois indiquer à quel moment ce pistolet à injection sera disponible sur le marché.

http://sante.canoe.ca