Comment la beauté influence votre jugement


Vous savez quand on dit ce n’est pas la beauté qui compte, mais ce qui est à l’intérieur de nous, c’est de la foutaise ! Ce que je veux dire, c’est que c’est vrai que ce qui compte ce n’est pas la beauté, mais nos actions, mais la réalité, si nous sommes honnêtes, est tout autre dans la vie de tous les jours et cela est dommage ! Ils ont fait l’étude sur la réaction des femmes, mais on sait que les hommes aussi sont plus clément envers la beauté
Nuage

 

Comment la beauté influence votre jugement

 

<a href="https://www.flickr.com/photos/aloha75/9767611803/in/photolist-fT8yG4-a2Tpbp-72XwAv-94vEqi-boSCRq-7NLXQq-bvHxs5-qSNaCJ-f5whXW-r2Vqd2-9xK8AK-kR8ukS-f5wGT7-2m8fxb-9A2agF-f5hvWc-f5wLM3-7fzmei-iZWHQw-agdj6N-bvMbqd-rDCuK-9YSX2Z-fyuHUS-4o9y6U-bujhZ2-f5woRE-boSCVb-6itMRZ-dMMTbp-71Emyc-fyfnU2-f5wvkJ-f5wQGh-qMsArb-akiRYm-ajpjMy-f5hqx4-f5wyRG-fyfoBV-f5wRuL-bujiE4-bB8bk6-49R9K5-bujiA6-bJFXkT-dMMT8H-kdEtVz-4TKDUi-fyfA32" target="_blank">La Belle et la Bête en Lego</a> | Sam Howzit via Flickr CC <a href="https://creativecommons.org/licenses/by/2.0/" target="_blank">License by</a>

La Belle et la Bête en Lego | Sam Howzit via Flickr CC License by

Repéré par Daphnée Leportois

Face à quelqu’un de beau, vous serez plus indulgent et accepterez plus facilement que cette personne se joue des conventions sociales.

Il n’y a pas que l’amour qui rend aveugle. La beauté aussi. Une étude publiée dans la revue Gender Issues et décryptée sur le site Science Daily révèle que les femmes acceptent davantage les écarts d’un individu ressemblant à Ryan Gosling ou Robert Downey Jr. que d’un homme aux traits grossiers faisant penser à Quasimodo. Comme le chercheur et co-auteur de l’étude Jeremy Gibson le résume,

«les hommes peu attirants sont tolérés jusqu’à un certain point; leur manque d’attrait est accepté jusqu’à ce qu’ils se comportent mal».

Alors que les beaux gosses, eux, peuvent se permettre d’être moins respectueux des conventions.

Pour arriver à ces conclusions, les chercheurs ont montré à 170 étudiantes la photo de deux hommes, l’un ayant les traits plus gracieux que l’autre, et leur ont demandé qu’elle serait leur attitude face à deux scénarios hypothétiques:

  • Un étudiant qu’elle ne connaît pas lui demandant s’il peut lui emprunter un stylo dans une salle de cours;
  • Un jeune homme lui demandant sur le campus s’il peut la prendre en photo pour un projet et lui glissant sans finesse par la même occasion qu’elle devrait se mettre au mannequinat.

Quelle que soit la beauté de l’individu, la plupart des jeunes femmes affirmaient qu’elles auraient répondu oui pour le stylo mais non à cette drague plus que lourde,harcèlement de rue s’il en est. Aucune différence de traitement à ce stade.

Biais de perception

Mais là où le physique du jeune homme intervient et joue sur leur perception, c’est lorsque les chercheurs leur ont demandé de dire à quel point l’homme était sympathique, impoli ou bizarre. Si les réponses étaient les mêmes dans le premier scénario pour les deux hommes, elles n’avaient plus rien à voir dans le second:

«La perception de la personnalité de l’homme le plus charmant était considérablement moins négative que celle de l’homme au visage moins séduisant.»

Un constat qui peut sembler banal voire futile. Sauf que cet effet de halo est à l’origine de multiples discriminations. Il est ainsi reconnu depuis longtemps que les personnes pouvant miser sur leur physique ont plus de chances de décrocher un emploi. Et les chercheurs mettent en garde contre une autre conséquence de ce biais cognitif:

«Un homme qui attend d’être jugé a déjà violé de nombreuses règles sociales d’une façon ou d’une autre. Si, en plus, il n’est pas séduisant, l’effet de halo peut influencer négativement les jurés qui le voient et, par conséquent, jouer sur le fait qu’ils le pensent coupables du crime en question.»

http://www.slate.fr/

Le juste milieu


Dans n’importe quelle condition, que ce soit familial, a l’école, au gouvernement, une autorité dure ou trop molle amène un vent de colère, de rébellion. Le juste-milieu quoiqu’il n’est pas toujours facile à atteindre est la meilleure option
Nuage

 

Le juste milieu

 

L’excès de sévérité produit la haine. L’excès de l’indulgence affaiblit l’autorité. Sachez garder le milieu et vous ne serez exposé ni au mépris ni aux outrages.

Saadi, Musluh al-Din

Tends tes mains


Toujours le même ami, qui passait des heures a parler de sa douce inaccessible, la famille lui a tourné le dos devant cet amour impossible d’ailleurs ils avaient un peu participer a mettre des obstacles … je copiais la discussion, enlevais mes réponses puis raccourcissait ses dires et prenait donc le fond de ses pensées pour écrire a ma façon
Nuage

Tends tes mains

 

 

Tends tes mains, tends tes mains
Et essaie de m’entendre
Sans répondre au refrain
Sortir de ce méandre
Sans blâmer, sans médire
Mon chagrin n’est que cendre
Je suis en plein délire
Je ne peux prendre ton corps
Mais peut-être ta conscience
Oublier tout remords
Implorant indulgence

Tends tes mains, tends tes mains,
Touches mon cœur, touches mes plaies
Que provoque ton dédain
La sècheresse de ton âme
A mon être mutilé
Me fait sentir infâme
Ton orgueil, m’a défié
Que dire de l’injustice
Que tu me fais subir
Une vie sans nul délice
Sans regard aux souvenirs

Tends tes mains, tends tes mains
Pour mes derniers soupirs
De mon esprit mondain
Mon audace n’a su fuir
Tu as creusé ma tombe
Devant mon entourage
Tout en larguant ta bombe
J’ai vu mon sarcophage
Les gens perce ma folie
Je n’ai rien su cacher
A toi, mon affection
Tes bras tendu au ciel
Sans atteindre ses piliers
Optant le virtuel
Et ainsi m’humilier

Tends tes mains, tends tes mains
Aux idées de folies
Recherche de mon destin
Cet espoir mon délit
Mes désirs conjuguer
Avec malheur et larmes
La corde est à mon cou
N’ai crainte, tu peux tirer
Je suis tellement à bout
La mort doit m’engouffrer
Mieux que cette solitude
Loin de ton cœur, ma lune
Sans toi, la vie est rude
Je n’ai que de rancune

Tends tes mains, tends tes mains
Avant le grand jugement
Pardon au Dieu Unique
J’ai cru clandestinement
A tes notes, ta musique
Mais, tu jouais si faux
Mensonges et mécréances
Sans guérison des maux
Refusant toutes alliances
Mes membres vont témoigner
D’avoir vouer l’amour
Et ma foi consigner
Dû à tes beaux discours

Tends tes mains, tends mains
Pour ce dernier adieu
Ce roman n’est plus sain
Mon poème un aveu
Mes mots ne sont que vent
Un frisson, au parcours
Ton oreille te touchant
De mes pulsions vautour
L’avenir n’est que désert
J’ai espéré en vain
Mon souffle était pervers
Maintenant c’est la fin

Rachel Hubert (Nuage)
29 Janvier 2003