Votre enfant vous parle par ses dessins


Les dessins d’enfants sont bourré d’informations, par le choix (quand il peut choisir) le papier, les crayons, les couleurs et ce qu’il décide de dessiner. J’avais lu à l’adolescence ce genre de sujet et cela m’avait aide. Quand je travaillais dans une famille, je discutais avec la maman, de la psychologie des dessins. Elle m’a lancé un cahier de son plus vieux, en feuilletant, je me suis arrêté sur une page qui demandait en dessin ce que représentait un certain évènement, en le montrant à sa mère, toute surprise, elle a dit que c’était une période difficile, la mort de son mari et elle qui est tombée très malade
Nuage

 

Votre enfant vous parle par ses dessins

 

Soleil, maison, personnage, voiture, animaux, couleurs sont autant d’indices d’un message à décoder entre les lignes! Votre enfant vous parle par ses dessins!

Votre enfant gribouille de beaux dessins et vous êtes bien fière de les afficher sur la porte du réfrigérateur.

L’orientation dans l’espace, la dimension du dessin, la pression du trait, la forme, la couleur, le thème sont tous des éléments déterminants dans l’interprétation que vous pourrez faire des dessins de votre enfant. En voici un aperçu.

18 à 24 mois

Pour l’enfant de cet âge, tenir un crayon et dessiner des traits est déjà un exploit en soi puisque la coordination du mouvement est en développement.

24 à 36 mois

C’est une phase d’exploration des outils. Gouache, feutres, crayons de cire, il aime voir ce que ces matériaux donnent comme résultat, il expérimente plus qu’il ne s’exprime.

3 à 4 ans

C’est le début des « vrais » dessins. L’enfant vous dit souvent ce qu’il va dessiner avant de le faire.

4 à 5 ans

À partir de maintenant, les couleurs ont vraiment de l’importance et une réalité. L’enfant associe la couleur « réelle » aux objets : un arbre a le tronc brun et les feuilles vertes, l’eau est bleue, etc.

Crayons et papier

Le choix des crayons et du papier est révélateur de la personnalité de l’enfant. Par exemple, les pointes grasses et larges sont les préférées des enfants déterminés, alors que les pointes fines sont souvent choisies par les enfants qui ont plus de difficultés à s’exprimer ou à s’imposer. L’enfant qui privilégie la gouache et les crayons de cire est souvent plus manuel et physique qu’intellectuel.

On devrait aussi offrir plusieurs textures et formats de papier à l’enfant qui choisira en fonction de son caractère ou de ce qu’il a à exprimer à ce moment-là. Ainsi, s’il choisit une petite feuille, c’est un enfant qui a une bonne concentration et qui n’aime pas prendre toute la place. Une feuille moyenne indiquera qu’il est flexible et respectueux des autres, alors que la feuille de grand format révélera un enfant très confiant qui n’aime pas être isolé et ignoré. Les papiers fins indiquent une grande sensibilité, alors que les plus épais sont signe de confort!

Sa préférence envers les livres à colorier ou les feuilles blanches est aussi un indice à considérer. Choisir un dessin déjà fait lui permet de se concentrer sur les couleurs, alors que la page vierge laisse libre cours à son imagination. Il est bon de lui donner accès aux deux, puisqu’ils répondent à des besoins différents.

Répétition

Il faut faire attention dans l’interprétation des dessins ou des thèmes répétitifs. Si par exemple, l’enfant dessine une maison et que l’on se pâme devant son beau dessin, l’enfant cherchera souvent à recréer cette appréciation en répétant son dessin. « Maman, aime ça quand je dessine une maison. Elle me trouve bon. Elle m’aime. » Mais si sa répétition d’un même thème ne vient pas d’une survalorisation, elle peut être une « photo » d’un événement heureux ou malheureux de sa vie et en refaisant le même dessin, il cherche à recréer l’émotion ressentie.

Les couleurs

Chaque couleur a sa symbolique, son émotion. Si l’enfant utilise une seule couleur dans ses dessins, il envoie un message clair et net : il veut être compris et décodé. Les combinaisons de couleurs ont aussi leur signification propre.

Rouge : c’est la première couleur que l’enfant apprend à distinguer. L’enfant qui la préfère dans ses dessins est énergique, du genre difficile à arrêter! Mais le rouge c’est également l’agressivité, la colère et l’angoisse. Quand il y a beaucoup de rouge dans un dessin, c’est peut-être un signe qu’une crise se prépare!

Jaune : Le jaune est synonyme de connaissance, de curiosité et de joie de vivre. L’enfant qui utilise beaucoup cette couleur est plus expressif que la majorité des enfants.

Orange : Comme le rouge et le jaune, l’orange exprime un besoin de contact social. C’est aussi un signe d’esprit d’équipe et de compétition.

Bleu : C’est la dernière couleur que l’enfant distingue. Le bleu, c’est la paix, l’harmonie et la tranquillité. L’enfant qui utilise beaucoup de bleu est introverti et n’aime pas être bousculé; il aime aller à son rythme. Si le bleu est utilisé d’une drôle de façon, l’enfant vous passe le message qu’il aimerait avoir la paix, que son environnement le dérange!

Vert : Le vert étant composé de jaune et de bleu, il reflète la curiosité, la connaissance et le bien-être. L’enfant qui l’utilise beaucoup est souvent intuitif et plus mature que la moyenne, même s’il est sensible. Quand le vert est mal utilisé dans un dessin, ce peut être signe d’un égo trop fort.

Noir : Les parents s’inquiètent à tors lorsque le dessein contient beaucoup de noir. Le noir renvoie à l’inconscient, à l’invisible et pas nécessairement aux mauvaises pensées. L’enfant qui en utilise beaucoup se fait confiance et n’a pas peur de l’avenir. Mais le noir peut aussi vouloir dire que l’enfant a des secrets, qu’il ne veut pas dévoiler certaines choses. Vérifiez si l’enfant est agressif, s’il donne des coups de crayon vigoureux ou s’il est calme, cela peut vous guider dans votre interprétation de ses dessins.

Rose : Le rose étant composé de rouge et de blanc, elle signifie douceur et tendresse. L’enfant aime les choses agréables et faciles, et il est facile d’approche.

Brun : L’enfant qui aime dessiner en brun aime la sécurité, la stabilité et il est souvent patient et minutieux. Il est plus calme qu’enjoué et il aime collectionner des objets qu’il range minutieusement.

Les formes

Maison

Thème fréquent des dessins d’enfants, la maison représente ses émotions d’un point de vue social. Les points importants sont : la grosseur de la maison par rapport au reste du dessin ou de la feuille, le nombre de fenêtres, la fumée de la cheminée et la porte et la poignée de porte. Une grosse maison révèle la supériorité de l’émotion sur le rationnel, alors qu’une petite représente l’état plus introspectif d’un enfant se posant des questions. Une petite porte indique une réticence à inviter des gens dans sa demeure, un enfant sélectif dans le choix de ses amis, alors qu’une grosse porte est une invitation à n’importe qui ou presque! La poignée située à gauche de la porte indique que l’enfant se tourne vers le passé, si elle est à droite, c’est que l’enfant apprécier le changement, le nouveau, les projets. Comme les fenêtres sont associées à la curiosité, leur nombre et leur dimension vous indiquent si votre enfant est curieux ou s’il préfère la discrétion.

Soleil

Un des objets les plus dessinés par les enfants, le soleil représente l’énergie et la combativité. S’il est à gauche du dessin, il représente de passé et son lien avec sa mère. À droite, réfère à son père. C’est la grosseur des rayons qui est déterminante ici. Plus ils sont forts et gros, plus ils ressemblent à un « coup de soleil » et dénotent une trop grande influence sur l’enfant. À l’opposé, une absence de rayons démontre une perte d’enthousiasme. Si le soleil est en plein milieu de la feuille, il représente l’enfant indépendant qui se sent un peu responsable de ses parents.

Personne

Le bonhomme pour reprendre l’expression que les enfants préfèrent représente souvent l’enfant et les personnes qui l’entourent.

De grands yeux démontrent sa curiosité, son ouverture; de petits yeux veulent peut-être dire qu’il préfère ne pas voir la réalité. La bouche vous renseigne sur sa capacité à verbaliser ses émotions. S’il dessine des oreilles (habituellement les cheveux recouvrent les oreilles, donc l’enfant ne les dessine pas), c’est qu’il est attentif et qu’il a « l’oreille fine ». La position des bras, par en haut (il veut être entendu) ou par en bas (il veut qu’on le laisse tranquille), et celle des pieds (solide ou incertaine) est aussi importante dans le décodage de son bonhomme.

Nuages

Les nuages n’annoncent pas nécessairement la pluie! Ils sont la preuve que l’enfant se veut réaliste et qu’il est conscient de son environnement, avec ses hauts et ses bas.

Arbre

L’arbre est particulièrement important dans un dessin parce qu’il représente l’enfant. La base du tronc vous informe de son énergie physique. Plus le tronc est large, plus l’enfant se sent enraciné et refait son énergie facilement. Les enfants qui ont une santé fragile ont tendance à faire des troncs plus minces. La hauteur de l’arbre vous donnera un indice de la place qu’il croit occuper au sein de la famille, de la société, etc. Les branches et les feuilles sont associées à la créativité, mais aussi à son développement. Un arbre sans feuillage veut peut-être dire que l’enfant a besoin « d’engrais » intellectuel, alors qu’un feuillage abondant est le propre des enfants à l’imagination débordante. Peut-être un peu trop dans certains cas!

En vrac

Montagne : stabilité acquise ( à gauche) ou à atteindre (à droite). Les objets dessinés sur la montagne ont aussi leur importance.

Fleur : l’enfant veut plaire, a besoin de votre attention, de vos soins, comme une fleur!

Animaux : chien (bouge beaucoup), chat (indépendance), cheval (ambition), oiseau (curiosité, gaieté), poisson (paisible et indépendant)

Véhicule : définit comment l’enfant se conduit avec les autres. La voiture est un indice de respect des règles, l’autobus que l’enfant fonctionne mieux en groupe, l’avion qu’il a hâte de grandir, la bicyclette qu’il est calme et veut aller à son rythme.

Vous comprendrez que mille significations peuvent se cacher dans les dessins de vos enfants et que le dessin doit être regardé dans son ensemble pour vraiment avoir un sens. Des psychologues se spécialisent dans l’interprétation des dessins, ce qui peut être une avenue à considérer si l’enfant traverse une phase particulièrement perturbante ou si son comportement a changé sans que vous sachiez pourquoi. Ne le forcez pas à dessiner s’il n’en a pas envie, mais donnez-lui toutes les chances de le faire en ayant toujours papiers et crayons à portée de main pour le laisser s’exprimer comme il le voudra bien.

Par Sonia Cosentino

http://www.mamanpourlavie.com

Des cauchemars d’enfants photographiés dans les années 60


Les rêves que font les enfants sont étranges souvent mêlé a leur peur qu’ils ont vécu ou aperçu durant leur état éveillé. Ces rêves des années 60 seraient-ils différents à ceux d’aujourd’hui ?
Nuage

 

Des cauchemars d’enfants photographiés dans les années 60

 

Le photographe américain Arthur Tress a demandé dans les années 60 à des enfants de raconter leurs rêves et cauchemars avant de les mettre en scène pour montrer comment l’imagination des enfants agrège des symboles et des éléments réels pour créer des histoires étranges.

arthur tress cauchemar enfant noir blanc 02 795x800 Des cauchemars denfants photographiés dans les années 60

arthur tress cauchemar enfant noir blanc 03 794x800 Des cauchemars denfants photographiés dans les années 60

arthur tress cauchemar enfant noir blanc 04 813x800 Des cauchemars denfants photographiés dans les années 60

arthur tress cauchemar enfant noir blanc 05 795x800 Des cauchemars denfants photographiés dans les années 60

arthur tress cauchemar enfant noir blanc 06 813x800 Des cauchemars denfants photographiés dans les années 60

arthur tress cauchemar enfant noir blanc 07 800x800 Des cauchemars denfants photographiés dans les années 60

arthur tress cauchemar enfant noir blanc 08 800x800 Des cauchemars denfants photographiés dans les années 60

arthur tress cauchemar enfant noir blanc 09 797x800 Des cauchemars denfants photographiés dans les années 60

arthur tress cauchemar enfant noir blanc 10 800x800 Des cauchemars denfants photographiés dans les années 60

arthur tress cauchemar enfant noir blanc 11 Des cauchemars denfants photographiés dans les années 60

arthur tress cauchemar enfant noir blanc 12 797x800 Des cauchemars denfants photographiés dans les années 60

arthur tress cauchemar enfant noir blanc 13 788x800 Des cauchemars denfants photographiés dans les années 60

arthur tress cauchemar enfant noir blanc 14 787x800 Des cauchemars denfants photographiés dans les années 60

arthur tress cauchemar enfant noir blanc 15 782x800 Des cauchemars denfants photographiés dans les années 60

arthur tress cauchemar enfant noir blanc 16 870x679 Des cauchemars denfants photographiés dans les années 60

http://www.laboiteverte.fr

En 1900,–1910, des cartes postales imaginent l’an 2000


Quand j’étais petite, nous avions comme devoir d’imaginer les écoles à l’an 2000. Mais en 1900 et 1910, ils étaient quand même très imaginatifs de ce que serait le futur. Ils ont été très forts pour l’aviation. Les RX pour la sécurité est assez génial
Nuage

 

En 1900,–1910,  des cartes postales imaginent l’an 2000

 

1900

Marcher sur l’eau :

carte postale 2000 futur 01 En 1900, des cartes postales imaginent lan 2000

Des trottoirs qui bougent :

carte postale 2000 futur 02 En 1900, des cartes postales imaginent lan 2000

Déplacer des maisons par train :

carte postale 2000 futur 03 En 1900, des cartes postales imaginent lan 2000

Cinéma à distance :

carte postale 2000 futur 04 En 1900, des cartes postales imaginent lan 2000

Machines volantes personnelles :

carte postale 2000 futur 05 En 1900, des cartes postales imaginent lan 2000

Machine à contrôler le temps :

carte postale 2000 futur 06 En 1900, des cartes postales imaginent lan 2000

Train-bateau :

carte postale 2000 futur 07 En 1900, des cartes postales imaginent lan 2000

Sous marins pour touristes :

carte postale 2000 futur 08 En 1900, des cartes postales imaginent lan 2000

Des toits pour les villes :

carte postale 2000 futur 09 En 1900, des cartes postales imaginent lan 2000

Encore des machines volantes personnelles :

carte postale 2000 futur 10 En 1900, des cartes postales imaginent lan 2000

Vacances d’été au pôle nord :

carte postale 2000 futur 11 En 1900, des cartes postales imaginent lan 2000

Surveillance policière grâce aux rayons X :

carte postale 2000 futur 12 En 1900, des cartes postales imaginent lan 2000

( Source )

L’an 2000 imaginé en 1910

 

anticipation retrofutur 1910 imagination 2000 01 Lan 2000 imaginé en 1910

Voici une nouvelle série d’illustrations 10 ans plus tard.

anticipation retrofutur 1910 imagination 2000 02 Lan 2000 imaginé en 1910

anticipation retrofutur 1910 imagination 2000 03 Lan 2000 imaginé en 1910

anticipation retrofutur 1910 imagination 2000 04 Lan 2000 imaginé en 1910

anticipation retrofutur 1910 imagination 2000 05 Lan 2000 imaginé en 1910

anticipation retrofutur 1910 imagination 2000 06 Lan 2000 imaginé en 1910

anticipation retrofutur 1910 imagination 2000 07 Lan 2000 imaginé en 1910

anticipation retrofutur 1910 imagination 2000 08 Lan 2000 imaginé en 1910

anticipation retrofutur 1910 imagination 2000 09 Lan 2000 imaginé en 1910

anticipation retrofutur 1910 imagination 2000 10 Lan 2000 imaginé en 1910

anticipation retrofutur 1910 imagination 2000 11 Lan 2000 imaginé en 1910

anticipation retrofutur 1910 imagination 2000 12 Lan 2000 imaginé en 1910

anticipation retrofutur 1910 imagination 2000 13 Lan 2000 imaginé en 1910

anticipation retrofutur 1910 imagination 2000 14 Lan 2000 imaginé en 1910

anticipation retrofutur 1910 imagination 2000 15 Lan 2000 imaginé en 1910

anticipation retrofutur 1910 imagination 2000 16 Lan 2000 imaginé en 1910

anticipation retrofutur 1910 imagination 2000 17 Lan 2000 imaginé en 1910

anticipation retrofutur 1910 imagination 2000 18 Lan 2000 imaginé en 1910

anticipation retrofutur 1910 imagination 2000 19 Lan 2000 imaginé en 1910

anticipation retrofutur 1910 imagination 2000 20 Lan 2000 imaginé en 1910

anticipation retrofutur 1910 imagination 2000 21 Lan 2000 imaginé en 1910

( Via : How to be a retronaut )

http://www.laboiteverte.fr

La jalousie


La jalousie est bien mauvaise conseillère. Dans un couple, ce n’est pas toujours une preuve d’amour et au travail il y a bien des facteurs que nous ne tenons compte … Bref, qu’importe dans quelle situation que s’installe notre jalousie, il est mieux de voir vraiment si nos sentiments sont fondés au lieu de s’appuyer sur des suppositions
Nuage

 

La jalousie

 

 

C’est étonnant comme la jalousie qui passe son temps à faire des petites suppositions dans le faux, a peu d’imagination quand il s’agit de découvrir le vrai.

Marcel Proust

Être jeune


C’est vraiment ma philosophie de vie … Bien sur,. nous avançons en âge, notre corps ne suit pas toujours comme avant mais a l’intérieur cela peut être une tout autre histoire …
Nuage

Être jeune

La jeunesse n’est pas une période de la vie, elle est un état d’esprit, un effet de la volonté, une qualité de l’imagination, une intensité émotive, une victoire du courage sur la timidité, du goût de l’aventure sur l’amour du confort.

On ne devient pas vieux pour avoir vécu un certain nombre d’années : on devient vieux parce qu’on a déserté son idéal. Les années rident la peau ; renoncer à son idéal ride l’âme. Les préoccupations, les doutes, les craintes et les désespoirs sont les ennemis qui, lentement, nous font pencher vers la terre et devenir poussière avant la mort.

Jeune est celui qui s’étonne et s’émerveille. Il demande comme l’enfant insatiable : Et après ? Il défie les événements et trouve de la joie au jeu de la vie.

Vous êtes aussi jeune que votre foi. Aussi vieux que votre doute. Aussi jeune que votre confiance en vous-même. Aussi jeune que votre espoir. Aussi vieux que votre abattement.

Vous resterez jeune tant que vous resterez réceptif. Réceptif à ce qui est beau, bon et grand. Réceptif aux messages de la nature, de l’homme et de l’infini.

Si un jour, votre coeur allait être mordu par le pessimisme et rongé par le cynisme, puisse Dieu avoir pitié de votre âme de vieillard.

Samuel ULLMANN (écrit en 1870)

Voir les choses comme elles sont


Nous avons l’imagination fertile que nous déformons souvent la réalité .. peut-être parce que nous ne prenons pas le temps de s’arrêter, ou peut-être que si cela était autrement nous serions mieux … alors qu’il suffit simplement d’être connecté au présent
Nuage

 

Voir les choses comme elles sont

 

 

« Au lieu de voir les choses comme vous les imaginez, apprenez à les voir comme elles sont. Quand vous pourrez voir chaque chose comme elle est, vous vous verrez également comme vous êtes. »
  
Sri Nisargadatta Maharaj

Le Saviez-vous ► Quand la fiction prédit les inventions


 

Des gens ont pris leur plumes et ils ont laissé leur imagination fleurir a travers des romans, des histoires … pour raconter la science fiction, d’un futur plus ou moins loin … et ce futur nous le vivons, nous le connaissons, nous l’utilisons ….
Nuage

 

Quand la fiction prédit les inventions

 

Grâce à leur riche culture, et à leur imagination plus que fertile, des auteurs de science fiction du 19ème siècle et du début du 20 ème ont inséré dans leur histoires la description d’objets de la vie moderne, des décennies avant qu’ils ne voient le jour. C’est le boulot de la science fiction : Un genre littéraire dont la mission est d’aller au-delà des limites de la techno science contemporaine et de voir les possibilités du monde de demain.

Voici 9 prophéties visionnaires surprenantes par leur ressemblance avec ce qui est advenu dans le monde de réel

1. La bombe atomique

Trois décennies avant  les premiers tests de la bombe atomique, H.G. Wells avait publié ‘La destruction libératrice’ où il décrit  l’explosion de cette arme terrifiante. L’auteur comprenait les bases de la physique de son époque. Il avait réalisé que la maitrise de l’atome pouvait mener à une arme ayant une puissance destructrice sans précédant dans l’histoire. Wells a donc dépeint, en 1914 comment la ‘bombe atomique’ peut tout éradiquer sur un rayon de dizaines de kilomètres, laissant sur les lieux  des retombées radioactives pouvant nuire à la santé de quiconque s’aventure.

 

2.  Le char d’assaut

En s’inspirant des croquis de Léonard De Vinci datant du 15 ème siècle H. G. Wells a prédit l’avènement des tanks et des chars d’assaut sur les champs de bataille des guerres du 20 ème siècle Dans sa nouvelle  »Les cuirassés de la terre » publiée dans le Strand Magazine en décembre 1903. Wells décrit l’utilisation de larges véhicules blindés et tout-terrains, équipés de canons et de mitrailleuses et propulsé par l’ancêtre des chenilles. Ces machines de guerre, menaçante allaient faire leur première apparition 13 ans plus tard.

3.  La conversation vidéo

Qui n’a pas eu de conversation sur Skype ? Depuis 2003, le grand public peut discuter avec des êtres chers et les voir surtout ! Peu importe où ils sont dans le monde, grâce à une webcam et à internet, La compagnie AT&T avait présenté internationale de New York, en 1964. Mais c’est Hugo Gernsback, dans son roman prophétique ‘’Ralph 124C 41+’’ publié en 1911.qui a été le premier à présenté cette idée au monde. Son ‘ téléphot’ était un écran accroché au mur qui permettait d’entrer en contact avec  d’autres personnes, comme si elles étaient en face de soi, tout simplement en appuyant sur quelques boutons.

4. La plongée-marine

L’un des romans les plus connus de Jules Verne est sans contredit ‘Vingt mille lieues sous les mers’ paru en1869 et en 1870. A cette époque, l’humain commençait à explorer les fonds marins grâce à un habit de scaphandre rudimentaire où un long tube reliait le plongeur au navire afin qu’il puisse respirer. L’équipement de plongée imaginé par Verne dans son roman ressemble dans les moindres détails à celui qui est utilisé par les scaphandriers modernes.

5. Le premier atterrissage lunaire

Publié en 1865, le roman de Jules Verne ‘ De la Terre à la Lune’ décrit la première mission spatial vers la Lune, près de 100 ans avant que cela se produisent réellement. Dans son histoire, le décollage à eu lieu à partir d’une base en Floride. Un équipage installé dans une capsule en aluminium est projeté vers notre satellite. Après avoir gambadé sur sa surface, l’équipage amerrit sain et sauf dans l’océan Pacifique.. Il s’agit là d’une description quasi identique à celle du premier voyage lunaire.

6. La tablette informatique

En 1968, nous étions 42 ans avant la mise en marché de la première tablette informatique. Mais cela n’a pas empêcher Arthur C. Clarke de décrire un de ses personnages en train de  lire l’actualité du jour sur une ‘tablette à nouvelles’ à bord d’une station spatiale. Dans son roman ‘2001 L’odyssé de l’espace’ l’auteur a parfaitement résumé l’expérimentation de la tablette que tant de gens vivent aujourd’hui

7. La réalité virtuelle

Le tout premier jeu électronique à été inventé en 1958, mais deux ans auparavant, l’imagination d’Arthur C. Clarke allait bien au-delà de cela. Dans son roman ‘La cité et les astres’ publié en 1956. Clarke décrit un lieu où la réalité et ceux qui y évoluent sont totalement générés par ordinateur. Les gens de la cité fictive de Diaspar s’aventurent dans ce monde fantôme  impossible à distinguer de la réalité pur se désennuyer.

 

8. Les cartes de crédit

Publié 1888 le roman ‘Le futur antérieur’ avait plongé le lecteur en l’an 2000. à Boston dans une société socialiste utopique. Si son auteur Edward Bellamy, était encore vivant aujourd’hui, il serait certainement déçu d’apprendre que son monde idéal ne s’est pas concrétisé. Or, il pourrait se réconforté en sachant que son roman contient la toute première description littéraire des transactions par carte de crédit : un phénomène qui a vue le jour en seulement 1950, soit 62 ans après la publication de son livre.

9. Le réseau mondial Internet

Fasciné par les développements technologiques de son époque, l’auteur américain Mark Twain s’amusait à l’occasion à écrire de courtes histoires de science-fiction. L’une d’elles, tirée du ‘London Times’ de 1904, est un récit où il est décrit le réseau Internet tel que nous le connaissons aujourd’hui. Twain fait la description du ‘télectroscope’ un système téléphonique grâce auquel les gens du monde entier peuvent échanger des images, des sons et des informations . Pas mal pour une histoire écrire en 1898, soit moins de 100 ans avant le début de l’ère du Web.

 

La Semaine/Tout Connaître/Grand reportage/ Paul Therrien/ Août 2012

 

Prenez les choses avec légèreté et jouissez de la vie


Les enfants ne vivent pas hier …ni demain mais ils vivent le moment présent .. juste a penser quand ils se font mal, on les occupent a autre choses et ils oublient leur douleur .. Alors quand nous grandissons,. les choses changent car nous avons amasser un passé et nous voulons un futur en oubliant que maintenant nous devons vivre.
Nuage

 

Prenez les choses avec légèreté et jouissez de la vie

 

 

 

Vous souvenez-vous de votre enfance ? À cette époque, rien ne semblait vraiment compliqué, tout ce à quoi nous avions à penser était « où sont mes crayons », « quand vais-je pouvoir manger de ce bon gâteau ».

Nous n’avions pas à nous préoccuper des choses que nous ne connaissions pas parce que nous n’étions tout simplement pas conscients que ces choses pouvaient nous gêner.

Mais, en vieillissant, nous nous inquiétons des choses qui nous entourent, comme la vie et la mort, l’amour et la séparation, le succès et l’échec, pour n’en nommer que quelques-uns. Nous constatons que presque tous les jours, nous sommes obligés d’être préoccupés par des événements ou des gens.

Néanmoins, gardez toujours cela à l’esprit : ne prenez pas les choses comme si elles étaient responsables de ce que vous ressentez. Les événements ou les situations ne sont pas là pour vous déranger, c’est la façon dont vous les percevez qui est dérangeante.

Si vous manquez d’insouciance, il vous suffit de revenir sur la façon dont vous avez vu les choses initialement et vous saurez ce qu’il vous faudra faire maintenant pour modifier votre perception.

Voici quelques conseils pour vous assurer de ne pas perdre votre chemin :

* Chérissez les choses simples

Croyez au pouvoir d’un sourire ou du rire, d’un baiser ou d’une étreinte. Croyez-en la bonté, l’honnêteté, les rêves et l’imagination. Vivre positivement est la première étape pour devenir heureux.

* Desserrez les écrous

Riez de vos erreurs. Souvenez-vous de ce discours pendant lequel vous avez perdu le fil de ce que vous vouliez dire. C’est embarrassant, mais il est fort probable que votre public l’ait oublié dans un jour ou deux. Nous avons tous des ratés de temps en temps. La bonne chose, c’est que les gens ont tendance à oublier de telles situations.

* Entourez-vous de ce que vous aimez

Prenez un animal de compagnie. Conservez des moments de film en guise de souvenirs. Tenez-vous à l’écart de ceux qui vous entrainent vers le bas. Si cet emploi bien payé vous mine rien qu’à l’idée de devoir aller travailler, trouvez un travail que vous aimez avant de quitter celui-ci. Si certaines personnes vous forcent à vous conformer, restez à l’écart de leur société.

* Ne remettez jamais

Continuez votre voyage. Prenez votre vie en main, vous ne saurez jamais son étendue alors, faites les choses tant que vous pouvez.

* Ne vous forcez pas trop à essayer de plaire à tout le monde

Vous ne pourrez pas. Et cela ne semble jamais valoir la peine de toute façon. Lorsque vous voulez faire quelque chose pour quelqu’un, commencez par vos proches.

* Gardez la forme

Soyez cette personne attirante que vous avez toujours imaginé d’être. Chérissez votre santé. C’est la meilleure façon de vous montrer sous votre meilleur jour.

* Ne présumez pas

Ne vous inquiétez pas d’oublier votre discours avant de le faire réellement. Ne vous inquiétez pas de ne pas obtenir l’emploi de vos rêves parce que vous pourriez rater le poste lors de l’entrevue. Il est bon de s’attendre au pire, mais ne finissez pas par attendre que le pire.

* Altérez votre façon de penser

Lorsque vous êtes ridicule, critiqué au sujet de votre situation familiale ou condamné pour les erreurs du passé, devant des personnes qui ne veulent rien entendre, ne croyez pas tout ce que vous entendez. Vous le savez mieux que quiconque alors, ne sombrez jamais dans l’apitoiement sur soi.

Rappelez-vous : ne vous énervez pas sur les choses simplement parce que c’est la façon dont réagissent la plupart des gens lorsqu’ils sont confrontés à la même situation. Quand vous vous trouvez être négatif, en colère, en baisse morale, jaloux, etc., sans le savoir, vous videz aussi votre énergie et votre enthousiasme. Vous n’avez qu’à essayer d’évacuer rapidement ces sentiments négatifs, parce que céder à ces émotions, pourrait vous rendre parfois peu raisonnable, et vous pourriez finir par prendre de mauvaises décisions.

 

Par Bernard Lamonnier

Ils se voient grandir comme Alice au pays des merveilles


Avoir l’impression de grandir comme Alice au pays des Merveilles est-ce possible ? Il semble que certaines hallucinations donnent ce genre d’impression. Un syndrome heureusement très rare
Nuage

 

Ils se voient grandir comme Alice au pays des merveilles

Par Romy Raffin

Trois chercheurs français décrivent dans une revue de neurologie une forme très rare d’hallucination entraînant la sensation que le corps se déforme.

DR
DR

«Voilà que je m’allonge comme le plus grand télescope qui fût jamais! Adieu mes pieds!», s’étonne Alice dans le conte de Lewis Caroll. Après avoir rétréci en suivant le Lapin Blanc dans son terrier, elle s’est mise à grandir subitement après avoir dégusté le biscuit nommé «Mange-moi» jusqu’à atteindre 3 mètres. Comme Alice, une femme de 37 ans a vécu, dans son imagination, ce même genre de transformations après la naissance de ses jumeaux. Des médecins français le racontent dans un récent article de laRevue neurologique.

Assis devant votre ordinateur, imaginez sentir votre bras et vos jambes s’allonger subitement, votre buste s’étirant lui-aussi. Une fois debout, le sol vous paraît si lointain que vous vous sentez «aérien» en marchant, «comme sur des échasses» mais complètement à l’aise. Pendant une trentaine de minutes, une sensation de bien-être intérieur vous envahit, vous êtes totalement serein. Puis le phénomène s’estompe, et la migraine vous assaille.

Ce sont les sensations décrites par une patiente de 37 ans au Dr Gilles Fénelon, neurologue à l’Hôpital Henri-Mondor de Créteil et ses à collègues, les Dr Laurent Cleret de Langavant et le Dr Éléonore Bayen. Cette femme migraineuse depuis sa puberté a commencé à ressentir ces étranges sensations après avoir mis au monde des jumeaux en 2004. Venue consulter au départ pour des douleurs musculaires, l’évocation de ces hallucinations précédant ses migraines a orienté le diagnostic des médecins vers un Syndrome d’Alice au pays des Merveilles (SAPM).

Ce syndrome a été décrit pour la première fois dans les années 50. Peu fréquent, il concerne les enfants infectés par un certain virus (le virus d’Epstein-Barr) et, encore plus rarement, les adultes souffrant de migraine ou d’épilepsie. Toutefois, il est «très bien connu chez les neurologues», assure le Dr Fénelon.

Ce type d’hallucinations se rapproche en effet de l’ «aura» associée à certaines migraines: ce terme désigne les signes précédant la crise migraineuse, comme des fourmillements dans les bras ou des taches lumineuses devant les yeux. Les drogues hallucinogènes peuvent également provoquer des sensations similaires à celles observées dans ce syndrome.

Les causes du SAPM sont inconnues, en raison de la rareté des cas.

«Elles sont probablement dues à des anomalies dans les zones du cerveau [traitant] les sensations des différentes parties du corps», propose le Dr Fénelon.

Le neurologue n’a pas été en mesure de réaliser des études d’imagerie avec sa patiente, celle-ci ayant quitté la région sans souhaiter de plus ample suivi.

Ses migraines étaient alors maîtrisées par un traitement efficace et ses expériences hallucinatoires lui étaient «plutôt agréables», se souvient le Dr Fénelon.

http://sante.lefigaro.fr

Je suis partie


Comme toute bonne chose finie un jour, mon voyage au Maroc était maintenant derrière moi, J’aurais voulu rester, mais mon séjour ne pouvait pas aller plus de 3 mois .. J’aurais bien voulu y retourner … visitez un peu plus.. peut-être un jour qui sait !
Nuage

Je suis partie


 

Je suis partie un soir de lune
Chercher l’espoir décrit tant de fois par ma plume
Conquérir cette destinée qu’un jour le vent m’as chuchoté
Afin d’aller au bout de mes rêves tant convoités
 
Je suis partie à pas feutrés dans le silence de la nuit
Que l’oiseau de fer a brisé le calme des pensées qui me suit
Survolant à travers les nuages pour disparaître d’une partie du monde
Dont mes yeux ternis retrouvent la vue à de nouveaux paysages de cette ronde
 
Je suis partie ….pensant ne plus revenir
Je suis partie… apprivoiser l’avenir
Je suis partie… récupérer un bonheur
Je suis partie… à la découverte d’une vie en couleur
 
De cette évasion le temps m’as repris
Ma destinée s’est échappée sans avis
L’oiseau de fer est revenu me chercher
Parachuter dans un autre milieu sans hésiter
 
Le sort à changé de direction, mais pourquoi?
Je n’ai que suivi le chemin qui était ma voie
De cette idée m’est venue que ma voie se poursuit
Vers peut-être la même destination, d’un chemin en sursis
 
Je suis repartie oui, mais  pour mieux revenir
Armée de sagesse qui sera mon atout sans mentir
Mes rêves dessineront a cet instant, toutes les formes de l’imagination
Dans le ciel d’azur que mon coeur garde à jamais sans restriction

Rachel Hubert (Nuage)
27 Mars 2002