Thaïlande: des îles fermées aux touristes pour régénérer les coraux


Si cela aide aux récifs coraux à se régénérer alors c’est une bonne chose étant donné que la Thaïlande est un endroit de choix pour le tourisme. Cependant, il faudrait peut-être diminuer le nombre de tourisme qui peuvent avoir un contact direct avec ces coraux pour plus de protection pendant la grande fréquentation touristique
Nuage

 

Thaïlande: des îles fermées aux touristes pour régénérer les coraux

 

Un touriste marche sur une plage de l'île... (Photo Bazuki Muhammad, archives REUTERS)

Un touriste marche sur une plage de l’île de Phuket.

PHOTO BAZUKI MUHAMMAD, ARCHIVES REUTERS

Agence France-Presse
Bangkok

 

La Thaïlande a fermé mardi l’accès à plusieurs de ses îles, visitées chaque année par des milliers de touristes, afin de permettre à leurs récifs coralliens, mis à mal par la surfréquentation de plongeurs amateurs, de se régénérer.

C’est la quatrième année d’affilée que le royaume du tourisme de masse mène cette opération, de mi-mai à mi-octobre, «afin de permettre aux coraux et à la nature de se remettre», a déclaré à l’AFP Ruamsilp Manajongpreasert, directeur du Parc national des îles Similan, très prisées pour la beauté de leurs eaux.

Rien que sur la période d’octobre 2016 à février 2017, quelque 725 000 touristes se sont rendus dans cet archipel situé non loin de la station balnéaire de Phuket, où l’on peut notamment observer des tortues de mer.

Sur cette période, qui correspond à la haute saison touristique en Thaïlande, quelque 9 millions de visiteurs se sont rendus dans les différents parcs nationaux du pays.

Au total, ce sont quelque 61 parcs nationaux (dont 25 marins) sur un total de 154 qui sont ainsi fermés, notamment ceux situés dans les îles paradisiaques du sud comme l’archipel des Similan, mais aussi ceux d’îles touristiques comme Koh Lanta.

«Les touristes ainsi que les voyagistes ont été informés», assure le service des parcs nationaux.

La Thaïlande, qui accueille chaque année plus de 30 millions de vacanciers, dont une grande partie est fascinée de pouvoir observer des poissons tropicaux à l’aide d’un simple masque et tuba, est confrontée à une dégradation avancée de ses récifs coralliens.

Outre le réchauffement climatique, est pointé du doigt le comportement des touristes, qui n’hésitent pas à marcher sur les coraux, mais aussi la surabondance de voyagistes proposant des sorties de plongée à la journée sur ces îles censées être protégées par leur statut de parcs nationaux.

La période de fermeture court jusqu’au 14 octobre, juste à temps pour l’ouverture de la haute saison du tourisme, secteur clef de l’économie thaïlandaise.

http://www.lapresse.ca

Le Saviez-Vous ► Ailsa Craig : l’île d’où viennent les pierres de curling


Le curling n’est pas vraiment un sport qui m’intéresse, j’ai dû jouer une fois dans un cours d’exercice physique à l’école. Mais sachez que la pierre de curling n’est pas anodine tant qu’à sa composition
Nuage

 
Ailsa Craig : l’île d’où viennent les pierres de curling

 

Située à 16km de la côte écossaise, entre Glasgow et Belfast, Ailsa Craig est une petite île de 3km de circonférence et de 338m de haut.

Actuellement, elle est inhabitée à part pour de nombreuses espèces d’oiseaux qui y trouvent un sanctuaire et pour un phare qui aide les marins à se repérer.

Sa particularité vient de son sol qui renferme une forme de granit très rare avec de la riebeckite et sans quartz, ce qui fait qu’il est particulièrement lisse et le rend idéal pour la fabrication de pierres de curling.

Plusieurs carrières y ont été exploitées pendant des années et on estime que plus des 2/3 des pierres de curling dans le monde viennent de cette ile.

L’essentiel des pierres restantes viennent d’une carrière à Trefor au Pays de Galles.

Échantillon de granit de la carrière d’Ailsa Craig

 

http://www.laboiteverte.fr/

Les derniers mammouths d’Alaska sont morts de soif il y a 5600 ans


Certaines conséquences des changements climatiques ont des références au temps des animaux de la préhistoire. Ainsi, les mammouths vivant sur une île en Alaska démontre que leur disparition seraient dû au réchauffement climatique
Nuage

 

Les derniers mammouths d’Alaska sont morts de soif il y a 5600 ans

 

Une scientifique inspecte une défense de mammouth pour... (Photo archives, Love Dalen via AP)

Une scientifique inspecte une défense de mammouth pour identifier l’ADN dans le musée d’histoire naturelle de Stockholm, en Suède.

PHOTO ARCHIVES, LOVE DALEN VIA AP

Agence France-Presse
Miami

 

Un des derniers groupes de mammouths laineux ayant vécu sur la planète est apparemment mort de soif il y a 5600 ans en raison de la montée des eaux salées des mers autour de l’île où ils vivaient, selon des chercheurs.

Leur étude, publiée lundi dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences, met aussi en garde sur le fait qu’un scénario similaire pourrait mettre en péril la survie des habitants et animaux de certaines îles dans les années à venir en raison du réchauffement climatique et de la montée des océans.

Les chercheurs ont travaillé sur l’île Saint-Paul, endroit isolé au sud-ouest de l’Alaska, qui faisait jadis partie de la partie émergée du détroit de Béring reliant le continent américain à l’Asie.

Les eaux ont progressivement entouré ces terres qui sont finalement devenues une île il y a environ 14 000 ans. Elle fait aujourd’hui 110 km2.

Aucun humain ne vivait dans cette région à l’époque selon les scientifiques, qui ont collecté des sédiments dans le lit de l’un des rares lacs d’eau douce pour tenter de comprendre ce qui était arrivé aux mammouths.

À l’aide d’analyses au carbone 14 notamment, ils ont été en mesure de déterminer quand ces grands animaux avaient disparu.

L’ADN trouvé dans ces sédiments a « montré la présence de mammouths jusqu’à il y a 5650 ans, plus ou moins 80 ans », indique l’étude.

« Après cette période, il n’y a plus d’ADN de mammouths et donc plus de mammouths sur l’île ».

Les scientifiques estiment que ces animaux, ressemblant aux éléphants, ont réussi à survivre environ 5000 ans de plus que les mammouths vivant sur les continents. Ces derniers ont disparu plus rapidement, également en raison du changement climatique, mais aussi à cause de la chasse dont ils étaient victimes.

Mais les mammouths de l’île Saint-Paul ont fini par disparaître eux aussi en raison du manque d’eau douce.

« C’est un triste tableau pour ces mammouths », indique Matthew Wooler, de l’université d’Alaska à Fairbanks, coauteur de l’étude. « Le niveau des ressources en eau douce les a progressivement mis dans une situation intenable ».

Seule une population de mammouths sur l’île Wrangel, au nord de la Sibérie, disparue il y a 4700 ans, a survécu plus longtemps que ceux de l’île Saint-Paul.

« Cette étude renforce les inquiétudes du 21e siècle concernant la vulnérabilité des populations, notamment humaines, sur certaines îles en raison du réchauffement, de l’élévation du niveau des mers et des problèmes d’accessibilité à l’eau douce », concluent les chercheurs.

http://www.lapresse.ca/

Le Saviez-Vous ►20 lieux parmi les plus flippants de la planète :


 

Il existe des endroits bizarres dont certains des drames se sont produit, d’autres des catastrophes ou encore fait par l’être humain pour des raisons obscures
Nuage

20 lieux parmi les plus flippants de la planète :

1. L’île aux poupées (Mexique)

@thisismyhorror

Cette petite île proche de Mexico était habitée par une seule personne : Julian Santana Barrera. C’est lui-même qui a accroché toutes ces poupées partout. L’homme les récupérait dans une rivière où une petite fille s’était noyée. Selon lui, il s’est senti investi d’une mission pour apaiser l’esprit de la fillette disparue. Après avoir fait ça durant 50 ans, il est mort d’une crise cardiaque, tout près de cette même rivière. Bref, un endroit pas forcément très accueillant !

2. Pripyat (Ukraine)

@imgur

Quelques instants après la catastrophe nucléaire de Tchernobyl, cette ville de 50 000 habitants a été évacuée par les autorités. Depuis, plus personne n’y a mis les pieds et l’endroit est devenu une véritable agglomération fantôme… Situé à seulement quelques kilomètres seulement du lieu exact de l’explosion, le site est évidemment toujours très radioactif.

3. Capela dos Ossos (Évora, Portugal)

@wikimedia

La « Chapelle des Os » a été construite par un moine (très bizarre), dans les années 1500. Ce dernier a souhaité décorer l’endroit avec les ossements de 5000 de ses confrères. Si ça ne suffit pas à vous glacer le sang, sachez que deux corps sont accrochés au mur et que l’un d’entre eux est celui d’un enfant.

4. Le Grand Hotel Prishtina (Pristina, Kosovo)

@wikimedia

Avec ce qui s’y est passé, l’hôtel ne porte plus très bien son nom valorisant de « Grand ». En effet, durant la guerre qui a déchiré les Balkans pendant les années 90, les Serbes utilisaient le bâtiment pour torturer et exécuter les prisonniers

5. Les catacombes (Paris, France)

@virtualtourist

Le réseau de tunnels caché sous la ville lumière fait plus de 320 kilomètres et abrite, selon les principales estimations, plus de 6 millions de corps. Certaines parties des catacombes sont ouvertes au public sous forme de musée, mais les autres sont interdites d’accès. Cependant, ça n’empêche pas des milliers de curieux de s’y aventurer chaque année.

6. La forêt Aokigahara (Mont Fuji, Japon)

@thepostmortempost

Cette forêt a beau être très belle, son surnom « la forêt du suicide » ne donne pas envie de s’y aventurer. Pourtant, depuis 60 ans, plus de 100 personnes s’y donnent la mort chaque année, et personne ne sait pourquoi. Une situation très inquiétante que les autorités locales ne savent pas comment arrêter.

7. Les cercueils suspendus (Sagada, Philippines)

@petervandever

Oui oui, vous avez bien vu. Plusieurs cercueils sont accrochés à la falaise ! Il s’agit de l’œuvre de tribus locales qui respectent une tradition ancestrale. Ces derniers pensent qu’en agissant de la sorte, les défunts seront plus proches du paradis. En tout cas, bon courage aux alpinistes et aux randonneurs qui tombent dessus par hasard !

8. Le Vieux Cimetière Juif (Prague, République Tchèque)

@audioguideforprague

Vieux de 600 ans, ce cimetière abrite quelque 12 000 tombes. Comme le veut la tradition juive, aucun corps ne doit être déplacé. Du coup, avec le temps, il y a eu de moins en moins d’espace et les tombes se sont rapprochées. Aujourd’hui, on estime que 100 000 corps sont présents en ce lieu.

9. L’île de Queimada Grande (Brésil)

@tarringa

L’île est petite est n’a rien de bien effrayant, en revanche, ses habitants sont un vrai danger de mort. En effet, cette terre au large du Brésil est le repère du Jararaca-ilhoa, une vipère dorée qui est l’un des serpents les plus dangereux de la planète. Et sur place, les scientifiques en ont recensé plus de 4 000. Il s’agit du seul endroit au monde où l’on trouve cette espèce. Et franchement, on ne va pas s’en plaindre !

10. Le siège du Parti Communiste bulgare (Buzludzha, Bulgarie)

@imgur

Caché dans les montagnes des Balkans, voici l’ancien siège du Parti Communiste bulgare. Aujourd’hui, le lieu est abandonné et des graffitis recouvrent les murs. Ce lieu unique et hors du temps ressemble à un vaisseau spatial. Impressionnant…

11. Le Stanley Hotel (Este Park, Colorado, USA)

@imgur

Depuis les années 70, des centaines de voyageurs ayant dormi à l’hôtel ont rapporté des activités qui relèvent du paranormal. Et en seulement une nuit passée sur place, le célèbre auteur d’horreur Stephen King a trouvé l’inspiration pour écrire « Shining ». Pour ceux qui ont vu le film, imaginez l’atmosphère sur place !…

12. L’hôpital militaire de Cambridge (Aldershot, Angleterre)

@GetHampshire

Entre 1878 et 1996, cet hôpital a soigné des milliers de soldats anglais et des civils. Malheureusement, il a été obligé de fermer suite à un manque de fonds pour son entretien et à la présence d’amiante.

13. Le trou d’eau (Wimberley, Texas, USA)

@imgur

Cette source, populaire dans la région, détient un triste record. Depuis qu’elle est fréquentée de façon régulière, son trou d’eau a déjà aspiré 8 personnes vers le fond. Malheureusement, aucune d’entre elles ne s’en est sortie.

14. L’église Saint-Georges (Lukova, République Tchèque)

@Mon_Amie

Pour une de ses œuvres, l’artiste Jakub Hadrava a décidé de redonner vie à une église tchèque abandonnée en y installant des sculptures de fantômes faites de plâtre et de papier. Résultat, l’endroit fait froid dans le dos. Ceci étant dit, des touristes du monde entier s’y pressent pour admirer ses silhouettes !

15. Le château de Leap (Offaly, Irlande)

@Leicparanormal

Au centre de luttes pour le pouvoir pendant plus de 500 ans, ce château a une histoire particulièrement difficile. Dans les années 1500, une dispute éclate entre deux frères du clan O’Carroll, et l’un poignarde l’autre (un prêtre) devant toute sa famille. La scène se déroule dans la chapelle. Un épisode tragique qui aujourd’hui encore la vie du château.

16. La Collie des Croix (Šiauliai, Lituanie)

@imgur

Depuis plus de 150 ans, cette colline est un lieu extrêmement important pour les religieux de tout le pays. Ainsi, ils viennent fréquemment y déposer des croix pour montrer leur attachement à Dieu. Aujourd’hui, les estimations font office de plus 100 000 croix présentent sur la colline ! Mais comme vous pouvez le voir sur la photo, il suffit d’un peu d’imagination pour se rendre compte que l’endroit n’est pas du tout rassurant !

17. L’hôtel San Zhi (Taipei, Taïwan)

@imgur

La construction de cet hôtel en périphérie de Taipei a été stoppée après une inquiétante série d’accidents et de suicides. Toutes les victimes répertoriées sont des ouvriers travaillant sur le chantier. Beaucoup d’entre eux pensent que ces malheurs viennent du fait qu’une statue de dragon, un symbole très respecté à Taïwan, a été cassée sur le site. Aujourd’hui, le mystère reste entier…

18. Le pénitencier d’État de Virginie-Occidentale (Virginie-Occidentale, USA)

@missbluejuju

Plus de 100 exécutions ont eu lieu dans cette prison, ça branche quelqu’un d’y faire un tour ?

19. L’île de Poveglia (Italie)

@SeriousStrange

Aussi connue sous le nom de « l’île de la peste », Poveglia a été utilisée entre 1793 et 1814 pour mettre en quarantaine toutes les victimes de la fameuse maladie. Au total, ce sont près de 160 000 personnes qui y sont passées. Et leurs corps sont toujours enterrés dans le sol de l’île. Pire encore, plus tard, l’île a abrité une clinique psychiatrique dont le docteur réalisait des expériences étranges sur les patients avant de se suicider car il disait être hanté par des fantômes. Bref, un bout de terre maudit !

20. Le marché d’Akodessewa (Akodessewa, Togo)

@akodessewa-market

Au Togo, où beaucoup de gens pratiquent encore les religions indigènes, il n’y a pas mieux que le marché d’Akodessewa pour acheter une tête de singe. Pour les locaux, rien de bien fou. En revanche, pour les touristes, le dépaysement est des plus total…

http://www.demotivateur.fr/

Le Saviez-Vous ► 13 îles mystérieuses


13 îles étranges par leur histoire, des légendes, des incidents plus mystérieux alors que d’autres sont pour leur environnement qui ne se retrouve pas ailleurs
Nuage

 

13 îles mystérieuses

 

L’île Maudite de la Gaiola – Italie.

© Chambre237

La légende raconte que le poète Virgile, qui avait des dons de magicien, a enseigné son savoir sur l’île. Plus tard, l’endroit fut habité dans les années 1920 par successivement un ermite, un romancier, un milliardaire … tous subirent un sort étrange – noyade, meurtre, crise cardiaque, banqueroute, la liste est aussi longue qu’intrigante. Devant autant de mauvais sort, l’île maudite et sa villa de rêve restent désormais complètement abandonnées. En attendant un prochain propriétaire ?

Xochimilco – Mexique.

© Caliopedreams/Flickr

La légende raconte qu’une petite fille s’est noyée dans un canal qui entoure cette petite île inhabitée de Xochimilco, dans la région marécageuse au sud de Mexico city. Quelques temps après la mort de l’enfant, un homme, Don Julian, est venu seul y habiter. Personnage étrange, Il collecte des milliers de poupées abandonnées dans des décharges pour les accrocher un peu partout sur l’île. Avec les intempéries et le poids des années, les poupées sont devenues effrayantes, en décompositions couvertes de toiles d’araignées de crasse d’où le surnom « l’île aux terrifiantes poupées ».

le de Ramree – Birmanie.

© Molly Ebersold

En février 1945 lors de la deuxième guerre mondiale, l’île s’est tristement illustrée en battant le record du plus grand massacre d’êtres humains par des animaux. Fuyant les forces anglaises, un millier de soldats japonais s’enfoncèrent dans la mangrove, infestée de crocodiles. Au petit matin, lorsque les unités anglaises pénétrèrent dans la forêt tropicale, ils ne retrouvèrent qu’une vingtaine de soldats traumatisés, tous les autres avaient été dévorés par les crocodiles qui occupent toujours les lieux.

Ball’s Pyramid – Australie.

© Australievoyages

C’est l’île aux insectes géants. Située près des côtes australiennes, l’île en forme de pic regorge d’insectes bien plus développés qu’ailleurs. C’est le cas d’une espèce redécouverte par des biologistes en 2012 que l’on croyait disparue depuis 1918. Les homards des arbres, sorte de phasme géant de 12 centimètre en moyenne, ont survécu aux rats en se réfugiant tout en haut des pics de la montagne, à 562 mètres de haut. Les chercheurs n’ont toujours pas trouvé toutes les espèces géantes qui peuplent l’île, loin d’être accueillante.

Great Isaac Cay – Bahamas.

© Commoncaribbean

Afin d’éviter de perdre des bateaux dans le triangle des Bermudes, un phare fut érigé sur une petite île, Great Isaac. Le phare fut occupé par 2 gardiens pendant près d’un siècle. Mais le 4 août 1969, sans que personne ne sache vraiment pourquoi, les 2 hommes de service de mois-là disparaissent. Un ouragan, un accident ? Nul ne le sait, mais l’île fut abandonnée et le phare est devenu automatique. La légende raconte qu’un bateau se serait également échoué, au 19e, tuant tous ses passagers sauf un qui hanterait toujours l’île Great Isaac Cay.

Îles d’Izu – Japon.

© igizU creative common

L’île habitée de Miyakejima fait partie d’un petit lot d’îles volcaniques. Les innombrables éruptions et rejets de gaz sulfureux et toxiques ont rendu l’air irrespirable. La dernière grosse secousse date de 1785 et avait tué la moitié des 250 personnes de l’île. En l’an 2000, l’atmosphère était tellement cauchemardesque que l’île fut évacuée et interdite d’accès pendant des années.

Île de North Sentinel – Inde.

© Indian CoastGuard

Les Sentinelles, tribu autochtone, vivent sur une île située dans l’Archipel d’Andaman, dans le golfe du Bengale. Cette île d’environ 70 km est presque entièrement couverte par la forêt. Elle abrite une communauté de quelques centaines d’individus. qui refuse farouchement tout contact avec l’extérieur. Pour ne pas avoir respecté cette règle simple, des pêcheurs un peu trop curieux sont passés de vie à trépas, transpercés par des flèches empoisonnées.

Île d’Hashima – Japon.

© CC kntrty

 Ce bout de caillou au milieu du Pacifique a servi de base d’exploitation de charbon depuis 1810. D’immenses constructions y sont érigées afin de loger les 800 prisonniers coréens chargés, par l’armée japonaise, de travailler jour et nuit. Après que le gisement se soit tari, l’île est laissée à l’abandon, rongée par la rouille et la végétation. Cette simili-Alcatraz sert de temps à autre de décor naturel pour le cinéma : une scène du James Bond « Skyfall » y a ainsi été tournée.

Île de Clipperton – Mexique.

© source inconnue

Ce caillou perdu au milieu de l’océan est une île française. En 1906, l’État mexicain décida d’y implanter une exploitation de guano (un engrais très puissant et rare, à base d’excréments d’oiseaux). Les habitants, tous français, étaient complètement dépendants des ravitaillements hebdomadaires de la marine mexicaine. Mais en 1914, la révolution embrasa tout le Mexique et occupa suffisamment l’armée pour oublier complètement de ravitailler, en vivres et eau douce, la centaine d’insulaires. Résultat morbide, presque tous les habitants moururent de faim ou de maladies. Le 18 juillet 1917, un navire américain qui passait à proximité secourut les derniers survivants, soit 4 femmes et 7 enfants.

L’île de Queimada Grande – Brésil.

© Genside

 D’une superficie de 230.000 mètres carrés, ce bout de terre ne compte 1 à 5 serpents au m². On y dénombre une seule espèce, les bothrops insularis, dont le venin est 5 fois plus dangereux que celui de leurs cousins continentaux. Inutile de poser les pieds sur le sable fin, ils sont partout, arbres, plages, anciennes habitations etc. L’île est désormais totalement interdite au public, seul les scientifiques viennent étudier ces Ophidiens. Avec surement un petit frisson…

Île Gruinard – Écosse.

© Transam 2011

C’est le genre d’île typique comme il en existe beaucoup en Écosse, herbe verte, moutons, maisons de pierre etc. Sauf que l’Île Gruinard servi, en 1942, de test grandeur nature pour les bombes à anthrax lancées par l’armée britannique qui décimaient tous les moutons de l’île. Il a fallu attendre plus de quarante année (1986) pour que l’armée britannique entame un processus de décontamination. Depuis, les moutons ont réinvesti les lieux, mais pas forcément les hommes…

Île de Poveglia – Italie.

venisemunicipalite

Poveglia a servi à l’époque romaine de lieu d’isolement des victimes de la peste noire, puis de station de quarantaine pour les nombreux bateaux de commerces arrivant à Venise au 18e siècle, avant de devenir, en 1922, un hôpital psychiatrique ou les histoires les plus horribles circulent encore. Fermé en 1968, l’hôpital comme l’île furent abandonnés par le gouvernement italien. Le 13 mai 2014, Luigi Brugnaro, propriétaire d’une agence privée de recrutement, tente de racheter l’île, il avait obtenu un bail de 99 ans en faisant une offre de 513.000 €. Le collectif ‘Poveglia per tutti’ (Poveglia pour tous) s’y est opposé et a obtenu l’annulation de la vente. Il se propose depuis de gérer ce qu’il reste du patrimoine.

L’île de Nishinoshima –Japon.

AFP PHOTO / JAPAN COAST GUARD

 Née en 2013 d’une éruption volcanique des fonds marins, l’ile de Nishinoshima est située à environ 1 000 km au sud de Tokyo. En raison de l’écoulement continu de lave, l’île a augmenté de plus de 10 fois sa taille initiale. Elle fait aujourd’hui 2,29 km² et ce n’est pas fini ! Selon les volcanologues, le cratère dont la hauteur estimée et d’environ 110 mètres continue de cracher des roches volcaniques et autres débris 5 ou 6 fois par minute. L’air de l’île est irrespirable et même son approche est strictement interdite aux bateaux.

par Robert Kassous

http://www.sciencesetavenir.fr/

10 endroits parmi les plus colorés de la planète


Sur terre, nous avons tellement de magnifiques paysages, généralement naturels et parfois créés par l’homme. Chacun de ces endroits sont unique au monde par leurs splendeurs
Nuage

 

10 endroits parmi les plus colorés de la planète

 

Ces endroits existent. Pas dans un rêve ou une hallucination, ni même un film de Wes Anderson, mais ici, sur cette belle et mystérieuse planète. Nous pensons que vous voudriez le savoir.

Les champs de lavande, France

2015-02-27-Lavendarfields.jpg

Durant l’été, les champs de lavande en Provence pullulent de fleurs d’un violet éclatant.

Procida, Italie

2015-02-24-colorful_3.jpg

Cette petite île foisonne de maisons colorées se reflétant dans le bleu vibrant de la mer Méditerranée.

Le Caño Cristales, Colombie

2015-02-24-colorful_71.jpg

Aussi connu sous le nom de «rivière aux cinq couleurs», cette merveille biologique devient rouge tous les automnes grâce à une plante rare fleurissant en son sol sablonneux.

Le lac Retba, Sénégal

2015-02-24-colorful_5.jpg

Ce lac couleur «gomme à mâcher» tire sa teinte d’outre-monde d’une bactérie – sans danger pour l’homme – proliférant en ses eaux salées.

Les champs de tulipes, Hollande

2015-02-24-colorful_6.jpg

Durant les premiers mois du printemps, les champs de tulipes, de jonquilles et d’hyacinthes en Hollande fleurissent en des rangées de couleurs plus vibrantes les unes que les autres.

La Grande Barrière de corail, Australie

2015-02-24-colorful_8.jpg

Cette merveille du monde abrite plus de 400 espèces de corail, 500 espèces d’algue et 1500 espèces de poisson, comme en témoigne son impressionnante palette de couleurs.

Luoping, Chine

2015-02-24-colorful_2.jpg

Cet étendu de terres agricoles au cœur de la région montagneuse de l’est de la Chine devient une «mer dorée» lorsque le canola fleurit.

Parc national de la Vallée des fleurs, Inde

2015-02-24-colorful_1.jpg

Ce site du patrimoine mondial, bordant la région sauvage de l’Himalaya, est recouvert de fleurs magnifiques. Ajoutez un coucher de soleil et vous avez une vue dont vous vous souviendrez toute votre vie.

Shibazakura, Japon

2015-02-24-colorful_4.jpg

Au printemps, les champs au pied du Mont Fuji voient des centaines de milliers de mousses fleurir en une multitude de teintes rosées.

Le lac Natron, Tanzanie

2015-02-24-colorful_9.jpg

Ce lac peu profond est tellement salé qu’il est impossible pour la flore et la faune de s’y développer. En contrepartie, la couleur rouge de l’eau et orange de ses rives sont à couper le souffle.

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Apparue au sud de Tokyo La nouvelle île grossit à vue d’oeil


La naissance d’une île du a des activités volcaniques dans la région de Tokyo est tout un évènement. Même si cette île grossit rien ne dit dans un avenir rapproché qu’elle ne repartira pas se terrer dans les flots
Nuage

 

Japon: une nouvelle île grossit à vue d’oeil

 

Vendredi, la présence non pas d'un seul mais... (PHOTO FOURNIE PAR LA GARDE CÔTIÈRE JAPONAISE)

Vendredi, la présence non pas d’un seul mais de deux cratères crachant à fréquence très régulière de la fumée et des cendres a été confirmée par les gardes-côtes qui ont fait de nouveaux repérages.

PHOTO FOURNIE PAR LA GARDE CÔTIÈRE JAPONAISE

Agence France-Presse
TOKYO

Une nouvelle île apparue il y a deux jours à un millier de kilomètres au sud de Tokyo grossit quasiment à vue d’oeil, selon les informations et images fournies par les autorités japonaises.

Alors qu’elle était de forme circulaire avec un diamètre de 200 mètres mercredi, la nouvelle île, qui n’a pas encore de nom, s’est allongée en forme de pomme de terre de 400 mètres de long sur 200 de large, a expliqué à l’AFP un porte-parole des gardes-côtes.

Vendredi, la présence non pas d’un seul mais de deux cratères crachant à fréquence très régulière de la fumée et des cendres a été confirmée par les gardes-côtes qui ont fait de nouveaux repérages.

La hauteur des projections était de 750 mètres vendredi, contre 900 mètres jeudi et 600 la veille, une indication que l’activité volcanique qui a donné naissance à l’île est très intense, selon la même source.

Il est possible que l’éruption dure longtemps, ont indiqué des experts aux médias.

Selon le porte-parole joint par l’AFP vendredi midi (heure de Tokyo), les gardes-côtes effectuent des missions régulières de reconnaissance pour vérifier l’état de l’îlot situé à quelque 500 mètres de Nishinoshima, une île inhabitée du petit archipel Ogasawara.

«Il est possible qu’elle grossisse encore», a indiqué Yoshihiko Tamura, du Centre japonais de recherche océanographique.

C’est la première fois depuis 40 ans qu’un îlot émerge dans cette zone. Ce nouveau-né est toutefois fragile et pourrait bien disparaître sous la surface à cause des vagues.

Le gouvernement a décidé d’attendre de voir s’il était susceptible de rester avant de lui donner un nom.

Le service de cartographie en ligne japonais de Yahoo! Japan, lui, n’a pas patienté plus d’un jour pour l’inscrire sur sa carte du Japon et de ses déjà très nombreuses îles.

Terre de séismes et de volcans, quatre à cinq apparitions soudaines d’îles s’y seraient produites depuis la fin de la guerre du Pacifique, dont une en 1986, qui a disparu en l’espace de deux mois, et une en septembre 1973 également dans les parages de Nishinoshima. Elle a en grande partie été démantelée par les vagues mais il en reste toujours un morceau visible aujourd’hui.

Le pays du Soleil-Levant n’a toutefois pas l’apanage de ces phénomènes surprenants. Une île a ainsi soudainement émergé il y a deux mois en mer d’Arabie à la faveur d’un puissant séisme de magnitude 7,7 au Pakistan, à des centaines de kilomètres de là.

http://www.lapresse.ca