Le Saviez-Vous ► Pourquoi certaines cultures ne valorisent-elles pas le sourire ?


Alors que le sourire est signe de bonne humeur pour nous, il n’est pas de même pour les autres cultures. Il se peut même qu’on devienne méfiant devant des visages souriants.
Nuage


Pourquoi certaines cultures ne valorisent-elles pas le sourire ?

Sourire à outrance n’est pas spécialement bien vu dans toutes les sociétés. Dans certaines circonstances, certaines cultures considèrent même le sourire comme un geste déplacé, témoignant d’une faiblesse de l’esprit ou d’une forme d’hypocrisie.

Nous vivons dans une société où garder le sourire en toute circonstance est élevé au rang de qualité quasi-absolue. De nombreuses études rapportent que les personnes souriantes sont perçues comme plus attirantes, plus compétentes, plus heureuses, voire plus intelligentes. Au point que l’absence de sourire chez une personne peut, à terme, susciter l’inquiétude chez ses proches, qui pourrait y voir un signe de détresse morale. Mais ces travaux ne prennent pas nécessairement en compte les différences qui peuvent exister entre différentes sociétés, faites de codes culturels différents.

Dans certains pays sourire à tout bout de champ ne vous vaudra pas d’être considéré comme une personne chaleureuse, ouverte, ou respectueuse. Mais plutôt comme un imbécile heureux. Ou pire encore : comme un fourbe mal intentionné. Si vous avez déjà voyagé dans des pays comme la Russie, le Japon, ou certains pays scandinaves, c’est peut-être quelque chose dont vous avez été averti.

Pour tenter de comprendre ce phénomène, le magazine américain The Atlantic déterre une enquête menée ces cinq dernières années par Kuba Krys, chercheur en psychologie sociale à l’Académie des Sciences de Varsovie, et qui a tenté de démontrer les différences de perception du sourire qui peuvent exister entre plusieurs cultures. Il a demandé à 5216 participants, appartenant à 44 cultures différentes, de donner leur avis sur l’intelligence et l’honnêteté de personnes souriant ou non sur des photos.

Première conclusion : dans des pays comme l’Allemagne, la Chine, la Suisse ou la Malaisie, les personnes souriantes sont considérées de manière significative comme plus intelligentes que les gens au visage fermé. A l’opposée, les Japonais, les Indiens, les Iraniens, et les Russes tendent à voir les personnes souriantes comme moins intelligentes.

Pour Kuba Krys, il y a une corrélation à faire avec le fait que ces derniers pays partagent ce qu’il appelle un faible niveau de « contrôle de l’incertitude », et le fait qu’on y sourit peu. Ce facteur décrit dans quelle mesure une culture se sent menacée par une situation inconnue ou un évènement inattendu. Dans un pays où le niveau de contrôle est bas, le futur est considéré comme incertain. C’est pourquoi sourire peut être considéré comme un comportement incohérent, et donc comme une preuve d’inintelligence.

Il faut toutefois prendre ce résultat avec des pincettes, car le classement des pays en fonction du « contrôle de l’incertitude » utilisé pour cette recherche est partiellement contesté. Et un autre classement existe, qui pourrait éventuellement remettre en cause le lien entre ce facteur et la perception du sourire.

L’autre conclusion, c’est que le sourire serait en berne dans les pays où le niveau de corruption est plus élevé, comme l’Argentine, l’Inde, ou les Maldives.

« Cette recherche indique que la corruption au niveau sociétal pourrait affaiblir la signification d’un signal important comme le sourire, écrit Kuba Krys.

Mais il existe d’autres facteurs à qui peuvent influencer l’expression des émotions dans certaines cultures. Par exemple, le niveau de hiérarchisation d’une société. Ou son niveau de masculinité. Enfin, le bonheur n’est tout simplement pas une valeur hautement évaluée dans certains pays.

Par A.S.

https://www.levif.be/

Le Saviez-Vous ► La poignée de main: bien plus qu’un simple geste !


La poignée de main fût avant tout un moyen de sécurité pour montrer qu’une personne est sans arme, ce n’est que par la suite qu’il est devenu une salutation, un accord .. La poignée de main à aussi son propre langage qui peut dire s’il y a dominance, soumission, honnêteté, hypocrisie etc ..
Nuage

 

 

La poignée de main: bien plus qu’un simple geste !

 

 

Considérée aujourd’hui comme un « must have » du « body language », la poignée de main illustre une des plus fortes relations de notre époque : celle entre communication et société.

Un être humain serre en moyenne plus de 10 000 mains dans une vie. La Dernière Heure revient sur l’origine de cette coutume.

Un « laisser-passer » d’antan

A l’époque, lorsque deux personnes se rencontraient, chacune tendait sa main droite vers l’autre pour lui montrer qu’elle n’était pas armée. Les soldats romains, qui cachaient souvent un poignard dans leur manche, avaient pour habitude de se serrer l’avant-bras lorsqu’ils se rencontraient. Il s’agissait alors d’une manière de montrer « patte blanche » avant d’entamer tout dialogue. Petit à petit, la tradition a laissé place à la modernité : en 2012, serrer la main d’une personne, représente avant tout, un signe d’appartenance à un groupe social.

Une tradition perpétrée dans le monde

Si la culture influe sur les plats et les traditions, elle n’en oublie pas pour autant les poignées de mains! En Chine et au Japon, on s’inclinera légèrement et on vous fera un signe de tête. En Belgique comme en France, ou encore, en Nouvelle-Zélande, il est important d’accompagner votre poignée de main d’un contact visuel, qu’il soit long ou bref.

Une petite analyse…

Certes, lors de dîners d’affaires ou de réunions, les poignées de mains ne nous échappent pas! Profitez des ces instants « protocolaires » pour découvrir la personne à laquelle vous avez affaire !

En effet, vous constaterez qu’une main dominante, signe du caractère fort de votre interlocuteur, sera orientée vers le bas. Si celui-ci pose sa main gauche sur votre épaule en même temps, cela implique qu’il vous considère comme inférieur à lui. En revanche, une main présentée au-dessus de la vôtre, représente la soumission. Si votre partenaire place sa main au même niveau que la votre, heureusement pour vous, il s’apprête à entamer un dialogue d’égal à égal.

D’après les recherches de plusieurs comportementalistes, une poignée molle indiquerait un refus de s’engager dans une conversation, un manque d’intérêt. Une main fuyante, quant à elle, révèlerait un sentiment d’hypocrisie. Enfin, méfiez-vous des personnes qui utilisent leur deux mains pour vous saluer, il s’agirait d’une simulation amicale.

Une poignée parfaite ?

D’après Geoffrey Beattie, professeur à l’Université de Manchester, une poignée de main irréprochable serait « la main à mi-chemin entre vous et l’autre personne, une paume douce et sèche, une pression ferme, (mais pas trop), trois mouvements d’une vigueur moyenne et d’une durée inférieure à deux ou trois secondes, le tout accompagné d’un regard et d’un sourire. »

Ewa Kuczynski, de la rédaction d’Essentielle.be

http://www.lalibre.be

Ce qui sépare les gens


On peut avoir des gens près de nous avec qui nous communiquons plus. Les raisons sont parfois ridicules ou d’autres peut-être plus importantes, mais nous ne devrions jamais couper les ponts avec notre famille, nos amis …
Nuage

 

Ce qui sépare les gens

 

Ce n’est pas la distance qui sépare les gens
C’est le silence, la méchanceté, la trahison, l’hypocrisie, la jalousie, la rancune, l’orgeuil, les mensonges …. La liste est longues

Inconnu

Le Saviez-Vous ► 12 injures oubliées


Il y a beaucoup d’injures aujourd’hui qui sont très vulgaires et d’autres plutôt humiliantes. Les injures comme les mots d’ailleurs, ont évolué. Ceux présentés ici date de bien longtemps que je crois que très peu doivent connaitre. Ils étaient peut-être grossiers jadis, mais aujourd’hui, cela prête a sourire
Nuage

 

12 injures oubliées

Cela nous arrive de laisser échapper une petite injure. Dans un moment de colère contre quelqu’un, contre nous même ou, à l’inverse, de façon étonnamment affective. Alors les injures ont évolué et le sens de certaines s’est quelque peu perdu au fil du temps.

D’autres ont tout bonnement disparu. Sabine Duhamel dans son Dico des injures oubliées paru chez Librio a fait une anthologie d’insultes et d’expressions plutôt insolites et désuètes. Elles viennent du Moyen-âge ou de plus récemment mais en tout cas elles valent leur pesant de cacahuètes!

Nous avons donc fait une petite sélection de 12 injures oubliées qui vont vous faire sourire ou, qui sait, vous donner des idées!

Public Domain Pictures

Public Domain Pictures

1. Houlier

Aviez-vous déjà entendu ce mot? Il s’emploie pour désigner quelqu’un de grossier. Autrement dit une personne qui fait des bruits qui ne sentent pas la rose et qui sont inappropriés en public.

2. Pisse-froid

Un pisse-froid est une personne triste, sans chaleur et particulièrement morose dirons-nous.

3. Coprolithe

Arriverez-vous à remplacer ‘merde’ par coprolithe? Littéralement, cela signifie ‘excrément fossilisé’. Notez que ‘punaise’ et ‘purée’ fonctionne aussi et est peut-être moins vulgaire.

4. Truandaille

Petits garnements, chenapans, vauriens sont quelque peu tombés en désuétude, tout comme truandaille. Le terme peut désigner tous les types de voyous.

Public Domain Pictures

Public Domain Pictures

5. Gargouilleux

A quoi servaient les gargouilles sur les monuments? On ne peut pas dire qu’elles reflètent la beauté. Gargouilleux peut donc être utilisée comme insulte pour dire à quelqu’un qu’il est moche.

6. Orchidoclaste

Cela ressemble à orchidée mais non, ça n’a aucun lien. En grec, ‘orkhis’ veut en effet dire ‘testicule’ tandis que ‘klastos’ signifique ‘brisé’. Vous aurez donc compris que cela se rapproche de ‘casse-couilles’ tout en semblant plus fleuri!

7. Grippeminaud

Très original, ce mot était réservé aux personnes hypocrites et déloyales. Traitre et faux-cul semblent un peu vulgaire à côté de grippeminaud.

Public Domain Pictures

Public Domain Pictures

8. Gourgandin / Gourgandine

On peut utiliser ce terme au masculin comme au féminin. Et cela veut dire ‘aux mœurs légères’.

9. Alburostre

Si vous disiez encore ‘blanc-bec’ vous pouvez désormais lui préférer alburostre, et même si vous ne l’utilisiez pas en fait!

10. Sottard

Sottard a été remplacé par sot mais actuellement on utilise peut-être plus crétin, idiot, bête. Un sottard c’est donc quelqu’un d’un peu limité intellectuellement.

Public Domain Pictures

Public Domain Pictures

11. Nodocéphale

‘Céphale’ renvoie à la tête et ‘nodo’ au nœud. On obtient donc la terminologie scientifique de ‘tête de nœud’. A utiliser sans modération pour épater la galerie.

12. Croquefedouille

L’origine de ce mot est plutôt mystérieuse mais le terme signifie ‘sacripant’. Original, non?

Même si les injures ce n’est jamais très sympa, n’hésitez pas à utiliser au moins quelques uns de ces termes tombés en désuétude. Vous en laisserez plus d’un sans voix et éviterez peut-être la bagarre car on ne saura pas vraiment ce que vous avez dit!

http://incroyable.co/

Faire des choix


Nous avons tous des choix a faire au cours de notre vie et ces choix devraient nous permettre a vivre selon nos principes, nos valeurs..
Nuage

 

Faire des choix

 

 

 

« Il y a des moments où il faut choisir entre vivre sa propre vie pleinement, entièrement, complètement, ou traîner l’existence dégradante, creuse et fausse que le monde, dans son hypocrisie, nous impose. »

Oscar Wilde

Les personnes toxiques


Pendant notre vie, nous allons rencontrer tous rencontrer des gens qui vont nous rendre mal à l’aise, qui vont nous attristé ou encore nous énervé … Tant qu’on peut s’éloigner de ses personnes tout va mais quand nous n’avons pas vraiment le choix, il est important d’apprendre des moyens pour se préserver. Cependant si nous sommes nous même une personne toxique mieux vaut changer pour ne pas fuir les gens
Nuage

 

Les personnes toxiques
 

Pour préserver sa sérénité et sa paix intérieure il faut s’éloigner des personnes qui empoisonnent notre environnement. Bien sûr, ce n’est pas toujours facile de le faire mais au moins nous pouvons « prendre notre place » et garder nos énergies pour nous plutôt que de la laisser s’écouler comme la sève s’écoule de l’arbre blessé…

Il faut s’aimer assez pour se tenir debout face à celui ou celle qui cherche à se valoriser mais en nous blessant! Il faut cesser de se complaire dans le rôle de « victime », relever la tête, s’ouvrir les yeux et AGIR! Il n’est jamais trop tard pour se donner à soi assez d’amour et ainsi vivre dans la plénitude.

Je vois, j’entends, je parle avec encore trop de personnes qui subissent leur vie plutôt que de la vivre pleinement. Cela me fait toujours mal et je voudrais tant sarcler leur coeur et les aider à arracher les mauvaises herbes mais… chacun est responsable de son petit lopin de terre.

Je peux aider en écoutant, en marchant quelques temps aux côtés de la personne. Je peux lui tendre les fleurs de l’amitié sincère. Je peux diriger vers elle des pensées lumineuses mais… elle doit elle-même faire l’inventaire de sa vie! Déjà, RECONNAÎTRE c’est une bonne chose. RÉAGIR est aussi une bonne façon de se réveiller mais AGIR est encore mieux! QUAND LES HOMMES VIVRONT D’AMOUR IL Y AURA LA PAIX SUR LA TERRE!

Vaut mieux parfois vivre seul(e) et surmonter ses peurs. Renouer avec soi-même et tourner la page vitement! Vaut mieux s’éloigner à grands pas de ces « personnes-éteignoirs »! Elles n’en valent pas la peine et comme la seule personne que je peux changer C’EST MOI… bien, je n’ai qu’à le faire. Je peux demander de l’aide et me faire confiance! La Vie est bien trop courte pour la subir! Donc, si vous rencontrez de ces êtres « toxiques » prenez votre envol en toute vitesse. Que votre vie soit douce comme mousseline et jolie comme dentelle!
Jovette Mimeault

 

LE CRITIQUEUR CHRONIQUE Rien n’est jamais assez bon pour ce « perfectionniste ». Il veut toujours avoir raison à tout prix. La meilleure tactique pour le désamorcer est de souligner les vraies raisons de son irritation.

L’ADVERSAIRE Cette personne veut absolument être la première en tout et cherche continuellement à se montrer plus maligne que vous. C’est un manque flagrant d’estime de soi. Demandez-lui calmement si ça lui fait du bien de l’emporter sur tout et pourquoi.

LA DIARRHÉE VERBALE Il impose un flux de paroles presque toujours inutiles et des récits interminables malgré votre air ennuyé. Il a besoin de se sentir important. Dites-lui que vous l’appréciez mais que parfois, il parle trop.

LE PUNCHING BAG ÉMOTIF Quelque chose ne va pas? Il cherche immédiatement quelqu’un à blâmer. Il a un sérieux problème avec ses émotions et se défoule constamment sur son (sa) conjoint(e) ou sur la personne qui habite à ses côtés. Incapable de prendre ses responsabilités, il accuse toujours les autres et les affuble de tous les torts. Lui, il est PARFAIT! Si vous avez envie de lui servir de « punching bag »émotif, c’est le partenaire idéal.

LE PORC-ÉPIC Il lance des piques. Il a souvent recours à une forme d’humour très sarcastique. Il est incapable d’être vrai et cache ses sentiments, ses émotions sous un aspect caustique. Il est préférable de l’affronter, de lui dire que vous n’avez pas à subir son comportement et ses sarcasmes.

L’EMMERDEUR PUBLIC C’est une commère souffrant d’indiscrétion aiguë. Cette personne vit pour semer la zizanie. L’emmerdeur public a également besoin de se sentir important. Interrogez-le sur ses paroles ou ses actions pour éviter de vous faire manipuler.

LA CERVELLE D’OISEAU Il a toujours les pieds dans les plats. Il dit tout ce qui lui passe par la tête sans considération pour vos sentiments. Respirez par le nez et dites-lui que son comportement est blessant et inacceptable.

LA VEDETTE Il se regarde constamment le nombril, ne parlant que de lui-même. Il est inquiet et craint le rejet. Tentez de le désamorcer, faites preuve de patience et fuyez si ça ne s’arrange pas.

LE COURANT D’AIR Ce type de personne prend ses jambes à son cou quand une situation stressante se présente. Il est allergique à l’engagement. Il a toujours peur de déplaire et de ne pas être à la hauteur. Il préfère fuir. Si vous arrivez à le coincer, utilisez la technique de l’affrontement.

LE COUTEAU DANS LE DOS Il utilise vos propres confidences contre vous. Caméléon changeant constamment de discours. Il éprouve du ressentiment à votre égard, mais n’a pas le courage d’y faire face. Faites-lui savoir franchement que vous êtes conscient de son hypocrisie.

LE TÉTEUX C’est un éternel quémandeur. Il s’intéresse à vous quand ça lui convient. Il ferait n’importe quoi pour réussir, car son estime de lui-même est un jeu. Faites-lui savoir que vous vous sentez exploité.

LE COUPABLE Et si le ou la coupable, c’était vous-même? Quand quelque chose ne va pas et qu’on veut trouver le ou la coupable, pourquoi ne pas aller se regarder dans un miroir? Car peu importe la problématique, QUI a choisi de vivre dans cette situation pour AUJOURD’HUI?

 

Tiré du livre UN HOMME ÇA NE PLEURE PAS

Lettre à mon cœur


D’autres poèmes de la peine de cet ami a suivi, car cela a duré plusieurs mois voir plus d,un an, avant qu’elle s’atténue A tous les soirs sur MSN, il racontait quelques fois d’espoir mais souvent ce fut son désespoir que cet amour n’aboutisse point
Nuage

Lettre à mon cœur

Cet amour était signe d’un destin
L’éclat du tonnerre se fige en vain
Puis, deviens lumière blanche dans les cieux
J’ai surpris la tristesse dans ses yeux
Mon amour aurait sans doute vaincu
Cet état de solitude vécu

Je créais des palais en papier
Agrémenté de jardins princiers
Espoir qu’un jour des fontaines de marbres
Jaillissent au milieu de centaines d’arbres
Peut-être que le mur des amertumes
Reste  un cauchemar décrit par ma plume

Respirant à même son souffle errant
À la vue d’images de rires d’enfants
Que l’aquarelle colore ses joues rouges
J’ai cru que son cœur, pour moi seul bouge
Pour cette âme solitaire, j’ai juré
Donnant ma folie pour l’enivrer

Celui qui offre sa vie à une âme
Donne à l’humanité  tout un charme
Cette destinée, je cherchais refuge
Car mes sentiments étaient déluge

Ma vie, reflétait  que des tourments
A perdre l’esprit de discernement
Cette romance a réduit mon sommeil
A chercher souvenirs de merveille

Tout  n’était que simple magie de lune
Par sa voix musique de ma fortune
Laissant mes nerfs pincés à ses cordes
Que son influence en moi déborde
Malgré le temps, son hypocrisie
M’a aveuglé à croire au sursis

La faveur des sales jeux de ce monde
Par méprise a étouffé ma ronde
Mon cœur maintenant est divisé
Ma peau trouer, mes forces épuisées
Je ne cesse de seriner des mots
Sans trouver des remèdes à mes maux

Mon intérieur s’est trop révolté
Devant la déception récolté
Comment ai-je pu croire en cet amour !
Et me conduire comme un troubadour
En fait n’était que suicide d’une flamme
Donnant grande douleur  devant ce drame

Mon cœur tu murmures de si grands signes
De ton ire à ma faiblesse indigne
Montrant à ton tour le désespoir
Je ne peux adoucir mes déboires

Gavé en tout sens par les génies
Cette vérité en moi, je renie
Ma vision demeure dans ce mirage
Scruter le regard de cette image
Me laissant errer dans ce désert
Sans eau, sans amour a découvert
Je brûle par ma grande perte, d’un brasier
Qui consume mon destin humilié

Rachel Hubert (Nuage)
21 Janvier 2003