Canicule : l’hyperhydratation est un danger mortel méconnu chez les personnes âgées


Lors des canicules, il faut boire beaucoup de liquide dont de l’eau pour éviter la déshydratation. Car on élimine par la sueur et l’urine. Cependant, les personnes âgées, c’est différent. Bien sûr, il faut boire, mais de façon plus modérée pour hyperhydradation, leur élimination de liquide se trouve au ralenti
Nuage

Canicule : l’hyperhydratation est un danger mortel méconnu chez les personnes âgées

 

Contrairement aux idées reçues, lors de canicules, il peut être dangereux pour les personnes âgées de trop boire car elles sont particulièrement exposées à un risque d’hyperhydradation, met en garde Jean-Louis San Marco, professeur de santé publique à l’université d’Aix-Marseille et auteur du livre « Canicule et froid hivernal, comment se protéger ? ».

Les personnes âgées ne transpirent pas ou peu, surtout après 48 heures de chaleur. Elles perdent donc peu ou pas d’eau. De plus, leur système urinaire est souvent plus lent à éliminer l’eau.

Une trop grande quantité d’eau provoque notamment un déséquilibre du taux de sodium dans le sang et des dysfonctionnements au niveau des reins qui ne parviennent pas à drainer l’excès en eau.

Chaque année, faute d’information, l’hyperhydratation fait des victimes chez les personnes âgées.

Aux personnes âgées, le professeur conseille de boire la même quantité d’eau que tous les jours, à savoir 1,5 litre par 24 heures tout au plus, car au-delà, elles ne peuvent pas l’éliminer. Pour se refroidir, il conseille de vaporiser de l’eau sur la peau et de s’exposer à l’air d’un ventilateur. L’eau s’évapore, ce qui évacue la chaleur et remplace la transpiration

http://www.psychomedia.qc.ca/