Votre chien peut mourir en buvant trop d’eau


Les chiens peuvent boire trop d’eau lors des grandes chaleurs. S’il boit trop, il risque d’avoir des symptômes d’hydrocution.
Nuage

 

Votre  chien peut mourir en buvant trop d’eau

 

chien boit eau

    Par Elisa GorinsCrédits photo :

    Shutterstock

    L’« intoxication » à l’eau est un fait méconnu, mais pourtant bien réel. Lorsqu’il fait chaud, il est normal que votre chien s’hydrate plus. Cependant, les quantités d’eau bues doivent rester raisonnables, faute de quoi l’animal peut rapidement développer des symptômes qui peuvent évoluer vers un pronostic dangereux.

    En promenade, le chien est souvent joyeux et excité, et il ne sent pas les premiers effets du choc thermique (vertige, nausée), ce qui le conduit à boire trop, et trop vite. Par jeu, il peut également adorer boire de l’eau au tuyau, et en ingérer alors en très grande quantité. Même si le fait de boire peut paraître anodin, et même bénéfique, il peut s’avérer mortel dans certains cas. On parle alors communément d’« intoxication à l’eau ».

    En réalité, il ne s’agit pas d’une intoxication. Ce n’est pas l’action chimique de l’eau qui est dangereuse, mais la réaction du corps à la température fraîche de l’eau, qui provoque un choc très dangereux. On parle alors d’hydrocution : l’animal risque de s’évanouir, voire de mourir.

    Les symptômes d’une intoxication à l’eau qui doivent vous alerter

    Si votre chien a bu beaucoup d’eau ou s’est baigné, et qu’il présente un ou plusieurs symptôme(s) suivants, conduisez-le tout de suite chez un vétérinaire :

  • Des nausées

  • Des ballonnements

  • Des vomissements

  • Un état léthargique

  • Des difficultés de mouvement

  • Les pupilles dilatées

  • Les gencives pales

  • Une hypersalivation

  • Des difficultés respiratoires

  • Une perte de connaissance

  • Des convulsions

Gardez en tête que votre chien doit toujours avoir de l’eau fraîche à disposition ! Cela lui évitera notamment un coup de chaleur. Mais si vous avez l’impression qu’il boit trop, n’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire.

https://wamiz.com/

5 conseils pour protéger son chien de la chaleur


Quand il fait chaud, il fait chaud pour tout le monde, même les enfants et les animaux. Chaque année, des gens laissent leur enfant où leur animal (surtout des chiens) dans l’auto, se disant qu’il en a pour quelques minutes. Ils laissent la fenêtre entre ouverte croyant que cela sera suffisant pour atténuer la chaleur. Malheureusement, des malheurs arrivent.
Nuage

 

5 conseils pour protéger son chien de la chaleur

 

chien chaleur soleil été

Par Sophie Le Roux

Crédits photo : Ted Winder – Flickr

Quelques précautions vous permettront de préserver votre chien de la chaleur et de passer de belles journées d’été en sa compagnie.

1. De l’eau fraîche

La gamelle d’eau de votre chien doit toujours être remplie d’eau fraîche. Pensez donc à la changer régulièrement sans toutefois remplacer l’eau tiédie par de l’eau glacée.

Pensez aussi à la fontaine à eau, qui permet au chien d’avoir toujours à de l’eau à sa disposition et à ses maîtres de ne pas avoir à la changer sans arrêt !

2. De l’air

A la maison, installez dans une pièce bien aérée et fraîche un petit coin où il pourra se prélasser à l’abri du soleil et de la chaleur. Si vous avez un jardin, préparez-lui un nid douillet dans un endroit ombragé.

En cas de fortes chaleurs, mieux vaut éviter les balades aux heures de plus grande chaleur. Préférez les promenades matinales et en fin d’après-midi. Entre 11h et 16h, votre compagnon sera plus à l’aise dans un endroit frais et aéré.


© Flickr – Josh Liba

3. On ne laisse jamais un chien seul dans une voiture

On ne le répètera malheureusement jamais assez. Chaque année des chiens sont victimes de l’irresponsabilité de leurs propriétaires qui les laissent mourir de chaud dans leur voiture.

Vous ne quittez votre voiture que quelques minutes ? Peu importe ! Par temps chaud, un chien, comme un enfant d’ailleurs, ne doit jamais rester seul dans une voiture, même avec les fenêtres entrouvertes.

4. En cas de coup de chaleur

Si malgré toutes ces précautions, votre chien est victime d’un coup de chaleur, il n’y a pas de temps à perdre.

Une respiration rapide voire des halètements, une température corporelle très élevée, des vomissements et diarrhées, des tremblements musculaires, un état léthargique, des mouvements inhabituels ou encore une perte de conscience sont autant de signes qui doivent vous alerter.

Tentez de réduire sa température en le mouillant avec de l’eau fraîche (mais jamais glacée) et en l’installant dans un lieu frais avec un ventilateur ou n’importe quel objet qui pourra en faire office.

Si vous ne constatez pas d’amélioration rapide, n’attendez pas pour vous rendre chez le vétérinaire.

5. Attention à l’hydrocution !

Si vous souhaitez emmener votre chien au bord de la mer, d’un lac ou d’une rivière pour qu’il puisse s’y baigner et se rafraîchir, restez très vigilants.


© Flickr – Judy van der Velden

Ne laissez pas votre compagnon courir dans l’eau. Mouillez-le un peu avant la baignade afin d’éviter l’hydrocution puis rincez-le à l’eau douce après afin de lui éviter des irritations dues au sel.

http://wamiz.com/

La baignade après le repas, dangereux?


Ma mère le disait, moi, je l’ai dit de ne pas aller se baigner après les repas, mais c’est quelque chose que nous n’avons jamais vraiment obéi. Alors c’est dangereux ou non ?
Nuage

 

La baignade après le repas, dangereux?

 

La baignade après le repas, dangereux?

L’été arrive, synonyme de baignades et de repas en terrasse. Mais selon une croyance répandue, ces deux activités phares de vos vacances ne feraient pas bon ménage.

Nos parents nous ont déjà tous interdit d’aller nous baigner juste après le repas. Il est en effet conseillé d’attendre une à trois heures avant d’aller nager. Cette mesure préventive viserait à  laisser au corps le temps de digérer la quantité de nourriture ingurgitée. Mais que risquez-vous vraiment?

DIGÉRER ET NAGER, IMPOSSIBLE?

Le conseil «ne nagez pas après avoir mangé» proviendrait d’une croyance selon laquelle l’estomac et les membres entreraient en compétition pour utiliser le sang oxygéné. Il serait ainsi préférable de «ménager» son corps en ne lui imposant pas une double dépense d’énergie. D’autant plus lorsqu’on a ingéré une importante quantité de nourriture.

Toutefois, ceux qui prennent le risque s’exposent plus à une question d’inconfort que de danger réel. Pas de noyade en vue, mais gare aux crampes d’estomac! Aucun risque cependant, s’il s’agit d’un petit repas ou d’un goûter normal.

Une autre croyance postule que la température du corps augmenterait pendant la digestion. Ce phénomène favoriserait à terme le risque de malaise par choc thermique au moment de la baignade dans une eau plus froide. Mais la digestion ne provoque pas un réchauffement du corps suffisamment important pour réellement aggraver le risque d’hydrocution. Car, c’est bel et bien ce risque qu’il faut prendre en compte.

L’HYDROCUTION, LE VÉRITABLE TUEUR DE L’ÉTÉ

Le véritable danger de l’été n’est donc pas la baignade pendant la digestion, mais bien l’hydrocution. Elle se produit suite à un refroidissement brutal du corps, lorsque ce dernier entre dans une eau froide alors qu’il est lui-même chaud.

S’il se traduit par un simple malaise sans conséquence sur terre, dans l’eau, ce choc thermique peut conduire à  la noyade. L’hydrocution intervient lorsque l’on entre de manière brutale dans l’eau. Il faut donc y aller progressivement afin d’éviter tout choc thermique.

Autre impératif que nos parents nous ont toujours conseillé: se mouiller la nuque, le thorax et le visage avant d’entamer la baignade. Une habitude qui permet au corps de «goûter» la température de l’eau et de s’y habituer progressivement.

http://fr.canoe.ca/