Un chien sous l’influence de la drogue


D’abord, c’est idiot de se droguer et en plus de laisser de la drogue à la porter des enfants ET des animaux. Je ne sais pas ce qu’a fait le maitre avec son ami qui a laissé sa drogue à la porter de ce son chien, mais à sa place, j’aurais mit cette personne à la porte
Nuage

 

Un chien sous l’influence de la drogue

 

Lok, un Husky de Sibérie, a eu la mauvaise idée de fouiller dans le sac d’un des invités et a mangé un sac entier de carrés de Rice Krispies fourrés au cannabis.

Son maitre a remarqué que quelque chose n’allait pas quand il a vu son chien incapable de marcher avec un comportement très bizarre. L’animal était complètement drogué. Il a appelé le vétérinaire qui lui a dit qu’il n’y avait qu’une chose à faire : Attendre !

Dans la vidéo, on peut voir le maitre tenir son chien avec le regard complètement vide, la langue pendue. Le lendemain, le chien était encore sous l’effet de la drogue, mais il allait beaucoup mieux. Le surlendemain Loki était complètement rétabli.

http://www.insoliteqc.com/

La domestication du chien remonterait à plus de 27 000 ans


Les chiens sont devenus amis avec l’homme, il y a des milliers d’années, et il semble que cette liaison d’homme-bête soit bien plus loin dans le passé que les scientifiques pensaient
Nuage

 

La domestication du chien remonterait à plus de 27 000 ans

 

Deux husky de Sibérie... (PHOTO ANDREW MILLIGAN, ARCHIVES AP)

Deux husky de Sibérie

PHOTO ANDREW MILLIGAN, ARCHIVES AP

Agence France-Presse
WASHINGTON

La domestication du chien a commencé beaucoup plus tôt que généralement estimé jusqu’à présent et remonterait à plus de 27 000 ans, selon l’analyse génétique d’un fragment de mâchoire d’un ancien chien loup de Sibérie datant de 35 000 ans.

Ainsi les humains auraient apprivoisé des chiens il y a de 27 000 à 40 000 ans, estiment ces chercheurs suédois dont les travaux ont été publiés jeudi dans la revue Current Biology.

Des estimations précédentes basées également sur des analyses d’ADN suggéraient que les ancêtres communs des chiens modernes avaient divergé des loups au plus il y a 16 000 ans après la dernière période glaciaire.

L’analyse génomique de cet ancien fragment de mâchoire, que le radiocarbone date de 35 000 ans, révèle que ce chien loup de Taimyr représente le plus récent ancêtre commun des loups et des chiens modernes.

Ainsi «les chiens pourraient avoir été domestiqués beaucoup plus tôt que ce que l’on pense généralement», relève Love Dalén, du musée suédois d’histoire naturelle, un des principaux auteurs de cette recherche.

Selon lui «la seule autre explication serait qu’une divergence majeure se soit produite entre deux populations de loups à cette période et que l’une d’elles ait donné naissance à toute la lignée des loups modernes», explique le scientifique.

Mais ajoute-t-il, cette dernière hypothèse est moins probable vu que cela supposerait l’extinction de l’autre population de loups dans la nature.

Les analyses d’ADN montrent aussi que les chiens husky de traîneau aujourd’hui en Sibérie et au Groenland ont un nombre inhabituellement élevé de gènes communs à ceux de l’ancien chien loup de Taimyr d’il y a 35 000 ans.

Ce dernier «vivait seulement quelques milliers d’années après la disparition des hommes de Neandertal d’Europe et l’émergence des humains modernes en Europe et en Asie», notent ces chercheurs.

http://www.lapresse.ca/

 

Le Saviez-Vous ► 10 métiers de chiens


Les chiens ne sont pas juste des animaux de compagnie, ils sont réputés pour aider l’homme à diverses tâches, certaines races sont plus prédisposées à accomplir des tâches précises.
Nuage

 

10 métiers de chiens

Traîneau à chiens

Ils sont enjoués, affectueux. Ils réclament votre attention quotidienne. On parle bien sûr des chiens. Mais certains représentants de la race canine sont au service de l’homme. Ils travaillent de longues heures sans jamais réclamer de salaire, sauf peut-être une caresse et une petite friandise. On parle des chiens d’utilité.

Le chien guide

 

Chien guide

Peut-être le plus connu. Le chien guide aide les personnes à mobilité réduite et les non-voyants à se déplacer dans leur environnement, voire dans la rue. Dressé pour servir, il est toujours attentif à son environnement et évitera des situations fâcheuses, en plus de guider son maître à bon port. Au Canada, trois races sont privilégiées pour jouer ce rôle : le labrador retriever, le labernois et le bouvier bernois. Mais des représentants d’autres races peuvent devenir chiens guide, à condition d’être bien dressés.

Le chien de compagnie

 

Chien de compagnie

Ici, toutes les races, ou presque, sont les bienvenues. On parle de chiens dociles et affectueux, qui peuvent aider leurs maîtres… Ils sont généralement sommairement dressés et rendront de menus services. Ils deviendront même des confidents. Parfois, la relation humain-animal est tellement étroite que la bête n’hésitera pas à mettre sa vie en péril pour sauver celle de son protecteur.

Le chien policier

 

Chien policier

Ce sont des chiens qui, généralement, sont dressés pour détecter des explosifs, de la drogue, des produits inflammables (après incendie), voire immobiliser des suspects lors d’une chasse à l’homme. Après entrainement, on leur confie des missions spécifiques. Ce sont souvent de véritables enquêteurs à quatre pattes qui  rendent de fiers services à la société. Les bergers allemands, belges et de Beauce, les dobermans, les rottweilers et le golden retriever sont particulièrement adaptés pour ces missions.

Le chien de recherche et de sauvetage

 

Chien de sauvetage

Ce chien, comme son nom l’indique, sera mis à contribution lors de disparition de personnes (en forêt et en mer, par exemple), ou lors d’effondrement, de catastrophes naturelles ou de séismes. Ils ont pour mission de retrouver des personnes égarées ou enfouies sur des débris. À maintes reprises, les médias ont démontré leur efficacité. Golden retriever, labrador et berger allemand sont souvent utilisés. Mais le prérequis est d’avoir un bon odorat.

Le chien d’avalanche

 

Chien d'avalanche

Il n’est pas donné à tous de se tremper le museau dans la neige pour retrouver une personne enfouie sous la neige. Le chien d’avalanche est souvent un berger allemand ou un malinois. Héliporté sur les lieux de l’avalanche, il se mettra rapidement à la recherche de victimes et, dès qu‘il en localise une, il se met à aboyer, remue la queue et gratte la neige.

Le chien de garde

 

Chien de garde

Sélectionnés parmi les grands chiens de berge (allemands, belges), les dogues, les dobermans ou les rottweilers, les chiens de garde ont pour mandat de protéger un lieu, une personne, contre des individus mal intentionnés. Leur utilisation est règlementée dans certains pays et de nombreuses nations en comptent dans leurs rangs militaires. En général, ils sont entièrement dédiés à la tâche qui leur est confiée et ils n’hésitent pas à se montrer menaçants, si la situation le commande.

Le chien d’attelage

 

Traîneau à chiens

Même si de nombreux grands chiens peuvent tirer un traîneau ou un kart, le husky est particulièrement adapté à cette tâche. Il tirera, parfois sur de longues distances, un traîneau pour transporter personne et objets à bon port. Il semble infatigable et s’adapte à des températures très basses. Mais ne deviens pas chien de traîneau qui veut. Il faut que la bête ait un grand sens social face à ses congénères. Quand on mène une personne, ce n’est pas le moment de se battre… entre chiens.

Le chien de chasse

 

Chien de chasse

Celui-là, ça fait longtemps qu’il travaille. Les familles des terriers, les teckels, les chiens d’élan, et les laïkas, pour ne nommer que celles-là, sont bien adaptées à cette tâche. Leur mission consiste à traquer une bête pour l’amener à portée de tir des chasseurs ou de rapporter le gibier tué par un chasseur. Et chaque race à sa spécialité.

Le chien de guerre

 

Chien de guerre

Son usage a changé avec le développement de la technologie, mais le chien de guerre est utilisé depuis l’Antiquité. On l’emploie ces grands chiens comme  chien de combat, de garde, comme « facteur » pour transporter le courrier, comme pisteur ou détecteur d’explosifs. Les Russes ont même employé des chiens pour détruire des tanks. Mais leur méthode était pour le moins barbare. À chaque tentative de détruire un tank ennemi, une bête était sacrifiée.

Le chien de berger

 

Chien de berger

Lui aussi est mis à contribution depuis des millénaires. Le chien de berger garde les moutons, les rassemble et les protège contre certains prédateurs. Ils sont de moins en moins utilisés, mais de nombreuses espèces peuvent accomplir cette mission avec succès.

Le chien truffier

 

Chien truffier

Lui, il a une tâche agréable. Comme son nom l’indique, il cherche des truffes enfouies dans la terre. Il a donc l’odorat particulièrement formé pour détecter les produits sucrés. Il ne faut donc pas le récompenser en lui donnant du chocolat… Mais il aura besoin de beaucoup d’eau.

http://www.canald.com/

Un chien criblé d’une centaine de plombs


Comment peut-on être aussi cruel ?. Est-ce son maitre qui a fait cela ou bien, il a été pris au hasard, juste pour s’amuser ? Ce chien a quand même pu être sauvé !!! Reste à lui trouver un vrai foyer
Nuage

 

Un chien criblé d’une centaine de plombs

 

Un chien criblé d'une centaine de plombs

Capture d’écran TVA Nouvelles

SAINT-BRUNO-DE-MONTARVILLE – Le chien Titan, un jeune husky plein de vie, revient de loin. L’animal, abandonné, a été trouvé littéralement criblé d’une centaine de plombs, à Saint-Bruno-de-Montarville, en Montérégie.

Une femme a alerté les Services animaliers Rive-Sud de son sort, à la fin septembre. Le personnel a été particulièrement secoué lorsque l’animal a été recueilli dans les locaux de l’organisme.

«Depuis que je travaille ici, c’est la pire histoire qu’on peut imaginer», a dit Nym Elalamy, patrouilleur pour les Services animaliers Rive-Sud.

«Ça faisait pitié, quand il est arrivé, a évoqué Christianne Potvin, qui travaille à l’accueil. Il tremblait, il était incapable de tenir sur ses pattes.»

Le jeune husky a été soigné, mais va possiblement perdre un oeil. Le tir de ces plombs sur l’animal constitue probablement un geste volontaire, selon le vétérinaire Vincent Paradis qui l’a traité, et constitue donc un acte criminel. Une plainte a été portée à la police de Longueuil par les Services animaliers Rive-Sud.

Le plus étonnant c’est que Titan, même s’il a été maltraité, ne montre pas de signes d’agressivité.

Titan

«C’est un super chien, a ajouté M. Elalamy. Il est tellement affectueux, on ne peut que lui donner de l’amour.»

L’animal sera mis en adoption, puisque personne ne l’a réclamé.

http://fr.canoe.ca

Tout savoir sur la mue printanière du chien


Comme les chats, la belle saison amène chez les chiens une grande perte de leur poil pour affronter les températures plus hautes. Il est donc important de bien brosser les chiens pour qui en plus sera un atout pour leur circulation sanguine
Nuage

 

Tout savoir sur la mue printanière du chien

 

Par Sophie Le Roux

Crédits photo : Jason Fontana

La belle saison arrive, et avec la hausse des températures vos toutous, si ce n’est pas déjà le cas, ne vont pas tarder à renouveler leur pelage. En effet, deux fois par an les changements de climat provoquent une mue chez le chien. Et c’est au printemps que les pertes de poils sont les plus impressionnantes, car votre animal délaisse son épais pelage d’hiver pour s’adapter aux températures plus douces.

Des mues parfois très différentes

Il existe plusieurs types de pelage chez le chien, par conséquent nos compagnons à quatre pattes ne muent pas tous de la même façon. De manière générale, les animaux au sous-poil abondant et épais pourront muer en grande quantité. C’est le cas par exemple pour les chiens nordiques, comme le Husky. De la même façon certaines races perdront leurs poils de manière homogène alors que d’autres, comme le Shar Pei, pourront les perdre par plaques.

Autre facteur pouvant affecter la mue des chiens : leur mode de vie. En effet, les toutous vivant beaucoup en intérieur sont susceptibles de perdre beaucoup de poils toute l’année. Ce phénomène, appelé « fausses mues », est dû aux changements fréquents de températures (entre un intérieur chauffé et l’extérieur, par exemple) et de luminosité, conséquences de notre propre rythme de vie.

Bien préparer la saison des mues

Dans tous les cas à l’arrivée du printemps mieux vaut être prêt à faire face à la chute des poils de vos compagnons. Pour limiter leur prolifération dans les recoins de votre maison, il est recommandé de brosser plus régulièrement votre toutou. En plus d’éliminer une partie des poils morts, le brossage aidera à la circulation sanguine de votre chien, et aidera sa peau à mieux respirer.

Attention cependant, la perte des poils ne doit pas non plus être trop importante. Si vous voyez la peau de votre animal par exemple, mieux vaut consulter un vétérinaire.

En effet, des chutes trop importantes de poils peuvent être causées par un parasite, un problème rénal ou encore par le stress. Enfin, si vous le souhaitez, il vous est possible de profiter de la repousse des poils de votre compagnon pour lui faire une cure de vitamines et lui garantir un nouveau pelage brillant de santé.

http://wamiz.com/

Un chien et un laser, le duo idéal pour un réveil efficace mais mouvementé


C’est tout à fait génial. Je ne suis pas certaine que la victime soit de bonne humeur au réveil, mais bon. À noter qu’à défaut d’avoir un chien, cela pourrait aussi très bien fonctionner avec un chat
Nuage

 

Un chien et un laser, le duo idéal pour un réveil efficace mais mouvementé

 

Entre les chiens et les lasers, c’est une longue histoire. S’il a été prouvé scientifiquement que le meilleur ami de l’homme ne pouvait pas s’empêcher d’essayer d’attraper — en vain — ce faisceau de lumière, on ne se lasse pas pour autant de le regarder à l’oeuvre.

Certains en profitent même pour utiliser cette obsession bon escient. Ou presque : comme vous pouvez le voir dans la vidéo en fin d’article, une jeune femme a eu l’idée de réveiller son compagnon grâce à ce petit jeu qui rend fou son husky.

Une méthode peu couteuse qui garantit au chien de s’amuser, au maître de bien rire et à la victime de se réveiller, un peu brutalement, mais de ne pas se rendormir. Pratique le weekend quand sortir du lit semble insurmontable.

 

http://www.huffingtonpost.fr/

Le Husky qui voulait devenir ami avec un chat


Ce chien est intelligent, car pour apprivoiser le chat, il ne fait que s’approcher a une distance raisonnable pour éviter que le chat prenne la fuite ou pire l’attaque
Nuage

 

Le Husky qui voulait devenir ami avec un chat

Que se passe-t-il lorsqu’un Husky rencontre un chat ?

 Il tente de devenir son ami bien sûr ! C’est du moins le cas de ce magnifique toutou, qui se plie en quatre pour plaire à son compagnon félin.

Devant le regard quelque peu sceptique du matou, il chante, fait des roulades, improvise un petit spectacle en levant une patte, puis une autre.

Mais malgré tous ces efforts, le chat reste de marbre. Immobile, il continue d’observer d’un air intrigué le numéro de ce drôle de phénomène…

Le matou finira-t-il par céder aux avances du toutou ?Affaire à suivre !

Entrez la légende de la vidéo ici

http://wamiz.com/

Un husky adore se faire masser la tête


Si vous avez déjà essayer de vous masser la tête avec l’objet qui est utilisé pour ce chien, vous comprendrez pourquoi qu’il est complétement gaga
Nuage

 

Un husky adore se faire masser la tête

D’abord dubitatif, l’animal se laisse finalement faire et lorsque l’appareil arrive sur sa tête, il explose de bonheur. Les yeux mi-clos et la gueule ouverte, le husky semble en pleine extase.

Comme quoi, le bonheur réside parfois dans de simples objets et il est facile pour un petit chien de devenir rapidement une star du net !

http://www.meltybuzz.fr/