Le Saviez-Vous ► Combien d’humains ont vécu sur Terre ?


Peut-on vraiment savoir comment d’humain ont vécu sur la Terre ? Des démographes ont choisi une méthode semi-scientifique, car il faut admettre qu’il manque beaucoup de donnés. L’estimation en 2011 était de 108 milliards, mais ces chiffres devraient être plus hauts surtout avec les découvertes de ces derniers mois qui font reculer l’apparition de l’homme sur Terre
Nuage

 

Combien d’humains ont vécu sur Terre ?

Question de la semaine : combien d'humains ont vécu sur Terre ?

Au début du 20e siècle, la population mondiale était d’environ 1,7 milliard, selon le PRB.

© LEEMAGE / AFP

En voilà une question difficile, à bien des égards. La première de toutes : quand faire débuter l’histoire de l’humanité ? Jusqu’au 7 juin 2017, l’on pensait que notre espèce, Homo sapiens, était née en Afrique de l’Est il y a environ 200.000 ans. Mais les découvertes du site de Jebel Irhoud au Maroc font désormais reculer de 100.000 ans les origines de notre espèce !

108 milliards d’êtres humains auraient foulé la Terre

Étonnamment, un centre de recherche fournit une estimation du nombre d’hommes et de femmes qui auraient vécu sur Terre : le « Population Reference Bureau » (PRB), basé à Washington, en charge de fournir des informations sur les tendances démographiques américaines et internationales et leurs implications. Selon les chercheurs du PRB, 108 milliards d’humains ont vécu sur la Terre. Mais ce nombre, dernièrement mis à jour en 2011, reste très approximatif, comme on peut facilement l’imaginer.

« L’on ne dispose d’absolument aucune donnée démographique pour 99% de l’existence de l’humanité sur la Terre », précise le PRB.

Alors comment les démographes ont-ils procédé ? Ils ont appliqué, selon leurs propres termes, une méthode « semi-scientifique », dans la mesure où il ont dû établir des suppositions sur les populations nées avant notre ère. Ils ont raisonné par « grandes périodes », en se basant sur les estimations officielles des taux de natalité (fournies par les Nations Unies, des études, etc.) et des hypothèses là où les données manquent, c’est-à-dire dans la plupart des cas.

Leur première estimation de la population remonte à 8 000 ans avant Jésus-Christ.

« À l’aube de l’agriculture, la population du monde se situe alors aux alentours de 5 millions », expliquent-ils.

Au cours de ces huit millénaires avant Jésus-Christ, le taux de croissance est très faible – de seulement 0,0512% par an – pour arriver à environ 300 millions en l’an 1 de notre ère.

« Selon toute vraisemblance, les populations humaines des différentes régions ont augmenté ou diminué suite aux famines, aux aléas des troupeaux d’animaux, aux hostilités et aux changements de conditions atmosphériques et climatiques », avancent les chercheurs.

Et à l’époque, la vie est de très courte durée : par exemple, en France, durant l’Âge de Fer (de 1.100 à 700 avant JC), l’espérance de vie à la naissance est en moyenne de… 10 à 12 ans ! 

La mortalité infantile est très élevée, « peut-être de 500 décès de nourrissons pour 1.000 naissances, voire davantage », estiment les démographes.

 Vers l’an 1 de l’ère chrétienne, le nombre total d’êtres humains vivant sur la planète est évalué à 300 millions. Vers 1650, la population mondiale augmente probablement jusqu’à 500 millions environ, ce qui ne représente pas une forte hausse depuis plus de 1.000 ans, entre autres parce qu’en Asie occidentale puis en Europe, la peste noire sévit. Enfin, vers 1800, la population mondiale dépasse le cap du milliard de personnes et continue de s’accroître depuis, atteignant un peu près de 7,5 milliards en 2017. Les estimations du PRB sont récapitulées dans le tableau ci-dessous.

6,5 % des personnes nées sur Terre seraient toujours en vie

Première grande limite de l’exercice : les démographes n’ont pas pris en compte les naissances antérieures à 50.000 avant notre ère, faute d’informations.

 Toutefois, selon eux, cela pourrait augmenter le nombre de naissances final, « mais probablement pas de beaucoup ».

La deuxième problématique majeure qu’ils ont rencontrés est l’absence de données sur le taux de natalité avant l’époque moderne, les obligeant donc à appliquer un même taux sur une longue période : 80 naissances pour 1.000 habitants par an jusqu’à la première année de l’ère chrétienne, 60 pour 1.000 de l’an 2 à 1750, puis au-dessus de 30 pour 1.000 à l’époque moderne, et encore plus bas dans les années récentes (ce taux était de 12 pour 1.000 en France en 2015). Une méthode qui pourrait sous-estimer le nombre de naissances total, supposent les démographes.

Selon le PRB, la population actuelle représente donc 6,5% de toute celle née dans l’histoire de l’humanité.

Ce qui « démonte une bonne fois pour toutes un mythe persistant depuis les années 1970, à savoir que 75 % de toutes les personnes nées sur la Terre depuis l’histoire de l’humanité étaient en vie à ce moment-là », ajoutent les démographes.

Cette statistique, qui semble très peu vraisemblable avec un peu de réflexion, « n’était pas si facile que cela à démonter, faute de données », font-ils remarquer.

C’est désormais chose faite.

https://www.sciencesetavenir.fr/

Les mots


Les mots ont une portée insoupçonnée face aux autres. Nous l’oublions peut-être un peu trop souvent
Nuage

 

Les mots

“Les mots sont la plus puissante drogue utilisée par l’humanité.”

Rudyard Kipling

Le Saviez-Vous ► Quelle serait la taille d’un bâtiment abritant toute l’humanité?


Une situation vraiment irréaliste, mais quand même, c’est un bon calcul mental. Cela fait remuer les méninges. Chose de certain, je vois mal toute l’humanité dans un seul édifice avec 5 personnes par mètre carré sans le moindre confort
Nuage

 

Quelle serait la taille d’un bâtiment abritant toute l’humanité?

 

 

Une vidéo fascinante a tenté d’imaginer la place nécessaire.

Aujourd’hui sur Terre, on estime qu’il y a 7,4 milliards de personnes, réparties de façon hétérogène tout autour de la planète. Un chiffre en constante augmentation qui a inspiré une question bien étrange au compte YouTube de RealLifeLore. Dans une vidéo publiée le 27 janvier, RLL se demande quelle serait la taille d’un bâtiment capable d’abriter tous les habitants de la Terre.

Après avoir expliqué que le plus grand stade du monde, à Pyongyang, peut accueillir 114.000 personnes ou que la Mecque voit défiler quatre millions de fidèles (avec les risques que l’on connaît), le YouTubeur explique avec précision à quoi ressemblerait un projet aussi titanesque. Il faut savoir en premier lieu qu’un mètre carré ne doit pas accueillir plus de cinq personnes. Si l’on prend compte l’espace occupé par chaque personne dans un cube d’un mètre cube, on peut considérer que l’usine Boeing Everett, le plus grand bâtiment du monde, pourrait compter 40,8 millions d’habitants. Un chiffre impressionnant mais qui représente moins de 1% des 7,4 milliards d’habitants que compte la planète. Pour contenir 100% de l’humanité, il faudrait un espace de 2.436 kilomètres cubes, soit un carré de 1.346 kilomètre de côté.

Cela peut sembler gros, mais en réalité, ce bâtiment pourrait être placé dans le centre-ville de New York, et ne serait plus haut que de 500 mètres par rapport au gratte-ciel détenteur du record jusque-là, le Burj Khalifa.

«Cela ne prendrait qu’une demi-heure pour en faire le tour», conclut le YouTubeur.

Pas sûr pour autant que les humains aient envie d’être aussi serrés.

http://www.slate.fr/

Exploration


Je ne suis pas contre les explorations spatiales, car cela a amener beaucoup pour l’humanité dans notre quotidien, cependant, sur Terre, nous avons beaucoup de besoins, mais faute d’argent, des millions de gens meurent par ce que nous n’avons pas fait le nécessaire. Je pense vraiment qu’il y a des priorités qui ne sont donc, pas à la bonne place ou du moins au bon moment
Nuage

 

Exploration

 

L’humanité n’a pas l’argent pour extraire de l’eau en zones arides, mais elle a l’argent pour chercher de l’eau sur Mars.
La question c’est : Existe-t-il une forme de vie intelligente sur la Terre ?

Darth Vader

Les 10 commandements des Premières Nations


Ces commandements, on les trouve dans toutes les cultures à travers le monde, mais avec notre technologie, notre confort, nous les avons oubliés plusieurs points qui pourtant pourrait améliorer notre vie et celle des autres
Nuage

 

Les 10 commandements des Premières Nations

 

Reste près du Grand Esprit
Démontre le plus grand respect pour tes semblables
Donne de l’assistance et de l’aide dès que le besoin est là
Soit véridique et honnête en tout temps
Fais ce que tu crois qui est bien
Regarde toujours pour le bien-être de ton corps et de ton esprit
Traite la terre et tout ce qui vit dessus avec respect
Prend l’entière responsabilité de tes actes
Dédie une partie de tes efforts pour le bien-être supérieur
Travail pour le bénéfice de toute l’humanité

Liberté


Je crois que la liberté ne peut être vraiment totale, sauf peut-être dans notre esprit, mais nous pouvons atteindre une certaine liberté tant que nous minimisons d’opprimer la liberté de l’autre.
Nuage

 

Liberté

 

Je ne suis pas vraiment libre si je prive quelqu’un d’autre de liberté. L’opprimé et l’oppresseur sont tous deux dépossédés de leur humanité

Nelson Mandela

Des images illustrant la triste réalité


Des valeurs qui ont changé à cause de notre mode de vie, des situations qui devront changer, mais qu’à cause de l’argent, les choses empirent
Nuage

 

Des images illustrant la triste réalité

 

Steve Cutts est un illustrateur et animateur qui habite à Londres.

Il crée des vidéos et des images qui critiquent la vie moderne.

Steve affirme que la folie de l’humanité est un réservoir infini d’inspiration pour lui.

illustration-steve-cutts-01

illustration-steve-cutts-02

illustration-steve-cutts-03

illustration-steve-cutts-04

illustration-steve-cutts-05

illustration-steve-cutts-06

illustration-steve-cutts-07

illustration-steve-cutts-08

illustration-steve-cutts-09

illustration-steve-cutts-10

illustration-steve-cutts-11

illustration-steve-cutts-12

illustration-steve-cutts-13

illustration-steve-cutts-14

illustration-steve-cutts-15

illustration-steve-cutts-16

Source: http://www.stevecutts.com/

Douze scénarios sérieux de fin du monde


Rien n’est éternelle, un jour où l’autre, notre monde disparaitra, que ce soit par une catastrophe naturelle sur terre où bien dans l’espace, où encore provoquer par l’être humain. Plusieurs de ces risques pourraient être évités si nous prenions conscience des conséquences de nos actions
Nuage

 

Douze scénarios sérieux de fin du monde

 

Des «horloges de la fin du monde» affichées par Greenpeace à Hong Kong en 2007. REUTERS/Bobby Yip

par Eric Leser

Depuis l’origine des civilisations, les prophètes de malheur se sont succédés annonçant la fin du monde et la fin des temps souvent pour des raisons religieuses et à la suite de colère des Dieux ou de Dieu. Plus scientifiquement, une équipe commune de l’Institut pour le futur de l’humanité de l’Université d’Oxford et de la Global Challenges Foundation ont établi une liste des risques auxquels fait face l’humanité que résume le lui aussi très sérieux Financial Times.

Si la civilisation a disparu à un nombre presque infini de reprises dans de nombreuses fictions, cette question est totalement ignorée des gouvernements et des institutions.

«Nous avons été surpris de découvrir que personne n’a compilé une liste de risque mondiaux dont l’impact peut être considéré comme sans limites», explique le co-auteur de l’étude, Dennis Pamlin de la Global Challenges Foundation. «Nous ne voulons pas être accusés d’être alarmistes, mais nous voulons que les responsables politiques prennent conscience».

Le rapport commence ainsi par ces mots:

«C’est une évaluation scientifique de la possibilité d’une disparition, certainement, mais plus encore un appel à l’action construit sur le pari que l’humanité est capable de faire face aux défis et peut en faire des opportunités…».

La plupart de ces risques sont endogènes et liés au développement humain économique et technologique. L’évaluation de la probabilité de ces risques est complexe, notamment parce que bon nombre sont directement liés: un réchauffement climatique extrême et hors de contrôle peut créer un effondrement écologique et une déroute de la gouvernance dans le monde. Mais d’un point de vue général, l’ensemble des risques évalués représente une menace sérieuse pour l’avenir de l’humanité.

Stuart Armstrong de l’Institut pour le future de l’humanité de l’Université d’Oxford estime «qu’évaluer le risque d’extinction à moins de 5% serait bien trop optimiste».

-Conséquences inconnues

Un risque qui regroupe ceux auxquels nous ne songeons pas ou qu’il est absolument impossible de mesurer comme le fait d’envoyer des signaux à une civilisation extraterrestre qui viendra nous détruire. Probabilité: 0,1%

-Un impact d’astéroïde

Un astéroïde d’au moins 5 kilomètres frappe la terre en moyenne tous les 20 millions d’années. Il peut effacer en quasi totalité la vie sur terre. Mais nous faisons des progrès pour les repérer et peut-être pourrons-nous les faire dévier. Probabilité: 0,00013%

-Intelligence artificielle

C’est la menace apocalyptique la plus évoquée en ce moment. Personne ne sait quand une intelligence artificielle extrême pourrait prendre le contrôle de la planète et décider de détruire les humains. Du coup la fourchette de probabilité est très large.Probabilité: 0-10%

-Supervolcan

Une éruption envoyant des milliers de kilomètres carrés de cendres et autres matériaux dans l’atmosphère pourrait créer un hiver volcanique avec les mêmes effets que l’impact d’un astéroïde tueur ou d’une guerre nucléaire massive. Cela provoquerait une extinction de masse de la vie sur terre. Probabilité: 0.00003%

-Effondrement écologique

Un effondrement total de l’écosystème planétaire qui ne serait plus capable de nourrir une population de milliards d’êtres humains est un risque complexe à étudier. Il existe mais sa probabilité n’est pas mesurable aujourd’hui. Probabilité: inconnue

-Déroute de la gouvernance mondiale

Cette catégorie couvre notamment une gestion si catastrophique des affaires de la planète qu’elle précipite un effondrement de la civilisation. Là encore, la probabilité ne peut pas être estimée. Probabilité: inconnue

-Effondrement systémique

Cette fois-ci, c’est l’économie ou la société qui s’effondrent de l’intérieur provoquant l’anarchie généralisée et la disparition de la civilisation. Probabilité: inconnue

-Changement climatique extrême

Les modèles actuels et conventionnels de mesure du réchauffement climatique lié à l’activité humaine calculent qu’il pourrait représenter une hausse des températures pouvant aller jusqu’à 4 degrés celsius en moyenne. Mais une spirale hors de contrôle de réchauffement dépassant de loin les 4 degrés pourrait conduire à une famine planétaire, des révoltes et la fin de la civilisation. Probabilité: 0,01%

-Guerre nucléaire

Une guerre nucléaire entre les Etats-Unis et l’URSS était la plus grande peur de l’humanité dans la deuxième partie du XXème siècle. La menace est aujourd’hui réduite, mais avec la prolifération des armes nucléaires il y a toujours un risque de conflit majeur conduisant à un hiver nucléaire. Probabilité: 0,005%

-Epidémie mondiale

L’apparition d’une maladie apocalyptique combinant l’incurabilité, la mortalité, une capacité extrême d’infection et une longue incubation est une possibilité réduite mais réelle. Probabilité: 0,0001%

-Biologie synthétique

La création par la génétique de super organismes peut apporter énormément à l’humanité. Cela pourrait aussi tourner à la catastrophe avec la création de pathogènes ciblant les humains. Probabilité: 0,01%

-Nanotechnologie

La capacité de fabriquer des matériaux et des outils à une échelle atomique peut à la fois créer des technologies merveilleuses pour le progrès de l’humanité et des armes terrifiantes capables même de s’auto-répliquer. Probabilité: 0,01%

http://www.slate.fr/

Humanité


En cette période de l’année, on entend parler de fraternité, partage et encore de ce si joli mot, les gens semblent plus de bonne humeur, ils cherchent à faire plaisir aux autres, mais après ??? L’année continue …
Nuage

 

Humanité

 

Pendant que nous sommes parmi les hommes, pratiquons l’humanité

Sénèque

Photos qui vont vous faire retrouver foi en l’humanité…


Oui, il y a encore du bon monde autour de nous. J’avoue que numéro 11, je trouve cela vraiment mignon.
Nuage

 

Photos qui vont vous faire retrouver foi en l’humanité…

1. Cett epersonne qui a donné le vélo qu’il avait gagné à la fête foraine à ce petit garçon…

 

2. Et la personne qui a mis ceci en libre service devant sa maison lors d’un jour particulièrement chaud

 

3. Ce panneau sur la porte d’une laverie:  » Si vous êtes sans emploi et que vous avez besoin d’habits propres pour un entretien d’embauche, nous vous les nettoyons gratuitement »

4. Et la personne qui a décidé que ce chat errant ne devait pas attraper froid

9. 5. Dan, l’homme qui vient apporter 2 fois par semaine du café pour un hopital entier de traitement du cancer… Il paye tout de sa propre poche

6. . Et ce policier qui a aidé une personne qui n’avait plus d’essence.

7. « Mes enfants et moi avons caché des billets de 1$  dans le magasin « Tout à un dollar » juste pour illuminer la journée de quelqu’un.

8. « Ce sans-abri a retrouvé tout un tas de choses qui avaient été volées à ma femme étalées au sol, quelque part en ville. Il a pris le temps de tout rassembler sous la pluie pour lui ramener »

 

9. « La mauvaise nouvelle, c’est que tu as laissé ta voiture ouverte avec les phares allumés. La bonne nouvelle, c’est que comme ta voiture était ouverte, j’ai pu retrer dedans pour eteindre tes phares. Signé : Ton ami que tu ne connais pas »

 

10. Cette serveuse qui voulait aller voir sa famille en Italie… Et le pourboire de ce client

11. Ce gardien qui travaille à la sécurité du parc « Magic Kingdom » et qui a l’air d’aimer son métier. Il a demandé à cette petite fille: « Excusez-moi, princesse, pouvez vous me signer un autographe? » Le livre etait rempli de gribouillis de centaines de petites princesses…

12. Ce couple qui sait ce que c’est que l’entraide

 

http://www.demotivateur.fr