Apparence


L’apparence est souvent trompeuse, malgré tout nous avons trop souvent une perception des gens en regardant l’apparence des gens.

Nuage


Apparence



Si on s’était arrêté à l’apparence des huîtres, on n’aurait jamais découvert les perles


Boucar Diouf

Ces 6 aliments qui risquent de vous rendre malade


Une intoxication alimentaire n’est vraiment agréable a vivre. Certains aliments seraient, semble-t-il plus susceptibles de nous rendre malade, et même plus qu’avant
Nuage

 

Ces 6 aliments qui risquent de vous rendre malade

 

Bill Marler est avocat aux États-Unis, spécialisé dans les intoxications alimentaires depuis près de 20 ans. La plupart de ses clients ont été intoxiqués par les mêmes aliments ou par les produits de certaines marques. Il a ainsi conseillé de bannir ces six aliments de notre régime alimentaire, car ils s’avéreraient dangereux pour notre santé…

LES HUÎTRES 

Bill Marler déconseille fortement la consommation d’huêtres crues. Il a observé plus de maladies alimentaires liées aux crustacés au cours des cinq dernières années, qu’au cours des deux décennies précédentes. En effet, le réchauffement des eaux provoque une croissance de microbes, que les consommateurs ingèrent en dégustant leurs huîtres crues!

LES FRUITS LAVÉS ET PRÉ-DÉCOUPÉS

L’avocat les fuit comme la peste et vous invite à en faire autant! Il est évident qu’ils sont plus pratiques à  manger et qu’ils ont un bel aspect pourtant, cela veut dire qu’ils ont reçu plus de traitements et sont passés entre les mains de plus de personnes, ce qui signifie qu’il y a un risque de contamination plus élevé, qui ne vaut pas la peine d’être pris… Préférez les fruits frais à préparer vous même!

LES CHOUX CRUS 

Les choux sont des foyers à bactéries, comme la salmonelle et le E. coli, notamment depuis quelques années. 

LES VIANDES ROUGES PAS ASSEZ CUITES

Vous aimez consommer votre viande bleue ou saignante? Et bien c’est une mauvaise idée! L’expert préconise de consommer les viandes à point, c’est à  dire cuite à 160 degrés pour tuer les bactéries comme la salmonelle et le E. coli.

LES OEUFS CRUS

Dans les années 90, les oeufs étaient la cause d’une forte épidémie de salmonellose. D’après Bill Marler, il y a aujourd’hui moins de risque d’attraper une intoxication alimentaire avec les oeufs, mais il faut quand même rester prudent… Mieux vaut donc consommer ses oeufs cuits.

LE LAIT ET LES JUS NON PASTEURISÉS

Des mouvements encouragent aujourd’hui les gens à  consommer les laits et jus «crus», c’est-à-dire non pasteurisés, et c’est en réalité une très mauvaise idée… La pasteurisation est sans danger pour les produits, au contraire… Les boissons non pasteurisées ont un risque plus élevé de contenir des bactéries, virus ou parasites. Il est donc moins dangereux de consommer des produits pasteurisés que crus.

http://fr.canoe.ca/

Les huîtres menacées par les microplastiques


Le plastique si utile à l’être humain finissent par causer des problèmes à l’environnement autant terrestre que marin. Les microplastiques sont tellement petits qu’ils se retrouvent dans la nourriture des animaux marins et nuisent entre autres à la reproduction
Nuage

 

Les huîtres menacées par les microplastiques

 

En présence de microplastiques, les huîtres produisent moins d’ovules et leurs spermatozoïdes sont moins mobiles. © Yellowj, Shutterstock

En présence de microplastiques, les huîtres produisent moins d’ovules et leurs spermatozoïdes sont moins mobiles. © Yellowj, Shutterstock

En présence des microplastiques, les huîtres – et peut-être d’autres mollusques – se reproduisent mal. Cette pollution invite à nous interroger sur notre usage du plastique au quotidien.

Les microplastiques sont des particules mesurant moins de 5 millimètres de diamètre. D’après une étude qui vient de paraître dans la revue PNAS, menée par le LEMAR, Laboratoire des Sciences de l’environnement marin (UMR CNRS-UBO-IRD-Ifremer), par le Cedre et l’ILVO ces polluants des eaux océaniques menacent les huîtres.

Les microplastiques proviennent de morceaux de plastique déversés dans les océans (sacs, bouteilles, mégots, emballages) qui sont fragmentés sous l’effet des courants et des UV. Ils sont également issus de rejets industriels du secteur cosmétique (exfoliants, dentifrices) et vestimentaire (fibres synthétiques) qui en utilisent en grande quantité.

« Pendant deux mois, dans des bassins expérimentaux, nous avons exposé des huîtres à des microparticules de polystyrène. Nous avons utilisé des microplastiques de la même taille que le plancton dont se nourrissent les huîtres habituellement » souligne Rossana Sussarellu, biologiste à l’Ifremer, membre du LEMAR pendant la réalisation de l’étude.

À partir du 1er juillet 2016, les sacs plastiques seront interdits dans les magasins. Un pas pour limiter les pollutions
À partir du premier juillet 2016, les sacs plastiques seront interdits dans les magasins. Un pas pour limiter les pollutions. © magnusdeepbelow, Shutterstock

La consommation de plastiques au cœur du problème

Les chercheurs ont observé un effet sur la reproduction des huîtres :

« Après deux mois d’exposition à cette pollution, les huîtres produisaient moins d’ovules et ceux-ci étaient de plus petite taille. De même, leurs spermatozoïdes étaient nettement moins mobiles comparés à ceux des huîtres mises dans des bassins sans microplastique », explique Marc Suquet, biologiste au Laboratoire physiologie des invertébrés, Centre Ifremer Bretagne à Brest, membre du LEMAR.

« La fécondité était en forte baisse avec des conséquences sur la génération suivante », relève Arnaud Huvet, également biologiste au Laboratoire physiologie des invertébrés, Centre Ifremer Bretagne à Brest, membre du LEMAR. « Le taux de fécondation par rapport à des huîtres non exposées était inférieur de 41 %. Les larves produites accusaient un retard de croissance d’environ 20 %. »

Entre 4 et 12 millions de tonnes de plastique se déversent chaque année dans l’océan. D’ici 2025, la production de plastique va être multipliée par dix. Les solutions proposées par les chercheurs ?

« Il faut améliorer le recyclage du plastique » souligne Arnaud Huvet. « Il est également essentiel que lesconsommateurs modifient leurs comportements en choisissant moins de produits plastiques jetables. Les normes de traitement de l’eau devraient également évoluer. L’interdiction des sacs plastiques est un premier pas dans la bonne direction. »

http://www.futura-sciences.com/

Les huîtres sont les meilleures amies de l’homme


Heuuu… bon je peux comprendre que le respect de la vie sur terre, dans les airs et bien sûr, dans les mers devrait être inné en nous .. mais ou je bloque un peu … c’est la relation d’animaux de compagnie avec une huitre
Nuage

 

Les huîtres sont les meilleures amies de l’homme

 

huitre Les huîtres sont les meilleures amies de lhomme

Les ostréiculteurs des régions bretonnes tentent actuellement de relancer l’image de ces mollusques que sont les huîtres en affirmant que celle-ci sont de très aimables animaux de compagnie !

Ainsi, avant de les déguster, chacun devrait se lancer plus avant dans une relation humaine avec ce mollusque apprécié pour ses vertus culinaires.

« Les chiens ne sont pas plus sympathiques que les huîtres, ont déclaré les marins-pêcheurs. Si les hommes faisaient un peu plus attention à elles, celles-ci sauraient les apprivoiser en retour ! »

http://www.laffut.fr

Découverte de la plus ancienne perle fine au monde


Une perle datant de plusieurs milliers d’année ayant servit probablement a des rites funéraires doit avoir son pesant d’or .. quoiqu’il en soit, la perle a depuis longtemps choisi comme une pierre spéciale
Nuage

 

Découverte de la plus ancienne perle fine au monde

 

La perle fine d'Umm al-Quwain 2 (E.A.U.), datée de 7500 ans, était associée au squelette n°4 de la nécropole.La perle fine d’Umm al-Quwain 2 (E.A.U.), datée de 7500 ans, était associée au squelette n°4 de la nécropole.   © CNRS/Ken Walton

La plus ancienne perle fine de l’histoire de l’humanité, vieille d’environ 7500 ans, a été découverte sur un site néolithique des Émirats arabes unis.

Cette découverte a été rendue publique par le Centre national français de la recherche

scientifique (CNRS), jeudi.

La perle découverte sur le site de l’habitat côtier d’Umm al-Quwain 2, aux Émirats arabes unis, est datée par carbone 14 d’environ 5500 ans avant notre ère.

« Il s’agit donc de la plus ancienne perle fine archéologique connue actuellement en Arabie, mais aussi au monde », souligne le CNRS.

« Jusque-là, les gemmologues avaient popularisé l’idée que la plus vieille des perles fines (datée de 3000 ans avant notre ère) provenait d’un site préhistorique japonais », peut-on lire dans le communiqué du CNRS. Or, la nouvelle découverte atteste que les perles fines étaient déjà collectées 2500 ans plus tôt dans cette aire géographique, pour leur valeur esthétique, voire à des fins rituelles.

Selon les chercheurs du CNRS, ces résultats et de précédentes découvertes de perles fines sur le littoral de l’Arabie du sud-est attestent donc que la plus ancienne pratique de pêche perlière s’est déroulée dans cette région du monde.

« Les perles fines occupaient une place particulière dans les rites funéraires. Ainsi, la perle retrouvée, non percée, était déposée dans la sépulture d’un individu dans la nécropole d’Umm al Quwain 2. Dans d’autres nécropoles, les perles étaient placées sur le visage du défunt, notamment au-dessus de sa lèvre supérieure. » Centre national français de la recherche scientifique (CNRS)

La totalité des perles néolithiques retrouvées aux Émirats arabes unis (101 au total) est issue de la grande huître perlière Pinctada margaritifera et de la Pinctada radiata, la dernière étant beaucoup plus petite, plus facile à collecter et offrant des perles de plus grande qualité. Le CNRS précise qu’elles ont été collectées au prix d’une « pêche difficile et dangereuse ». Après coup, les perles fines étaient triées, et les formes sphériques étaient privilégiées.

« Souvent blanches, opaques et mates du fait de leur altération, certaines sont pourtant remarquablement conservées, avec des tons blancs, roses, orangés, brunâtres et possèdent encore leur lustre d’origine », explique le CNRS.

Quant au nacre des huîtres, elle constituait de son côté une ressource capitale dans l’économie des sociétés néolithiques locales, « puisque c’est à partir des grandes valves de P. margaritifera qu’étaient produits les hameçons, destinés à capturer toute une gamme de poissons, jusqu’aux plus grands (thons ou requins) ».

http://www.radio-canada.ca

10 trucs à faire avec de l’eau gazeuse


Beaucoup savent que la boisson gazeuse est utilisé pour nettoyer des objets rouillées mais, pour l’avoir essayer il est très utile pour cuire la viande comme des côtes de boeuf que l’on fait mijoter dans moitié eau, moitié cola, pendant une heure égoutter et finir la cuisson dans le four … très tendre, on peut l’employer pour le poulet. Il est aussi utile pour les plantes oui oui les plantes
Nuage

 

10 trucs à faire avec de l’eau gazeuse

 

S’il vous reste un peu d’eau gazeuse à la maison, pourquoi ne pas l’utiliser à de bonnes fins. Que ce soit à la préparation du déjeuner ou pour enlever la rouille, il est toujours bon d’avoir de l’eau gazeuse sous la main.

Tiré de Produits ordinaires, usages extraordinaires, Sélection du Reader’s Digest, 2007

Les restes d’eau gazeuse peut vous servir à nettoyer à peu près n’importe quoi!

 

1. les crêpes et les gaufres

 

Si vous aimez les crêpes et les gaufres légères, remplacez le lait par de l’eau gazeuse. Vous serez surpris du résultat !

2. Reminéraliser les plantes

 

Ne jetez plus l’eau gazeuse qui ne pétille plus ; utilisez-la pour arroser vos plantes. Les minéraux présents dans ce type d’eau favorisent la croissance des plantes vertes. Pour un apport optimal, répétez l’opération chaque semaine.

3. Ouvrir les huîtres

Lorsque les huîtres vous résistent, laissez-les tremper quelques instants dans de l’eau gazeuse, elles seront plus faciles à ouvrir.

4. Nettoyer acier inoxydable, porcelaine, réfrigérateur…

Versez de l’eau gazeuse directement sur le plan de travail ou l’évier en acier inoxydable. Essuyez avec un chiffon doux et rincez à l’eau chaude. Séchez en frottant avec le chiffon. Pour nettoyer de la porcelaine, frottez-la avec un chiffon doux humecté d’un peu d’eau gazeuse. Nul besoin de savon ni de produit de rinçage. Pour le réfrigé­rateur, utilisez un mélange d’eau gazeuse et de sel.

5. Astiquer le pare-brise de la voiture

Gardez toujours un vaporisateur rempli d’eau gazeuse dans le coffre de la voiture. Les bulles vous faciliteront la tâche pour nettoyer les déjections d’oiseaux et les traînées grasses qui souillent parfois le pare-brise

6.  Nettoyer les bornes d’une batterie

Presque tous les sodas contiennent du dioxyde de carbone. Or ce gaz contribue à éliminer les taches et la rouille, même sur une batterie de voiture. Versez un peu de soda sur les bornes de la batterie. Laissez agir puis nettoyez avec une éponge humide.

7. Dévisser un boulon rouillé

Pour dévisser facilement un boulon grippé par la rouille, imprégnez un chiffon de soda et enroulez-le bien serré autour du boulon. Laissez agir quelques minutes.

8.  Faire durer un bouquet de fleurs coupées

 

Versez un fond de bouteille de soda dans le vase. Le sucre qu’il contient prolongera la vie des fleurs. Si le vase est transparent, mieux vaut opter pour un soda incolore, comme le Sprite ou le 7-Up.

 

9. Attendrir un jambon (ou autre viande : nuage)

Pour que votre jambon soit plus moelleux, versez ½ canette de soda au cola dans le plat de cuisson au moment d’enfourner.

10.  Nettoyer des pièces de monnaie

 

Si vous collectionnez les pièces de monnaie, nettoyez-les en les faisant tremper dans du soda au cola. Évitez néanmoins cette technique avec les pièces très anciennes ou de grande valeur.

http://selection.readersdigest.ca