Trucs ► Cuisson: quelle huile choisir?


Les huiles ne sont pas égales dans la cuisson, mais aussi pour la santé. L’huile d’olive est, bien sûr, la privilégiée, alors les autres, leurs valeurs, l’utilisation ?
Nuage

 

Cuisson: quelle huile choisir?

 

Bien que les gras saturés redorent leur image en matière de maladies... (PHOTO THINKSTOCK)

PHOTO THINKSTOCK

CATHERINE LEFEBVRE

Bien que les gras saturés redorent leur image en matière de maladies cardiovasculaires, il n’en reste pas moins que les gras insaturés demeurent les plus intéressants pour veiller à la santé du coeur. Ceux-ci se cachent souvent dans les huiles végétales, plus ou moins stables à la chaleur. Quelles huiles sont à privilégier pour cuisiner santé?

OLIVE

Ingrédient phare de la diète méditerranéenne, l’huile d’olive est possiblement celle qui remporte la palme d’or en matière d’option santé avec laquelle cuisiner. Tout d’abord, elle est surtout composée de gras mono-insaturés. Ceux-ci ont la bonne habitude d’abaisser le taux de cholestérol. Qui plus est, ils sont plus stables à la chaleur, à l’air et à la lumière que les gras polyinsaturés. Ainsi, ils supportent des températures de cuisson élevées, si bien qu’il est même possible de frire des aliments à l’huile d’olive. Ceci dit, ça risque de faire gonfler la facture des patates frites et de leur donner un goût plus ou moins souhaitable. À noter qu’une huile d’olive moins raffinée aura un goût plus prononcé et qu’elle résistera moins bien à la chaleur que l’huile d’olive vierge, par exemple.

CANOLA

L’huile de canola aussi contient majoritairement des gras mono-insaturés et elle tolère des températures élevées. Elle se distingue de l’huile d’olive par son côté local, puisque le canola pousse très bien ici. Malheureusement, c’est une plante souvent génétiquement modifiée. Bien que les modifications se produisent dans les protéines et que l’huile soit faite de matières grasses à 100 %, elle est exempte de protéines potentiellement modifiées. Toutefois, les consommateurs conscients des impacts de ce mode d’agriculture sur l’environnement et les autres espèces préféreront la version biologique de cette huile.

HUILE DE TOURNESOL

Il est important de choisir une huile de tournesol à teneur élevée en acide oléique, un type de gras plus stable et provenant d’une variété précise de tournesol. Sinon, son point de fumée sera trop faible pour la cuisson à haute température. Le point de fumée est la température à laquelle l’huile commence à émettre une fumée à la cuisson. Idéalement, il vaut mieux ne pas l’atteindre, puisque c’est à ce moment que ses composantes se transforment en substances nocives pour la santé, en plus d’être irritantes pour les voies respiratoires. C’est d’ailleurs pourquoi il vaut mieux utiliser la plupart des huiles de noix et de graines à froid seulement, dans les vinaigrettes ou pour aromatiser des légumes grillés au service, par exemple.

ARACHIDE

L’huile d’arachide contient une plus grande proportion de gras saturés que les huiles végétales précédentes. C’est pourquoi elle résiste particulièrement bien à la cuisson à des températures élevées. Sa saveur délicate, mais reconnaissable est souvent ce qui nous encourage à la choisir pour la friture. En matière de prévention des maladies cardiovasculaires, ce n’est peut-être pas le choix exemplaire, mais l’huile d’arachide demeure tout de même composée majoritairement de gras insaturés.

PÉPINS DE RAISIN

Pratiquement sans goût et ayant un point de fumée plutôt élevé – deux avantages en cuisine -, l’huile de pépins de raisin est toutefois composée en majeure partie de gras polyinsaturés. Ceux-ci sont pourtant les plus sensibles à la chaleur, à l’air et à la lumière. Il est donc préférable de l’utiliser pour la cuisson en température moyennement élevée et d’éviter de l’utiliser à plusieurs reprises (ex.: friture). Ça vaut le coup de la conserver au réfrigérateur, tout comme les huiles de noix, de lin et de sésame. Elles se conserveront plus longtemps et cela évitera qu’elles rancissent trop rapidement.

http://www.lapresse.ca/

On fabriquait déjà de l’huile d’olive il y a 8.000 ans


L’huile d’olive, la base de la cuisine méditerranéenne et adopté partout dans le monde. Son utilisation a été retracée très loin dans l’histoire de l’humanité
Nuage

 

On fabriquait déjà de l’huile d’olive il y a 8.000 ans

 

Olives/ Peter Firminger via Flickr CCLicence by.

L’huile d’olive a au moins 8.000 ans. Des chercheurs ont en effet retrouvé dans le nord d’Israël des résidus de ce liquide méditerranéen dans des fragments de pots en argile datant environ du 6e millénaire avant J-C., raconte Live Science.

Les bouts de vaisselle ont été dénichés un peu par hasard, lors de fouilles préventives requises avant des travaux sur une autoroute. La céramique (20 pièces différentes en tout) a été datée de la période du Chalcolithique.

Pour savoir ce que ces récipients avaient contenu, les résidus organiques ont été analysés. Et pour confirmer leurs trouvailles, les chercheurs ont comparé ces observations avec des morceaux d’argile moderne, contenant des résidus d’huile d’olive datant d’une année.

Résultat,

«ils ont trouvé une forte ressemblance chimique entre les échantillons anciens et contemporains».

Tout ceci, relaté dans une étude publiée dans le Israel Journal of Plant Science, confirme les recherches antérieures affirmant que les habitants de la région ont commencé à utiliser l’olivier entre 8.000 et 6.000 ans avant nos bouteilles vertes.

C’est en tous cas un indice rare d’utilisation très précoce de l’huile d’olive.

Comme le rapporte Live Science, Ianir Milevski et Nimrod Getzov, directeurs des fouilles de l’Israel Antiquities Authority, déclarent que c’est «la plus ancienne preuve de l’usage de l’huile d’olive dans le pays, peut-être même dans le bassin méditerranéen tout entier».

Les deux chercheurs affirment encore que «bien qu’il soit impossible d’en être sûr, il pourrait s’agir d’une espèce d’olive déjà domestiquée à l’époque, comme les céréales et les légumineuses, les autres types de plantes qui était alors cultivées».

http://www.slate.fr/

7 SOLUTIONS MAISON POUR TOILETTER VOTRE CHIEN


Avoir un beau chien, entretenir son poil, ses griffes finies par couter cher et pas facile de faire les bons choix surtout que les compagnies font des affaires d’or avec ces produits de toilettage. En réalité, nous avons quasi tout ce qu’il nous faut  a la maison pour un moindre coût
Nuage

 

7 SOLUTIONS MAISON POUR TOILETTER VOTRE CHIEN

Vous en avez assez de dépenser pour de coûteux produits de toilettage pour chiens? Essayez ces solutions maison naturelles et abordables qui feront que votre animal aura fière allure pour bien moins cher.

Extrait de Baking Soda, Banana Peels, Baby Oil and Beyond

1  Limez les griffes avec du papier abrasif

La plupart des chiens n’aiment pas se faire limer les griffes, mais il le faut pour les maintenir en bon état et les empêcher de se fendiller par temps plus froid.

Pour soulager le stress de votre chien devant la grosse, misérable et méchante machine à limer qu’utilisent les toiletteurs, coupez un morceau de papier abrasif 120 grains de la taille d’un huard et enroulez-le autour de votre index.

Procédez doucement en arrêtant de temps à autre pour encourager votre compagnon, puis renforcez son comportement avec une friandise.

2. Utilisez des chaussettes tubes contre les démangeaisons post-shampooing

Un grand nombre de chiens ont la peau sensible aux shampoings qui les forcent à se gratter après le bain (dont ils ne veulent pas de prime abord, au cas où vous ne vous en seriez pas aperçu) causant ainsi des irritations cutanées.

Empêchez votre gros chien de se gratter le cou et la tête en enfilant ses pattes dans des chaussettes tubes en coton et en les relevant le plus haut possible.

Si vous avez un petit chien (avec des pattes plus courtes), essayez-lui une paire de chaussettes en coton pour bébé.

3. Huilez-le pour enlever le goudron

Retirez le goudron des coussinets de votre chien en les frottant légèrement avec de l’huile pour bébé ou de la vaseline.

Laver ensuite le résidu avec une douce solution d’eau savonneuse.

Pour éviter qu’il ramasse trop de goudron lors de vos promenades, coupez soigneusement les poils qui poussent entre les orteils de votre animal.

 

4. Huilez-le pour enlever le goudron

Les canaux lacrymaux de certains chiens créer un résidu qui s’accumule dans les poils sous le coin de l’œil. Cela peut tacher les poils des chiens de couleur claire et malgré les nombreux produits pour «éclaircir» vendus sur le marché, les vétérinaires vous diront qu’on ne peut y faire grand-chose et qu’il vaut mieux ne pas se tracasser avec ça.

Pourtant, il faut l’enlever. Versez de l’huile pour bébé sur une boule de coton et frottez doucement pour ramollir le résidu et le rendre plus facile à enlever. Vous pouvez également utiliser un nettoyant doux pour le visage, mais dans ce cas, prenez soin de ne pas en mettre dans les yeux de votre chien.

5. Utilisez de l’huile d’olive pour les poils emmêlés

Assouplissez les poils emmêlés de votre chien en frottant les nœuds d’un peu d’huile d’olive. Puis, peignez doucement la zone emmêlée avec une brosse métallique jusqu’à ce que les dents de la brosse glissent en douceur dans la toison de votre fidèle compagnon.

6. Nettoyez les oreilles avec du vinaigre

Tous les chiens aux oreilles tombantes, surtout les chiens nageurs comme le labrador et le retriever, devraient avoir les oreilles nettoyées délicatement au moins une fois par semaine pour éviter l’accumulation de cire et les infections (qui causent à la fois de la douleur et des odeurs).

Mélangez une partie de vinaigre blanc à une partie d’eau; trempez-y une boule de coton et essuyez soigneusement les oreilles de votre chien, sans insérer la boule de coton dans le conduit auditif.

Utilisez une boule de coton distincte pour chaque oreille afin d’éviter la contamination croisée en cas d’infection.

7. Empêchez les bouchons de poils de chien avec un tampon à récurer

Au moment du bain, empêchez les poils de votre chien de boucher le drain de la baignoire en plaçant un tampon à récurer de nylon ou un morceau d’éponge sur le drain. Cette barrière poreuse permettra de recueillir les poils, que vous pourrez facilement enlever et jeter.

http://selection.readersdigest.ca

Truc express ► Beurre du soleil


Ceux qui n’aime pas trop le beurre ou encore ils ont oublier d’en acheter, ils peuvent remplacer aisément sur certains aliments
Nuage

Beurre du soleil

Saviez-vous que vous pouvez placer au congélateur un ramequin remplis d’huile d’olive?

Cette tartinade sera idéale pour les croutons, les petites bouchées ou même pour le mais en épi.
 

7 jours/Les meilleurs trucs de Madame Chasse-taches/Louise Robitaille
  /Juin 2011

Truc express ►Huile pour soigner les brûlures


Un petit truc pour des brulures mineurs qu’on applique sur la peau, mais peu aussi servir en breuvage pour d’autres maux,
Nuage

Huile pour soigner les brûlures

Recette :

  • Mélanger de l’huile d’olive avec des boutons de fleurs de millepertuis dans un pot en verre
  • Laisser macérer deux semaines au soleil, près d’une fenêtre, ou près d’une source de chaleur.
  • Appliquer directement sur les brûlures

Explication :

En usage externe, le millepertuis est antiseptique, anti-inflammatoire et cicatrisant.

Attention : il rend la peau photosensible, donc ne pas s’exposer au soleil pendant ou immédiatement après l’utilisation

Autres usages : L’agent actif du millepertuis est l’hypéricine.

Pris par voie orale, il est connu depuis des siècles pour ses propriétés agissantes sur le système nerveux. Aujourd’hui, bien que de nombreuses personnes lui prêtent des propriétés anti-dépressives, son efficacité réelle n’a pas été démontrée  hors de tout doute dans ces cas.

http://pilule.telequebec.tv

Truc express ►Remède pour maux d’oreilles et otites


On prend facilement des antibiotiques, alors pourquoi pas essayer par des moyens plus naturels, par contre, il ne faut pas hésité de consulté si la douleur persiste accompagnées de fièvres
Nuage

Remède pour maux d’oreilles et otites

Recette :

Prendre des fleurs de molène et de l’ail.

Faire macérer dans l’huile d’olive.

Verser une goutte d’huile dans l’oreille, faire descendre le long du canal.

Masser l’arrière des oreilles avec l’huile.

Explication :

L’ail agit comme antibactérien. Il combat l’infection.

La molène est un antalgique.
Elle agit comme anti-douleur
.

 
http://pilule.telequebec.tv