La lettre insolite d’une petite fille de 3 ans à une librairie de Lannion


Et oui, il existe encore du monde honnête, et c’est très louable a la maman de la petite fille, d’avoir écrit la lettre au nom de l’enfant pour réparation, c’est un bon exemple a donner a sa fille et ce même si elle n’a que 3 ans et demi
Nuage

 

La lettre insolite d’une petite fille de 3 ans à une librairie de Lannion

 

INSOLITE – C’est certainement la bonne surprise de cette rentrée littéraire dans la librairie Gwalarn de Lannion. Ça n’est pas un premier roman mais la lettre de Mathilde, 3 ans et demi, qui confesse avoir « pris un livre sans le payer ».

Ce mardi 2 septembre, les employés de la librairie ont reçu d’adorables aveux sur papier. Une lettre accompagnée d’un dessin, et d’un chèque de 5,60€, soit le prix du livre dérobé.

« Mesdames et messieurs les libraires de Lannion,
Je vous prie de m’excuser d’avoir pris un livre sans le payer. Ce n’était pas mon attention (sic). Il me faisait très envie et ma maman n’a pas vu que je l’avais mis dans son sac. J’aimais vraiment tous vos livres dans votre belle librairie. Mathilde, 3 ans et demi »,
peut-on lire sur la missive vraisemblablement rédigée par la maman de Mathilde et
publiée sur Facebook par le libraire.

« C’est juste la classe, je trouve », explique le libraire David Bars sur son compte Facebook.

Et il n’est pas le seul à avoir apprécié la lettre de Mathilde et l’initiative de ses parents. Repérée par L’Express, la photo de cette lettre a déjà été « aimée » plus de 700 fois ce mardi et dans les dizaines de commentaires, les félicitations ne manquent pas. Un auteur jeunesse propose même d’offrir son dernier livre à Mathilde.

Pour le renseigner sur les goûts de cette jeune lectrice, Mathilde semble aimer les histoires fantastiques. Le livre sur lequel elle a jeté son dévolu dans la librairie de Lannion s’intitule « L’os prodigieux » et raconte la rencontre de la jeune Perle avec un os qui parle toutes les langues, imites tous les sons et possède bien d’autres pouvoirs magiques.

os prodigieux

De quoi attendrir un peu plus encore les amoureux des livres.

http://www.huffingtonpost.fr

Insolite : les lève-tôt mentent plus facilement la nuit


Je suis une lève-tôt, mais heureusement que je me couche aussi de bonne heure… Je suis quand même septique sur cette étude.
Nuage

 

Insolite : les lève-tôt mentent plus facilement la nuit

 

Insolite : les lève-tôt mentent plus facilement la nuit

© istock

L’honnêteté varie en fonction du moment de la journée. Plus particulièrement selon qu’on est lève-tôt ou lève-tard.

Explications.

Etes-vous plutôt du soir ou du matin ? Cette question indiscrète pourrait bien déterminer votre niveau d’honnêteté à un moment de la journée. Des psychologues de différentes universités américaines (Harvard, université Johns Hopkins, université de Georgetown et de Washington) ont dressé un constat surprenant : les personnes plus alertes le matin ont tendance à plus tricher et à se conduire de façon malhonnête le soir.

Autrement dit, l’horloge interne (ou le chronotype qui définit le moment où on a le plus envie de dormir ou celui où on a le plus d’énergie) de chaque personne et les choix éthiques seraient liés.

Pour s’en rendre compte, des jeux et des tests destinés à mesurer l’honnêteté ont été menés auprès de 200 personnes, sans que celles-ci ne devinent la finalité de l’exercice. Des récompenses étaient attribuées si les exercices étaient réussis.

Résultat, les lève-tôt ont davantage triché le soir pour toucher les gains. Et les lève-tard ont eu un comportement moins éthique le matin, au moment où ils se sentent le moins en phase avec leur chronotype.

L’influence de l’horloge interne

Cette étude pourrait amener à réfléchir sur les horaires et l’organisation des temps de travail en fonction des horloges internes des salariés. Une idée intéressante mais légèrement utopique puisque cela supposerait que tous les patrons demandent à leurs salariés s’ils sont plus du matin ou du soir avant de leur confier un poste ou certaines tâches.

Reste que le profil lève-tôt ou lève-tard intéressent les chercheurs et influenceraient non seulement l’honnêteté mais aussi la propension au bonheur. Une étude de l’université de Toronto a ainsi établi que les lève-tôt étaient plus heureux que les couche-tard…

http://www.topsante.com

Les valeurs humaines


Si seulement l’être humain pouvait comprendre que pour aller mieux dans le monde serait si simple en réfléchissant sur nos valeurs
Nuage

 

Les valeurs humaines

 

« L’honnêteté, la sincérité, la simplicité, l’humilité, la générosité, l’absence de vanité, la capacité à servir les autres – qualités à la portée de toutes les âmes- sont les véritables fondations de notre vie spirituelle.  »

Nelson Mandela

Un itinérant est puni pour un bon geste… six mois plus tard


Si l’homme aurait gardé la somme trouvés, il n’aurait jamais été puni par les services sociaux et aurait reçu ses prestations. Je peux comprendre que les règlements sont fait pour être respectés, car il y a souvent des écarts de conduite, mais quand un homme qui n’a rien de rien dans la vie remet une somme qui pourrait lui procurer un super repas, des vêtements neufs etc. et qu’après cette somme on la lui donne .. Pourquoi le punir !!! Il n’a pas travaillé au noir mais trouvé de l’argent et ce n’est pas une fortune quand même
Nuage

 

Un itinérant est puni pour un bon geste… six mois plus tard

 

Un bon geste est revenu hanter un ancien itinérant du nord du New Jersey. (Photo Archives La Presse)

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

Un bon geste est revenu hanter un ancien itinérant du nord du New Jersey.

James Brady a découvert 850 $ US sur une promenade de la ville de Hackensack, en avril dernier, et a remis le tout à la police. L’homme s’est finalement vu remettre la somme, six mois plus tard, après que personne n’eut contacté les autorités pendant la période d’attente prévue.

Récemment, le quotidien The Record a rapporté que M. Brady s’était vu refuser des prestations d’aide sociale et d’assurance-maladie par le département des Services sociaux de la ville, et ce jusqu’au 31 décembre, parce qu’il n’avait pas déclaré les 850 $ US comme un revenu qu’il aurait reçu.

Au dire du directeur des Services sociaux, il ne s’agit là que du respect des règles.

M. Brady vivait dans la rue lorsqu’il a découvert l’argent, mais a depuis trouvé un logement. Il a fait les manchettes partout aux États-Unis pour avoir remis la somme à la police, malgré ses propres problèmes financiers.

http://www.lapresse.ca

UN SDF TROUVE 40.000 DOLLARS, LES REND ET GAGNE 60.000 DOLLARS EN RETOUR


Une situation vraiment inouïe. Alors que nombres de personnes ayant un certain revenu auraient peut-être garder l’argent, lui un SFD a décidé de jouer la carte de l’honnêteté. Ce qui est d’autant plus remarquable, c’est qu’on souligne ce geste honnête
Nuage

 

UN SDF TROUVE 40.000 DOLLARS, LES REND ET GAGNE 60.000 DOLLARS EN RETOUR

 

Image d’illustration

[© CC / Refracted Moments][[© CC / Refracted Moments]]

Un homme sans domicile fixe a fait une trouvaille des plus opportunes, il  a découvert un sac contenant 40.000 dollars dans la rue, aux Etats-Unis. Une trouvaille inespérée qu’il a décidé de restituer sans hésiter au commissariat. Cette bonne action lui a valu 60.000 euros de récompense.

Le premier réflexe de Glen James SDF depuis cinq ans, a été de ramasser le sac emplit de 2.400 dollars en liquide 39.400 dollars en chèques et d’un passeport, puis d’aller le rendre à la police, d’après la chaîne américaine CBS qui relate les faits.

L’homme a trouvé le sac par terre, en face du magasin TJ Maxx au Bay South Mall à Dorchester. Glen James s’est immédiatement  rendu au commissariat de South Bay Mall à Boston,  mais il et ne s’attendait sûrement pas à ce que cette action civique lui sourit.

En effet, la police de Boston lui a décerné un titre honorifique pour son extraordinaire geste empreint « d’honnêteté », mais rien de bien concret.

De plus, touché par la trajectoire de vie de l’homme et par ce geste noble, un homme nommé Ethan Whittington a décidé de lancer le 16 septembre un appel aux dons sur internet via le siteGoFundMe. Une plateforme d’autofinancement, permettant de récolter des fonds pour tout projet. Une initiative qui a permis de récolter 60.000 dollars de dons (au 18 septembre).

Le SDF souffrant de problèmes de élocution à expliquer son geste en écrivant une lettre, dont voici un extrait : 

« Même si j’avais désespérément besoin d’argent, je n’aurais pas gardé un sou de l’argent que j’ai trouvé. Je suis extrêmement religieux, Dieu a toujours très bien pris soin de moi », écrit Glen James.

Une opportunité inespérée qui permettra sûrement à Glen James de prendre un nouveau départ.

http://www.directmatin.fr

Prenez les choses avec légèreté et jouissez de la vie


Les enfants ne vivent pas hier …ni demain mais ils vivent le moment présent .. juste a penser quand ils se font mal, on les occupent a autre choses et ils oublient leur douleur .. Alors quand nous grandissons,. les choses changent car nous avons amasser un passé et nous voulons un futur en oubliant que maintenant nous devons vivre.
Nuage

 

Prenez les choses avec légèreté et jouissez de la vie

 

 

 

Vous souvenez-vous de votre enfance ? À cette époque, rien ne semblait vraiment compliqué, tout ce à quoi nous avions à penser était « où sont mes crayons », « quand vais-je pouvoir manger de ce bon gâteau ».

Nous n’avions pas à nous préoccuper des choses que nous ne connaissions pas parce que nous n’étions tout simplement pas conscients que ces choses pouvaient nous gêner.

Mais, en vieillissant, nous nous inquiétons des choses qui nous entourent, comme la vie et la mort, l’amour et la séparation, le succès et l’échec, pour n’en nommer que quelques-uns. Nous constatons que presque tous les jours, nous sommes obligés d’être préoccupés par des événements ou des gens.

Néanmoins, gardez toujours cela à l’esprit : ne prenez pas les choses comme si elles étaient responsables de ce que vous ressentez. Les événements ou les situations ne sont pas là pour vous déranger, c’est la façon dont vous les percevez qui est dérangeante.

Si vous manquez d’insouciance, il vous suffit de revenir sur la façon dont vous avez vu les choses initialement et vous saurez ce qu’il vous faudra faire maintenant pour modifier votre perception.

Voici quelques conseils pour vous assurer de ne pas perdre votre chemin :

* Chérissez les choses simples

Croyez au pouvoir d’un sourire ou du rire, d’un baiser ou d’une étreinte. Croyez-en la bonté, l’honnêteté, les rêves et l’imagination. Vivre positivement est la première étape pour devenir heureux.

* Desserrez les écrous

Riez de vos erreurs. Souvenez-vous de ce discours pendant lequel vous avez perdu le fil de ce que vous vouliez dire. C’est embarrassant, mais il est fort probable que votre public l’ait oublié dans un jour ou deux. Nous avons tous des ratés de temps en temps. La bonne chose, c’est que les gens ont tendance à oublier de telles situations.

* Entourez-vous de ce que vous aimez

Prenez un animal de compagnie. Conservez des moments de film en guise de souvenirs. Tenez-vous à l’écart de ceux qui vous entrainent vers le bas. Si cet emploi bien payé vous mine rien qu’à l’idée de devoir aller travailler, trouvez un travail que vous aimez avant de quitter celui-ci. Si certaines personnes vous forcent à vous conformer, restez à l’écart de leur société.

* Ne remettez jamais

Continuez votre voyage. Prenez votre vie en main, vous ne saurez jamais son étendue alors, faites les choses tant que vous pouvez.

* Ne vous forcez pas trop à essayer de plaire à tout le monde

Vous ne pourrez pas. Et cela ne semble jamais valoir la peine de toute façon. Lorsque vous voulez faire quelque chose pour quelqu’un, commencez par vos proches.

* Gardez la forme

Soyez cette personne attirante que vous avez toujours imaginé d’être. Chérissez votre santé. C’est la meilleure façon de vous montrer sous votre meilleur jour.

* Ne présumez pas

Ne vous inquiétez pas d’oublier votre discours avant de le faire réellement. Ne vous inquiétez pas de ne pas obtenir l’emploi de vos rêves parce que vous pourriez rater le poste lors de l’entrevue. Il est bon de s’attendre au pire, mais ne finissez pas par attendre que le pire.

* Altérez votre façon de penser

Lorsque vous êtes ridicule, critiqué au sujet de votre situation familiale ou condamné pour les erreurs du passé, devant des personnes qui ne veulent rien entendre, ne croyez pas tout ce que vous entendez. Vous le savez mieux que quiconque alors, ne sombrez jamais dans l’apitoiement sur soi.

Rappelez-vous : ne vous énervez pas sur les choses simplement parce que c’est la façon dont réagissent la plupart des gens lorsqu’ils sont confrontés à la même situation. Quand vous vous trouvez être négatif, en colère, en baisse morale, jaloux, etc., sans le savoir, vous videz aussi votre énergie et votre enthousiasme. Vous n’avez qu’à essayer d’évacuer rapidement ces sentiments négatifs, parce que céder à ces émotions, pourrait vous rendre parfois peu raisonnable, et vous pourriez finir par prendre de mauvaises décisions.

 

Par Bernard Lamonnier

Le Saviez-vous ► Expression : Avoir pignon sur rue


 Avoir pignon sur rue 

 

Maison.XIVe.siecle.


Avoir une maison (ou un commerce) à soi.
Par extension : avoir une notoriété certaine
(pour un commerce ou une entreprise).

Du XVe au XVIIe siècle, la façade des maisons en ville, souvent étroites et construites en bois et torchis, comportait en haut un pignon, généralement triangulaire, destiné à supporter l’extrémité de la poutre principale (faîtière) de la charpente.

Avoir pignon sur rue, c’était donc posséder une maison ou un commerce en ville.

La façade sur la rue et son pignon étant les parties les plus visibles de la maison, les gens aisés ne se privaient pas de la décorer, en fonction de leurs moyens, pour afficher leur niveau de richesse.

Au XVIe siècle, le sens de l’expression a alors évolué pour désigner des gens qui possédaient des immeubles et des biens, ou des riches commerçants.

A partir de 1667 et pendant longtemps, les façades à pignon (et les charpentes associées) ont été interdites suite à l’incendie de Londres dans lequel les flammes s’étaient propagées de proche en proche via les charpentes.

Mais l’expression est restée et son sens a encore évolué pour désigner toute personne, entreprise ou commerce qui a une forte notoriété, avec une connotation d’honnêteté ou de solvabilité.

http://www.expressio.fr

Le chemin le moins fréquenté…


L’estime de soi ne se passe pas dans le silence et la dans la solitude mais dans l’ouverture de l’intérieure et de l’extérieure de nous-même. Pour réussir cela demande du travail et des remises en questions pour s’auto-évaluer et mieux organiser nos énergies a réussir nos projets, nos espérances
Nuage

 

Le chemin le moins fréquenté…


La discipline est une manière d’apprendre à affronter les problèmes
et à les résoudre avec succès, pour s’enrichir et évoluer…

Retarder la satisfaction est une question d’emploi du temps des douleurs et des joies de la vie, de façon à mettre en valeur le plaisir  et à faire face à la douleur avant, pour s’en débarrasser.  C’est la seule manière de vivre bien…

Les problèmes ne disparaissent pas.  Ils doivent être affrontés,  sinon
ils demeurent et ils restent toujours une barrière pour l’évolution
et le développement de l’esprit…

Le sentiment d’avoir de la valeur est absolument essentiel pour la
santé mentale et c’est le fondement de l’autodiscipline. 
C’est un produit direct de l’amour parental…

Si nous avons des difficultés à assumer la responsabilité de notre comportement, c’est parce que nous ne voulons pas en souffrir les conséquences…

La vie d’un adulte est une série de choix personnels et de décisions…

Dans le monde,  le danger réel réside plus à l’intérieur de nous
qu’à l’extérieur,
et la remise en question permanente
et la contemplation sont essentielles à notre survie…

L’énergie dont on a besoin pour l’autodiscipline que demande
l’honnêteté est bien moindre que celle exigée par le mensonge…

L’équilibre est la discipline qui nous donne la souplesse et le bon sens…

La meilleure façon de mesurer la grandeur de quelqu’un,
c’est de mesurer sa capacité à souffrir…

L ‘amour est trop profond pour être jamais mesuré, 
compris ou limité par des mots…

On n’est pas obligé d’aimer,  on le décide…

L’amour implique toujours le travail et le courage
puisqu’il exige le dépassement de soi…

Un humain est en même temps un mortel et un éternel…

Le mal est un échec dans le bilan de l’évolution des hommes
parce que chaque âme qu’il détruit servait à en sauver d’autres…

Le chemin de la sainteté passe par la remise en question systématique…
 
Dr. M. Scott Peck