Un homard de 7 kilos au Biodôme


Être différent apporte souvent son lots d’ennui mais quand on est un animal voué a être servi dans une assiette .. cela peut être une sauf conduit pour vivre paisiblement dans un lieu protégé … de tout prédateur dont l’homme
Nuage

 

Un homard de 7 kilos au Biodôme

 

Le crustacé doit être âgé entre 35 et... (PHOTO CLAUDE LAFOND, PC)

Le crustacé doit être âgé entre 35 et 50 ans.

PHOTO CLAUDE LAFOND, PC

 

La Presse Canadienne
MONTRÉAL

Goliath, le homard de sept kilos qui était en vente au supermarché IGA de Varennes, n’a plus à craindre d’être trempé dans le beurre à l’ail avant d’être dévoré. Il vit maintenant au Biodôme de Montréal où les visiteurs peuvent l’observer.

Les employés du supermarché ne pouvaient pas se résoudre à vendre un tel spécimen lorsqu’ils l’ont reçu. Il s’agit d’un homard américain qui a été pêché au large des côtes de la Nouvelle-Écosse et envoyé au Québec. Ils ont appelé le Biodôme qui l’a adopté officiellement vendredi.

Le crustacé qui doit être âgé entre 35 et 50 ans a intégré jeudi l’écosystème du Golfe du Saint-Laurent dans le bassin du littoral rocheux et y restera pour deux semaines, après avoir passé quelques jours dans un bassin d’isolation. Il sera ensuite transféré dans le grand bassin du même écosystème.

Il se porte très bien, a souligné le conservateur du Biodôme, Serge Pépin.

Le Biodôme abrite une trentaine de homards. Bien qu’il ait une taille impressionnante, Goliath n’est pas le plus gros homard d’Amérique recueilli à ce jour. Il s’agit d’un spécimen pesant 20 kg et mesurant près de 110 cm.

http://www.lapresse.ca

Une étude révèle comment évaluer l’âge du homard


A moins d’avoir quelques  homards  dès leur naissance vivant près de nous, donner l’âge a toujours été approximatif .. maintenant, cela risque de changer vue que les scientifiques ont trouver comment comptés les années ..
Nuage

 

Une étude révèle comment évaluer l’âge du homard

PORTLAND, États-Unis – Pour la première fois, des scientifiques ont réussi à déterminer l’âge d’un homard, en comptant ses anneaux comme pour un arbre, selon une étude publiée ce mois-ci dans le Journal canadien de la pêche et des sciences aquatiques.

Personne ne sait combien de temps peut vivre un homard. Certains estiment qu’il peut vivre plus de 100 ans. Mais le fait de pouvoir déterminer leur âge et non de le deviner pourrait aider les scientifiques à mieux comprendre l’espèce et réguler leur commerce très lucratif, a expliqué Raouf Kilada, chercheur associé à l’Université du Nouveau-Brunswick et l’un des principaux auteurs de l’étude.

«Avoir une information sur l’âge pour toute espèce commerciale pourra vraiment aider à évaluer les stocks et à assurer la continuité» de l’espèce, a-t-il ajouté.

Avant cette découverte, les scientifiques déduisaient l’âge des homards en fonction de leur taille et d’autres variables. Mais ils savent désormais que les homards, tout comme les crabes et les crevettes, prennent un anneau par année dans des parties internes de leur organisme.

L’âge des poissons était déjà évalué en comptant les anneaux dans la partie osseuse de l’intérieur de l’oeil, les requins en comptant les anneaux sur leur colonne vertébrale et les coquilles Saint-Jacques et les palourdes en fonction des anneaux présents sur leur coquille.

Les crustacés posaient un problème du fait de l’absence apparente de structures permanentes. On pensait qu’au moment de leur mue, les homards perdaient les parties calcifiées de leur organisme qui permettaient de compter leurs anneaux.

Les scientifiques ont en fait découvert que ces anneaux se trouvaient dans leur pédoncule oculaire, cette longue tige qui porte leur globe oculaire. Pour trouver ces anneaux, les chercheurs ont disséqué ces pédoncules et les ont découpés, pour ensuite les observer au microscope.

Les homards ne perdent pas leurs facultés reproductives ni leurs autres fonctions organiques avec l’âge et ne montrent aucun signe de vieillissement, mais personne ne sait exactement combien de temps ils peuvent vivre.

«Nous pensions que les homards pouvaient vivre jusqu’à 100 ans» et cette nouvelle technique d’estimation de leur âge permettra de confirmer ou d’infirmer cette hypothèse, a expliqué Bob Bayer, le directeur de l’institut du homard à l’université du Maine.

Susan Waddy, une chercheuse spécialisée dans le homard pour Pêches et Océans Canada, a souligné qu’elle avait gardé des homards dans son laboratoire pendant plus de 30 ans. Elle pense qu’ils peuvent vivre entre 40 et 50 ans.

«Nous savons qu’ils ne sont pas immortels», a-t-elle cependant affirmé.

http://actualites.ca.msn.com

Un homard échappe à la casserole grâce à ses couleurs d’Halloween


Un homard qui en plus d’avoir une carapace particulière fut péché dans une ville des États-Unis reconnu pour ses histoires de sorcelleries ..Enfin peut importe pour cette bête … ce qui compte c’est que grâce a cette différence, il pourra vivre encore des années sans se soucier de la casserole
Nuage

 

Un homard échappe à la casserole grâce à ses couleurs d’Halloween

 

Un homard échappe à la casserole grâce à ses couleurs d'Halloween

Photo: Courtoisie

Un homard à la carapace noire et orange vient d’échapper à la casserole, sur la côte nord-est américaine, grâce à ses couleurs insolites qui collent parfaitement avec celles d’Halloween, fêté ce jour du 31 octobre.

 

La femelle de 450 grammes, dont la carapace est parfaitement divisée en un côté noir à gauche et un côté orange à droite, vient de s’installer au New England Aquarium, à Boston.

Elle a été pêchée la semaine dernière dans les eaux de l’Atlantique au large de Salem, au nord de Boston, la ville célèbre pour ses procès en sorcellerie au XVIIe siècle et destination très prisée pendant la période d’Halloween.

«C’est du vrai», a affirmé à l’AFP le porte-parole de l’aquarium Tony LaCasse, en évoquant cette carapace insolite provenant, selon les biologistes, d’une division cellulaire au moment de la fertilisation de l’oeuf.

La probabilité d’une telle anomalie est de un sur 50 à 100 millions de homards, affirme l’aquarium sur son site internet (www.neaq.org).

Après une période de quarantaine, le homard sera exposé au public.

http://fr.canoe.ca

Un couple paie 640 $ pour faire libérer des homards


Cela est une drole de situation pour le restaurant mais parait-il le client a toujours raison ou presque !!! Je ne crois pas que ce restaurant va cesser de servir au menu des crustacés … après un tel sauvetage
Nuage

 

Un couple paie 640 $ pour faire libérer des homards

 

PHOTO: ROBERT SKINNER, LA PRESSE

Agence France-Presse
Rome

Un couple de touristes allemands a commandé à souper des crustacés pour un montant de 500 euros (environ 640 $) dans le seul but de les libérer et de les remettre en mer, a rapporté mardi le quotidien sarde L’Unione Sarda.

La soirée romantique des deux vacanciers dans le restaurant «Mama Latina» à Cala di Volpe, sur les bords de la Costa Smeralda, dans le nord-est de la Sardaigne, s’est transformée en opération sauvetage de crustacés.

En voyant les langoustes et les homards vivants dans la vitrine du restaurant, la jeune femme a demandé à son mari de les acheter pour les jeter en mer.

«Quand la femme est entrée dans le restaurant, elle a tout de suite observé les crustacés», raconte l’un des responsables du lieu. «Puis elle est ressortie fumer une cigarette. Quand elle est revenue, elle m’a demandé s’ils étaient encore vivants et si elle pouvait les acheter», a-t-il ajouté.

Un des clients a d’abord tenté d’expliquer aux deux Allemands que ces animaux risqueraient de ne pas survivre ou d’être de toute manière repêchés. L’un des responsables du restaurant a ensuite négocié la libération des crustacés contre 500 euros, sous le regard curieux des clients.

«Cela fait 10 ans que suis ici et je n’ai jamais vu une chose pareille», a commenté le patron de «Mama Latina», selon plusieurs sites internet.

http://www.lapresse.ca

Rocky 27 lbs, profession: homard


Voilà un homard très chanceux … en plus d’être différent de ses semblables, il a pu se sauver de la casserole et de rester en captivité … Grace a sa grosseur inusité, il a pu voir la liberté .. Espérant qu’il se méfiera des filets de pêches la prochaine fois car qui sait s’il aura la même chance de continuer son petit homard de chemin en toute liberté
Nuage

 

 

Rocky 27 lbs, profession: homard

 

Rocky 27 lbs, profession: homard

Crédit photo : Page Facebook, Maine State Aquarium

Le homard géant de 27 livres capturé au large des côtes du Maine vendredi dernier n’a finalement pas terminé sa vie dans un chaudron d’eau bouillante.

Voyez le reportage de News Center (en anglais)

Celui qu’on a surnommé Rocky a finalement été libéré et relâché dans la baie de Boothbay, dans le Maine, jeudi vers midi.

Le Maine State Aquarium, qui l’avait pris en charge, n’était pas en mesure de le garder : il n’y existe pas de bassin suffisamment gros pour lui permettre d’y rester à long terme.

C’est un pêcheur de fruits de mer, Robert Maloney, qui avait capturé le crustacé géant la semaine dernière au moment même où la saison de pêche se terminait.

Les biologistes de l’endroit jugeaient que la capture d’un aussi gros homard près des côtes était très inhabituelle.

(photo: Page Facebook, Maine State Aquarium)

 

(photo: Page Facebook, Maine State Aquarium)

http://tvanouvelles.ca

2011, année insolite


Voici une petite compilation de nouvelles insolites en 2011 certaines ont été assez cocasses,  d’autres des canulars mais d’autres aussi pour les plus téméraires ont été dramatiques
Nuage

 

2011, année insolite

 

2011, année insolite

Le planking consiste à s’allonger face au sol, droit comme un piquet, avec les orteils pointés et les bras le long du corps.

Photo: Martin Leblanc, Archives La Presse

Sylvie St-Jacques
La Presse

L’année a débuté avec des pluies d’oiseaux qui tombent du ciel et se conclut avec la découverte «scientifique» d’une cure miracle pour soigner la gueule de bois. L’univers parallèle de l’insolite a été riche en nouvelles étranges, en bizarreries divertissantes et en phénomènes farfelus. Voici, triées sur le volet, 10 nouvelles qui ont marqué l’actualité insolite de 2011.

1. Une pluie de Doritos pour des funérailles croustillantes

 

Le 1er octobre, le créateur des Doritos, Archibald West, mort à 97 ans, a été inhumé avec quelques-uns des triangles salés qu’il a créés.

2. Le planking s’étend

 

Les Australiens ont déclaré le 25 mai «Journée internationale duplanking», nouvelle activité parfaitement inutile qui consiste à s’allonger face au sol, droit comme un piquet, avec les orteils pointés et les bras le long du corps. Hélas, cette nouvelle tendance a fait une première victime: un homme de 20 ans est tombé d’un septième étage, lors d’une séance de planking sur un balcon de Brisbane.

3. Un homme cache des homards dans son short

 

En septembre, un résidant du sud du Mississippi a été accusé d’avoir essayé de sortir d’une épicerie sans payer pour les produits qu’il avait cachés dans son short, dont deux homards vivants.

 

4. Hangover Helpers: la découverte du siècle?

En décembre, la société Hangover Helpers, créée par deux jeunes diplômés américains, annonçait sa découverte d’une cure pour aider les victimes de la gueule de bois. Pour une poignée de dollars par personne, ils se proposent de livrer des burritos et des boissons énergisantes pour faire passer le mal de tête et apaiser les estomacs. Ils débarrassent aussi les chambres d’étudiants des morceaux de verre, bouteilles vides et autres traces laissées par les invités.

5. Fausse alerte à la «banane carnivore» au Mozambique

Une fausse alerte à la «banane carnivore» a fait plonger les ventes sur les marchés du Mozambique et obligé le ministère de la Santé à diffuser un message rassurant à la télévision nationale.

«Les travaux menés par les ministères de l’Agriculture, de la Santé, du Commerce et de l’Industrie permettent de conclure qu’aucune banane contaminée n’est entrée sur le territoire», ont indiqué les autorités.

 

 

6. Il pleut des oiseaux

Au début de l’année, des milliers d’oiseaux sont tombés du ciel, dans le sud des États-Unis. Quelques jours plus tard, la découvert de 50 à 100 oiseaux dans une petite ville du sud-ouest de la Suède a lancé des rumeurs folles sur les causes de cette hécatombe… pas si exceptionnelle que ça, semble-t-il finalement.

7. Un orignal ivre coincé dans un pommier

En septembre, un Suédois a eu la surprise de découvrir un orignal apparemment ivre pris dans un pommier. L’animal totalement confus aurait mangé des pommes fermentées, ce qui expliquait son état.

 

8. Un fromage à 100$ la tranche

En novembre, un fromager britannique a commercialisé un bleu de Stilton à la feuille d’or comestible et aux pétales de Schnapps à la cannelle et à l’or véritable, vendu à 993$ le kilo. Ce fromage offert en quantité limitée pendant le temps des Fêtes est le plus cher du Royaume-Uni.

9. Poisson d’avril de WestJet

Le 1er avril, WestJet annonçait son intention d’implanter un moyen révolutionnaire pour réduire ses dépenses en carburant: afin d’alléger ses appareils, le transporteur allait ajouter de l’hélium dans la cabine par le système de ventilation. Il s’agissait évidemment d’un poisson d’avril.

10. Un étudiant entre dans un McDo et se fait à manger

Dans une nuit de novembre, un étudiant a pénétré dans un McDo d’une petite ville de l’ et s’est préparé tranquillement à manger. L’homme qui s’est fait un steak et des frites s’est rendu lui même à la police, après avoir vu des images de son larcin passer à la télé locale.

http://www.cyberpresse.ca

Youppi est mort


En juillet dernier un homard a évité de servir de repas grâce a sa différence et a pu survivre protéger de tout prédateurs. Un homard orange évite de finir dans une assiette Mais aujourd’hui, Youppi est mort laissant un souvenir de sa célébrité lors de son passage dans une épicerie
Nuage

Youppi est mort

Youppi est mort

La franchise IGA de Trois-Rivières avait refusé de vendre la bête, baptisée Youppi.

Photo: Le Nouvelliste

Le Nouvelliste

Près de quatre mois après son arrivée au Centre d’interprétation de Baie-du-Febvre, le fameux homard Youppi est décédé.

Le homard, âgé d’environ 3 ans, avait été surnommé Youppi en raison de sa couleur orangée. Le crustacé donnait l’impression d’avoir déjà été cuit, en raison de l’absence de pigments bleus dans sa carapace, un phénomène très rare qui toucherait un homard sur dix millions. Il était rapidement devenu le centre d’attraction à la poissonnerie du marché IGA Jean-XXIII, à Trois-Rivières, où il s’était d’abord retrouvé.

Gracié par le gérant de la poissonnerie, André Charest, il a failli prendre la destination d’un aquarium de Shippagan avant d’atterrir à Baie-du-Febvre. Depuis, les clients de M. Charest continuaient de lui parler du célèbre homard.

«Plusieurs me demandaient comment il allait», raconte-t-il. Lui-même s’était rendu à Baie-du-Febvre.

Le Centre d’interprétation avait installé un aquarium de 66 litres tout spécialement pour le crustacé. Son arrivée avait nécessité un investissement de 3000$. Il devait servir à des fins éducatives.

Sa mort n’est pas passée inaperçue.

«Plusieurs clients m’ont présenté leurs condoléances», blague M. Charest.

Il n’a pas été possible de connaître les circonstances de la mort de Youppi, aujourd’hui, le Centre d’interprétation n’ayant pu être joint.

http://www.cyberpresse.ca