Le Saviez-Vous ► Une trentaine de faits insolites


 

On connait la plupart des sujets mais pas nécessairement l’origine ou des faits assez insolites
Nuage

 

Une trentaine de faits insolites

Ces faits insolites – mais authentiques! –vont vous surprendre par leur côté inusité. Vous aurez raison de penser que la réalité dépasse souvent la fiction.

MARISSA LALIBERTE

Fait insolite: Les flamants plient leurs pattes à la cheville.

Les flamants plient leurs pattes à la cheville, pas au genou

Ils se tiennent debout sur leurs extrémités. Leurs genoux sont situés près du corps et sont recouverts de plumes.

Les montagnes russes ont été inventées pour éloigner les Américains de leurs péchés

Dans les années 1880, l’homme d’affaires LaMarcus Thompson en avait marre de voir ses compatriotes américains perdre leur temps dans des endroits de luxure comme les saloons et les bordels. Il a donc décidé de remettre sur pieds l’un des endroits où l’immoralité était reine : Coney Island, à New York.

Il y a construit les premières montagnes russes d’Amérique, afin d’offrir aux New-Yorkais un endroit où avoir du plaisir sain, loin des tentations pécheresses.

Les glaces sur bâtonnet (popsicles) ont été inventées par accident par un gamin de 11 ans

C’est en 1905 qu’un garçon de 11 ans, Frank Epperson, a laissé son verre d’eau rempli de poudre de soda à l’extérieur, incluant le bâton de bois servant à mélanger le tout. Le tout s’est solidifié au cours de la nuit froide, et ainsi est né l’Epsicle.

Il s’est alors mis à vendre son invention aux gens du quartier, et un parc d’attractions local s’est empressé de breveter la recette. Le nom fut changé pour Popsicle quelques années plus tard, étant ainsi appelé par les enfants qui les adoraient.

Le paresseux peut retenir sa respiration plus longtemps que le dauphin

C’est en réduisant son rythme cardiaque que le paresseux peut retenir sa respiration jusqu’à 40 minutes. Le dauphin nécessite une entrée d’air après 10 minutes.

Les pommes de supermarché peuvent avoir été cueillies un an auparavant

Les pommes dites fraîches ne le sont pas toujours. Elles sont habituellement cueillies entre août et novembre, recouvertes de cire, séchées à l’air chaud et entreposées au froid. C’est après une période de 6 à 12 mois qu’elles se retrouvent parfois sur les présentoirs de l’épicerie.

Il est impossible de fredonner en se pinçant le nez

Vous venez d’essayer, n’est-ce pas? Lorsqu’on fredonne, c’est l’air sortant de notre nez qui crée le son, ce qui devient impossible lorsque ce dernier est bloqué.

Les pieuvres possèdent trois cœurs

À l’instar des calmars, les pieuvres ont trois cœurs; un pour pomper le sang dans leur corps, les deux autres pour faire fonctionner les branchies.

La pâte wasabi n’en est habituellement pas

Le wasabi est dispendieux. La plupart des compagnies qui en produisent utilisent donc du raifort. Le véritable wasabi est beaucoup plus doux que ce que vous consommez habituellement avec votre sushi.

Michel-Ange a détesté peindre la chapelle Sixtine, et en a fait un poème

Le poème qu’il a partagé avec ses amis débute ainsi :

«Dans ce labeur, un goitre m’est venu,

Comme l’eau en fournit aux chats de Lombardie

(Ou ailleurs où l’eau stagnante est poison)»

Les bonnets d’âne étaient autrefois signe d’intelligence

Le philosophe du 13e siècle John Duns Scotus croyait qu’un chapeau pointu aiderait celui ou celle qui le porte à partager ses connaissances, devenant une extension du cerveau. Ses disciples le portaient d’ailleurs fièrement. Toutefois, ses idées étant moins populaires au 15e siècle, l’interprétation du bonnet d’âne a complètement changé de cap et la personne qui le porte depuis est source de moqueries.

Adolf Hitler a été nommé pour recevoir un prix Nobel

Ne vous alarmez pas; le politicien suédois qui a envoyé la lettre de nomination en 1939 posait un geste d’ironie et a retiré son invitation. Tout aussi ironique, Hitler avait interdit aux Allemands d’accepter ce prix quatre ans plus tôt.

Les homards goûtent avec leurs pattes

Ce sont de petits poils situés à l’intérieur des pinces des homards qui leur servent d’équivalent à nos papilles gustatives. De plus, leurs dents se trouvent… dans l’un de leurs trois estomacs.

Le créateur de l’Internet regrette la manière d’écrire l’URL

Tim Berners-Lee, l’auteur du programme principal qui se cache derrière le WWW, ne regrette qu’une chose : avoir ajouté les // après « https : » dans l’adresse web.

Ce protocole de programmation n’avait pas de réelle utilité. Il avouait en 2009 qu’avoir abandonné l’idée aurait sauvé du temps et de l’espace. On peut aisément lui pardonner ce fait.

La famille royale britannique tire son nom de Windsor

On pourrait croire que le château de Windsor tire son nom de la Maison de Windsor, mais c’est le contraire! C’est en 1917 que la famille royale, alors nommée Maison de Saxe-Coburg-Gotha, a changé de nom afin de se défaire de la référence allemande. C’est ce qui explique le choix du nom Windsor, associé à une ville anglaise.

L’Empire State Building possède son propre code postal

C’est le 10118.

La guerre la plus courte de l’histoire n’a duré que 38 minutes

En 1896, lorsque le sultan du Zanzibar – pays protégé par l’Empire britannique – a rendu l’âme, son remplaçant s’est installé sur le trône sans l’accord des Anglais.

Les tensions se sont envenimées suite au refus de Khalid bin Barghash d’abdiquer. Après un bombardement du palais de moins de 40 minutes par les forces maritimes britanniques, ce dernier a pris la fuite, mettant de ce fait un terme à la très brève guerre.

La langue de la baleine bleue peut peser autant qu’un éléphant

Par ailleurs, son cœur peut peser jusqu’à près d’une tonne et ne nécessite qu’un battement aux 10 secondes.

Au départ, la tour Eiffel devait être installée à Barcelone

La ville espagnole a refusé la tour, jugeant son design trop laid. Gustave Eiffel s’est alors tourné vers Paris pour l’y installer temporairement, le temps de l’Expo universelle de 1889. À l’instar des Espagnols, les critiques français n’ont pas apprécié l’œuvre.

Anagramme d’Albert Einstein

En anglais, l’anagramme d’Albert Einstein est « ten elite brains », soit « 10 cerveaux d’élite »

La plus large chute au monde se trouve sous l’eau

Eh oui, il existe des chutes en dessous des océans. Dans le détroit du Danemark, l’eau froide de la mer du Nord est plus dense que le courant d’Irminger, qui est chaud. Résultat : l’eau froide se dirige vers le fond de la mer, à quatre kilomètres, à 123 millions de pieds cubes par seconde.

La reine Elizabeth II a une remplaçante pour protéger ses yeux du soleil

Ella Slack possède la même taille et stature que la reine. Avant chaque grand événement officiel, elle se soumet à une ronde de pratique afin d’éviter des désagréments à l’illustre Elizabeth – comme avoir le soleil dans les yeux par exemple.

Elle occupe ce poste depuis maintenant trois décennies, mais n’a toujours pas le droit de prendre place sur le trône. Elle doit donc se pencher au-dessus.

Les ombres sont plus sombres sur la Lune

L’atmosphère terrestre disperse plus de lumière du Soleil, donc les ombres projetées ne sont pas excessivement sombres. Sur la Lune, elles sont si noires que l’astronaute Neil Armstrong affirmait avoir de la difficulté à voir où il mettait le pied.

Les  concombres de mer se battent avec leur ventre

Lorsqu’il se sent menacé, le concombre de mer projette ses organes internes à l’extérieur de son corps. Il faut savoir que ceux-ci sont un véritable poison pour les prédateurs. Il se débarrasse ainsi parfois complètement de son système digestif, qui repoussera.

A l’origine, la Statue de la Liberté était un phare

Un mois après son dévoilement en 1886, la célèbre statue new-yorkaise débutait sa carrière de phare qui allait durer 16 ans. Sa torche était visible à une quarantaine de kilomètres à la ronde.

Les fraises ne sont pas des baies

Les framboises et les mûres non plus, selon les botanistes. Les véritables baies proviennent d’une fleur portant un seul ovaire et ont deux graines ou plus. Les fraises n’en sont donc pas, mais les bananes, les kiwis et les melons d’eau, oui

Le Trésor américain a déjà imprimé des billets de 100 000$

Entre le 18 décembre 1934 et le 9 janvier 1935, des billets de banque à l’effigie de Woodrow Wilson ont été imprimés par la Réserve fédérale, mais n’ont jamais été mis à la disposition du grand public, ce qui est sans doute une bonne chose. Vous imaginez perdre un tel billet?

La NASA utilise le compte à rebours en raison d’un film de science-fiction

C’est le compte à rebours que l’on retrouve dans le film muet Frau im Mond de Fritz Lang, en 1929, qui a inspiré la NASA à y avoir recours pour chacun de ses lancements. Toutefois, ce n’est pas une course contre la montre, et la NASA se laisse la liberté de l’arrêter s’il faut s’assurer qu’aucun ennui technique ne sera rencontré.

Avant l’invention du papier hygiénique, les Américains utilisaient des épis de maïs

…ou bien des périodiques, comme l’Almanach des fermiers par exemple, qui était conçu avec un trou afin d’être suspendu dans les toilettes extérieures. On fait avec ce qu’on a, comme on dit.

La plus minuscule guêpe de la planète est plus petite qu’une amibe

La guêpe Megaphragma mymaripenne possède toutes les parties d’un insecte (cerveau, ailes, yeux, etc.), mais elle est longue d’un cinquième de millimètre, ce qui la rend plus petite d’une amibe, constituée d’une seule cellule.

“OK” est probablement l’acronyme de mots inventés

Dans les années 1830, les gens s’amusaient à mal orthographier les abréviations. L’un des plus célèbres exemples est «All correct» (tout va bien, en anglais), qui est devenu «orl korrekt», puis «OK».

Les historiens croient qu’on doit l’utilisation aujourd’hui répandue du terme à la campagne de réélection de Martin Van Buren, surnommé «Old Kinderhook», dont les supporters de New York référaient à eux-mêmes comme le OK Club.

Les chercheurs ont déjà transformé un chat vivant en téléphone

Les chercheurs Ernest Wever et Charles Bray de Princeton ont retiré du pauvre animal son crâne et la majorité de son cerveau afin de brancher l’animal sur une source électrique. Lorsqu’ils lui parlaient dans l’oreille, le son émis pouvait être entendu via un récepteur téléphonique situé dans une autre pièce.

Cette expérience pour le moins tordue a toutefois pavé la voie au développement des implants cochléaires.

Les distributeurs de bonbons PEZ ont été créés pour aider les fumeurs à arrêter

Le créateur autrichien des distributeurs PEZ a nommé son invention en référence au mot allemand pffefferminz qui signifie «menthe».

Lors de leur création en 1927, ces menthes rondes se présentaient dans une boîte en fer, afin de protéger la réputation et la vie privée des ex-fumeurs.

http://selection.readersdigest.ca

Le Saviez-Vous ► Grady Stiles Junior, le criminel homme-homard


 

L’ectrodactylie est une maladie génétique, qui déforme les pieds et les mains. Ce fut le cas pour toute une famille, père et enfants ont ces malformations. À l’époque, ce genre de cas se retrouvait dans un cirque sous le nom de l’homme homard, et famille homard. Cependant, le père a un sale caractère et il est très violent, il a tué le fiancé de sa fille. Il se retrouve en prison et n’a pas fait toute sa peine dû à son handicap. De retour à la maison, son caractère n’a pas changé et sera tué par sa famille et un voisin
Nuage

 

Grady Stiles Junior, le criminel homme-homard

03

PAR MARINE GASC

L’ectrodactylie est une déformation congénitale des mains et des pieds. Les personnes qui en souffrent ont des doigts et des orteils en moins et selon le degré de la maladie, les doigts peuvent être soudées entre eux ce qui donne aux mains et aux pieds des allures de pinces de homard…

Un autre cas célèbre : Mikhaïl Tal, champion européen d’échecs letton né en 1936, il n’avait que trois doigts à la main droite. L’autre main n’était pas atteinte. Il est décédé en 1992.

Une famille atteinte d’ectrodactylie

 

18hgmrxww9ugjjpg

Pendant plus d’un siècle, les différentes générations de la famille Stiles ont été atteintes de cette étrange maladie génétique. Il arrive que la maladie saute des générations, hélas pour Grady Stiles Junior ça n’a pas été le cas. Le premier cas dans la famille est arrivé en 1805, chez William Stiles. Ensuite, Jacob, Elisha, Grady ont hérité des gènes et on crée un spectacle où ils se mettent tous en scène. Ils gagnent leur vie de cette façon. En juillet 1937, Grady Junior intègre le cirque à son tour alors qu’il n’est encore qu’un petit garçon… Il va y rester près d’une cinquantaine d’années, même si le nombre de représentations était bien plus important lorsqu’il avait moins de 25 ans, la foule se déplace pour voir l’homme homard, d’autant qu’il a une réputation sulfureuse. Tout le monde le déteste pour son horrible caractère et son amour pour l’alcool… Malgré tout, il travaille en famille dans le cirque du père « The Family Lobster », grace à leur business, ils font le tour des Etats-Unis lors des belles saisons et en hiver, ils se reposent à Gibsonton, une ville en Floride réputée pour accueillir tous les freaks pendant la saison creuse.

Grady Junior, un criminel au physique… difficile

Grady Jr ne peut pas se déplacer correctement à cause de ses pieds de homard particulièrement touchés par la maladie. En revanche il a développé une force importante dans tout le haut du corps et il a pu se déplacer en fauteuil roulant toute sa vie. Il épouse deux femmes (pas en même temps) et il a quatre enfants, dont deux sont atteints d’ectrodactylie, une fille, Cathy, et un fils, Grady III. Grady Jr. n’est pas vraiment un époux aimant ni un père câlin.

Grady-Stiles-Lobster-Boy-Family

Il est très capricieux avec un caractère de chien et il est violent avec les membres de sa famille. Lorsque sa fille aînée, Donna, décide d’épouser un homme en 1978, Grady n’apprécie pas l’heureux élu et la veille de la cérémonie de mariage, il prend un fusil et le tue de sang-froid. Oui, c’est bien le style de Grady Junior, tabasser ou éliminer les personnes qu’ils n’apprécient pas.

Le procès de Grady Stiles Jr.

Le jugement de Grady est riche en rebondissements. Il a été jugé coupable, évidemment, il confesse rapidement son crime et avoue n’avoir aucun remord. Si c’était à refaire, il le referait sans hésiter. Mais alors qu’il doit effectuer 15 années de détention, il joue de sa condition physique pour changer sa peine en sursis. Eh oui, lui et son avocat estiment que les prisons ne sont pas adaptées et que le système pénitentiaire américain n’est pas équipée pour accueillir l’handicap de Grady Stiles Jr. De fait, il rentre chez lui. Plus sadique que jamais, il fout la pression à sa famille et particulièrement aux femmes de son entourage qu’il bat régulièrement.

Il leur répète sans cesse « j’ai déjà tué et je suis sorti de prison, je peux recommencer ».

Ça crée une sale ambiance à la maison. Lorsqu’il quitte sa deuxième épouse, il re-épouse la première Maria, qui s’était éprise entre temps d’un homme atteint de nanisme. A peine remariée, elle regrette son choix et est battue presque quotidiennement. Grady va le payer de sa vie.

La mort de Grady Stiles Junior

Le 29 novembre 1992, Grady est assassiné. Trois balles dans la tête. Le crime a été commandité par Maria et son fils Harry. Ils ont payé le voisin, Wyant, pour faire le sale boulot. Avec un petit billet de 150$ c’était fait. Évidemment, tout le monde a dû affronter la justice et ils n’ont pas obtenu de commutation de peine malgré les déclarations de Maria

«  Mon mari allait tuer ma famille, je le crois que du fond de mon cœur. Je suis désolée, mais ma famille est aujourd’hui en sécurité. »

Harry, pour être le cerveau de l’affaire a été condamné à vie, Wyant a pris 27 ans de réclusion, Maria pour complicité a dû effectuer douze années de prison. Personne ne s’est rendu aux funérailles de Grady Stiles Junior tant il était détesté par tous les membres de sa famille mais aussi par la grande communauté des gens du cirque.

o-GRADY-STILES-III-FREAKSHOW-facebook

Mais pour la famille, l’ectrodactylie ne disparaît pas avec Grady Junior, son fils, sa fille, ainsi que sa petite fille sont atteints de la maladie des pinces d’homard.

http://www.racontemoilhistoire.com/

Un homard pêché avec une image de canette de Pepsi sur une pince


Comment prendre cette situation avec un homard ayant l’image d’une canette de Pepsi sur sa pince. ? Étonnement ? Drôle ? Écœurement de voir qu’on prend la mer, les fleuves, les rivières, les lacs pour des poubelles ?
Nuage

 

Un homard pêché avec une image de canette de Pepsi sur une pince

 

«On aurait dit que l’image avait été tatouée sur le homard», explique une pêcheuse.

 

La pêcheuse Karissa Lindstrand a eu toute une surprise alors qu’elle attachait les pinces d’un homard et qu’elle s’est aperçue que l’une d’entre elles était recouverte d’une image de canette de Pepsi.

Mme Lindstrand attache les pinces des homards sur le navire Honour Bound au large de Grand Manan, au Nouveau-Brunswick, depuis maintenant quatre ans. Bien qu’elle ait vu des homards à l’allure étrange au fil des ans, c’était la première fois qu’elle en trouvait un orné d’une image.

Elle a expliqué qu’on aurait dit que l’image avait été tatouée sur le homard, mais qu’elle aurait pu facilement être retirée en grattant.

Mme Lindstrand a dit avoir pris une photo avant de mettre le homard dans une caisse, qui a été envoyée à un acheteur.

Elle a indiqué ignorer complètement comment l’image a pu se retrouver sur le homard. Elle ne sait pas non plus si cela démontre qu’il y a beaucoup de déchets au fond de l’océan.

La pêcheuse a cependant précisé qu’au cours de ses quatre années de travail à bord du navire, elle n’avait jamais vu de déchet remonter dans les pièges.

http://quebec.huffingtonpost.ca

Un homard de 132 ans relâché dans l’océan après vingt ans dans l’aquarium d’un restaurant


Un homard qui malgré sa captivité dans un aquarium de restaurant depuis plusieurs années ne finira pas sa vie dans une assiette. Il a pu retrouver sa liberté, sans barrière vitrée a regarder des congénères se faire bouffer
Nuage

 

Un homard de 132 ans relâché dans l’océan après vingt ans dans l’aquarium d’un restaurant

 

Lobster | Tatiana Vdb via Flickr CC License by

Lobster | Tatiana Vdb via Flickr CC License by

Repéré par Grégor Brandy

Repéré sur Atlas Obscura, The New York Post

«Libéré, délivré. C’est décidé, je m’en vais!»

 

Louie est un homard, il a 132 ans et il a passé les vingt dernières de sa vie dans l’aquarium d’un restaurant. Au plus grand bonheur de son restaurateur, il ne finira pas dans une casserole. Atlas Obscura raconte que le jeune Louie vient de recevoir une grâce officielle dans la ville d’Hempstead (près de New York), et qu’il a ensuite pu être relâché dans l’océan Atlantique.

Dans le New York Post, on apprend qu’une semaine avant, un client du restaurant a offert 1.000 dollars à son propriétaire, Butch Yamali, pour ramener le homard d’une dizaine de kilos chez lui à l’occasion de la fête des pères et le servir au cours du repas.

«Il a essayé de négocier. Ç’aurait été un sacré festin. Mais je ne voulais pas le vendre. C’est comme un animal de compagnie maintenant. Je ne pouvais pas le vendre.»

Dans les heures qui ont suivi, Butch Yamali a accordé une amnistie au crustacé et invité plusieurs responsables locaux à la cérémonie. Le superviseur de la ville, Anthony Santino, a d’ailleurs lui aussi décrété une grâce pour l’animal.

«Louie a peut-être fait face à un peu de beurre et à l’assiette d’un amateur de fruits de mer, mais aujourd’hui, nous sommes réunis pour rendre à Louie, une vie meilleure, une vie plus humide.»

«Il ira bien»

 

Après ces mots, Louie a été embarqué dans un hors-bord et relâché en pleine mer. Si certains s’inquiètent du sort qui risque de lui être réservé après une vingtaine d’années de captivité, le directeur de l’institut pour les homards du Maine a tenu à rassurer tout le monde.

«Il ira bien. Il n’y a pas beaucoup de prédateurs qui veulent manger un gros homard comme ça. Avec un peu de chance, il trouvera une partenaire et vivra heureux jusqu’à la fin des temps.»

Atlas Obscura précise que ce n’est pas la première fois qu’un vieux homard fini par retrouver la liberté.

«L’année dernière déjà, le même restaurant avait accordé une grâce similaire à un homard de 130 ans du nom de Larry. Peut-être que les anciens prisonniers pourront se retrouver dans l’océan, maintenant qu’ils sont libres.»

http://www.slate.fr

Le Saviez-Vous ► Le top 7 de la longévité animale


    C’est l’être humain, il y a des records de longévité de plus de 100 ans. Alors dans l’océan nombre animaux marins bat des records de longévité entre 50 ans et « l’immortalité »
    Nuage


     

    Le top 7 de la longévité animale

    Par Andréa Haug, Futura

    Si l’Homme affiche d’impressionnants records de longévité dépassant le siècle, certains animaux marins n’ont rien à lui envier. Souvent de croissance lente, ces animaux vivent parfois dans les profondeurs marines et atteignent des dizaines, voire des centaines d’années. Voici un échantillon de ces êtres surprenants de vitalité.

    Crustacé : 50 ans pour le homard européen (Homarus gammarus)

    Parce qu’il a été découvert au début du XXe siècle en grande quantité au large de la commune bretonne de Loguivy-de-la-Mer et du fait de sa couleur naturelle, le homard européen porte aussi le nom de « Bleu de Loguivy ». Ce crustacé effectue pour trouver des partenaires sexuels des migrations encore mal connues. Les femelles portent leurs œufs onze mois durant avant leur éclosion, puis les larves planctoniques se fixent au bout de trois semaines sur le fond marin.

    Passés deux ans, les jeunes homards qui ne mesurent que 15 mm optent pour des crevasses en zone rocheuse. Ils deviennent des adultes reproducteurs à 4 ans et mesurent alors de 25 à 50 cm. Leur croissance s’effectue par mues successives : la carapace chitineuse se rompt et libère l’animal. Celui-ci se gonfle ensuite d’eau et gagne une taille supérieure et ainsi de suite. Ce phénomène ne laisse pas de traces sur l’animal, ce qui rend difficile l’évaluation de son âge. Néanmoins, les observations faites en élevage ou lors des campagnes de marquage d’animaux en milieu naturel permettent d’estimer l’âge des plus grands animaux à 50 ans et plus.

    Poisson : 150 ans pour l’hoplostèthe orange (Hoplostethus atlanticus)

    Hoplostethus atlanticus est appelé « poisson-montre » du fait de sa tête ronde et des canaux muqueux qui irradient de son œil rappelant les rouages d’une montre. L’animal habite les océans du Globe à des profondeurs comprises entre 900 et 1.800 mètres, notamment dans les canyons sous-marins.

    L'hoplostèthe orange a surtout été exploité dans les années 1970, en particulier en Nouvelle-Zélande et en Australie. Il était alors commercialisé sous le nom d'« empereur ». Les stocks de l'époque ont déjà été décimés et ceux de substitution récemment découverts s'épuisent rapidement. © Pengo, Wikimedia Commons, CC by-sa 3.0

    L’hoplostèthe orange a surtout été exploité dans les années 1970, en particulier en Nouvelle-Zélande et en Australie. Il était alors commercialisé sous le nom d’« empereur ». Les stocks de l’époque ont déjà été décimés et ceux de substitution récemment découverts s’épuisent rapidement. © Pengo, Wikimedia Commons, CC by-sa 3.0

    Lors de la reproduction, il forme de grandes agrégations durant lesquelles les mâles et les femelles libèrent leurs gamètes. Les œufs fécondés, puis les larves développées, remontent à environ 200 mètres de profondeur. Les alevins redescendent ensuite dans des eaux plus profondes à mesure qu’ils grandissent. L’espèce n’atteint sa maturité sexuelle qu’entre 20 et 30 ans, ce qui pourrait s’expliquer par un taux de prédation faible et la rareté des proies dans les abysses. Les adultes peuvent mesurer 75 cm de long pour un poids de 7 kg et l’âge du plus vieux spécimen connu, déterminé par radiation radiométrique des isotopes des concrétions minérales de ses oreilles internes, serait de 149 ans.

    Échinoderme : 200 ans pour l’oursin rouge géant (Astropyga radiata)

    Assez commun dans l’océan Indien et dans une partie de l’océan Pacifique, cet échinoderme doit son appellation à sa couleur et à sa taille pouvant atteindre près de 20 cm de diamètre, la plus grande connue parmi les espèces d’oursins. Les œufs sont fécondés en pleine eau, puis les larves se fixent après quelques semaines. Par 30 mètres de fond, les juvéniles attendent la nuit pour se nourrir, mais les adultes sont visibles le jour dans les herbiers et les étendues sableuses des lagons. Certaines des épines de l’espèce mesurent plus de 5 cm et les plus courtes sont venimeuses, mais sans danger pour l’Homme. L’oursin rouge géant est notamment capable de les régénérer en cas de cassure. S’il peut vivre une trentaine d’années, certains individus ont également atteint l’âge de 200 ans.

    Souvent rouge sombre, l'espèce d'oursin Astropyga radiata présente aussi des teintes de beige, orange, violet et noir. Ses épines regroupées laissent entrevoir des points bleus iridescents très lumineux. © Q. Phia, Wikimedia Commons, CC by-sa 2.0

    Souvent rouge sombre, l’espèce d’oursin Astropyga radiata présente aussi des teintes de beige, orange, violet et noir. Ses épines regroupées laissent entrevoir des points bleus iridescents très lumineux. © Q. Phia, Wikimedia Commons, CC by-sa 2.0

    Mammifère : 200 ans pour baleine boréale (Balaena mysticetus)

    Vivant dans les eaux arctiques, la baleine boréale est un cétacé mesurant jusqu’à 20 mètres pour un poids d’une centaine de tonnes. Sa longévité a été estimée à plus de 200 ans grâce à des cicatrices laissées par d’anciennes blessures. Cette longévité exceptionnelle pourrait s’expliquer par certains gènes. Par exemple, l’analyse du génome de la baleine montre des mutations uniques dans le gène ERCC1 impliqué dans la réparation de l’ADN endommagé. Un autre gène, appelé PCNA et associé à la croissance cellulaire et à la réparation de l’ADN, contient une section d’ADN dupliquée. Cette duplication pourrait ralentir le vieillissement du cétacé.

    Requin : 400 ans pour le requin du Groenland (Somniosus microcephalus)

    Ce requin gris, plutôt dodu, mesurant cinq mètres, vit dans les eaux de l’océan arctique et serait le champion de la longévité chez les vertébrés. Sa croissance est estimée à environ 1 cm par an.

    Dans un article paru dans Science, une équipe internationale de chercheurs décrit comment ils ont réussi à mesurer l’âge de 28 requins du Groenland. Ces animaux ont été récupérés accidentellement dans des filets de pêche entre 2010 et 2013 et mesuraient entre 81 et 502 cm. Les chercheurs ont utilisé la datation au carbone-14 et tenu compte du fait que des essais nucléaires atmosphériques ont entraîné un pic dans l’alimentation marine dans les années 1960. Les résultats ont révélé que le plus grand requin, une femelle de plus de cinq mètres de long, avait environ 392 ans, avec une marge d’erreur de plus ou moins 120 ans. La maturité sexuelle des femelles est atteinte lorsqu’elles mesurent une taille de l’ordre de quatre mètres, soit à l’âge de 150 ans environ.

    D’après une recherche parue en août 2016, le requin du Groenland serait le vertébré qui vivrait le plus longtemps. © Julius Nielsen, University of Copenhagen

    D’après une recherche parue en août 2016, le requin du Groenland serait le vertébré qui vivrait le plus longtemps. © Julius Nielsen, University of Copenhagen

    Cnidaire : l’immortalité (théorique) pour la méduse Turritopsis nutricula

    Petite en taille, mais longue en espérance de vie. La méduse Turritopsis nutricula ne mesure en effet que 5 mm de diamètre, mais pourrait vivre ad vitam æternam. Originaire de la mer des Caraïbes, l’espèce est de nos jours très répandue.

    Grâce à un processus cellulaire particulier appelé transdifférenciation, l’animal est capable de stopper son vieillissement et même de rajeunir. Ce qui en fait un exceptionnel sujet d’études pour les biologistes et les généticiens et un sujet d’intérêt pour certains groupes pharmaceutiques qui envisagent déjà la production d’une crème rajeunissante contenant l’ADN de Turritopsis.

    « C’est comme si un papillon était capable de retourner en arrière au stade de chenille », explique Stefano Piraino, professeur à l’université du Salento, en Italie, et l’un des auteurs du premier article scientifique sur le sujet, disponible sur le site de The Biological Bulletin.

    La découverte de l’extraordinaire faculté biologique s’est faite par hasard : quel ne fut pas l’étonnement d’un étudiant qui avait oublié une méduse sur son plan de travail tout un weekend, de retrouver la semaine suivante l’individu sous la forme d’un polype ? Autrement dit, la méduse s’était métamorphosée en un stade antérieur à celui de sa vie adulte. Pour les scientifiques, le cycle biologique diffère dans le sens où un adulte libère ses gamètes qui, fécondés, donnent des œufs, puis des larves. Elles se posent sur le fond marin pour devenir des polypes qui eux-mêmes se transformeront en une nouvelle génération de méduses. C’est alors qu’au lieu de mourir, le parent de la nouvelle colonie, dans un but de multiplication, « rajeunit » lui aussi sur le fond marin en polype.

    Il bourgeonne par la suite et produit ainsi une nouvelle colonie de… clones de lui-même. Si elle est en apparence biologiquement immortelle, l’espèce reste pour autant vulnérable aux maladies, à la prédation, à la pollution ou encore aux traumatismes parmi différentes causes possibles de mortalité.

      Au lieu de mourir, la méduse Turritopsis nutricula rajeunit en polype. © muzina shanghai, Flickr CC by-nc-sa 2.0

      Au lieu de mourir, la méduse Turritopsis nutricula rajeunit en polype. © muzina shanghai, Flickr CC by-nc-sa 2.0

      Mollusque bivalve : 500 ans et plus pour la cyprine (Arctica islandica)

      La « praire d’Islande » vit, comme son deuxième nom l’indique, dans les profondeurs marines de l’île de l’Atlantique nord. Des spécimens pêchés et maintenus en captivité ont été estimés être âgés de plus de 400 ans, selon une étude sclérochronologique, une technique basée sur le nombre de stries de croissance de la coquille. Les œufs et les larves sont planctoniques et dérivent avec les courants. Puis les larves se métamorphosent en juvéniles qui se déposent alors sur les fonds marins, parfois à 500 mètres de profondeur. La croissance de l’animal est très lente avec une taille de 49 mm à l’âge de 7 ans. La maturité sexuelle serait en moyenne atteinte vers la douzième année d’existence. Un individu, mort en cours d’analyse, affichait même l’âge record de 507 ans. Le mollusque Ming, l’animal le plus vieux du monde, a été appelé ainsi en référence à la dynastie chinoise qui régnait à sa naissance. Il reste impossible de savoir combien de temps l’animal aurait pu encore vivre en milieu naturel.

      http://www.futura-sciences.com

      Un ancêtre des homards vieux de 507 millions d’années


      On a trouvé des spécimens de l’ancêtre du homard, en Colombie-Britannique au Canada. Ils ont donc pu avoir une image précises de cet animal qui avait des pinces qui semblaient fonctionner comme un ouvre-boîte
      Nuage

       

      Un ancêtre des homards vieux de 507 millions d’années

       

      • Par Jean-Luc Nothias

      Le fossile de 10 cm de long, le premier de ce type avec des pinces, est si bien conservé qu’il a permis une reconstitution 3D de l’arthropode, plus vraie que nature.

      Qu’ont les mille-pattes, les crabes, les fourmis, les écrevisses en commun? Ils ont le même ancêtre vieux de plus de 500 millions d’années. Le fossile de cet arthropode a été découvert un peu en 2012 puis beaucoup en 2014 dans des schistes argileux de Marble Canyon, dans le Kootenay National Park de Colombie Britannique. L’âge de ce gisement est celui des schistes de Burgess de la carrière Walcott dans le Yoyo National Park (dans le même État) où ont été découverts début XXe des dizaines de milliers de spécimens de fossiles représentant un biotope marin inconnu. Le site de Marble canyon, a 40 km au sud de la carrière Wallcott, à 2000 m d’altitude et a été trouvé en 2012 par le conservateur en paléontologie des invertébrés du Royal Ontario Museum (ROM), Jean-Bernard Caron, qui avait décidé d’essayer de suivre les strates fossilifères présentes à la carrière Walcott. Il aura fallu six ans pour trouver le nouveau riche gisement (plus de quinze mille spécimens récoltés et plusieurs espèces encore jamais observées ou identifiées).

      Des pinces en forme d’ouvre-boîte

      Baptisé d’après Tokumm Creek, que le canyon Marble surplombe et qui est baigné par la rivière Vermilion, le fossile de l’ancêtre des mandibulés (arthropodes à mandibules) a été appelé Tokummia katalepsis (en grec, action de saisir) par ses découvreurs. Les mandibulés sont des arthropodes dont la tête porte des appendices caractéristiques, souvent très chitinisés: les mandibules. Leur groupe comporte aujourd’hui des millions d’espèces et représente l’un des succès de la vie et de l’évolution des plus importants.

      «En dépit du fait qu’ils ont aujourd’hui une diversité colossale, l’origine des mandibulés restait un mystère», explique Cédric Aria, de l’université de Toronto, premier signataire de l’article présentant les travaux sur le fossile (publiés dans la revue Nature). «Nous savons maintenant à quoi ressemblent les touts premiers mandibulés avec tous leurs traits caractéristiques».

      Sur son blog, Cédric Aria n’en revient pas de sa chance. Car il a commencé son doctorat en 2012 avec pour mentor Jean-Bernard Caron. Sa thèse, portant sur Tokummia, vient d’être achevée et il est déjà parti au Nanjing Institute for Geology and Paleontology en Chine, pays qui possède de très beaux gisements datant de cette époque (à Chengiang).

      Tokummia vivait dans un océan tropical et devait être un redoutable prédateur avec ses 10 cm, une taille respectable pour la faune de l’époque. Avec ses pattes robustes, il devait aimer, comme les homards, marcher sur le fond et ne nager qu’occasionnellement. Il avait une vaste carapace dite «bivalve» le couvrant presque complètement. Grâce aux différents spécimens trouvés, ses mandibules en forme de pinces, portées au bout de longs bras épais et articulés ont pu être décrites dans le moindre détail. Ses pinces se présentent un peu comme un ouvre-boîte pour les conserves, avec l’une des pinces portant comme une petit dent. Le corps de l’animal est composé de 50 segments, ce qui rappelle la façon dont les myriapodes (mille-pattes) sont construits.

      http://www.lefigaro.fr/

      Un homard de plus de 10 kg et âgé de 95 ans


      Il semble qu’on ne sait pas trop la durée de vie des homards, on parle de cas rare de 50 ans, mais peut-être qu’ils peuvent vivre plus longtemps, si on en croit l’âge de ce homard. En tout cas, grâce à son grand âge, il ne sera pas servi au menu
      Nuage

       

      Un homard de plus de 10 kg et âgé de 95 ans

       

      Un homard de plus de 10 kg et âgé de 95 ans

      Photo Fotolia

      Un homard géant, pesant près de 10,5 kg (23 lb), a été pêché dans la baie de Fundy dans les Maritimes et celui-là ne finira pas dans une assiette.

      Le homard, qu’on peut voir au commerce Jordan Lobster Farm situé à Island Park dans l’État de New York fait tourner la tête des visiteurs, qui veulent prendre une photo du crustacé.

      «Nous l’avons reçu mercredi (la semaine dernière) de l’un de nos pêcheurs, John Price, qui demeure à la baie de Fundy. Il l’a livré et il ne nous a rien dit, sauf de regarder dans la caisse. Nous l’avons ouvert et nous avons fait: wow!», a raconté le propriétaire Stephen Jordan.

      Il est impossible de déterminer l’âge d’un homard, mais en se basant sur le poids et la taille, le pêcheur a estimé que le crustacé était âgé de 95 ans.

      Le propriétaire du Jordan Lobster Fam a l’intention de donner le crustacé à l’aquarium de Long Island.

      http://fr.canoe.ca/