La dernière heure du changement d’heure aurait-elle sonné?


L’Europe a changer d,heure, la semaine dernière, Cette nuit, c’est à notre tour de reculer les aiguilles des horloges. L’an dernier, j’ai eu beaucoup de mal de me remettre de reculer d’heure. Il semble que beaucoup d’endroit on pense sérieusement à arrêter ce manège, même ici au Canada. Reste à savoir si l’heure d’été ou d’hiver est mieux. Comme la majorité, je préfère que l’on reste à l’heure d’été, étant donné qu’on est beaucoup plus souvent dehors à la belle saison.

Nuage


La dernière heure du changement d’heure aurait-elle sonné?

Une petite fille fait tourner l'aiguille d'une horloge surdimensionnée.

Dans la nuit de samedi à dimanche, ce sera le retour à l’heure normale.

PHOTO : ISTOCK / MAGDA_ISTOCK

Marie-France Bélanger

Dans la nuit de samedi à dimanche, ce sera le retour à l’heure normale. La vaste majorité des Canadiens auront donc, en principe, une heure de sommeil de plus.

Mais selon la Société canadienne du sommeil, qui réunit chercheurs et cliniciens, le changement d’heure, tant à l’automne qu’au printemps, n’est pas désirable.

Ce que la science nous dit à propos du changement d’heure, si l’on regarde du strict point de vue du sommeil, c’est qu’il n’y a rien de bon! Il n’y a rien qui améliore notre santé, ça, c’est certain, explique Roger Godbout, membre actif de l’organisation et directeur du Laboratoire et de la clinique du sommeil de l’Hôpital en santé mentale Rivière-des-Prairies à Montréal.

Un Canadien sur trois se plaint de mal dormir. Dans un tel contexte, il serait indiqué de mettre fin au changement d’heure, qui perturbe le sommeil des tout-petits et des personnes qui ont un horaire rigide, précise le chercheur.

Heure d’été ou heure normale?

En supposant que l’on mette fin au changement d’heure, faudrait-il adopter l’heure avancée, aussi appelée heure d’été, ou l’heure normale? Pour l’instant, la science ignore laquelle des deux options est la meilleure. Des études sont nécessaires pour documenter la question.

La Société canadienne du sommeil n’est pas la seule à réclamer la fin du changement d’heure. La Colombie-Britannique veut mettre fin à cette pratique. Selon un récent sondage, le maintien de l’heure avancée de manière permanente récolte l’appui de plus de 90 % des Britanno-Colombiens.

Par ailleurs, aux États-Unis, de nombreux États souhaitent également maintenir l’heure avancée de manière permanente, ce qui donne lieu à des débats. D’un côté, l’industrie récréotouristique, comme les propriétaires de terrains de golf, qui aimerait bien profiter d’une heure de plus de luminosité en fin de journée. De l’autre, des groupes de citoyens qui sont inquiets devant les dangers potentiels des matins sombres, entre autres pour les écoliers.

Le changement d’heure dans le monde – quelques faits

Environ 70 pays changeraient d’heure durant l’année. Le Parlement européen s’est prononcé en faveur de la fin du changement d’heure d’ici 2021.

La Saskatchewan ne change jamais d’heure.

Aux États-Unis, au moins 30 États ont déposé un projet de loi pour mettre fin au changement d’heure ou étudier ses effets.

Une pratique d’une autre époque

C’est lors de la Première Guerre mondiale que le changement d’heure est véritablement implanté dans l’espoir d’économiser l’énergie.

Parce que l’éclairage, ça coûte cher, souligne le directeur scientifique de l’Observatoire des sciences et des technologies, Yves Gingras.

Aujourd’hui, il n’est plus certain qu’économiquement ça vaut la peine sur le plan purement énergétique. Il n’y a aucune raison de changer l’heure aujourd’hui. C’est qu’on l’a toujours fait comme ça. Donc là, on a un très bel exemple d’une inertie sociale Yves Gingras

Vérification auprès d’Hydro-Québec : le changement d’heure a des effets négligeables sur la consommation d’énergie des abonnés.

https://ici.radio-canada.ca/

Retour à l’heure normale dans la nuit de samedi à dimanche


La fin de semaine dernière, c’est l’Europe qui reculait l’heure, maintenant, c’est en Amérique que nous retournons à l’heure normale en reculant d’une heure. On en profite pour vérifier les avertisseurs de fumée pour dormir en toute sécurité l’hiver. Donc, au Québec, on recule d’une heure cette nuit
Nuage

Retour à l’heure normale dans la nuit de samedi à dimanche

Retour à l'heure normale dans la nuit de samedi à dimanche

C’est ainsi qu’à 2 h, dans la nuit de samedi à dimanche, il sera en réalité 1 h. Photo Fotolia

QUÉBEC – Comme chaque année au premier week-end de novembre, il faudra reculer d’une heure montres, horloges et cadrans dans la nuit de samedi à dimanche, afin de revenir à l’heure normale.

C’est ainsi qu’à 2 h, dans la nuit de samedi à dimanche, il sera en réalité 1 h. Cette mesure est en vigueur depuis l’adoption au Québec de la Loi sur le temps légal, qui visait à garder l’harmonie temporelle avec les États américains voisins.

Les services de sécurité incendie à travers le Québec rappellent qu’à l’occasion de ce changement d’heure, c’est aussi le moment de vérifier le bon fonctionnement des avertisseurs de fumée des habitations et d’en remplacer les piles.

Samedi, notamment à Montréal, des agents du Service de sécurité incendie seront présents dans plusieurs rues de la ville afin de rappeler aux citoyens l’importance d’avoir un avertisseur en bon fonctionnement.

http://fr.canoe.ca/

Retour à l’heure normale en fin de semaine


Le Canada et États-Unis reculent leur montre en fin de semaine, mais qui a eu l’idée, pourquoi qu’officiellement on change a 2 heures et non à minuit  et pourquoi que c’est au début novembre et non en octobre comme avant ? Qu’est-ce qu’on fait avec 1 heure de plus dans notre journée ?
Nuage

 

Retour à l’heure normale en fin de semaine

 

Une horloge 

Photo :  iStockphoto

Le retour à l’heure normale se produit cette année dans la nuit du 2 au 3 novembre. Ainsi, à 2 h du matin, il faudra reculer l’horloge d’une heure. Si ce changement apporte plus de luminosité le matin, il signifie également que la lumière disparaîtra plus rapidement à la fin de l’après-midi.

Le saviez-vous?

  • L’idée est née en 1784, où Benjamin Franklin suggère de décaler les heures aux changements de saisons afin d’économiser de l’énergie.
  • C’est en 1918 que le Canada décide d’ajouter des heures d’ensoleillement à la période estivale, mais la loi sera mainte fois retirée pour être finalement rétablie pour de bon.
  • À partir de mars 1966, le changement se fait à 2 h du matin plutôt qu’à minuit et une minute à travers le Canada (sauf certaines régions de la Saskatchewan) et les États-Unis afin d’éviter des confusions, notamment pour les dates de naissance.
  • Depuis mars 2007 au Québec et dans plusieurs provinces, on avance les horloges d’une heure le deuxième dimanche de mars (au lieu du premier dimanche d’avril), et on les recule d’une heure le premier dimanche de novembre (au lieu du dernier dimanche d’octobre). Cette pratique a pour but d’arrimer nos conventions horaires sur celles adoptées aux États-Unis en 2005.

Si le passage à l’heure normale perturbe moins l’organisme que le passage à l’heure d’été qui prive le corps de 60 précieuses minutes de sommeil, ce changement de routine ne se fait quand même pas sans bousculer un peu l’organisme dont le cycle circadien se trouve perturbé.

« Lorsque nous passons plus de temps au lit, notre corps perçoit que nous avons besoin de moins de sommeil par la suite. Les insomniaques déclenchent ainsi un cercle vicieux. »— Colleen Carney, Laboratoire sur le sommeil et la dépression de l’Université Ryerson

La déprime hivernale

Les périodes d’obscurité prolongées peuvent entraîner des effets dépressifs pour plusieurs personnes.

La neige recouvre une résidence de Winnipeg, le 15 avril 2013. Photo :  Claudine Richard

C’est que le corps humain est réglé sur un rythme bien précis pour fonctionner de façon optimale. Par exemple, les heures de début et de fin de sommeil, sa durée, et les horaires des repas représentent des repères importants pour l’organisme.

Le changement d’heure vient donc désorganiser les habitudes du corps, particulièrement les heures de coucher et de lever, considérées comme le paramètre le plus important de notre horloge biologique.

En les modifiant, le sommeil risque de perdre de sa qualité, ce qui peut causer :

  • une plus grande fatigue;
  • une concentration plus difficile;
  • une moins grande motivation au travail;
  • un appétit différent;
  • de l’irritabilité et des troubles de l’humeur.

Les enfants et les aînés, qui ont le plus besoin de repères temporels, seraient les plus fragiles face à ce décalage deux fois par an.

Les personnes qui éprouvent des troubles de l’humeur ou des baisses d’énergie importantes doivent consulter, un médecin.

Comme c’est le cas à tous les changements d’heure, l’Association des chefs en sécurité incendie du Québec incite la population à vérifier le bon fonctionnement des avertisseurs de fumée et à changer les piles si nécessaire.

Que faire avec une heure en plus?
Un sondage Angus Reid a demandé à des Canadiens ce qu’ils aimeraient faire de ces 60 minutes supplémentaires :

  • 50 % des Canadiens utiliseront cette heure supplémentaire pour rattraper le sommeil perdu
  • 15 % en profiteront pour réaliser des activités personnelles ou s’adonner à un passe-temps
  • 14 % passeront plus de temps en famille ou avec des amis
  • 7 % consacreront cette heure aux tâches ménagères et aux emplettes
  • 4 % rattraperont du temps au travail
  • 4 % feront de l’exercice
  • 1 % profiteront de cette heure pour faire du bénévolat

http://www.radio-canada.ca

Les problèmes liés au retour à l’heure normale


La fin de semaine du 3 novembre, on change d’heure au Québec. Nous allons gagner une heure de sommeil dimanche matin.Alors que les Français ce fut cette nuit Mais, même en ayant une journée de 25 heures, cela peut affecter notre routine en égratignant nos humeurs et surtout que cela signifie vraiment que nous entrons dans la période hivernale …
Nuage

 

Les problèmes liés au retour à l’heure normale

 

Photo Fotolia

Changer d’heure peut sembler banal, mais peut véritablement affecter le système de certains individus de tous âges.

C’est déjà le retour de ce moment où chaque personne effectuera presque simultanément un même geste simple, mais fort important : changer d’heure.

C’est dimanche prochain (3 novembre) à 3 :00 AM, donc dans la nuit de samedi à dimanche, que nous devrons revenir à l’heure dite « normale », et ainsi reculer de 60 minutes horloges et cadrans.

Mais selon Top Santé, plusieurs problèmes liés à ce changement peuvent survenir, peu importe l’âge.

Les enfants peuvent sembler de moins bonne humeur le matin, par exemple, ce simple changement d’une heure pouvant affecter leur cycle de sommeil et leur « routine » biologique.

Mais le phénomène peut également attaquer les parents et les adultes, dont certains disent ressentir une certaine fatigue, une déprime ou encore une baisse de régime au travail suivant le retour à l’heure normale.

Qu’on parle ici d’effet placebo ou de déprime hivernale, puisque ce changement d’heure annonce bel et bien l’arrivée de l’hiver, il ne faut jamais prendre nos symptômes et nos humeurs à la légère, croient les spécialistes.

On suggère plutôt de vaquer à nos occupations à notre rythme, d’éviter le stress et de ne pas hésiter à consulter, ne serait-ce qu’une fois, si les troubles de l’humeur ou les baisses d’énergie deviennent soudainement trop importantes.

http://sante.canoe.ca/

Premier dimanche de novembre Changer l’heure pour économiser


Avez-vous pensé de reculer l’heure … j’espère que vous aurez mieux dormi que moi .. surtout un dimanche matin ..  C’est difficile la première semaine de s’adapter mais est ce que cela vaut vraiment la peine .. En bout de ligne en sommes nous gagnant .. ?
Nuage

 

Premier dimanche de novembre

Changer l’heure pour économiser

 

Premier dimanche de novembre - Changer l'heure pour économiser

Photo Agence QMI / Archives

Agence QMI

Comme chaque premier dimanche de novembre, il faut reculer les montres pour passer à l’heure d’hiver. Pour quelle raison doit-on, deux fois par année, avancer ou reculer l’heure?

En 1976, trois ans après le premier choc pétrolier, ce système de double horaire été-hiver est censé permettre des économies d’énergie.

Le principe : faire correspondre les horaires d’activité avec les horaires d’ensoleillement, afin de limiter l’utilisation de l’éclairage électrique.

Évaluation difficile

 

L’impact réel de la mesure est difficile à évaluer. En 2006, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie chiffrait les économies d’électricité réalisées à 1,3 milliard de kWh. Cela correspond à la consommation annuelle d’électricité d’une ville de 200 000 habitants.

La Dre Sylvie Royant Parola, spécialiste du sommeil, explique comment bien s’adapter au changement d’heure.

«Avec l’heure d’hiver, si vous êtes un couche-tard et un lève-tard, la soirée vous semblera plus longue d’une heure et vous pourrez dormir une heure de plus le matin. Ça ne dure que quelques jours, le temps que les horloges internes se recalent.»

Le retour du pendule

 

Par contre, au printemps, on «perd» une heure de sommeil, on manque l’avion, les rendez-vous, ou la partie de hockey à la télévision! La population est dans une situation de décalage horaire pendant presque une semaine.

Un chercheur de la Colombie-Britannique a constaté une croissance de 7 % du nombre d’accidents de toutes sortes simplement parce que les gens manquent de sommeil. Selon une étude de l’université de cette province, les gens ont besoin de 10 heures de sommeil et s’ils ne les ont pas, ils deviennent gauches, stupides et malheureux.

Le service de protection des incendies en profite pour rappeler que le changement d’heure est le moment idéal pour changer les piles de vos détecteurs de fumée.

http://fr.canoe.ca

États-Unis ► Un calendrier perpétuel pour figer le temps


Vouloir tout réformer il me semble que cela amènera a des années de routines. Est-ce faisable partout au monde, je ne crois pas, étant donné certains aspects justement religieux, et ou tradition, car certains se fit au calendrier lunaire, Qu’on veuille une heure universelle non plus je ne pense pas que cela soit possible, cependant qu’on élimine une fois pour toute le changement d’heure me semble possible
Nuage

États-Unis ► Un calendrier perpétuel pour figer le temps

Noël et le jour de l’An tomberaient toujours la même journée, ainsi que les dates d’anniversaire et les jours fériés.

© Shutterstock / Agence QMI

BALTIMORE, Maryland – Des chercheurs américains ont mis au point un calendrier perpétuel grâce auquel Noël et jour de l’An tomberaient toujours la même journée, ainsi que les dates d’anniversaire et les jours fériés.

Deux scientifiques de l’Université Johns Hopkins à Baltimore, au Maryland, ont trouvé une façon de «figer le temps» en créant un calendrier où chaque période de 12 mois est strictement identique à la précédente.

Cette idée peut paraître saugrenue, mais selon l’astrophysicien Richard Conn Henry et l’économiste Steve H. Hanke, les avantages pratiques et même économiques d’un calendrier perpétuel seraient immédiats.

«Pensez seulement au temps et aux efforts nécessaires pour revoir le calendrier de chaque organisation à travers le monde. Un calendrier perpétuel serait considérablement plus simple et plus facile à gérer», explique Richard Conn Henry.

Leur système repose sur une période de 12 mois où le 1er janvier tombe toujours un dimanche et le 31 décembre un samedi. À cela, on ajoute une semaine complète tous les cinq ou six ans, à la fin de l’année, ce qui permet de resynchroniser le calendrier avec les saisons.

D’autres essais avaient déjà été tentés par le passé, notamment par George Eastman, vers la fin du 19e siècle. Celui-ci proposait un calendrier de 13 mois identiques de 28 jours chacun. Le projet était toutefois tombé à l’eau, car il ne respectait pas les dates du shabbat.

La nouvelle proposition est irréprochable sur le plan religieux, et facilite également la vie des entreprises, qui n’auraient par exemple pas à subir une fermeture en milieu de semaine à cause d’un jour férié.

Sur le plan économique, les avantages seraient également palpables, notamment en simplifiant les calculs de taux d’intérêt, qui doivent tenir compte des anomalies de notre calendrier grégorien. Celui-ci compte en effet une journée supplémentaire tous les quatre ans, chaque année bissextile.

Les chercheurs sont également favorables à la mise en place d’une «heure universelle».

«On en finirait avec les différents fuseaux horaires, avec le passage à l’heure d’été et à l’heure d’hiver et aux incessantes fluctuations de dates, année après année», disent-ils.

http://fr.canoe.ca