Réformer le monde


On aimerait changer le monde pour que les choses changent. C’est bien, sauf qu’il faut d’abord trouver en nous un équilibre et une harmonie avant de vouloir changer les gens, le monde
Nuage

 

Réformer le monde

 

Avant de songer à réformer le monde, à faire des révolutions, à méditer de nouvelles constitutions, à établir un ordre nouveau, descendez d’abord dans votre coeur, faites y régner l’ordre, l’harmonie, la paix. Ensuite seulement cherchez autour de vous des âmes que vous ressemblent et passez à l’action

Platon

Harmonie


C’est un fait, nous sommes passés à côté de quelque chose d’important en ne respectant pas la nature. Elle nous a donné plusieurs signes de faire attention et encore aujourd’hui, il est difficile de faire passer le message, malgré que la nature montre de plus en plus son mécontentement
Nuage

 

Harmonie

 

L’Homme doit réapprendre à vivre en Harmonie avec la Nature
Respect, harmonie et écologie

Le peuple des Bishnoïs (Inde)

L’harmonie


C’est en commençant par nous même que nous pouvons espérer de grand changer ailleurs
Nuage

 

L’harmonie

 

« S’il y a de la vertu dans le cœur, il y a de la beauté dans le caractère. S’il y a de la beauté dans le caractère, il y a de l’harmonie dans la maison. S’il y a de l’harmonie dans la maison, il y a de l’ordre dans la nation. Quand il y aura de l’ordre dans chaque nation, il y aura la paix dans le monde. »

Proverbe Chinois

Pourquoi faisons-nous des feux de camp?


On aime bien s’asseoir autour d’un feu de camp et discuter de tout et de rien avec la famille ou des amis. Mais cette activité sociale a été retracée chez un vieux peuple qui existe depuis au moins 20 000 ans.
Nuage

 

Pourquoi faisons-nous des feux de camp?

 

Pourquoi faisons-nous des feux de camp?

Les feux de camp permettraient d’étendre les connaissances du groupe.Photo Fotolia

Les histoires racontées le soir autour d’un feu de camp auraient aidé les cultures humaines au cours du temps à renforcer les traditions et à promouvoir l’harmonie et l’égalité du groupe, affirme une étude américaine sur les Bushmens de Kalahari en Afrique.

Jusqu’alors les chercheurs s’étaient penchés sur l’impact de la cuisine pour le régime alimentaire et l’anatomie. Mais «on savait peu de choses sur l’importance de prolonger la journée grâce au feu», une technique que les ancêtres des humains ont commencé à maîtriser il y a un million d’années pour l’utiliser régulièrement depuis 400 000 ans, explique Polly Wiessner, professeur d’Anthropologie à l’Université d’Utah et auteur de cette recherche publiée lundi dans les Comptes rendus de l’Académie américaine des Sciences (PNAS).

Ainsi, le feu n’a pas seulement servi à cuire la nourriture et à effrayer les prédateurs, mais il a aussi permis d’avoir des activités sociales après la tombée de la nuit, qui ne perturbaient pas les travaux de subsistance de la journée.

Cette anthropologue a comparé 174 conversations au cours d’une période de 30 ans tenues de jour et durant des veillées autour d’un feu entre au moins cinq personnes, complétées par 68 textes de traduction.

Elle a constaté que les conversations diurnes se concentraient surtout sur les activités économiques, en l’occurrence la chasse et les commérages. En revanche, les activités nocturnes, dégagées des tensions de la journée, étaient surtout consacrées au chant, à la danse, aux cérémonies religieuses et aux histoires captivantes racontées souvent à propos de personnes connues.

Ces histoires relatent le fonctionnement d’institutions dans ces petites communautés ayant très peu d’enseignement organisé.

Au-delà du campement

Les conversations autour du feu portaient ainsi sur des communautés imaginaires composées de personnes vivant loin de ce groupe de Bushmens, ainsi que sur le monde des esprits.

Ces échanges transmettaient aussi des informations quant aux pratiques culturelles et aux normes sociales encourageant la coopération dans des domaines étendus.

Selon cette chercheuse, les heures passées autour du feu de camp pourraient ainsi avoir contribué au développement des capacités cognitives humaines pour transmettre aux autres des pratiques culturelles, la compréhension des autres et à étendre la coopération bien au-delà des limites du campement.

«Des soirées autour d’un feu sont universellement des moments pour former des liens, transmettre des informations sur le groupe, pour se distraire et partager beaucoup d’émotions», relève-t-elle.

«On ne peut pas dire grand chose sur le passé des Bushmens, mais ces gens vivent de chasse et de cueillette depuis la nuit des temps, ce qui représente aussi 99 % de l’évolution de toute l’humanité», explique Olly Wiessner.

Ainsi, l’analyse des conversations de ces tribus autour du feu pourrait aider à répondre à la question de savoir comment ces moments partagés ont contribué à l’évolution de la vie des sociétés humaines, selon elle.

http://fr.canoe.ca/

Note :

Les Bushmens, ont les plus anciens habitants de l’Afrique australe où ils vivent depuis au moins 20 000 ans. Aujourd’hui, les Bushmen n’ont pour la plupart pu conserver un mode de vie traditionnel.
Ils sont regroupés dans de petits villages de huttes dans les plaines immenses du Bushmanland.

Ref : arroukatchee.fr

Paix intérieure


Il y a des conversations qui sont inutiles, comme des sujets chauds et qui apportent des divergences sans pour autant trouver des compromis, chacun dans son camp a tord ou a raison… Il ne sert a rien du moins pour un certains moment dans ce cas, de chercher a convaincre les autres, car cela apporte un stress que l’on peut éviter
Nuage

 

Paix intérieure

 

« Pour trouver la paix intérieure, à n’importe quel sujet, il est nécessaire que vous renonciez à votre désir d’obtenir l’approbation d’autrui, pour rechercher plutôt votre approbation intérieure.

Vous y parviendrez en allant de l’intérieur vers l’extérieur, c’est-à-dire en reconnaissant que vous voulez vous sentir bien et que vous désirez mener une vie qui soit en harmonie avec ce qui est bien. »

Auteur inconnu

Il suffit d’un rien


La vie est belle, il y a tellement de belle chose si on sait moindrement regarder … mais il ne suffit qu’un moment pour s’apercevoir qu’elle est aussi très fragile
Nuage

Il suffit d’un rien

 

C’est étrange comme il suffit d’un rien pour qu’une vie se désaccorde, elle aussi, que notre existence, tellement unique, si précieuse, perde son harmonie et sa valeur. Comme si elle était faite d’air, et rien que de cela.

Véronique Olmi

Un jour peut-être…


Peut-on espérer que nos enfants et petits enfants pourront raconter que le monde a abaisser ses rancunes, ses désespoirs, ses luttes contre les différences. Peut-on rêver qu’un jour le monde sera meilleur ou la nature serait en communions avec les êtres-vivants, que la terre sera une maison d’amitié, d’amour pour tous les gens de la terre.  C’est peut-être une utopie, mais je suis persuader que si on change la vision ne fut que d’une personne, cela entrainera un effet d’enchainement a la condition que l’on transmettent de bonnes valeurs et si la vie a changer pour un .. il a changer pour deux, trois … Regarder Gandhi, ou bien le Dalaï-lama, mère Teresa, et d’autres dans l’histoire de ce monde ont réussit a changer quelque chose …
Nuage

Un jour peut-être…

Ton enfant découvrira des mots qu’il ne comprendra pas
Il te questionnera sur la guerre,
sur le racisme, sur la violence
.
Il cherchera des raisons de tant de larmes,
tant de souffrances, tant de morts.
Il s’inquiétera des demi-vérités,
des injustices et des trahisons
.

Il te dira : Parle-moi de beauté, de réconciliation, de vérité et d’harmonie.

Et ce jour-là, peut-être…
que tu voudras supprimer les frontières,
remplacer tes clôtures par des fleurs.
Tu voudras changer ton regard
Tu voudras chanter la liberté
dans les rues de la Somalie
dans les parcs de la Bosnie
dans la brousse du Rwanda

Un jour peut-être
ton enfant regardera le monde autrement.
En parcourant les routes du Québec
il croisera des jeunes et des aînés
qui luttent pour un mieux-être quotidien.
Peut-être que ton enfant se fera le héraut de l’humanité.

En découvrant la force de l’amour,
le dynamisme de l’espérance,
la puissance de la foi
il voudra écrire le mot FRATERNITÉ sur tous les continents.

Je te souhaite d’être là, à ses côtés
.

(Auteur inconnu)

Renouez avec la nature


Nous avons a notre porter de décompressé quand la vie est plus difficile a supporter, que la fatigue prend le dessus. La nature en soi est un des meilleurs traitement. Même si on reste en ville, il y a des endroits ou on peut s’approcher de la nature et l’écouter a nous parler, nous apaiser par ses sons divers, ses odeurs, son touché, sa beauté et même son goût.
Nuage

Renouez avec la nature


"Nous vivons trop dans les livres et pas assez dans la nature."
Anatole France

À quand remonte votre dernier contact direct avec la nature, par exemple une promenade en forêt ? Un tel contact peut avoir des effets surprenants sur votre niveau de stress et votre paix intérieure. Lorsque vous êtes en forêt, près d’une source, au bord d’un lac, essayez d’être immobile pendant quelques minutes ; laissez-vous pénétrer par cette sérénité inspirante. Écoutez deux oiseaux se faire la cour ou le bruit du vent dans les feuilles. Abandonnez-vous quelques instants à ce calme harmonieux. Pour celui qui sait bien regarder, la nature est toujours spectaculaire. Ouvrez vos grands vos yeux à ses innombrables beautés : paysages, fleurs, arbres, animaux, cours d’eau ! L’harmonie de la nature peut produire de grands changements en nous tous.

Si vous n’avez pas la chance d’aller à la campagne, en cherchant un peu vous trouverez en milieu urbain des endroits où il fait bon se promener pour admirer un coin de nature. La nature, même en ville, est toujours une inspiration positive.

Parfois après une très longue journée de travail, nous avons tendance à demeurer assis. Que notre fatigue soit mentale ou physique, notre réflexe est trop souvent d’écouter la télévision, d’écouter de la musique ou faire une autre activité sédentaire.

Pourquoi ne pas prendre l’habitude quotidienne d’aller faire une promenade en pleine nature ou dans un parc citadin qui vous offre un coin de nature. Que ce soit pour goûter la douceur d’une belle soirée d’été ou l’air rafraîchissant de la saison froide, un peu d’exercice en pleine nature ne peut que contribuer à votre qualité de vie. La nature est un trésor inépuisable de couleurs, de formes et de sons. C’est un modèle inégalé de vie et de variation perpétuelle. La nature est une source d’inspiration inépuisable ; donnez-lui aussi souvent que possible la chance de vous influencer.

"Nous croyons regarder la nature mais
c’est la nature qui nous regarde et nous imprègne."
Christian Charrière

Denis St-Pierre

Réagir rapidement au stress


Le stress quand il n’est pas contrôler peut devenir vraiment handicapant, il est nécessaire que nous travaillons notre intérieur, nos pensées pour permettre a mieux gérer notre stress
Nuage

Réagir rapidement au stress


"Chaque pensée augmente ou diminue notre stress."

L’existence est ainsi faite qu’il est impossible de ne pas faire face à des situations ou des évènements stressants de temps à autre.

Il est donc important de bien réagir face à ceux-ci. Lorsqu’un incendie se déclare, les pompiers interviennent rapidement entre autres pour éviter que le feu ne se propage. Il est de même pour le stress. Afin d’éviter sa propagation, il faut réagir promptement.

Au tout début d’un épisode de stress, la situation angoissante n’a d’emprise sur nous que si nous lui consacrons nos pensées pendant au moins quelques instants, soit suffisamment de temps pour faire grimper notre niveau de stress. Conséquemment, lorsque des pensées d’inquiétude se présentent à nous, si nous acceptons leur validité (volontairement ou non), elles déclencheront une succession de pensées stressantes. Et par la suite cet enchaînement de pensées sera difficile à contrecarrer.

Dès que vous sentez une tension intérieure, ne la laissez pas croître sans rien faire. Examinez la situation, et essayez de vous souvenir de ce que vous avez récemment vu, entendu, fait, dit ou pensé. Ceci afin d’identifier les causes de votre anxiété. Par la suite, essayez de combattre cette tension. Faites intervenir votre intellect pour apaiser votre stress. Au besoin, utilisez les questions :

Est-ce que qu’il y a une façon de voir les choses qui rendrait cette situation moins stressante ?

Suis-je contrôlant, c’est-à-dire est-ce que j’essaie de contrôler exagérément une situation sans raison valable ?

Est-ce que certaines personnes dans la même situation seraient peu ou pas stressées ?

Est-ce que mon stress est associé à un simple caprice ? En d’autres termes, est-ce que je suis stressé parce que j’ai peur de ne pas obtenir un simple plaisir narcissique ?

Est-ce ma réaction avec ce niveau de stress est nuisible. Si oui, de quelle façon ?

Est-ce que la situation est intrinsèquement stressante, ou est-ce moi qui la rends ainsi ?

Est-ce que je perçois la situation négativement, alors qu’elle pourrait en fait être positive ? En d’autres termes, est-ce possible que les évènements futurs tournent en ma faveur ?

Est-ce que j’ai une raison valable pour ne pas être bien ici maintenant ? ►Est-ce moi qui rends stressante, une situation qui pourrait autrement être agréable ?

Est-ce que cette situation inquiétante disparaîtra bientôt ? Est-ce que je reconnais suffisamment le caractère temporaire (s’il y a lieu) de celle-ci ?

En influençant mes pensées, est-ce que j’ai la possibilité de diminuer mon niveau de stress ?

Est-ce qu’une activité de distraction pourrait éloigner mes pensées inquiétantes et ainsi faire diminuer mon niveau de stress ?

Si j’étais bien reposé, est-ce que je serais stressé par cette situation ?

Est-ce que j’investis suffisamment de temps et d’énergie pour bien gérer mon stress ? Et est-ce que je m’y prends de la bonne façon ?

Si j’étais un être sage, est-ce que je serais stressé par cette situation ?

En utilisant les questions précédentes comme points de départ, faites intervenir votre intellect afin de voir clair dans la situation qui vous stress. C’est ainsi que peu à peu vous arriverez à désamorcer cette tension négative. Un des secrets de la maîtrise du stress est de réagir immédiatement afin de ne pas laisser naître en soi un enchaînement de pensées préoccupantes. Pour ce faire, il est nécessaire de savoir ce qui se passe à l’intérieur de nous. Il faut donc plusieurs fois par jour jeter un regard en nous-même afin de repérer à leur tout début les séquences de pensées négatives. Lorsque qu’un stress naissant est identifié, concentrez-vous en essayant rétablir l’harmonie. Plus vous réagirez tôt, moins ce sera difficile.

Limite :

Cet article s’applique seulement aux stress de type perceptif, c’est-à-dire ceux qui sont associés à notre perception de la réalité. Il ne traite aucunement des stress qui ont pour origine une douleur physique et/ou une condition médicale.

"Pour acquérir l’intelligence de notre vie intérieure,
il est absolument nécessaire de surveiller nos pensées et de réagir rapidement au besoin."

Denis St-Pierre (Qc)