Le Saviez-Vous ► 9 objets quotidiens plus sales qu’un siège de toilette et comment les nettoyer


Quel endroit pensez-vous qu’il y a le plus de bactéries dans la maison ? Le siège de toilette ? Et bien non, et sachez-le, le siège de toilette est probablement l’endroit le plus propre
Nuage

 

9 objets quotidiens plus sales qu’un siège de toilette et comment les nettoyer

 

Ces objets présentent plus de microbes qu’un siège de toilette moyen, et vous avez probablement déjà touché au moins l’un d’entre eux aujourd’hui. Apprenez comment les nettoyer adéquatement.

Par Kelsey Kloss

Planche à découper

Crédits photo: Shutterstock

Des chercheurs de l’Université de l’Arizona ont découvert qu’une planche à découper présente en moyenne 200 fois plus de bactéries fécales qu’un siège de toilette. Le grand coupable : la viande crue, car beaucoup de bactéries fécales viennent des organes internes des animaux. À quand remonte le dernier blanc de poulet que vous avez coupé en dés? Les rainures minuscules que votre couteau a faites dans la planche sont l’endroit privilégié par les microbes.

Nettoyage : Lavez les planches à découper en plastique avec de l’eau et du détergent à vaisselle liquide, puis mettez-les à tremper dans une solution de 1 c. à café d’eau de Javel pour 2 L d’eau. Faites la même chose pour les planches en bois, mais en utilisant 1 c. à soupe d’eau de Javel pour 2 L d’eau. Ne laissez pas tremper toute la nuit.

Bol de votre animal de compagnie

Une des surfaces les plus sales de la maison pourrait être son plat à croquettes. Si votre chien lèche un siège de toilette, sa langue va ramasser 295 bactéries par pouce carré. Mais s’il lèche la bordure intérieure sale de son bol de nourriture, il engloutit 2 110 bactéries par pouce carré. Connaissez-vous un chien qui ne lèche qu’un pouce carré de surface?

Nettoyage : Pour que vos animaux restent en bonne santé, lavez leur bol après chaque repas à l’eau chaude et au savon, ou mélangez à parts égales du bicarbonate de soude, de l’eau chaude et du sel et frottez la surface en rond avant de rincer. Si vous ne le faites pas, les bactéries vont se multiplier sur les résidus de bave et de morceaux de nourriture de votre chien, un peu en comme si vous utilisiez la même fourchette tous les jours sans la laver.

Linge propre

Crédits photo: Shutterstock

Une charge de sous-vêtements transférera au moins 100 millions de bactéries E. coli – la bactérie responsable de la diarrhée – à la machine à laver, qui devient un terrain fertile pour contaminer les autres vêtements. Avec une machine à chargement frontal, c’est pire : l’eau stagne au fond, créant l’environnement humide favorable aux germes. Votre siège de toilette, en revanche, est trop sec pour soutenir une importante population bactérienne.

Nettoyage : Désinfectez votre machine en commençant vos lavages par une charge de blancs avec de l’eau de Javel, ou nettoyez-la à l’eau de Javel au moins une fois par mois (versez 2 tasses d’eau de Javel dans le compartiment du détergent et faites fonctionner à vide sur le cycle le plus chaud avant de bien essuyer; laisser ensuite la porte ouverte). Pour éviter la propagation des bactéries, lavez les sous-vêtements séparément à l’eau chaude avec un produit non chloré qui n’abîme pas les couleurs.

Téléphone intelligent ou tablette

Dans une étude de 2013, des chercheurs britanniques ont frotté avec un coton-tige 30 tablettes, 30 téléphones intelligents et un siège de toilette de bureau. Le coton-tige des tablettes présentait jusqu’à 600 unités de staphylocoque (qui peut causer des maux d’estomac) et celui des téléphones jusqu’à 140 unités. Le siège de toilette typique avait moins de 20 unités. Un autre détail peu inspirant : dans un sondage en 2011, 75 % des Américains ont déclaré qu’ils utilisaient leurs cellulaires alors qu’ils étaient sur la toilette pour texter, envoyer des courriels et téléphoner. Il ne s’agissait pas juste des adolescents — 91 % des répondants de la génération Y avaient utilisé leur téléphone aux toilettes, ainsi que 80 % de la génération X et 65 % des Baby-Boomers.

Nettoyage : Diminuez votre exposition aux microbes en nettoyant vos écrans électroniques avec des lingettes pour écran ou un chiffon doux humide, mais surtout laissez-les en dehors de la salle de bains.

Tapis

Crédits photo: Shutterstock

Fait amusant : les bactéries adorent les cellules de peau morte. Considérant qu’une personne émet en moyenne 1,5 million de cellules mortes toutes les heures, ceci transforme votre tapis en une expérience culinaire raffinée lorsque vous ajoutez des particules alimentaires, des squames d’animaux, du pollen et autres. Environ 200 000 bactéries vivent dans chaque pouce carré de tapis (près de 700 fois plus que sur votre siège de toilette), incluant colibacilles, salmonelle et staphylocoque.

Nettoyage : Comme votre aspirateur ne peut pas atteindre le fond du tapis, faites appel à une entreprise pour le nettoyer en profondeur au moins une fois par an.

Poignées de robinet

Votre poignée de robinet de salle de bains peut avoir 21 fois plus de bactéries que votre siège de toilette. Pire encore, vos poignées de robinet de cuisine peuvent héberger 44 fois plus de bactéries que le siège de toilette.

Nettoyage : Désinfectez-les et nettoyez-les régulièrement en même temps que le lavabo et l’évier pour vous assurer que lorsque vous vous lavez les mains, elles ne deviennent pas plus sales.

Clavier d’ordinateur

Crédits photo: Shutterstock

Cliquer sur les touches de votre ordinateur entre deux bouchées pendant l’heure du lunch peut vous mettre en contact avec des microbes (espérons qu’il ne s’agit pas de virus!). Lorsque des chercheurs britanniques ont frotté 33 claviers avec un coton-tige dans un bureau à Londres, ils ont découvert que les claviers contenaient jusqu’à cinq fois le nombre de germes d’un siège de toilette. En 2007, une épidémie de grippe intestinale dans une école primaire de Washington, D.C. a frappé plus de 100 personnes et a pu se répandre grâce à des équipements informatiques sales, comme les claviers, selon les Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis.

Nettoyage : Lavez-vous les mains et nettoyez souvent ces surfaces.

Sac à main

Il contient de tout, y compris des microbes. Des chercheurs britanniques ont étudié 25 sacs à main pour constater que le sac à main moyen est trois fois plus sale qu’un siège de toilette de bureau. Les sacs à main utilisés régulièrement sont 10 fois plus sales. Ce sont les poignées qui portent le plus de bactéries, mais même des éléments à l’intérieur du sac étaient crasseux : les crèmes pour les mains et le visage étaient parmi les articles les plus sales, avec les rouges à lèvres. On a pu également relier certains virus de la grippe intestinale à des sacs d’épicerie réutilisables.

Nettoyage : Ne déposez pas vos sacs sur le sol, et lavez les sacs en tissu régulièrement, si c’est possible. Pour les sacs en plastique ou en cuir, utilisez des lingettes désinfectantes.

Éponge ou chiffon de cuisine

Des chercheurs d’Arizona ont recueilli 1 000 torchons et éponges dans les cuisines : ils ont trouvé que 10 % d’entre eux contenaient de la salmonelle. Chaque pouce carré de leurs surfaces contenait environ 134 630 bactéries, soit 456 fois plus qu’un siège de toilette. Les chiffons et les éponges de cuisine abritent la plus grande quantité d’E. coli et autres bactéries fécales dans la maison, surtout parce qu’ils ne sont pas remplacés aussi souvent qu’ils le devraient.

Nettoyage : Chaque semaine, mettez les torchons dans la machine à laver et les éponges dans le lave-vaisselle ou faites-les chauffer au micro-ondes (mouillés) pendant 30 secondes.

http://selection.readersdigest.ca/