La nuit pour dormir


Combien de fois qu’une fois couché on se met a ressasser des évènements qui nous dérange, qu’on a peur de ne pas réussir une entrevue, un travail, ou on s’inquiète du lendemain .. C’est une très mauvaise façon de s’endormir
Nuage

 

La nuit pour dormir

 

 

Relâcher son emprise crispée sur la journée. Je crois que jusque dans leurs nuits, beaucoup de gens gardent serré dans leurs griffes avides/affamées, un morceau de la journée.

Ce devrait être chaque soir un geste d’abandon et de détente : laisser aller la journée, avec tout ce qu’elle a comporté. Et se résigner à tout ce qu’on n’a pas pu mener à bien dans la journée, en sachant qu’une nouvelle journée va venir.

Il faut aborder la nuit avec, pour ainsi dire, les mains vides, ouvertes, dont on a laissé la journée glisser. Alors seulement, on peut vraiment se reposer.

Et dans les mains vides et reposées, qui n’ont rien souhaité retenir et où il n’y a plus un seul désir, on reçoit en se réveillant, une nouvelle journée.

(Etty Hillesum – Journaux et lettres – 17 juin 1942)