Un dangereux poisson qui respire à l’air libre découvert dans l’Etat de Géorgie


Un poisson d’origine asiatique que personne ne veut dans ses eaux. Il est extrêmement vorace et en plus il peu respirer à l’air libre et se déplacer en rampant.
Nuage

 

Un dangereux poisson qui respire à l’air libre découvert dans l’Etat de Géorgie

Par Chloé Gurdjian

Ce poisson à tête de serpent peut à la fois respirer de l’air et ramper sur le sol. Très vorace, il fait de gros dégâts sur son passage.

Le surnom de ce poisson est assez évocateur : FrankenFish. De son vrai nom Channa micropeltes, ou poisson à tête de serpent, l’animal est une espèce invasive venue d’Asie. Pouvant atteindre 1,3 mètre pour 8 kg, il a une grosse mâchoire pleine de dents et est capable de respirer à l’air libre et de ramper sur terre, comme un serpent. Mais surtout, c’est un super prédateur, capable de faire de gros dégâts dans les endroits qu’il colonise. Il dévore tout ce qu’il trouve, des poissons, aux amphibiens, en passant par les écrevisses, faisant peu à peu disparaître les espèces indigènes.

Présent dans 14 Etats outre-Atlantique depuis de nombreuses années, il avait été décrit en 2002 « comme provenant d’un film d’horreur, par Gale Norton, secrétaire à l’Intérieur des Etats-Unis. Il pourrait causer d’énormes dommages à notre précieuse industrie de la pêche, que ce soit pour les professionnels ou les amateurs. Nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour l’empêcher de pénétrer accidentellement ou intentionnellement dans nos eaux. »

 L’importation du poisson aux Etats-Unis et entre Etats a donc été interdite.

La Géorgie veut tuer le FrankenFish

Mais il semblerait, 17 ans plus tard, que ces mesures n’ont pas été suffisantes. L’Etat de Géorgie, qui n’était jusque-là pas impacté, vient de découvrir son premier poisson à tête de serpent

« Grâce au rapport rapide d’un pêcheur, notre personnel a pu enquêter et confirmer la présence de cette espèce dans un plan d’eau, a déclaré Matt Thomas, chef de la pêche pour la Wildlife Resources Division. Nous sommes en train de prendre des mesures pour déterminer s’il s’est propagé à partir de cette masse d’eau et, espérons-le, l’empêcher de se propager dans d’autres eaux de la Géorgie. »

Afin d’éradiquer la menace, le ministère a donné des instructions très claires aux gens qui tomberaient sur un poisson à tête de serpent :

« Tuez-le immédiatement. Ensuite, congelez-le. Et rappelez-vous, il peut survivre sur terre ».

https://www.geo.fr

Un milliardaire offre de payer les dettes de 400 diplômés


C’est mieux que rénové une cathédrale ! Chapeau ! En voilà un qui a dépensé a la bonne place une partie de sa fortune. La vie lui a souri et il la partage avec des nouveaux diplômés d’une université majoritairement noire. Comme on peut imaginer, les parents qui doivent mettre les bouchés doubles pour payer des hautes études à leur enfant doivent aussi se sentir soulagés.
Nuage

 

Un milliardaire offre de payer les dettes de 400 diplômés

 

Les étudiants de l'université américaine de Morehouse à Atlanta, en Géorgie,... (PHOTO BO EMERSON, AP)

PHOTO BO EMERSON, AP

Agence France-Presse
Washington

Les étudiants de l’université américaine de Morehouse à Atlanta, en Géorgie, s’attendaient déjà à passer une bonne journée dimanche, pour leur cérémonie de remise de diplômes. Puis un milliardaire est venu s’exprimer devant eux, et la journée est devenue inoubliable.

Car ce que Robert F. Smith, un homme d’affaires noir dont la fortune est estimée à 4,4 milliards de dollars, est venu dire à la promotion 2019, c’est qu’il allait se charger de la totalité de ses dettes estudiantines : une quarantaine de millions de dollars en tout.

L’annonce a évidemment été accueillie par les cris de joie et les applaudissements des quelque 400 diplômés – et de leurs parents.

« Ma famille va créer une bourse pour effacer vos prêts étudiants », a dit M. Smith aux étudiants de cette université historiquement noire.

Des vidéos de ses propos étaient partagées dimanche sur les réseaux sociaux.

« Ceci est ma promotion », a ajouté l’homme d’affaires, qui se trouvait à la cérémonie pour recevoir un diplôme honorifique.

« Je sais que ma promotion perpétuera » cette action et aidera à améliorer les vies d’autres Américains noirs, a-t-il lancé.

M. Smith avait déjà dit plus tôt cette année qu’il allait donner 1,5 million de dollars à l’établissement, mais l’annonce de dimanche a été une surprise, y compris pour le personnel de Morehouse, selon le Atlanta Journal and Constitution.

Un porte-parole a indiqué qu’il s’agissait du plus grand don de l’histoire de l’université, qui a été fréquentée par Martin Luther King Jr., le réalisateur Spike Lee et le comédien Samuel L. Jackson.

« Si j’étais capable de faire un salto arrière, je le ferais », a dit un étudiant, Elijah Dormeus, au journal. « Je suis fou de joie ».

Le jeune homme dit avoir une dette estudiantine de 90 000 $. Sa mère, Andrea Dormeus, est conductrice de bus de ramassage scolare à Harlem, à New York.

M. Smith, diplômé des prestigieuses universités de Cornell et Columbia, est devenu en 2015 l’Afro-Américain le plus riche selon le magazine Forbes. Sa fortune dépasse celle de la célèbre et influente Oprah Winfrey-qui a aussi donné à Morehouse.

Le coût faramineux de l’éducation universitaire aux États-Unis, et le nombre croissant de personnes dans l’incapacité de rembourser leurs dettes, ont fait de la question des prêts étudiants une affaire nationale, au coeur du programme de certains démocrates cherchant à être investis par leur parti pour la présidentielle de 2020.

La dette estudiantine dépasse aujourd’hui les mille milliards de dollars, selon l’agence Fitch.

https://www.lapresse.ca/

É.-U.: un enfant de deux ans se tue en jouant avec un pistolet


Je ne sais pas quand les parents vont comprendre que des enfants fouinent partout, quand ils vont comprendre que des armes à feu peuvent être un super jouet pour eux, sauf que ca tue ! Les pro- armes sont tellement fières de leurs joujoux qu’ils négligent le côté sécuritaire. Faut-il vraiment d’autres tueries ou « accidents » mortels pour comprendre le bon sens ?
Nuage

 

É.-U.: un enfant de deux ans se tue en jouant avec un pistolet

 

C'est une « situation malheureuse, effroyable », a commenté le... (Photo JEWEL SAMAD, AFP)

C’est une « situation malheureuse, effroyable », a commenté le porte-parole de la police.

PHOTO JEWEL SAMAD, AFP

 

Agence France-Presse
Washington

Un enfant de deux ans s’est tué en jouant avec un pistolet caché sous un oreiller à Jonesboro, dans le sud des États-Unis, alors que ses parents dormaient, a annoncé la police citée vendredi par les médias locaux.

Le drame s’est produit jeudi dans cette petite ville de l’État de Géorgie. 

Le petit garçon est entré dans la pièce où dormait son père et a mis la main sur l’arme à feu qui se trouvait « autour des oreillers », a déclaré le porte-parole de la police du comté de Clayton, Scott Stubbs cité par le Clayton News Daily.

Il a appuyé sur la gâchette et la balle l’a atteint. Quand les secours sont arrivés, il était en arrêt cardiaque.

C’est une « situation malheureuse, effroyable », a commenté le porte-parole de la police.

La veille, un autre garçonnet de deux ans a été retrouvé mort par balles dans l’appartement où il vivait à Birmingham, dans l’Alabama.

Son arrière-grand-mère a déclaré qu’il avait trouvé une arme et s’était tiré dessus, mais la police n’a pas confirmé cette hypothèse, selon le site d’informations locales AL.com.

« Nous appelons la population à faire attention avec les armes, surtout quand ils ont des enfants à la maison », a toutefois déclaré le policier James Jackson cité par ce média.

Un tiers des foyers américains possèdent une arme à leur domicile. 

Selon le site Gun Violence Archive, 586 enfants âgés de 0 à 11 ans ont été tués ou blessés par balles depuis le début de l’année.

https://www.lapresse.ca/

Plus de mille dents découvertes dans les murs d’un appartement de dentistes vieux d’un siècle


Dans les années 1900 à 1930 en Georgie, des dentistes avaient une curieuse habitude. Après avoir extrait des dents, ils les jetaient entre les murs du bâtiment.
Nuage

 

Plus de mille dents découvertes dans les murs d’un appartement de dentistes vieux d’un siècle

 

Crédits : Gregory L. Williams Jr./Facebook

par  Malaurie Chokoualé

Alors qu’ils s’activent au deuxième étage de cette maison du centre-ville de Valdosta en Georgie, les ouvriers pulvérisent enfin le pan de mur qui leur fait face. Alors que celui-ci s’abat sans demander son reste, une multitude de petits objets blancs tombent alors sur le sol de manière désordonnée.

Pas nécessaire d’y regarder à deux fois : ce sont bel et bien des dents. Le Valdosta Daily Times ira même plus loin en affirmant qu’il y en aurait plus de mille…

Cette découverte macabre rejoint celles, similaires, des villes de Greensboro et de Carrolton, où deux autres bâtiments avaient également révélé des dents entre leurs murs. Dans le cas de celui-ci, construit en 1900, les chercheurs se sont ensuite rendus compte que les lieux avaient été occupés de 1900 à 1930 par deux dentistes. Personne ne sait encore s’il s’agissait d’une pratique courante pour des dentistes de l’époque ou de quelque fétiche troublant, mais il est toujours étrange de se dire que trois praticiens ont eu le même procédé sordide.

La Société historique du comté de Lowndes devrait pouvoir conserver les dents, une fois des analyses plus poussées terminées.

« Le musée serait ravi de recevoir ces dents ; toutefois, il ne nous a pas été officiellement confirmé qu’elles nous seraient offertes », a déclaré son directeur, Donald Davis.

Sources : Valdosta Daily Times

https://www.ulyces.co/

L’ouragan Florence s’essouffle mais menace de graves inondations


Les Américains dont les états sont directement concernés par l’ouragan Florence doivent être stressés, depuis des jours ont annonce que Florence sera un ouragan destructeur, puis baisse d’intensité, mais les pluies seront par contre diluvienne et ils prévoient donc de grandes inondations.
Nuage

 

L’ouragan Florence s’essouffle mais menace de graves inondations

 

AP

La côte est des États-Unis n’a plus que quelques heures à attendre avant l’arrivée de l’ouragan Florence, qui s’est encore un peu essoufflé mais qui reste extrêmement dangereux car il draine des pluies diluviennes et un risque d’inondations catastrophiques.

«Des bandes de pluies accompagnées de rafales de vents dignes de la force d’une tempête tropicale arrivent sur les côtes des Outer Banks en Caroline du Nord», a indiqué jeudi le Centre national des ouragans (NHC) dans son bulletin de 8h00 (12h00 GMT).

«Une montée des eaux et des chutes de pluies potentiellement mortelles sont attendues», a-t-il prévenu.

L’oeil de l’ouragan, qui a été rétrogradé dans la nuit de mercredi à jeudi en catégorie 2 (175 km/h), sur une échelle Saffir-Simpson qui en compte cinq, «va approcher les côtes de Caroline du Nord et du Sud plus tard aujourd’hui».

Il menace des millions d’habitants sur les côtes et à l’intérieur des terres car, outre la hausse du niveau de l’océan (jusqu’à près de 4 mètres), il est gorgé d’eau (jusqu’à un mètre de pluie). Il se déplaçait à 20 km/h mais devrait ralentir, donc déverser ses pluies au-dessus des mêmes zones.

«Nous sommes totalement prêts pour l’ouragan Florence, tandis que la tempête grossit encore et est plus puissante. Soyez prudents!», a tweeté jeudi matin le président Donald Trump.

Environ 1,7 million de personnes ont été sommées de se mettre à l’abri loin du littoral de la Caroline du Sud, de la Caroline du Nord et de la Virginie. Ces trois États de la côte atlantique sont les plus menacés, mais la Géorgie a aussi décrété, mercredi, l’état d’urgence pour débloquer des moyens matériels par précaution.

Wilmington, station balnéaire de Caroline du Nord comptant un peu plus de 100 000 habitants, s’est préparée à l’impact. Jeudi matin, Florence se trouvait à 275 km des côtes.

Les rues étaient quasi désertes mercredi déjà, les commerces et les habitations calfeutrés derrière des planches de contreplaqué, les supermarchés vidés et les pompes à essence à sec.

«Wilmington reste soudée», «Flo, tu n’es pas la bienvenue ici», pouvait-on lire sur la devanture du bar Tavern Law.

«Evacuez»

Les appels à évacuer rapidement les zones à risques se sont multipliés mercredi.

«Après aujourd’hui, il sera vraiment trop tard. N’attendez pas la dernière minute», a lancé Brenda Bethune, la maire de Myrtle Beach, célèbre station balnéaire de Caroline du Sud.

Dans un camp de mobil-homes de la banlieue de Wilmington, les habitants s’apprêtaient à partir après avoir protégé portes et fenêtres.

«J’ai deux enfants et je veux les emmener aussi loin que possible d’ici et des dangers de l’ouragan», a expliqué à l’AFP Alondra Espinoza.

Solange Iliou Thompson, propriétaire du restaurant Indochine, a choisi de rester même si son établissement est fermé, faute de main d’oeuvre.

«Moi je reste ici, le bâtiment est solide, je n’ai aucune inquiétude, le bouddha va nous protéger», a témoigné cette Vietnamo-Bretonne, installée depuis plus de 40 ans aux États-Unis.

«Il n’y a rien à faire, on ne peut pas arrêter Mère Nature», a-t-elle ajouté, alors que le vent a commencé à se lever sur Wilmington en début d’après-midi mercredi.

«J’ai téléchargé des films coréens pour passer le temps et nous avons de quoi faire avec le vin et les réserves du restaurant», a-t-elle expliqué.

À 300 km plus au sud, Charleston comptait aussi des irréductibles.

«J’ai fait Hugo», a dit à l’AFP un électricien de 50 ans rencontré à une station-essence de Charleston, ville touristique de Caroline du Sud, en faisant référence à l’ouragan qui avait ravagé l’État en 1989. «Il y aura un peu plus d’eau mais on va s’en sortir, j’ai confiance. On a tout ce qu’il faut, on est prêt».

Florence va «être comme un direct de Mike Tyson sur la côte» des Carolines, a prévenu Jeff Byard, responsable de l’Agence fédérale de gestion des situations d’urgence (Fema).

Selon le fournisseur d’électricité Duke Energy, basé à Charlotte (Caroline du Nord), entre un et trois millions d’usagers pourraient être victimes de coupures de courant dans les deux Etats de Caroline et les réparations pourraient durer plusieurs semaines.

Le gouverneur de Géorgie Nathan Deal a expliqué vouloir «mobiliser toutes les ressources disponibles» pour faire face au vents violents et à la pluie intense.

http://journalmetro.com/

Un voleur affamé est recherché après avoir dérobé 100 000 $ de nouilles ramen


Ce n’est peut-être pas vraiment pour les nouilles ramen qui étaient convoitée, mais le camion-remorque. En tout cas, le voleur pourra quand même bouffer ou vendre le contenu et le camion pour se faire beaucoup d’argent, s’il n’est pas arrêter avant,
Nuage

 

Un voleur affamé est recherché après avoir dérobé 100 000 $ de nouilles ramen

 

JAT306 VIA GETTY IMAGES

Les policiers enquêtent le vol d’un camion contenant beaucoup d’emballages de soupe.

 

Quelqu’un avait vraiment envie de nouilles.

Un voleur ayant un faible pour la soupe court toujours en Géorgie après que les policiers de Fayette County eurent découvert que quelqu’un avait dérobé près de 100 000 $ en nouilles ramen.

Les policiers enquêtent sur le vol d’un camion-remorque contenant des caisses de soupe, selon Fox 5 Atlanta. Le camion de 53 pieds était stationné à une station-service Chevron en bord de l’autoroute 85 nord. Le crime est survenu entre le 25 juillet et le 1er août.

Le shérif du coin soutient que le camion était verrouillé pendant cette période. Le propriétaire a estimé la valeur à 98 000 $ de nouilles ramen à bord.

Que fait quelqu’un avec autant de ramens? On l’ignore! On ne connaît pas non plus la marque de nouilles à bord. Toutefois, un paquet de marque Maruchan est vendu 0,29$ chez Target, alors vous pouvez vous imaginer le volume impressionnant de ramen pour que cela équivaille à 98 000 $.

Ce texte initialement publié sur le HuffPost États-Unis a été traduit de l’anglais.

 

https://quebec.huffingtonpost.ca/

Ces 7 endroits du monde ont battu tous les records de chaleur cette semaine


On peut dire qu’on a eu chaud pendant plusieurs jours. Aujourd’hui, c’est frais, et cela fait du bien. Et ce n’est pas juste au Québec que la canicule a été insupportable. Ailleurs dans le monde, dont 7 records de chaleur ont été relevés. Le réchauffement climatique va devenir le réchauffement global. Et dire qu’il y a encore des gens qui en doute
Nuage

 

Ces 7 endroits du monde ont battu tous les records de chaleur cette semaine

Crédits : Climate Reanalyzer de l’Université du Maine

par  Malaurie Chokoualé

Signe d’un réchauffement global en marche, la dernière semaine de juin a été un doux brasier pour le monde entier, tous hémisphères confondus.

À travers la planète, certaines zones ont enregistré des températures anormalement hautes, mettant parfois en péril la vie d’habitants. Le 5 juillet, le Washington Post relayait les données enregistrées par différents organismes météorologiques nationaux et internationaux, et partageait également la carte rougeoyante de l’université du Maine, Climate Reanalyzer (voir photo ci-dessus).

Voici quelques records mondiaux des températures :

 

  • Denver a égalé son record historique, avec 40,5°C le 28 juin.
  • Montréal a enregistré le 2 juillet sa température la plus élevée jamais enregistrée depuis 147 ans, soit 36,6°C. Dans le sud du Québec, la chaleur a également été meurtrière ; au moins 33 personnes sont décédées suite à ces températures records  (aux dernières nouvelles c’était 50 personnes (nuage) )
  • En Sibérie septentrionale, terre arctique de froid et de glace, les températures sont pourtant grimpées jusqu’à 32°C le 5 juillet dernier, soit 22°C de plus qu’en temps normal.
  • La ville écossaise de Motherwell, non loin de Glasgow, a observé le 28 juin la température la plus haute que le pays ait jamais enregistrée : 33,2°C.
  • En Irlande, un autre record national : la ville de Shannon ont passé la journée du 28 juin sous une chaleur de 32°C.
  • La capitale géorgienne, Tbilissi, cherchait également de la fraîcheur le 4 juillet dernier, avec 40,5°C, son record national.
  • La ville de Quriyat à Oman, a affiché la température minimale la plus chaude jamais enregistrée sur Terre : 42,6°C.

 

En France, point de record mais des températures élevées à travers tout le pays. Dans le Rhône, il a fait jusqu’à 36°C le weekend du 1er juillet, obligeant Météo France à placer à placer le département en alerte canicule pendant trois jours. Ces chiffres inquiétants, évidemment, sont une nouvelle preuve de la gravité du réchauffement climatique. Et l’été ne fait que commencer…

Sources : The Washington Post/University of Maine Climate Reanalyzer

http://www.ulyces.co/