Le Saviez-Vous ► Pourquoi dit-on vieux comme Mathusalem ?


Je crois que c’est une de ces expressions qui va sûrement disparaître avec les nouvelles générations. Pour ceux qui connait cette expression elle a une origine biblique, comme bien des expressions d’ailleurs. Elle est liée à l’âge très honorable d’un personnage de la Genèse.
Nuage



Pourquoi dit-on vieux comme Mathusalem ?


Nous connaissons tous l’expression « vieux comme Mathusalem ». Elle renvoie à l’ancienneté lointaine d’une chose, et à son caractère vieillot. Cependant, qu’est-ce qui a bien pu amener à utiliser cette expression si employée dans la langue française ? Beaucoup utilisent cette expression, mais ne savent pas d’où elle vient.

Découvrez donc cela ici !

Si vous n’avez pas encore lu la Bible, il va falloir vous y pencher, afin de comprendre dans les détails cette expression. En réalité, dans les temps bibliques, l’âge d’un homme était mesuré en centaine d’années. Et oui ! Depuis le Dieu a donné vie à l’Homme, il lui a insufflé son souffle. Ainsi, il n’était pas étonnant qu’un homme puisse vivre près d’un millénaire, avant de devoir s’éteindre à jamais.

Mathusalem, dans le livre de la Genèse, était le grand père de Noé. Contrairement à nous, dont on estime la jeunesse entre 20 et 35 ans, Mathusalem eu son premier né lors de sa jeunesse, mais c’était lorsqu’il avait 187 ans. Après la naissance de son premier né, il vécut encore pendant 782 ans avant de passer de vie à trépas. Au total, il vécut 979 ans sur terre. Vous voyez donc comment il est vieux !

https://www.pourquois.com/

Le Saviez-Vous ► Expression : Compter les étoiles


Avez-vous déjà essayé de compter les étoiles dans un recoin du ciel ? Cela est bien sûr impossible On ne peut qu’aller en probabilité
Nuage

 

Compter les étoiles 

 


Entreprendre une action impossible.

En tant que telle, cette expression est attestée en 1531.
Mais c’est dans la Bible (Genèse 15.5) qu’elle prend sa source, alors qu’il y est question de la descendance d’Abraham en nombre aussi incalculable que les étoiles ou les grains de sable des rivages

(« Tu seras le père d’une grande nation, ta descendance sera comme la poussière de la terre, si quelqu’un peut compter les étoiles du ciel, il pourra alors compter ta descendance »).

Compte tenu de leur nombre, il faudrait effectivement être un peu sot pour espérer arriver à compter les étoiles lors d’une nuit claire passée loin de la pollution lumineuse d’une ville.

On comprend donc aisément l’association avec une tâche vouée à l’échec.

http://www.expressio.fr/