Le Saviez-Vous ►14 aliments encore pires pour les dents que les bonbons


Il n’y a pas juste les bonbons qui abîment les dents. Il y a des aliments qui peuvent aussi faire des dommages à l’émail et provoqués des caries. Parmi eux, on peut trouver des alternatives, mais bon, d’autres, c’est plus difficile car on aime cela .. Donc, il faut trouver des compensations pour éviter le désastre
Nuage

 

14 aliments encore pires pour les dents que les bonbons

 

Les dents sont abîmées par le sucre des fruits secs.

nada54/Shutterstock

Par Daisy Chan, RD.com

Vous êtes peut-être en train de saboter votre beau sourire sans même vous en rendre compte. Sachez que les dents réagissent aux aliments que vous mettez dans votre bouche. En voici certains – autres que les bonbons – à éviter, selon les dentistes.

Fruits secs

« Manger des fruits séchés, c’est comme manger des bonbons, dit Stephen J. Stefanac, professeur de médecine orale et de parodontie à la faculté de dentisterie de l’Université du Michigan. Ils sont tout aussi collants et riches en sucre. »

 Cela signifie que ce dernier reste coincé entre les dents – la formule parfaite pour les caries. Oubliez les fruits secs et préférez-leur les fruits frais.

Soda

Il n’est pas surprenant que le soda ne soit pas bon pour vos dents. Une canette de soda de 350 ml (12 onces) contient 39 grammes de sucre, soit près de dix cuillères à café! Mais ce n’est pas le seul problème.

« C’est très acide, dit Tricia Quartey, dentiste à Brooklyn, New York. Et l’acidité peut éroder l’émail. »

Le pire, c’est de siroter du soda toute la journée, parce qu’alors vos dents sont longuement exposées au sucre et à l’acide.

Jus

Comme le soda, le jus embouteillé peut être acide et contenir des sucres ajoutés, parfois jusqu’à dix cuillères à café par portion. Ce sucre nourrit les bactéries qui causent la carie dentaire. Mais il existe au moins un dentiste qui recommande une surprenante alternative: le jus de pomme.

« Il n’y a généralement pas de sucres ajoutés dans le jus de pomme », explique Tyrone Rodriguez, directeur du service de dentisterie pédiatrique au Yale-New Haven Hospital.

Le Dr Rodriguez suggère de couper le jus de pomme avec de l’eau pour réduire davantage le sucre naturel ou de faire soi-même ses propres jus maison.

Sauce pour les pâtes

Les tomates sont bonnes pour la santé, mais très acides :

« Manger de la sauce tomate avec des spaghettis multiplie par deux les dommages à l’émail », dit la Dre Quartey.

La sauce acide peut attaquer l’émail des dents et les glucides contenus dans les pâtes aident à nourrir les bactéries responsables de la carie. La Dre Quartey recommande plutôt des pâtes au fromage.

Les dents sont sensibilisées par l'eau en bouteille.

aastock/Shutterstock

Eau embouteillée

Même l’eau ordinaire peut contenir des minéraux ajoutés pour en rehausser la saveur – et ceux-ci peuvent faire grimper l’acidité. En fait, ces eaux peuvent être aussi acides que le café ou le thé. Il est difficile de dire quelles marques sont plus acides que d’autres.

Par contre, si vous prenez de l’eau distillée, vous obtiendrez une eau moins acide (la distillation abaissant le pH – une échelle qui indique l’acidité – à un état plus neutre). Ou buvez simplement de l’eau du robinet.

Vinaigre de cidre de pomme

On a beaucoup vanté les vertus détoxifiantes de ce vinaigre, mais peu de gens réalisent que sa grande acidité peut éroder l’émail des dents en un rien de temps. Deux dentistes à qui nous avons parlé ont constaté une augmentation du nombre de personnes dont les dents ont été endommagées à cause du vinaigre de cidre de pomme.

Si vous en consommez, diluez-le toujours avec de l’eau, buvez-le en une fois et rincez-vous bien la bouche ensuite.

Café ou thé glacé

Le café et le thé peuvent vous aider à bien démarrer vos journées, mais ce ne sont pas des amis pour les dents. Ils sont en effet acides et diurétiques, ce qui signifie qu’ils peuvent assécher votre bouche.

« La salive est le système tampon que nous offre la nature pour tout rincer, explique le Dr Rodriguez. Quand on a la bouche sèche, on est plus vulnérable aux caries et aux maladies des gencives. »

Les café et thé glacés? Encore pire pour les dents, à cause du sucre ajouté. Un conseil : rincez-vous la bouche avec de l’eau après en avoir bu, cela vous aidera à protéger vos dents.

Les dents sont abîmées par le sucre des jujubes vitaminés.

Olga Malysheva/Shutterstock

Jujubes vitaminés

Ne perdez jamais de vue que les jujubes vitaminés ou les suppléments de fibres sont essentiellement des bonbons. Ils contiennent du sucre et sont à la fois moelleux et collants, ce qui leur permet de se nicher entre vos dents et de causer des caries. Protégez vos dents en choisissant les vitamines que vous avalez.

Croustilles aromatisées

Tout d’abord, les éclats durs peuvent couper vos gencives. Ensuite, ce sont des glucides raffinés et dont des aliments dont les bactéries de la bouche se nourrissent.

Enfin, leurs arômes, qui sont souvent acides, agissent comme du papier de verre sur vos dents, dit le Dr Rodriguez. Et plus l’arôme est prononcé, pire c’est. Essayez plutôt du maïs soufflé à l’air ou, mieux encore, des noix.

Pastilles contre la toux

Comme pour les jujubes vitaminés, les pastilles contre la toux ne sont peut-être pas considérées comme des bonbons, mais pour vos dents, c’est exactement ce qu’ils sont.

Le Dr Stefanac se souvient d’une patiente qui avait beaucoup de caries parce qu’elle prenait ces pastilles comme des médicaments : « Elle en suçait toute la journée. »

Alcool

La bière, le vin, les alcools forts et les cocktails peuvent tous abîmer vos dents, surtout si vous aimez siroter tranquillement votre verre. En plus des sucres qu’elle contient – sucres dont se nourrissent les bactéries – la bière subit un processus de carbonatation qui la rend acide, ce qui érode également l’émail des dents.

Le vin pourrait contenir plus de sucre que vous ne le pensez (un verre de blanc doux peut en contenir jusqu’à huit grammes), mais ce sont les cocktails sucrés que vous devriez vraiment surveiller : en plus du sucre, les boissons à forte teneur en alcool peuvent assécher la bouche, ce qui vous rend plus vulnérable aux caries et aux maladies des gencives.

 

Les dents sont abîmées par la glace.

Sergiy Kuzmin/Shutterstock

Glace

Le coupable, ici, c’est la dureté de la glace : en mâcher peut facilement casser une dent

« Je vois ça souvent, dit le Dr Stefanac. On le voit souvent chez les gens qui ont beaucoup de plombages, qui affaiblissent les dents. Ils mordent sur de la glace et se cassent un morceau de dent. »

https://www.selection.ca/

Brossez-vous les dents, votre corps vous remerciera


L’hygiène dentaire est beaucoup plus important que l’on croit. Ce n’est pas juste une question de carie et d’infections de la bouche, mais des maladies qui peuvent être graves telles que l’AVC, le diabète, des maladies cardiaques et encore bien d’autres
Nuage

 

Brossez-vous les dents, votre corps vous remerciera

 

En plus des caries et des infections, d'autres maladies sont à  craindre.

En plus des caries et des infections, d’autres maladies sont à craindre.

Photo: WIDMANN PETER/TPH/SIPA

HYGIENE DENTAIRE – Une mauvaise hygiène bucco-dentaire est associée à l’apparition de certaines maladies. Selon une récente étude, elle pourrait même être liée à l’AVC. Interrogé par metronews, le dentiste Benoît Perrier fait le point sur les bonnes raisons de se brosser les dents.

Bien se brosser les dents c’est important, et certainement encore plus que vous ne le pensez. Au-delà des caries et des inflammations de la gencive, une mauvaise hygiène bucco-dentaire affecte votre état de santé en général. Que de raisons de bien se brosser les dents !

Une bouche sale favorise les risques d’AVC

Mais si vous expliquez souvent à vos enfants qu’ils doivent se brosser correctement les dents pour éviter les caries, vous n’avez qu’à moitié raison.

« Les bactéries d’une carie ou d’une maladie des gencives (parodontite) engendrent des molécules inflammatoires qui passent ensuite par le sang. Ces molécules peuvent ensuite influer sur certaines maladies », explique le Dr Benoît Perrier, secrétaire générale de l’UFSBD, interrogé par metronews.

Et une récente étude américano-japonaise confirme ce lien. Des chercheurs ont découvert que le risque d’accident vasculaire-cérébral (AVC) pouvait être accentué par une mauvaise hygiène bucco-dentaire. Ainsi, sur 99 patients admis pour un AVC, 26% étaient contaminés par une bactérie spécifique (de type Streptococcus mutans) dans leur salive. Une bactérie qui peut donc se fixer aux vaisseaux et favoriser le risque de rupture d’anévrisme.

Infarctus, diabète… une longue liste de maladies

Le Dr Perrier précise que, chez les personnes qui présentent un risque de développer une maladie cardio-vasculaire, le risque est même multiplié par cinq si l’hygiène bucco-dentaire est mauvaise et que le patient souffre d’un problème de gencive. Et le problème n’est pas rare :

« Trois personnes sur quatre ont une inflammation de la gencive à différents stades. Pour la population générale, nous recommandons un suivi par an », rappelle le Dr Perrier.

Ce suivi doit être doublé en cas de diabète ou de problème cardiaque.

Alors, ce risque n’est pas à prendre à la légère. En plus des problèmes de bouche évidents, d’autres maladies sont à craindre. Infections cardiaques, maladies cardiovasculaires comme l’infarctus ou l’AVC, une déstabilisation du diabète, la liste est longue.

« Chez la femme enceinte, le risque est aussi d’accoucher prématurément ou de donner naissance à un bébé avec un faible poids », détaille à metronews le Dr Perrier.

 Ces maladies sont celles pour lesquelles il y a le plus de liens identifiés par la science.

« Un lien est à l’étude avec les maladies rhumatologiques ainsi que les pathologies intestinales chroniques ».

Restez vigilant aux signes d’alerte : une gencive qui saigne doit vous pousser à consulter votre dentiste.

Les bons gestes à adopter

La meilleure solution serait-elle la brosse à dent ? Oui, mais pas seulement Le Dr Perrier rappelle qu’il est recommandé de se brosser les dents deux fois par jour pendant deux minutes.

« De nombreuses personnes se brossent les dents juste une minute. Cette durée n’est pas suffisante pour permettre au fluor du dentifrice d’agir sur les dents ».

Mais le brossage ne s’arrête pas là. Après avoir reposé votre brosse à dent, ne quittez pas encore la salle de bain. Dégainez votre fil dentaire.

« Une fois par jour, utilisez du fil dentaire et, si vous en avez besoin, des brossettes pour nettoyer les endroits inaccessibles avec la brosse à dent ».

Et l’hygiène dentaire se joue aussi dans l’assiette. Pour cela, évitez le grignotage pendant la journée pour contrer les caries.

« Les aliments acides, comme le jus d’orange et les sodas, favorisent l’érosion des dents. Ils sont à inclure pendant les repas », conseille le Dr Perrier. Avant d’ajouter : « Et buvez-les avec une paille, cela limite le contact acide avec les dents ».

Attention aussi à la texture des aliments. Ceux qui sont collants (comme les céréales ou certains gâteaux) restent longtemps dans la bouche et peuvent donc plus facilement se fixer sur les dents. Et si vous n’avez pas la possibilité de vous brosser les dents après chaque repas, pensez à boire un verre d’eau après avoir mangé.

http://www.metronews.fr/

Ce que votre bouche peut révéler de votre santé


L’examen de la bouche par le médecin ou le dentiste peut révéler certaines maladies graves. En effet, des symptômes peuvent être facilement plus visibles par la bouche qu’ailleurs
Nuage

 

 

Ce que votre bouche peut révéler de votre santé

 

Cancer, maladie de Crohn, carences… Un simple examen chez le dentiste peut révéler des maladies générales parfois graves.

Voici lesquelles, avec le Pr Jean-Christophe Fricain, responsable de la consultation de pathologies des muqueuses buccales au CHU de Bordeaux.

La leucémie

Si les leucémies chroniques progressent souvent en silence, les leucémies aigües se manifestent par un gonflement des ganglions, des petites lésions de la peau associées à une formule sanguine modifiée.

Quels signes dans la bouche ? Des gencives tuméfiées, violacées, nécrosées ou des ulcérations de la muqueuse qui ne guérissent pas doivent amener à consulter.

Le lymphome

Autre cancer du sang, le lymphome est associé à une augmentation du volume des ganglions souvent accompagné de fièvre et de suées nocturnes.

Quels signes dans la bouche ? Un gonflement persistant de la muqueuse du palais, non douloureux, peut parfois être révélateur de la maladie.

La maladie de Crohn

La maladie de Crohn est une maladie inflammatoire du tube digestif qui se manifeste souvent par des douleurs abdominales et des diarrhées, toutefois, le premier organe du tube digestif étant la bouche, celle-ci peut également être touchée.

Quels signes dans la bouche ? Des aphtes récidivants associés à un gonflement des lèvres.

Le diabète

Cet excès de sucre dans le sang, souvent asymptomatique, se détecte en général à l’occasion d’une prise de sang montrant une glycémie supérieure à 1,26g/L.

Quels signes dans la bouche? Votre dentiste peut soupçonner un diabète devant une parodontite aigüe (inflammation des gencives devenant rouges, gonflées, saignant facilement avec un déchaussement des dents) et progressant rapidement malgré une bonne hygiène dentaire. Par ailleurs, des prélèvements salivaires sont désormais envisagés pour dépister cette maladie chronique.

Les maladies infectieuses : syphillis, sida, tuberculose

Quels signes dans la bouche ? Une lésion indolore qui apparaît dans la bouche peut révéler une syphillis débutante. Dans le cas du sida ou de la tuberculose, la lésion apparaît une fois la maladie installée. Celles associées à la tuberculose sont, elles, souvent très douloureuses.

Le syndrome de Gougerot-Sjögren

Egalement appelée « syndrome sec« , cette affection chronique auto-immune touche toutes les glandes responsables de la lubrification et de l’hydratation de l’organisme. Il est important de le dépister car il peut être associé à un lymphome ou une polyarthrite.

Quels signes dans la bouche ? Une sécheresse buccale persistante non associée à la prise de médicaments mais accompagnée de douleurs articulaires.

Le syndrome de Gardner et la maladie de Gorlin

Maladies rares, le syndrome de Gardner peut dégénérer en cancer du côlon et la maladie de Gorlin en cancer de la peau.

Quels signes dans la bouche? Des kystes au niveau des gencives sans rapport avec les dents dans le syndrome de Gorlin et, des anomalies osseuses au niveau des maxillaires dans le syndrome de Gardner.

Le pemphigus, les pemphigoides

Le pemphigus et les pemphigoides sont des maladies auto-immunes touchant la peau et les muqueuses.

Quels signes dans la bouche ? Des érosions ou des ulcérations de la muqueuse buccale, du palais parfois associées, dans le cas des pemphigoïdes à un décollement des gencives

.

http://www.medisite.fr/

 

Dents : ce qu’elles révèlent de votre santé !


Les dents peuvent être devenir des symptômes de certaines maladies. Il est donc important de prendre soin de nos dents. Une constante dans les recommandations est d’éviter les brosses à dents à poil dur
Nuage

Dents : ce qu’elles révèlent de votre santé !

 

Dents jaunes, grises, qui se déchaussent, gencives qui saignent… L’état de nos dents révèlent beaucoup de choses sur notre santé. Anémie, ostéoporose, manque de vitamines, diabète… Voici ce qu’elles vous disent.

Gencives qui saignent : une carence en vitamine C ?

Quand les gencives saignent fréquemment au brossage, sont enflammées, il s’agit souvent d’une gingivite. Il ne faut pas la prendre à la légère.

Pourquoi ?

« La gingivite est un signe précurseur du déchaussement dentaire » prévient le Dr Couzinou. A quoi est-elle due ? « Elle peut être d’origine bactérienne, provoquée par un mauvais brossage ou un brossage absent, une déficience en vitamines (C, B…), du stress… », indique par exemple le Dr Francis Mora, dentiste.

Que faire ? Le brossage des dents doit se faire après chaque repas, et avec une brosse à dents pas trop dure. Il est important de consulter rapidement un dentiste si vos gencives sont enflammées.  

Déchaussement de dents : gare aux microbes !

Le déchaussement des dents est une maladie inflammatoire d’origine infectieuse. Cela peut démarrer à l’âge adulte. Il faut être vigilant sur l’hygiène dentaire.

Pourquoi ?

« Le déchaussement est dû à des dépôts sur la gencive qui entraînent une inflammation. L’os qui tient la dent se rétracte », explique le Dr Christian Couzinou.

Derrière les dépôts se cachent des microbes, parfaitement bien identifiés, présents dans la plaque dentaire et la salive.

Que faire ? Le spécialiste recommande de se laver les dents après chaque repas, à l’intérieur et à l’extérieur des dents. Evitez aussi l’usage de brosses à dents trop dures qui agressent les gencives.

Dents grises : surveillez vos médicaments !

Avoir les dents grises n’a rien à avoir avec l’accumulation de dépôts sur l’émail des dents, comme c’est le cas quand elles sont jaunes.

Pourquoi ?

« La prise de médicaments comme les tétracyclines pendant la grossesse peut rendre les dents grises. Il peut aussi s’agir de dents non traitées ou dépulpées » prévient le Dr Francis Mora, dentiste.

Une teinte grise sur les dents peut aussi être naturelle.

« Quand on vieillit, l’émail s’use et est moins épais, les dents deviennent alors grises », ajoute le Dr Christian Couzinou, président du Conseil national de l’ordre des chirurgiens-dentistes.

Que faire ? Il est conseillé ici de ne pas utiliser de brosses à dents à poils durs. Sur l’emballage, privilégiez celle ayant un poil au 20/100e. N’arrêtez jamais un traitement médicamenteux sans avoir consulté votre médecin.

Perte des dents : gare à l’ostéoporose !

L’ostéoporose est une maladie qui affecte tous les os du corps, y compris ceux de la mâchoire. La conséquence : le déchaussement puis la perte des dents.

Pourquoi ? L’ostéoporose est associée à une diminution de la masse osseuse. En janvier 2007, le Pr Keith Horner et le Dr Hugh Devlin de l’université de Manchester se sont rendus compte qu’en mesurant l’épaisseur d’une partie de la mâchoire inférieure via l’utilisation de rayons X, il était possible de mieux dépister le risque d’ostéoporose (1).

Que faire ? Faire surveiller sa dentition une à deux fois par an et adopter une bonne hygiène buccale.

A noter : Les biphosphonates prescrits pour le traitement ou la prévention de fractures osseuses lors d’ostéoporose ont été associés à des cas d’ostéonécroses (mort des os de la mâchoire). Prévenez votre dentiste si vous en prenez.

(1) Bone, janvier 2007

Dents jaunes : méfiez-vous des dentifrices

Le jaunissement dentaire caractérise la formation de dépôts sur la surface des dents.

Pourquoi ?

« Plusieurs causes sont possibles : du tartre, le tabac, l’utilisation d’ antiseptiques locaux à base de chlorhexidine comme des bains de bouche,  des sprays et des dentifrices », indique le Dr Francis Mora, dentiste. Le consommation régulière de thé et de café peut également jaunir les dents.

Que faire ? Limiter l’usage de produits à base de chlorhexidine (regardez sur les étiquettes, sa présence y est indiquée), ainsi que la consommation de thé et de café. Quant au  tabac, pour toutes les raisons que l’on connaît, il est fortement recommandé d’arrêter de le fumer.

Gencives blanches : un signe d’anémie

Des gencives blanches peuvent être le signe d’une anémie.

Pourquoi ? C’est l’hémoglobine qui donne la couleur rouge au sang et la couleur rosée au niveau de la peau et des muqueuses. Or, en cas d’anémie, il y a une importante diminution du taux d’hémoglobine dans le sang, d’où la pâleur.

Que faire ? Si vous constatez que vos gencives sont blanches, et plus généralement vos lèvres, votre visage, que vous êtes fatigué même lorsque vous ne faites aucun effort, et ce de façon persistante, consultez votre médecin.

Stries sur les dents : changez de brosse à dents !

Nous sommes nombreux à remarquer des stries sur nos dents.

Pourquoi ?

« Il peut s’agir d’un défaut de la dent, mais le plus souvent le responsable est la brosse à dents trop dure », explique le Dr Christian Couzinou, chirurgien-dentiste.

Que faire ? Changez de brosse à dents pour une plus souple. Dans tous les cas, se laver les dents après chaque repas et consulter un dentiste une à deux fois par an.

Parodontite : des bactéries à risque pour votre coeur

La parodontite toucherait 10 à 20% de la population. Causée par la présence de bactéries, elle aboutie à la destruction de l’os qui soutient la dent. Elle ne doit pas être négligée car elle peut avoir de graves complications.

Pourquoi ?

« On s’est aperçu que dans les caillots responsables d’infarctus ou d’accidents vasculaires cérébraux, on retrouvait des microbes provenant des parodontes », prévient le Dr Couzinou.

De plus, une parodontite peut déséquilibrer un diabète et inversement, être le signe d’un diabète déséquilibré (trop de sucres dans le sang fragilise le parodonte).

Que faire ? Une parodontite est souvent indolore. Il est ainsi essentiel de consulter un dentiste une à deux fois par an pour surveiller. Avoir une bonne hygiène buccale (brossage des dents après chaque repas…) et de vie (pas de tabac, moins de stress) participe à la prévention de cette maladie.

Email des dents usé : un trouble alimentaire ?

Les désordres alimentaires comme la boulimie et l’anorexie peuvent abîmer les dents. Notamment, user l’émail.

Pourquoi ? L’acidité des vomissements répétés use l’émail des dents qui peut disparaître totalement, les dents prenant alors une couleur jaune et présentant une sensibilité accrue au froid et au chaud.

Que faire ? Déjà, éviter le brossage des dents après les vomissements qui ne font qu’aggraver les dégâts sur l’émail. Et plutôt rincer la bouche avec de l’eau. Ensuite, en parler au médecin traitant ou aux autres professionnels de santé (dentistes, psychologues…).

Sources

Remerciements aux Drs Francis Mora et Christian Couzinou pour leurs témoignages.

http://www.medisite.fr/

LA BOUCHE, REFLET DE NOTRE SANTÉ


La santé buccodentaire est importante plus ce que l’on peut penser. Cette visite chez le dentiste qui nous stresse est pourtant nécessaire pour évaluer notre état buccal, car une infection de la bouche peut être un symptôme d’un trouble encore plus grand ailleurs …
Nuage

 

LA BOUCHE, REFLET DE NOTRE SANTÉ

 

La cavité buccale est en rapport direct avec l’ensemble de l’organisme. Ainsi, les maladies de la bouche ou des dents peuvent être la manifestation de maladies générales, ou inversement, être à l’origine ou devenir des facteurs d’aggravation de ces affections.

Les maladies de la bouche et des dents révélatrices de maladies générales

Un nombre élevé d’affections de la bouche ou des dents découlent d’un problème de santé général et constitue alors le symptôme d’une maladie. Ainsi, les manifestations buccales telles que les candidoses, l’herpès récidivant, les aphtes en poussée ou la maladie de Kaposi sont l’expression d’une altération de l’écosystème microbien local ou du système immunitaire. Elles sont d’ailleurs caractéristiques des patients immunodéprimés (patients porteurs du virus du sida, patients atteints de lupus érythémateux). Dans certaines affections virales telles que les hépatites, on peut observer des lichens. Enfin, les atteintes des gencives (gingivites) et du parodonte (parodontites) suggèrent la présence de maladie métabolique telle que le diabète.

Répercussions des maladies de la bouche et des dents sur la santé générale

Inversement, la bouche peut constituer une porte d’entrée pour une maladie infectieuse qui aura des répercussions dans d’autres parties du corps. En effet, les germes ou les bactéries présentes dans la bouche peuvent être véhiculés par le sang et se transmettre à un autre organe. Ces atteintes peuvent être graves, voire très invalidantes.

Pour exemple, les endocardites infectieuses. Cette lésion de la tunique interne du coeur est due le plus souvent à des streptocoques et on recense 1.500 personnes touchées chaque année. Même si les endocardites à streptocoques oraux sont en diminution, on constate encore dans 15 à 25% des cas le décès du patient.

Ces affections de la bouche et des dents peuvent engendrer d’autres complications générales: des néphrites (infections du rein), des rhumatismes articulaires aigus, des sinusites, des infections O.R.L. récidivantes (laryngites,angines, bronchites,…).

A ces problèmes infectieux peuvent s’ajouter des atteintes fonctionnelles: la perte des dents postérieures (de l’arrière de la bouche) est souvent à l’origine d’une diminution de la capacité masticatoire et, à plus ou moins long terme, d’un dysfonctionnement du système digestif. En effet, la mastication est la première étape de la digestion. On comprend donc aisément qu’une mauvaise mastication puisse provoquer des troubles digestifs (oesophagites, ballonnements,…).

Enfin, la bouche a une influence majeure sur l’esthétisme: l’absence des dents antérieures (incisives et canines) provoquent l’affaissement des traits du visage, le creusement des rides, l’avancée du menton. Autant d’éléments donnant un aspect de vieillissement avant l’âge.

Le tabac et l’alcool: ennemis de la santé bucco-dentaire

Les comportements à risque comme la consommation de tabac ou d’alcool peuvent poser des problèmes sérieux de santé mais ils ont aussi des effets néfastes sur notre bouche, nos dents, et plus particulièrement sur notre flore buccale. En plus de colorer les dents et d’augmenter la quantité de tartre, le goudron et les autres composants de la fumée de cigarette détériorent les moyens de défense et de cicatrisation de la muqueuse et altèrent la micro-circulation sanguine.

C’est ainsi que les fumeurs présentent un risque plus élevé que les non-fumeurs, d’apparition de maladies parodontales dont l’une des conséquences est la perte des dents. De plus, le succès de réponse aux traitements de ces maladies est moindre chez les fumeurs, en raison de l’altération de la cicatrisation de leurs tissus osseux et gingivaux.

Mais les méfaits du tabac et de l’alcool ne s’arrêtent pas là. On estime que 80 à 90% des cancers de la bouche sont reliés à l’usage du tabac. Les fumeurs de cigares et de pipe sont aussi vulnérables que les fumeurs de cigarettes. L’alcool, s’il est consommé régulièrement en grande quantité, augmente également les risques de cancer de la bouche, même chez les non-fumeurs. Il va de soi que les personnes qui abusent des deux substances ont un risque très élevé de développer un cancer de la bouche.

Mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé
Créé initialement par Dr Sophie Emmanuelli

http://www.e-sante.be/

Mes dents se déchaussent : qu’est-ce qui se passe ?


Si une chose que l’on doit enseignée aux plus jeunes, c’est bien de prendre soin de leur dent. Ils pourront s’éviter bien des problèmes qui coûtent très cher a réparé
Nuage

 

Mes dents se déchaussent : Qu’est-ce qui se passe ?

 

Les dents qui se déchaussent, paraissent soudain plus longues, laissent apparaître des intervalles plus important entre elles à la racine, voire redeviennent mobiles alors que le temps des dents de lait est passé depuis longtemps ?

C’est le signe d’une affection de la gencive qui met vos dents en danger : la parodontite.

Le déchaussement des dents, signe d’un manque de soutien

Si vos dents se déchaussent, c’est qu’elles ne sont plus correctement attachées à votre mâchoire.

Normalement c’est le parodonte qui assure leur fixation. On désigne ainsi à la fois l’os alvéolaire dans lequel les dents s’implantent, les ligaments qui les relient, et le tissu qui entoure le tout, la gencive.

Le problème du parodonte, c’est que les bactéries présentes dans la plaque dentaire peuvent y déclencher une inflammation. La gencive gonfle, devient sensible, saigne dès qu’on tente de la brosser.

Des poches remplies de bactéries peuvent se former entre dent et gencive. En même temps, mais de manière plus discrète, l’os alvéolaire perd de la matière.

Au bout d’un certain temps sans traitement (plusieurs années en général), une partie de la racine dentaire finit par apparaître ; les dents ont alors l’air plus longues et plus minces, et des intervalles apparaissent entre elles.

Comment soigner des dents qui se déchaussent ?

La grande majorité des adultes des pays développés souffrent de maladie des gencives, de manière plus ou moins grave.

Les saignements au moment du brossage des dents sont en général le premier signe d’alerte.

La seule solution pour prévenir ces maladies, ou empêcher leur évolution vers le déchaussement des dents, est une visite régulière chez le dentiste. Celui-ci est en effet le seul à pouvoir vous débarrasser du tartre et des bactéries qui l’accompagnent.

Si la parodontite est avancée, il fera le détartrage jusque sous la gencive, et polira aussi les dents pour qu’elles offrent moins de prise aux bactéries.

Après cela, si le déchaussement des dents est déjà prononcé, on pourra mettre en œuvre des solutions chirurgicales pour que les dents retrouvent un soutien approprié.

Mais toutes ces techniques sont coûteuses et compliquées… Mieux vaut donc opter pour une hygiène dentaire impeccable et un détartrage annuel !

Mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé

http://www.e-sante.be/

4 choses que vous devriez savoir sur votre langue


La langue est trop souvent négligée et ce même si on se brosse les dents a tous les jours Pourtant, cela fait partie des soins buccodentaires  qui devrait avoir autant d’attention que les dents
Nuage

 

4 choses que vous devriez savoir sur votre langue

La santé buccodentaire implique plus que vos dents et gencives. Votre langue aussi a besoin d’évaluations et de soins quotidiens. Voici ce que vous devez savoir pour la garder en santé.

La santé de votre langue

Vite! Sortez la langue et dites… beurk? Personne n’a jamais prétendu que la langue est jolie. Et c’est peut-être pourquoi on la néglige quand il s’agit de santé buccodentaire. Mais la langue est une partie importante de votre bouche et elle devrait toujours entrer dans votre routine d’hygiène. Voici quatre choses qu’il faut savoir pour garder une langue en santé.

1. La langue doit être nettoyée

Loin d’être lisse, la langue est couverte de minuscules bosses, appelées papilles.

 «La surface de la langue peut héberger un grand nombre de bactéries», explique le Dr Euan Swan, directeur des programmes de soins dentaires à l’Association dentaire canadienne à Ottawa.

En fait, une étude réalisée à l’école de médecine de l’University of Michigan a démontré que près d’un tiers des espèces de bactéries trouvées sur les langues des sujets ne se retrouvaient sur aucune autre surface de leurs bouches.

Les germes emprisonnés sur la langue peuvent causer la mauvaise haleine et altérer le goût. De plus, les bactéries peuvent se déplacer vers d’autres parties de votre bouche. La prolifération des bactéries peut rendre votre langue jaune, blanche ou noire avec un aspect velu.

Prenez l’habitude de nettoyer votre langue chaque fois que vous brossez vos dents. Vous pouvez aussi utiliser un nettoie langue, un petit outil destiné à racler la langue, disponible sous diverses formes et tailles. Votre brosse à dents peut également faire le boulot. Essayez d’atteindre directement l’arrière de la langue. Si cela déclenche un réflexe nauséeux, persistez. Avec le temps, votre réflexe se relâchera. Il est possible qu’un nettoie langue cause moins de réflexe que votre brosse à dents.

2. Certaines langues nécessitent plus de soins

Si la langue n’a jamais reçu beaucoup d’attention, elle pourrait être chargée et craquelée. Les gens qui ont des problèmes de dextérité physique, qui comptent sur les autres pour les soins buccodentaires, qui respirent par la bouche ou qui prennent des médicaments qui assèchent la bouche peuvent être plus susceptibles d’avoir une langue chargée.

Si votre langue est trop sèche et craquelée, vous risquez d’endommager le tissu musculaire lorsque vous la curez. Essayez de la gratter après le nettoyage des dents, alors que la bouche est encore humide. Vous pouvez également enduire votre langue d’un hydratant buccal en pulvérisateur ou en gel et attendre 10 à 15 minutes avant de la brosser.

3. La langue peut développer un cancer

Il y a environ 2400 Canadiens qui recevront cette année un diagnostic de cancer buccal, bien souvent quand il est avancé. Il y a peu de cancers de la bouche détectés à un stade précoce. Une inspection régulière de la langue, soit une fois par semaine, peut aider à dépister ce type de cancer.

«Tirez-vous la langue devant le miroir et regardez-la bien», explique le Dr Swan.

Vérifiez le dessus, le dessous et les côtés. Cherchez une décoloration de la peau, des coupures ou des plaques blanches ou rouges qui ne seraient toujours pas guéries après une semaine ou deux.

Votre dentiste ou l’hygiéniste dentaire devrait examiner votre langue lors des rendez-vous réguliers, surtout si vous êtes âgés de plus de 40 ans. Au cours d’une étude menée en Inde auprès de dizaines de milliers de personnes examinées pour le cancer buccal, le taux de mortalité dû à cette maladie a chuté de plus d’un tiers. Si votre professionnel des soins dentaires n’y a pas déjà jeté un coup d’œil, demandez-lui de le faire la prochaine fois.

4. Les bijoux linguaux blessent votre bouche

Tous les perçages entraînent un risque d’infection. Mais selon l’Association dentaire canadienne, le risque d’infection d’un perçage lingual est plus élevé parce que la bouche est déjà pleine de bactéries. De plus, le métal des bijoux linguaux peut gravement abimer les dents et les gencives, en usant l’émail, en déchaussant les gencives et en fissurant les dents. Il a même été prouvé que le processus de perçage de la langue lui-même mutile les nerfs, provoquant un écoulement de bave constant ou modifiant le sens du goût.

En général, les dentistes n’encouragent pas le perçage lingual. Mais si vous souhaitez aller de l’avant, assurez-vous d’avoir recours à un professionnel et d’être bien informé des complications possibles et des mesures à prendre pour y remédier.

http://www.plaisirssante.ca