Sur YouTube, Noah prétend voyager dans le temps


Il y a plusieurs vidéos sur ce Noah qui prétend venir du futur. Il prédit beaucoup de choses qui sont farfelues, quoique certains sont possibles, car il suffit de lire entre les lignes de l’histoire humaine. Enfin, avec YouTube, c’est le genre d’excentricité qu’on risque de voir souvent
Nuage

Sur YouTube, Noah prétend voyager dans le temps

 

 

Et c’est assez divertissant.

Que nous réserve l’avenir? Vu les actualités du moment, il devient difficile de croire encore en un futur radieux, plein d’arcs-en-ciel et de rires d’enfants. Depuis quelques mois sur YouTube, un homme prénommé Noah se décrit comme un voyageur du temps. Il affirme venir de l’année 2030 et dans plusieurs vidéos, il tente de convaincre les internautes avec des prédictions plus ou moins farfelues.

Bien sûr que les extraterrestres existent selon Noah, mais ils ne sont pas plus intelligents que les humains, seulement plus doués en voyage dans l’espace. Ils devraient arriver sur Terre en 2028, Donald Trump les a d’ailleurs rencontrés. Physiquement, ils sont « difficiles à décrire« , mais ils viendront en paix.

Après Donald Trump, c’est une femme qui devrait devenir présidente des États-Unis, Yolanda Renee King est la petite-fille de Martin Luther King. Elle aura seulement 20 ans au moment de son élection. En 2028, Noah annonce également que le voyage dans le temps sera enfin révélé au public par le gouvernement.

Dans le futur, les êtres humains seront branchés à leur ordinateur, un peu comme dans le film « Matrix ». Noah confie:

« C’est la première étape vers l’immortalité. »

Du côté des mauvaises nouvelles, la Corée du Nord va provoquer une guerre entre plusieurs pays, malgré les efforts récents pour apaiser les tensions. Et le réchauffement climatique ne risque pas de s’arranger.

« Il y a des ordures partout, beaucoup de pollution dans l’air. »

Noah prédit aussi une immense tempête de neige en 2019.

À cause de ses révélations, Noah se sent en danger.

« Si je disparais soudainement, ça signifie que quelque chose de mauvais m’est arrivé. Le gouvernement va finir par me trouver et m’emporter quelque part, je ne sais pas où. »

 

https://www.7sur7.be/

Le Saviez-Vous ►“J’ai vu le futur” : les prédictions de l’écrivain de science-fiction d’Arthur C. Clarke sur l’an 2000


Arthur C. Clarke, un Anglais, fut un écrivain britannique de science-fiction, écrivain scientifique, présentateur télé, explorateur sous-marin, un inventeur et un futurologue. C’est une des personnes qui grâce à leurs observations, il a pu prédire l’avenir.  C’est en 1964 qu’il a annoncé des avancées technologiques pour l’an 2000.
Nuage

 

“J’ai vu le futur” : les prédictions de l’écrivain de science-fiction d’Arthur C. Clarke sur l’an 2000

 

Crédits : capture Youtube / ARTE360

par Yohan Demeure

Dans une émission diffusée par la BBC en 1964, l’écrivain de science-fiction Arthur C. Clarke avait fait part de sa vision de l’an 2000 avec une réelle pertinence. Un court-métrage en réalité virtuelle a récemment été créé à partir de cette séquence inoubliable.

Arthur C. Clarke (1917-2008) était un écrivain britannique de science-fiction, mais également écrivain scientifique, futurologue, présentateur télé, explorateur sous-marin et inventeur. Celui qui fût à l’origine du roman 2001 : l’Odyssée de l’espaceavait livré en 1964 sa vision de l’an 2000 (et au-delà) dans une émission baptisée Horizon et produite par la chaîne BBC. La clairvoyance de l’intéressé à l’époque est pour nous aujourd’hui impressionnante. En effet, Arthur C. Clarke avait entre autres prédit la démocratisation d’Internet, la téléphonie mobile, le télétravail, la télémédecine, etc.

Dans l’émission de la BBC, l’intéressé avait déclaré être convaincu que « des neurochirurgiens basés à Edimbourg procéderont à des opérations en Nouvelle-Zélande » ou encore qu’un businessman pourrait « diriger ses affaires depuis Tahiti ou Bali de la même manière que s’il se trouvait à Londres ».

Pour affirmer cela, l’auteur s’appuyait sur les progrès de l’époque en matière de communications satellitaires et de transistors alors que la loi de Moore – traitant de l’accroissement continuel des capacités des microprocesseurs – n’apparaissait qu’en 1965, soit un an après l’émission ! Arthur C. Clarke affirmait sans sourciller que la notion de distance entre les individus serait de l’histoire ancienne par la démocratisation des réseaux.

Reprenant la séquence de l’émission, un court-métrage de réalité virtuelle a été réalisé par le français François Vautier et produit par la chaîne ARTE. D’une durée de six minutes, ce contenu baptisé I saw the future a été présenté au VR Arles festival qui a débuté le 2 juillet et qui prendra fin le 26 août 2018.

L’impressionnant court-métrage immersif est à visionner ci-dessous et idéalement avec un casque VR :

 

https://sciencepost.fr/

Le Saviez-Vous ► Toutes les fois où la technologie devait changer le travail… et ne l’a pas fait


Bien que la technologie a enlevé des emplois, il en a quand même créé d’autres pour le meilleur ou pour le pire. Néanmoins, les emplois perdus font mal a ceux qui ne roulent pas sur l’or. Mais les prédictions de nouvelles technologies ont toujours été sources d’inquiétudes, Même Socrate était inquiet que les gens apprennent simplement à écrire …
Nuage
 

 

Toutes les fois où la technologie devait changer le travail… et ne l’a pas fait

 

/

Robots | Roos Mei via Flickr CC License by

Repéré par Camille Jourdan

Le téléphone qui donne un sixième sens aux entrepreneurs ou des hélicoptères comme moyen privilégié de transports en commun; les prédictions sur le «travail du futur» n’ont pas toutes vu le jour.

 

Repéré sur BBC

On ne peut pas nier que les nouvelles technologies, de l’imprimerie à l’intelligence artificielle en passant par Internet, ont révolutionné -et révolutionnent encore- le travail. Mais certains espoirs et craintes vis-à-vis de ces innovations sont loin d’avoir été concrétisés. Dans une frise chronologique, la BBC répertorie toutes ces fois où les nouvelles technologies devaient changer nos métiers.

Et les prédictions remontent bien avant Internet. Déjà en 370 avant Jésus Christ, Socrate voyait d’un mauvais œil l’idée que tous les hommes apprennent à écrire:

«Ils cesseront de faire travailler leur mémoire parce qu’ils compteront sur ce qu’ils ont écrit.»

L’écriture a tout de même été bien pratique pour, c’est vrai, se souvenir de tels propos. Dans la même optique, aux 15e et 16e siècles, des intellectuels s’inquiétaient des effets de l’abondance de livres, qui pourraient nous «perturber» voire nous rendre «barbares».

Les robots, déjà le dilemme entre ennemis ou espoirs

Très tôt, la robotisation a suscité des craintes et des espoirs, nous rappelle cette infographie. D’un côté, Elisabeth I avait peur que les machines à coudre ne réduisent à la mendicité ses sujets, et de l’autre, au début du 20e, on rêvait de robots qui nous couperaient les cheveux.

Un peu plus tard, ce sont les transports en commun qui font rêver: on ne vous a jamais parlé des bus aériens, qui transporteraient, en l’an 2000, quelque 200 passagers à la fois? Ni des hélicoptères privés? C’était le futur imaginé par le magazine Popular Mechanics en 1950. Toutefois, il nous reste une dizaine d’années pour avoir (enfin) nos petits jets privés pour nous déplacer le week-end, comme l’imaginait un politicien britannique en 1930.

La femme du futur, loin de celle d’aujourd’hui

Certaines prédictions font rire un peu plus jaune. En effet, au milieu du 20e siècle,

Associated Press voyait la femme de l’an 2000 présente «aux plus hauts niveaux des groupes de finance, d’affaires et de gouvernements. Elle pourrait même être présidente», s’aventurait l’agence de presse.

Si certaines femmes ont heureusement accédé à ces statuts, c’est loin d’être la majorité. Tout comme les femmes ne chaussent pas encore toutes du 45, comme le prévoyait également Associated Press..!

Les espoirs déchus… vraiment morts?

On a aussi rêvé, à la fin du 19e et au début du 20e à une société où l’on travaillerait moins.

«Quinze heures par semaine», prédisait Keynes, quand l’écrivain Edward Bellamy parlait de retraite à 45 ans dans un roman d’anticipation.

Pas sûr que l’on aille dans ce sens-là, bien au contraire; ceux qui osent parler de retraite à 60 ans ou de semaine de 30 ou 32 heures sont aujourd’hui souvent taxés d’utopisme… En France du moins, car l’utopie est dans certains cas devenue réalité, même si l’on n’atteint pas encore le niveau prédit par Keynes.

Enfin, si la dernière prédiction avortée repérée par la BBC s’était concrétisée, il vous serait aujourd’hui impossible de lire cet article: Internet aurait explosé en 1996.

 

http://www.slate.fr/

La plume


C’est une réalité ! L’histoire ne peut-être changer quand elle passé, par contre elle pourrait servir à ne pas faire les mêmes erreurs pour que le présent puisse aboutir à un meilleur futur
Nuage

La plume

 

Il y aura toujours une plume pour écrire le futur, mais jamais de gomme pour effacer la passé

Inconnu

Le présent


Trop de gens vivent dans le passé alors qu’il doit être un élan du présent pour préparer son futur
Nuage

 

 

Le présent

 


   
Le moment le plus important c’est le présent car si on ne s’occupe pas de son présent on manque son futur.

Bernard Werber

Arrête de t’enfuir


Notre vie est remplie de bons souvenirs ainsi que de mauvais, il faut faire un tri de ce qui peut nous aider à avancer dans la vie présente au lieu de ruminer et faire du surplace
Nuage

 

Arrête de t’enfuir

 

Arrête de t’enfuir dans tes souvenirs. Et de faire vieillir ton avenir.
Il est temps de te ressaisir, et à nouveau, tu te dois revivre. Laisse au présent la chance de te séduire, et au futur le bonheur de t’épanouir. Tout ce que la vie a de beau, elle va te l’offrir. Il suffit de lui sourire et de t’ouvrir. Le chemin pour y parvenir est de lâcher prise, ne plus retenir, laisser aller, afin de grandir. Et à nouveau tout accueillir

Auteur inconnu

Le bonheur


On ne peut prévoir le bonheur, bien sûr, nous attendons souvent des évènements heureux, mais l’avenir demeure un inconnu, alors que le moment présent est a vivre maintenant. Parmi ces moments, il faut être ouvert au bonheur
Nuage

Le bonheur

 

Le bonheur n’est pas quelque chose que tu planifies pour le futur, c’est quelque chose que tu conçois pour le présent

Jim Rohn