Il s’élance vers le ciel et se blesse en voulant prouver que la Terre est plate


Il l’a fait, il s’est élancé dans le ciel avec sa fusée artisanale. C’est courageux, mais il s’est écrasés dans le désert aux États-Unis. Il n’a donc pas pu vérifier son hypothèse, que la terre selon lui, est plate
Nuage

 

Il s’élance vers le ciel et se blesse en voulant prouver que la Terre est plate

 

Il a fait 570 mètres dans les airs dans une fusée artisanale, puis s’est écrasé dans le désert.

  • The Associated Press

Un scientifique autodidacte qui croit que la Terre est plate s’est propulsé à environ 570 mètres dans les airs à bord d’une fusée artisanale avant de se blesser légèrement en atterrissant durement dans le désert de Mojave aux États-Unis.

« Je suis soulagé » a-t-il déclaré après avoir été examiné par des ambulanciers.

« Je suis fatigué d’entendre des gens dire que je suis un dégonflé et que je n’ai même pas construit de fusée, j’en ai marre, maintenant j’ai réussi, je l’ai fait. »

« Mad » Mike Hughes a raconté à l’Associated Press qu’il s’était blessé au dos, mais qu’il se portait plutôt bien après le lancement qui a eu lieu samedi près d’Amboy, en Californie.

Dans sa fusée, l’homme a atteint une vitesse que son assistant, Waldo Stakes, a estimé être de 560 kilomètres par heure avant de sortir son premier parachute.

Il a dû déployer un deuxième parachute avant d’atterrir.

Le décollage, qui a eu lieu dans cette ville du désert – à environ 320 kilomètres à l’est de Los Angeles, était initialement prévu au mois de novembre 2017.

À l’époque, l’homme avait rencontré des ennuis mécaniques et le Bureau de Gestion du Territoire (Bureau of Land Management), auquel revient la gestion des terrains publics aux États-Unis, avait refusé de lui permettre de décoller.

Le chauffeur de limousine âgé de 61 ans a converti une roulotte en rampe de lancement sur laquelle il a installé la fusée.

Pendant des mois, il s’est enfermé dans son garage pour construire sa propre fusée.

Avant le lancement, Mike Hughes a souvent eu des discussions animées sur les médias sociaux avec des gens qui doutaient de sa capacité à réaliser son projet.

Contrairement à ce que plusieurs personnes croyaient, il a indiqué, avant le lancement, que cette mission n’avait pas pour objectif de prouver que la Terre était plate.

« Est-ce que je crois que la Terre est plate comme un « frisbee », oui je le crois, a-t-il déclaré. Est-ce que j’en suis certain? Non, c’est pour cette raison que je veux aller dans l’espace »

« Mad » Mike Hughes souhaite maintenant construire une autre fusée qu’il appellera « Rockoon » et qu’il transporterait dans l’atmosphère à l’aide d’un ballon rempli de gaz, pour ensuite s’élancer dans l’espace.

Selon lui, l’engin lui permettrait de s’élever à 110 kilomètres dans les airs.

https://quebec.huffingtonpost.ca/

Un étrange phénomène lumineux a affolé les habitants de Los Angeles


Un phénomène lumineux dans l’état de Californie à Los Angeles est apparu dans le ciel. Assez impressionnant que certains ont pensé qu’un vaisseau d’extraterrestre avait fini par voler dans un ciel terrien. Comme de raison, la logique l’emporte sur le fictif … Et non, ce ne sont pas les aliens qui débarquent sur terre, mais plutôt une fusée qui prend son élan vers l’espace
Nuage

 

Un étrange phénomène lumineux a affolé les habitants de Los Angeles

Insolite

 

Les habitants de Los Angeles ont bien cru voir des aliens débarquer chez eux durant la nuit du vendredi au samedi 23 décembre. Un étrange phénomène lumineux est apparu dans le ciel californien en début de soirée.

Des dizaines de messages accompagnés de vidéos ont envahi les réseaux sociaux hier soir. Les habitants de Los Angeles ont bien cru voir des aliens voler dans le ciel, et affolés ou amusés, tous ont tenté de comprendre quelle était cette mystérieuse chose dans le ciel, qui dégageait une puissante lumière et laissait d’immenses traces de fumée derrière elle.

Les images sont d’ailleurs impressionnantes, et il n’est pas si étonnant qu’elles aient créé un petit vent de panique à L.A. Toutefois, il s’agit simplement d’une belle frayeur puisque ce n’était pas un vaisseau extra-terrestre, mais plutôt une fusée de la société américaine SpaceX. L’entreprise avait pourtant annoncé le lancement de la fusée sur Twitter, mais l’information n’est pas si bien remontée jusqu’aux internautes. Les réactions des internautes ont d’ailleurs beaucoup amusé le créateur de SpaceX.

https://www.ladepeche.fr

Convaincu que la terre est plate, il construit une fusée artisanale pour le prouver


Comment aujourd’hui, nous pouvons douter que la terre est ronde, et non plate ? C’est pour moi inconcevable. Même, avant d’aller dans l’espace, de grands scientifiques ont prouvé que la terre était ronde et avec les images des astronomes envoyer depuis l’espace, c’est une évidence
Nuage

Convaincu que la terre est plate, il construit une fusée artisanale pour le prouver

Christophe Da Silva

23/11/17 – 14h45  Source: The Sun

Mike Hughes en est convaincu: la Terre est plate et entourée d’un mur de glace. Il est prêt à risquer sa vie pour le prouver.

Mike « Mad » Hughes n’en est pas à son premier coup d’essai. En 2014, il avait déjà effectué un vol avec une autre fusée fabriquée « maison ». L’engin avait décollé sur une quinzaine de mètres avant d’exploser en plein vol. Il avait réussi à s’échapper en parachute, rappelle le Sun.

Mike Hughes est aujourd’hui convaincu que notre planète est plate. Il veut aussi le prouver dès ce week-end grâce à sa fusée artisanale, qu’il doit faire décoller depuis le désert de Mojave en Californie. Il espère atteindre les 550 mètres d’altitude à près de 800 km/h, durant 1,6 km de distance.

20.000 euros

« Je ne crois pas la science. Je connais l’aérodynamique, la dynamique des fluides et la façon dont les choses évoluent dans l’air. Mais ce n’est pas de la science, c’est juste une formule », a déclaré Mike Hughes.

Mike Hugues, chauffeur de limousine au quotidien, a dépensé 20.000 euros pour construire son engin.

« C’est effrayant, mais aucun d’entre nous ne sortira vivant de ce monde », a conclu l’homme de 61 ans.

http://www.7sur7.be/

Éclipses, fusées et satellites, tout ce qui va se passer dans l’espace en 2017


En 2017, le ciel n’est pas supposé de tomber sur notre tête, il va quand même se passer beaucoup de choses dans l’espace pour cette nouvelle année
Nuage

 

Éclipses, fusées et satellites, tout ce qui va se passer dans l’espace en 2017

 

Le HuffPost  |  Par Gregory Rozieres

ESPACE – En 2016, il s’est passé de nombreuses choses au-dessus de nos têtes. Certaines réjouissantes comme l’arrivée de la sonde Juno autour de Jupiter. D’autres, à l’instar de l’écrasement de l’atterrisseur européen de la mission ExoMars ou de l’explosion d’une fusée de SpaceX, un peu moins.

2017 devrait également compter de nombreux rendez-vous spatiaux et astronomiques. Le HuffPost fait le point sur les grands rendez-vous spatiaux de l’année.

 

13 janvier : sortie dans l’espace de Thomas Pesquet

ESA

L’astronaute français va sortir de la Station spatiale internationale pour y installer de nouvelles batteries. Il pourrait rester en combinaison dans le vide spatial plus de 7 heures. Ce sera le 11e astronaute européen à réaliser une sortie extravéhiculaire sur l’ISS. Le retour sur Terre de Thomas Pesquet est prévu en mai 2017.

Premier trimestre : test du lanceur de SpaceX destiné à aller sur Mars

SpaceX

C’est la fusée, ou plutôt le propulseur qui devrait envoyer, à terme, l’homme sur Mars, selon SpaceX. Initialement prévu pour fin 2016, mais retardé à cause de l’explosion de septembre, le lanceur de la société d’Elon Musk Falcon Heavy devrait être testé dans le premier trimestre de l’année.

Cette fusée géante est en réalité composée, pour faire simple, de trois Falcon 9, le lanceur utilisé actuellement par la société pour ravitailler la Station spatiale internationale.

21 août : éclipse solaire totale (aux États-Unis)

Manoj.dayyala

Ce sera la première éclipse totale pour les États-Unis du XXI siècle.

Deuxième semestre : La Chine se pose sur la Lune

DR

Dans le deuxième semestre, la Chine devrait envoyer sa sonde Chang’e 5 sur notre satellite naturel. Ce serait la première fois qu’un vaisseau chinois se pose sur la lune, y collecte des matériaux et échantillons et rentre sur Terre. La sonde Chang’e 3 s’était déjà posée sur la lune en 2013. La Chine souhaite poser un rover sur la Lune d’ici 2020.

15 septembre : la chute finale de la sonde Cassini

nasa

Depuis le 30 novembre, la sonde américaine observe au plus près les anneaux de Saturne. Elle va continuer de s’en rapprocher puis, en avril, va une nouvelle et dernière fois changer de trajectoire. Une modification qui lui sera finalement fatale, le 15 septembre 2017. Car sa nouvelle orbite va l’envoyer entre les anneaux intérieurs et à moins de 2000 km de l’atmosphère de Saturne. Durant ses derniers instants, Cassini va tenter d’analyser comme elle peut ce qu’elle voit, avant d’enfin pénétrer dans l’atmosphère de Saturne et d’y finir sa vie.

Décembre 2017 : TESS, le chasseur d’exoplanète

Nasa

D’ici la fin de l’année, la Nasa devrait lancer son Transiting Exoplanet Survey Satellite. En orbite autour de la Terre, TESS va tenter de trouver dans l’espace des exoplanètes, à l’instar du télescope spatial Kepler qui a déjà découvert des milliers de planètes en dehors de notre système solaire.

500.000 étoiles devraient être analysées, bien plus brillantes que celles surveillées par Kepler, selon la Nasa, parmi lesquelles les 1000 naines rouges les plus proches. Le lancement pourrait toutefois être différé à juin 2018.

Décembre 2017 : Cheops, le chasseur de planètes européen

Si tout se passe bien, l’ESA, l’agence spatiale européenne, devrait elle aussi lancer un satellite à la recherche d’exoplanètes, CHEOPS, pour CHaracterising ExOPlanet Satellite. Cette fois, le but ne sera pas d’observer de nouvelles étoiles, mais de regarder plus en profondeur celles dont les chercheurs savent qu’elles abritent des exoplanètes.

Avec une technologie de pointe, le satellite va permettre par exemple de connaître la taille de ces planètes avec une précision accrue. Car si l’on a déjà repéré de nombreuses exoplanètes, leurs caractéristiques ne sont encore que des estimations très imprécises. Or, ce que veulent les chercheurs, c’est pouvoir analyser le plus en détail possible ces astres.

Dans l’année : une société privée sur la Lune

Moon Express

Il n’y a pas de date de lancement fixée, mais une chose est sûre: Moon Express a bien obtenu l’autorisation du gouvernement américain pour se poser sur la Lune. Le PDG de la société privée, Bob Richards, souhaite à terme exploiter les ressources minières lunaires, même si les missions de retour d’échantillons ne sont pas prévues avant 2020, précise le site Nom de Zeus. Pour autant, nombreux sont ceux qui doutent de la capacité de la société à réaliser une chose pareille, voire même à simplement se poser sur la Lune.

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Parole d’enfant ► L’espace


Mlle a quelques notions de l’espace et des personnes qui y voyagent. Elle sait qu’ils n’ont pas de nourriture et de l’eau, ce qu’elle ne sait pas par contre, c’est qu’ils sont ravitaillés pour survivre
Nuage

 

L’espace

 

 

Grand-maman raconte :

Mlle explique ce qui arrive à ceux qui sont dans l’espace

– Il y a du monde dans espace il y a du monde dans l’espace qui n’ont pas d’eau puis ils meurent. Il n’y a pas de nourriture pour eux et eux aussi ont faim
– Comment ils font pour vivre ?
Ils ne peuvent vivre il n’y a pas d’eau, ils ne peuvent rien faire sauf conduire
– Ils conduisent quoi ?
– Leurs vaisseaux, leurs fusées

Ana-Jézabelle,  4 ans/18 Novembre 2016

Le Saviez-Vous ► 7 bugs informatiques catastrophiques.


Des bugs informatiques, c’est bien embêtant, mais quand cela fait un désastre financier ou des morts inutiles, c’est encore plus dramatique
Nuage

7 bugs informatiques catastrophiques.

Un étrange halo bleu sème l’émoi sur internet


Sur internet, on voit souvent des vidéos qui reviennent de temps à autre, comme cet halo vue au lever du jour à Miami qui date de septembre dernier et qui a fait aussi la une à l’époque. Beaucoup spéculent encore que cela pourrait être un phénomène extraterrestre alors que la réalité est simple et bien terrienne
Nuage

 

Un étrange halo bleu sème l’émoi sur internet

 

Récemment, une vidéo sensationnelle a refait surface sur Internet. Relayée sur plusieurs comptes Facebook, la séquence présente un étrange halo lumineux et bleuté traversant le ciel du petit matin. 

L’enregistrement a été vu plus de 2 millions de fois et a fait l’objet de nombreuses discussions et spéculations quant à  l’origine d’un tel phénomène. Il suffit cependant de remonter le temps à septembre 2015 pour trouver tout simplement la vraie explication.

UN LANCEUR AMÉRICAIN

En explorant les archives du web, on se rend rapidement compte que ce n’est pas la première fois que la vidéo intrigue les internautes. Cette séquence a en réalité été filmée le 22 septembre, à l’aéroport de Miami, en Floride. La zone se situe non loin de la base de lancement de Cap Canaveral, d’où partent les fusées américaines.

Ainsi, l’auréole de lumière bleue que l’on peut observer n’est autre que le lanceur américain Atlas V, filant à  travers la voûte céleste au lever du soleil. Étant donné l’ampleur de la combustion nécessaire au décollage, la trainée laissée dernière la fusée est particulièrement impressionnante. Toutefois, elle n’a rien d’anormal.

L’ENVOI D’UN SATELLITE DE COMMUNICATION MILITAIRE

Encore une fois, les amateurs d’OVNI et d’extraterrestres devront se faire une raison. Le phénomène n’a en effet rien de surnaturel. Il est tout simplement le résultat du kérosène et de l’oxygène liquide brulé dans l’atmosphère terrestre. Le spectacle n’en reste pour autant pas moins impressionnant.

Selon les astronomes, Atlas V aurait été lancé ce jour-là pour envoyer un des cinq satellites de communication MUOS (Mobile User Objective System) dans l’espace. Les dispositifs de la Marine de guerre américaine placés en orbite autour de la Terre sont destinés à améliorer de manière significative les communications au sol pour l’armée américaine. 

http://fr.canoe.ca/