Le plus vieux fromage jamais trouvé aurait été déterré en Égypte


Un fromage vieux de 3 200 ans trouvé en Égypte fait d’un mélange de lait de vache et de mouton ou chèvre serait le plus vieux fromage connu. On s’entend qu’il n’est plus comestible, surtout qu’il pourrait contenir une bactérie responsable de la brucellose à cause du lait non pasteurisé.
Nuage

 

Le plus vieux fromage jamais trouvé aurait été déterré en Égypte

 

La fabrication de fromage a été représentée sur... (Photo Khaled Desouki, AFP)

La fabrication de fromage a été représentée sur des peintures murales d’anciennes tombes égyptiennes à partir de 2000 av. J.-C.

PHOTO KHALED DESOUKI, AFP

Agence France-Presse
Le Caire

Pendant des millénaires, sous les sables du désert égyptien, une substance blanchâtre solidifiée reposait dans un pot cassé. L

Les scientifiques croient maintenant que c’est « probablement le plus ancien résidu archéologique solide de fromage jamais trouvé ».

Les archéologues ont fait cette découverte en nettoyant les sables autour d’une tombe de la 19e dynastie dans la vaste nécropole de Saqqara de l’ancienne ville de Memphis. La tombe de Ptahmes, le maire de l’ancienne ville de Memphis, a été découverte en 1885, mais a été avalée par le désert jusqu’à sa redécouverte en 2010.

La masse solidifiée blanchâtre a été découverte lors des travaux d’excavation entre 2013 et 2014, avec un tissu de toile qui aurait pu être utilisé pour recouvrir le pot, peut-être pour préserver son contenu, selon une étude publiée cette semaine dans Analytical Chemistry. Le fromage âgé de 3200 ans était composé d’un mélange de lait de vache et de mouton ou de chèvre.

« En raison des pluies et des crues du Nil, l’échantillon a subi des milliers de cycles d’hydratation et de déshydratation. L’environnement alcalin très prononcé a transformé toutes les graisses et il n’a pas été possible d’utiliser des techniques conventionnelles », a expliqué l’auteur principal de l’étude, Enrico Greco.

La fabrication de fromage a été représentée sur des peintures murales d’anciennes tombes égyptiennes à partir de 2000 av. J.-C. En outre, une étude publiée en 2012 dans la revue scientifique Nature retrace les premières preuves de l’industrie jusqu’au 6e millénaire avant Jésus-Christ. en Europe du Nord, il y a quelque 7000 ans.

Les résidus de fromage plus anciens découverts étaient généralement attribués au lait fermenté naturel comme le yaourt ou le kéfir, mais la découverte de Saqqara n’a révélé aucune trace de protéines provenant de la fermentation du lait naturel, a déclaré M. Greco.

« Pour cette raison, nous pouvons dire que c’est le plus vieux fromage solide jamais trouvé à ce jour. »

Il y a peu d’informations sur le processus de fabrication de fromage en particulier, mais « il était nécessaire de développer une technologie et des procédures spécifiques qui n’existaient pas auparavant, a dit M. Greco. C’est un moment très important dans l’histoire des produits laitiers ».

Parmi les résultats significatifs de l’étude, on peut citer les signes de bactéries potentiellement responsables d’une maladie mortelle, la brucellose, due à la consommation de produits laitiers non pasteurisés.

Selon l’étude, si elle est confirmée, ce sera « la première preuve biomoléculaire directe » de l’existence de la maladie au cours de la période pharaonique.

« La brucellose dans l’Égypte ancienne a été identifiée par les effets ostéoarticulaires sur les os des momies », a expliqué M. Greco. La conclusion peut suggérer que « les Égyptiens mangeaient du fromage ou du lait contaminé ».

 

http://www.lapresse.ca/

Le Saviez-Vous ► Top 10 des aliments les plus dangereux du monde


Il y a des aliments que nous devrions éviter, car ils comportent de trop risques pour la santé, voir même pour la vie. Une chose que je déplore, un aliment que nous avons en épicerie comme par exemple manioc, devrait avoir un avertissement très visible qu’il est dangereux de consommer cru. Car si comme moi, nous improviser, il risque d’avoir des conséquences malheureuses. Je voulais râper le manioc pour ajouter a ma salade, mais en fin du compte, j’ai laissé tomber et j’ai vu après sur le net que j’aurais fait une belle gaffe
Nuage

Top 10 des aliments les plus dangereux du monde

Marie-Céline Jacquier

Journaliste

Du fugu au poulpe vivant en passant par un fromage italien très spécial, ces spécialités culinaires ne sont pas sans danger… Voici dix des aliments les plus dangereux au monde. À consommer à vos risques et périls.

Si vous voyagez, personne ne vous oblige à goûter à certaines spécialités locales qui peuvent s’avérer fatales.

Le fugu ou poisson-globe (Japon)

Le fugu (photo ci-dessus) est un poisson très consommé au Japon mais qui contient un poison violent : la tétrodotoxine, une molécule neurotoxique produite par le foie, qui entraîne une paralysie pouvant aller jusqu’au décès. Le poisson-globe est connu pour se gonfler d’eau quand il se sent menacé. Sa commercialisation est réglementée pour éviter les accidents. D’après The Independant, cinq personnes sont décédées en 2015 en mangeant du foie de fugu.

Un poulpe vivant : le sannakji (Corée du Sud)

Le sannakji est une spécialité de Corée du Sud qui consiste à manger un poulpe encore vivant. Le problème est que les tentacules peuvent continuer à s’agripper, même après la mort de l’animal. Des cas d’étouffements sont possibles : il y aurait ainsi six décès par an.

Un fromage : le casu marzu (Italie)

Le casu marzu (ou « fromage pourri ») est un fromage traditionnel italien, provenant de Sardaigne, dans lequel des larves vivantes servent au processus de maturation du fromage. Le risque est que ces larves ne soient pas détruites par les sucs gastriques et restent dans l’intestin, provoquant douleurs abdominales, nausées et diarrhées.

Les racines de manioc doivent être correctement préparées pour éviter l’intoxication. © An NGuyen, Shutterstock

Les racines de manioc doivent être correctement préparées pour éviter l’intoxication. © An NGuyen, Shutterstock

Le manioc (Amérique du Sud)

La racine de manioc contient de la linamarine, qui, mangée crue, peut libérer du cyanure dans l’intestin. La racine doit donc être correctement cuite pour ne pas présenter de danger. En 2005, 27 enfants sont décédés aux Philippines en mangeant du manioc servi à leur école.

La grenouille taureau ou ouaouaron (Namibie)

La grenouille taureau est une grenouille africaine, plat traditionnel en Namibie, qui contient des molécules toxiques, les jeunes grenouilles étant les plus dangereuses. La toxine conduit à une déficience rénale.

Le ackee est toxique consommé cru et s’il n’est pas mûr. © Craig F Scott, Shutterstock

Le ackee est toxique consommé cru et s’il n’est pas mûr. © Craig F Scott, Shutterstock

Le ackee (Jamaïque)

Le ackee est un fruit emblématique de la Jamaïque qui contient des graines noires toxiques. La molécule toxique est l’hypoglycine, qui provoque des vomissements. En 2011, il y aurait 35 cas d’empoisonnement. Les fruits peuvent être mortels s’ils sont consommés crus et pas suffisamment mûrs.

Un coquillage : les palourdes de sang (Chine)

La palourde Tegillarca granosa vit dans des milieux pauvres en oxygène, ce qui fait qu’elle renferme souvent des virus et des bactéries. Ce coquillage peut ainsi transmettre les agents des hépatites A et E, de la dysenterie et de la typhoïde.

Un poisson fermenté : le fesikh (Égypte)

Le fesikh est un poisson qui a séché au soleil et qui a fermenté longtemps dans le sel. Il est traditionnellement consommé en Égypte lors de la fête de Cham el-Nessim, le jour du printemps. Chaque année, des Égyptiens sont hospitalisés après une intoxication alimentaire. Il existe un risque de botulisme à cause de la mauvaise conservation de ce poisson.

Ne mangez pas les feuilles de rhubarbe ! © photogal, Shutterstock

Ne mangez pas les feuilles de rhubarbe ! © photogal, Shutterstock

Les feuilles de rhubarbe (monde entier)

Les feuilles de rhubarbe contiennent de l’acide oxalique qui est toxique pour les reins où il forme des cristaux. Les symptômes de l’empoisonnement sont des nausées, des diarrhées, des problèmes pour respirer, des douleurs à l’œil, une urine rouge, des brûlures de la bouche et de la gorge.

Le pangium edule (Asie du Sud-Est)

Ce fruit est toxique à cause du cyanure d’hydrogène (HCN) qu’il contient. Il doit être correctement cuit et préparé avant consommation.

http://www.futura-sciences.com

Cet ice tea au fromage fait un carton en Chine


Il ne faut jamais dire qu’on n’aime pas quelque chose tant qu’on y a pas goûter, mais ce thé au fromage ne m’inspire pas vraiment, quoique ce mélange de saveur pourrait être intéressant!
Nuage

 

Cet ice tea au fromage fait un carton en Chine

Crédits : thatsmags

Du thé au fromage ? Oui vous avez bien lu. Le Hey Tea est la boisson qui fait fureur en Chine en ce moment. Les gens sont même prêts à faire la queue durant des heures pour goûter à ce mélange peu ragoûtant, raconte thatsmags.

Avant cette invention, Hey Tea n’était qu’une petite boutique à Jiangmen, mais il en existe aujourd’hui plus de cinquante dans la seule province du Guangdong. La demande a explosé, les Chinois sont simplement fans du thé au fromage. Ils n’ont pas peur de faire la queue entre deux et cinq heures pour obtenir la fameuse boisson et il est parfois nécessaire de faire appel à un service de sécurité afin d’organiser cette cohue.

Crédits : monipag

« Le fromage neutralise l’amertume du thé avec sa saveur douce et sucrée, et quand vous le buvez vous sentez l’arrière goût du thé », déclare Xiao Shuqin, directeur de la communication de Hey Tea.

Mais attention, afin d’avoir les deux saveurs en bouche il ne faut surtout pas utiliser de paille, ça se boit comme un café au lait. On doute que la boisson trouve le chemin des cafés français.

Source : thatsmags

http://www.ulyces.co/

Plusieurs Américains croient que le lait chocolaté vient de la vache brune


Chercher l’erreur !!! Si cela était des jeunes enfants, je pourrais comprendre, mais 7 %, c’est plus de 16 millions américains qui ne savent pas ou vient le lait au chocolat et il y a d’autres aliments dont ils sont complètement ignorants de leurs provenances
Nuage

 

Plusieurs Américains croient que le lait chocolaté vient de la vache brune

 

CHOCOLATE MILK

Les choix de nos voisins du Sud ont été remis en doute dernièrement, mais c’est maintenant leur logique qui est contestée. Pas moins de 7% d’entre eux pensent que le lait au chocolat vient des vaches brunes, selon un sondage réalisé par le National Dairy Council (Conseil national sur les produits laitiers).

Ça voudrait dire que quelque 16,4 millions d’Américains sont mal informés sur la boisson sucrée, selon un calcul du Washington Post.

Il faut dire cependant que l’étude a été réalisée en ligne et que la marge d’erreur est donc plus grande. Mais c’est loin d’être la seule preuve que les consommateurs des États-Unis ne connaissent pas grand-chose sur la provenance de leur bouffe.

Une étude réalisée dans les années 90 révélait que près d’un adulte sur cinq ignorait que les hamburger étaient faits de boeuf.

Une autre enquête menée dans une école secondaire en Californie montrait que plus de la moitié des étudiants ignoraient que les cornichons étaient en fait des concombres plus petits. Trois jeunes sur dix ne savaient pas que le fromage était fait avec du lait. Des études montrent que plus les gens habitent loin des milieux ruraux, moins ils connaissent la provenance de ce qui se trouve dans leur assiette.

Clairement, il faudrait que certains mettent la pédale douce sur les aliments ultra transformés ou les visites au restaurant.

 

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Ces aliments moisis que vous pouvez manger en toute sécurité


Avant de jeter à la poubelle ou mieux au compostage des aliments qui s’ornent de moisissure, il serait bien de vérifier si certains produits ne pouvaient pas être consommés en ôtant la moisissure.
Nuage

 

Ces aliments moisis que vous pouvez manger en toute sécurité

 

MOLD CHEESE

La formation de moisissure est généralement un bon indicateur que vos aliments ont connu des jours meilleurs.

D’instinct, vous jetterez probablement les aliments en question. Et c’est la chose à faire, car certaines formes de moisissure produisent des substances toxiques pouvant vous rendre très malade.

Mais tous les types de moisissure ne vous rendront pas automatiquement malade.

Dans certains cas, vous pouvez simplement couper la partie moisie et consommer le reste de l’aliment en toute sécurité, et ainsi éviter le gaspillage.

Voici les aliments que vous pouvez sauver, même s’ils sont un peu moisis :

1. Le salami. Il est tout à fait normal pour un tel produit de développer de la moisissure avec le temps. Enlevez simplement la partie moisie.

2. Les fromages durs. Retirez la partie moisie et environ un pouce autour de celle-ci, puis savourez le reste de votre fromage en toute sécurité.

3. Les fruits durs. On pense aux pommes, aux poires et aux poivrons (oui, techniquement, c’est un fruit), par exemple.

4. Les légumes durs. On pense au chou, aux carottes, au navet, etc.

Plusieurs aliments, comme les viandes froides, les pâtes cuites, les fromages mous, le yogourt, la crème sure, les confitures, le pain et les fruits et légumes mous, devraient néanmoins être mis à la poubelle ou dans le bac de compostage dès l’apparition de moisissure.

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Truc Express ►10 conseils pour conserver vos aliments plus longtemps.


Pour éviter le gaspillage, et en cas d’imprévu, mieux vaut savoir comment bien conserver les aliments à plus long terme. Cependant pour laitue, épinard, bok choy, ou tout légumes à feuilles ainsi que le celeri, je les met dans des feuilles absorbantes dans des contenants de plastiques et ils se conservent beaucoup plus longtemps. Pour les oeufs, quand on a besoin que de blancs d’oeuf, selon moi, mieux vaut acheter des berlingot de blanc d’oeuf que de congeler des jaunes d’oeufs
Nuage

 

10 conseils pour conserver vos aliments plus longtemps.

 

1. Congeler le lait pour les semaines à venir.

 

© Ana Belaval

Si vous avez acheté un pack de lait et réalisé seulement après que vous partez en vacances, ne vous inquiétez pas, il ne tournera pas, si vous le congelez. Il y a cependant quelques règles à respecter.

Versez un peu de lait hors des briques avant de le congeler, car le volume de liquide va augmenter. Il vaut mieux congeler du lait frais et le garder au congélateur pas plus de 4 à 6 semaines.

2. Congeler des œufs dans un bac à glaçons.

 

© datruckk

Parfois, nous n’utilisons pas tous nos œufs alors qu’ils sont frais, ou nous n’utilisons que les blancs et les jaunes sont mis de côté. Pas d’inquiétudes, ils peuvent eux aussi être congelés ! Cassez-les, versez leur contenu dans un bac à glaçons et ajoutez un peu de sel ou de sucre (cela permettra de préserver leur texture). Et utilisez-les quand vous en avez besoin.

3. Conservez votre sauce favorite dans un sac congélation.

 

© ashley_dejong

Les restes de sauce sont également candidats à la congélation. Versez-les dans un sac congélation, et en une heure ils seront assez durs pour les couper en dés et les ajouter à vos plats quand vous le désirez.

4. Les feuilles de laitue enveloppées dans de l’essuie-tout resteront fraîches plus longtemps.

© windycity_pizza

La laitue restera fraîche et croquante pendant une semaine si vous l’enveloppée dans de l’essuie-tout. L’excès d’humidité sera absorbé par le papier et empêchera les feuilles de flétrir.

5. Les pommes peuvent être gardées au réfrigérateur pendant plusieurs mois.

© USApples

Les pommes restent généralement fraîches plus longtemps que les autres fruits, mais saviez-vous qu’elles gardent leur saveur au réfrigérateur pendant une très longue période ? La seule chose à garder en tête ici c’est que vous devez faire en sorte qu’elles ne soient pas en contact les unes avec les autres, car cela pourrait les endommager. Enveloppez chacune d’entre elles dans du papier journal, par exemple.

6. Conservez les carottes dans le sable pour les garder fraîches.

© The52WeekGarden

Les jardiniers recommandent de conserver les carottes dans le sable, ce qui n’est pas si surprenant : le sable limite l’évaporation de l’eau et ralentit la décomposition.

7. Empêchez le fromage frais et la crème aigre de tourner en les retournant.

© lifeaspire.com

Votre fromage frais et votre crème aigre resteront frais deux fois plus longtemps si vous les mettez au réfrigérateur à l’envers. Cela créera un vide dans le récipient qui empêchera le développement des bactéries.

8. Les oignons resteront frais si vous les mettez dans un verre d’eau.

© sharnyandjulius

Une grappe d’oignons peut rester fraîche plus longtemps si vous la conservez dans un bocal rempli d’eau. Coupez les oignons lorsque vous en avez besoin, et ils continueront à pousser.

9. Les légumes frais se conservent mieux dans des bocaux en verre.

© BestFoodFacts

Un bocal en verre est le meilleur récipient pour les herbes fraîches. L’oignon, l’ail, ou le persil conserveront leur saveur pendant un mois lorsqu’ils sont conservés ainsi. Les légumes ne s’abîmeront pas, ne flétriront pas, ne sècheront pas, et ne perdront pas leurs arômes.

http://bridoz.com/

Alimentation : où trouver des protéines ?


Avec la malbouffe et les problèmes de santé que cela occasionne, mieux vaut faire sa propre cuisine et changer notre alimentation. Reste a savoir quoi manger pour donner à notre corps et surtout ressentir la satiété pour quelques heures
Nuage

 

Alimentation : où trouver des protéines ?

 

Kutsenko Denis/Shutterstock.com

Kutsenko Denis/Shutterstock.com

Avec les glucides et les lipides, les protéines sont, l’une des trois grandes familles de macronutriments. Elles participent au renouvellement des tissus musculaires. C’est dire leur importance. Mais quels aliments sont les plus riches en protéines ?

C’est peu dire que les protéines ont un rôle primordial pour notre organisme. Ils participent en effet au renouvellement des tissus musculaires, des phanères (cheveux, ongles, poils), de la matrice osseuse, de la peau…

Pour remplir ces missions, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) a établi qu’il convient d’en manger (pour un adulte en bonne santé) 0,83 g par kilogramme de poids corporel et par jour. Pour les personnes âgées, c’est 1g/kg/jour qu’il faudra ingurgiter.

Les protéines animales sont généralement plus riches que les protéines végétales. Le fromage est particulièrement riche en protéines. Et le parmesan en est particulièrement doté puisqu’il en renferme 39,4g/100g. Autres fromages, ceux dits « à pâte pressée cuite », type emmental ou Comté. Leur teneur est de 30 à 33g/100g.

Certaines viandes sont également très riches. C’est le cas du rôti de porc, du jambon et du blanc de poulet avec une teneur moyenne de 37g/100g. Des gibiers comme le faisan ou le chevreuil vous apponteront plus de 32g.

N’oubliez pas les poissons. Le thon blanc ou les sardines en contiennent à hauteur de 30g/100g.

Les aliments végétaux ne sont pas à exclure pour autant. Les plus riches en protéines sont ainsi les graines oléagineuses (cacahuètes, amandes, pistaches, etc…) ou encore les légumineuses et leurs dérivés (tofu, pois chiche, haricots, lentilles…).

Quid des œufs ?

De nombreux sportifs vantent les bienfaits des œufs dans le cadre d’un régime hyperprotéiné. Qu’ils soient durs, crus ou à la coque, ils vous apporteront en moyenne 12 à 13g de protéines pour 100 g.

https://destinationsante.com

Le Saviez-Vous ► 10 choses que vous ignorez sur votre nombril


 

Le nombril, un endroit que beaucoup oubli de laver lors du bain ou de la douche et pourtant, il y a tout un mode microscopique dans un minuscule endroit
Nuage

10 choses que vous ignorez sur votre nombril

Quand avez-vous nettoyé consciencieusement votre nombril pour la dernière fois? Vous ne vous rappelez pas? Vous n’êtes pas seul.

Si vous ne nettoyez pas déjà régulièrement votre nombril, vous devriez vite prendre cette habitude, car on recense généralement plus de 60 types de bactéries à l’intérieur de celui-ci, sans compter la poussière, la sueur et les résidus de savon.

Dans la galerie ci-dessous, nous vous révélons 10 choses que vous devez absolument savoir sur votre nombril, allant de comment éviter les infections à la meilleure façon d’en prendre soin.

Sa forme et son apparence

La forme de votre nombril dépend de la façon dont votre cordon ombilical a été coupé au moment de votre naissance. Son apparence dépend de la façon dont le bout restant a séché et est tombé par la suite.

Il est rempli de bactéries…

On retrouve en moyenne dans un nombril 67 sortes différentes de bactéries.

… dont certaines peuvent être utilisées pour faire du fromage

En 2013, Christina Agapakis et Sissel Tolaascombinaient leurs talents pour créer un fromage à partir de bactéries cultivées sur le corps humain.

Attention aux mycoses!

Les principaux symptômes sont les démangeaisons, les rougeurs ainsi qu’une odeur persistante au niveau du nombril. Si vous remarquez des sécrétions, que vous avez des nausées ou faites de la fièvre, contactez immédiatement votre médecin.

Utilisez un coton-tige pour le nettoyer

Utilisez un coton-tige et de l’alcool à friction pour nettoyer votre nombril en profondeur. L’alcool à friction doit cependant être utilisé avec parcimonie, car il peut assécher la peau. Sur une base quotidienne, l’eau et le savon font très bien l’affaire.

C’est une zone érogène

Le bas de l’abdomen est une zone très sensible, et ce, aussi bien pour les hommes que les femmes. Selon Intimate Medicine, la stimulation du nombril créerait une sensation de picotement au niveau des parties intimes.

Certains sont considérés sexy

Mais pas tous. Selon des chercheurs de Singapour, les petits nombrils de forme ovale ayant un ration de 46:54 et une petite «capuche» seraient les plus jolis.

Certaines personnes n’en ont pas

Même si c’est assez rare, certaines personnes n’ont pas de nombril en raison d’une malformation de la paroi abdominale.

La mousse de nombril

Des chercheurs australiens ont découvert que les hommes ayant un surplus de poids et le ventre poilu étaient plus enclins à retrouver de la mousse dans leur nombril, celle-ci étant le résultat du frottement de leurs poils sur le tissu de leurs vêtements.

Durant la grossesse

Le nombril sortira petit à petit à mesure que le ventre prendra de l’expansion durant la grossesse. Après l’accouchement, le nombril reprend habituellement sa forme habituelle.

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Le Saviez-Vous ► Top 10 des aliments les plus dangereux du monde


Tout dans la nature n’est pas consommable, alors que d’autres denrées, il faut une attention particulière pour les consommer. Faut-il vraiment risquer de se rendre malade ou pire, en mourir ?
Nuage

 

Top 10 des aliments les plus dangereux du monde

 

Si vous voyagez, personne ne vous oblige à goûter à certaines spécialités locales qui peuvent s’avérer fatales.

Le fugu ou poisson-globe (Japon)

Le fugu  est un poisson très consommé au Japon mais qui contient un poison violent : la tétrodotoxine, une moléculeneurotoxique produite par le foie, qui entraîne une paralysie pouvant aller jusqu’au décès. Le poisson-globe est connu pour se gonfler d’eau quand il se sent menacé. Sa commercialisation est réglementée pour éviter les accidents. D’après The Independant, cinq personnes sont décédées en 2015 en mangeant du foie de fugu.

Un poulpe vivant : le sannakji (Corée du Sud)

Le sannakji est une spécialité de Corée du Sud qui consiste à manger un poulpe encore vivant. Le problème est que les tentacules peuvent continuer à s’agripper, même après la mort de l’animal. Des cas d’étouffements sont possibles : il y aurait ainsi six décès par an.

Un fromage : le casu marzu (Italie)

Le casu marzu (ou « fromage pourri ») est un fromage traditionnel italien, provenant de Sardaigne, dans lequel des larves vivantes servent au processus de maturation du fromage. Le risque est que ces larves ne soient pas détruites par les sucs gastriques et restent dans l’intestin, provoquant douleurs abdominales, nausées et diarrhées.

Le manioc (Amérique du Sud)

Les racines de manioc doivent être correctement préparées pour éviter l’intoxication. © An NGuyen, Shutterstock

La racine de manioc contient de la linamarine, qui, mangée crue, peut libérer du cyanure dans l’intestin. La racine doit donc être correctement cuite pour ne pas présenter de danger. En 2005, 27 enfants sont décédés aux Philippines en mangeant du manioc servi à leur école.

La grenouille taureau ou ouaouaron (Namibie)

La grenouille taureau est une grenouille africaine, plat traditionnel en Namibie, qui contient des molécules toxiques, les jeunes grenouilles étant les plus dangereuses. La toxine conduit à une déficience rénale.

Le ackee (Jamaïque)

Le ackee est toxique consommé cru et s’il n’est pas mûr. © Craig F Scott, Shutterstock

Le ackee est toxique consommé cru et s’il n’est pas mûr. © Craig F Scott, Shutterstock

Le ackee est un fruit emblématique de la Jamaïque qui contient des graines noires toxiques. La molécule toxique est l’hypoglycine, qui provoque des vomissements. En 2011, il y aurait 35 cas d’empoisonnement. Les fruits peuvent être mortels s’ils sont consommés crus et pas suffisamment mûrs.

Un coquillage : les palourdes de sang (Chine)

La palourde Tegillarca granosa vit dans des milieux pauvres en oxygène, ce qui fait qu’elle renferme souvent des virus et des bactéries. Ce coquillage peut ainsi transmettre les agents des hépatites A et E, de la dysenterie et de la typhoïde.

Un poisson fermenté : le fesikh (Égypte)

Le fesikh est un poisson qui a séché au soleil et qui a fermenté longtemps dans le sel. Il est traditionnellement consommé en Égypte lors de la fête de Cham el-Nessim, le jour du printemps. Chaque année, des Égyptiens sont hospitalisés après une intoxication alimentaire. Il existe un risque de botulisme à cause de la mauvaise conservation de ce poisson.

Les feuilles de rhubarbe (monde entier)

Ne mangez pas les feuilles de rhubarbe ! © photogal, Shutterstock

Les feuilles de rhubarbe contiennent de l’acide oxalique qui est toxique pour les reins où il forme des cristaux. Les symptômes de l’empoisonnement sont des nausées, des diarrhées, des problèmes pour respirer, des douleurs à l’œil, une urine rouge, des brûlures de la bouche et de la gorge.

Le pangium edule (Asie du Sud-Est)

Ce fruit est toxique à cause du cyanure d’hydrogène (HCN) qu’il contient. Il doit être correctement cuit et préparé avant consommation.

http://www.futura-sciences.com/

Pourquoi certains aliments vous donnent mal à la tête


Certains aliments peuvent donner des migraines, des maux de tête. Le point commun, les nitrates. Certaines personnes n’arrivent pas à transformer ces nitrates. On soupçonne que les des bactéries présentes dans la bouche en seraient responsables
Nuage

 

Pourquoi certains aliments vous donnent mal à la tête

 

Pourquoi certains aliments vous donnent mal à la tête

Le chocolat et le vin blanc ont la réputation d’être la source de maux de tête.Capture d’écran Gentside

Fromage, chocolat, vin blanc, pain, tous ces aliments ont beau être appétissants, ils ont la fâcheuse réputation de favoriser les maux de tête chez les personnes qui y sont sensibles. Mais pourquoi? De précédentes recherches ont mis en évidence que tous avaient un point commun: ils contiennent une quantité non négligeable de nitrates.

Or, une fois dans l’organisme, ces nitrates sont transformés en oxyde nitrique et ce composé joue un rôle clé dans la survenue de la migraine et des maux de tête. Néanmoins, certaines personnes semblent bien plus sensibles que d’autres à ce phénomène. Selon une nouvelle étude parue dans la revue mSystems, ceci pourrait être dû aux bactéries présentes dans leur bouche.

«Il y a cette idée que certains aliments déclenchent des migraines, comme le chocolat, le vin et en particulier les aliments contenant des nitrates. Nous avons donc pensé qu’il y avait peut-être une connexion entre le microbiote des personnes et ce qu’elles mangent», explique dans un communiqué, Antonio Gonzalez, principal auteur de l’étude. 

PLUS DE 2000 ÉCHANTILLONS ANALYSÉS

Pour en savoir plus, ce scientifique et ses collègues de l’University Of California de San Diego ont utilisé des données provenant de l’American Gut Project, l’une des plus vastes bases de données scientifiques créées aux États-Unis. Ils ont ainsi pu analyser 172 échantillons oraux et près de 2000 échantillons fécaux issus de personnes saines ayant participé au projet.

Chacun de ces participants avait été interrogé quant à sa tendance ou non à souffrir de migraines et de maux de tête. En analysant les bactéries présentes dans les échantillons, les scientifiques n’ont, dans un premier temps, pas constaté de réelles différences entre les migraineux et les non-migraineux quelle que soit la nature des échantillons.

En revanche, quand ils se sont penchés sur la capacité des bactéries à transformer le nitrate, de nettes différences sont apparues. Les migraineux ont semblé présenter bien plus de bactéries réductrices de nitrates dans leur bouche que les non-migraineux. Une augmentation, bien que moins importante, est également apparue dans les échantillons fécaux.

DES BACTÉRIES QUI FAVORISENT LA MIGRAINE?

«Les bactéries présentes dans la cavité orale pourraient contribuer à créer des niveaux d’oxyde nitrique déclencheurs de migraine», écrivent ainsi les scientifiques dans leur étude.

Néanmoins, ces derniers n’ont mis en évidence qu’une simple association entre certaines bactéries et les migraines. Difficile donc pour le moment de prouver que les bactéries sont directement responsables des maux de tête.

Les scientifiques espèrent que leurs résultats incitent à réaliser des recherches supplémentaires sur la façon dont les bactéries orales pourraient être connectées aux migraines.

En attendant, «si vous suspectez que les nitrates vous causent des migraines, vous devriez essayer de les éviter dans votre alimentation», a conseillé Antonio Gonzalez.

http://fr.canoe.ca/s