Une mère prend son fils siamois, séparé, pour la première fois


J’imagine facilement l’émoi pour la maman de prendre ses bébés siamois, un à la fois. Un est progresse plus lentement, mais ils sont toujours en vie. Séparer les frères pris par la tête devait être vraiment une opération très compliquée
Nuage

 

Une mère prend son fils siamois, séparé, pour la première fois

 

Nicole McDonald a pris dans ses bras pour... (PHOTO TIRÉE DE FACEBOOK)

Nicole McDonald a pris dans ses bras pour la première fois son fils Jadon âgé de 13 mois.

PHOTO TIRÉE DE FACEBOOK

 

La Presse

Nicole McDonald a vécu un moment émouvant vendredi en prenant pour la première fois dans ses bras son fils Jadon, l’un de ses deux jumeaux siamois âgés de 13 mois, après une chirurgie de 27 heures visant à le séparer de son frère Anias.

Après le retrait du tube respiratoire, la mère a pu enfin bercer le garçon pendant deux heures dans un hôpital de New York et savourer chaque seconde de ce premier contact. Elle a décrit ce moment comme «l’un des plus profonds de sa vie».

«Il n’y a rien de plus difficile que de regarder votre enfant pleurer et ne pas être capable de le prendre», a-t-elle déclaré à CNN.

Sur sa page Facebook, elle a écrit qu’elle avait rêvé de ce moment depuis 13 mois et qu’elle avait vu le visage angélique de Jadon d’une manière qu’elle ne l’avait jamais vu avant, même s’il avait gémi pendant la presque totalité des deux heures.

La mère n’a pu savourer le même moment avec son autre fils, Anias, qui progresse plus lentement. Celui-ci a souffert de problèmes respiratoires, de convulsions et de problèmes cardiaques avant la chirurgie.

Jadon et Anias, reliés par le haut de leurs têtes respectives et nés avec des vaisseaux sanguins et des tissus cérébraux communs, ont été séparés à la suite d’une chirurgie de 27 heures pratiquée par le chirurgien James Godrich.

La famille McDonald a amassé plus de 280 000 $ US par l’entremise d’une plateforme de financement participatif pour couvrir les frais médicaux, dont 230 000 $ US depuis le début de la chirurgie, vendredi.

http://www.lapresse.ca/

Un premier week-end crucial pour les jumeaux siamois séparés


Des frères siamois unis par la tête, on passé l’étape de l’opération et de la fin de semaine. Ils sont bien séparés et toujours en vie
Nuage

Un premier week-end crucial pour les jumeaux siamois séparés

Les frères Anias et Jadon McDonald étaient reliés par... (photo fournie par la famille mcdonald/cnn)

Les frères Anias et Jadon McDonald étaient reliés par le haut de la tête depuis leur naissance, il y a 13 mois.

PHOTO FOURNIE PAR LA FAMILLE MCDONALD/CNN

Ils étaient reliés par le haut de la tête depuis leur naissance, il y a 13 mois. Anias et Jadon McDonald ont été séparés vendredi au bout de 27 heures de chirurgie. Et les deux « petits guerriers » comme leurs parents les appellent ont fait un pas de plus vers une vie normale en passant au travers d’un premier week-end de convalescence jugé déterminant.

Les 72 premières heures sont les plus critiques pour des bambins qui se remettent de ce genre d’intervention, ont dit les médecins aux parents. Le père des deux frères, Christian McDonald, a confié à CNN que les garçons étaient aujourd’hui dans un état stable après une fin de semaine de « défis ».

Anias a connu quelques crises (s’apparentant à des convulsions) dimanche, mais la situation a été contrôlée par médication. Jadon, lui, n’a toujours pas bougé son côté gauche. Même si cela peut sembler inquiétant, son père demeure optimiste.

« Ce n’est pas quelque chose qui inquiète outre mesure le Dr Goodrich pour l’instant, souligne Christian McDonald. Il dit que ce n’est pas rare. Espérons qu’en temps et lieu, il commencera à bouger ce côté », poursuit le père.

L’opération qui a débuté jeudi matin et s’est terminée vendredi après-midi a été menée à l’Hôpital pour enfants du Centre médical du Bronx, à New York. L’équipe d’intervenants était dirigée par le neurochirurgien James Goodrich, une sommité dans la séparation de jumeaux craniopagus (reliés par la tête).

« J’ai hâte de les étendre un à côté de l’autre et qu’ils se voient l’un et l’autre », a déclaré Christian, leur père. « Pour être honnête, je suis tellement excité et impatient de voir cet instant. Ce sera un grand jour. »

Pour faire soigner leurs garçons, les deux parents ont dû quitter leurs emplois et leur petite ville de l’Illinois pour déménager dans le Bronx afin d’être à proximité de l’hôpital. Depuis le début des interventions chirurgicales, les McDonald ont vu leur cagnotte amassée à l’aide du financement participatif passé de 50 000 à 250 000 $ US, plus qu’il leur en faut pour régler les frais médicaux. La famille demande dorénavant à ceux et celles qui veulent leur venir en aide de faire un don à la famille d’amis qui ont un enfant qui doit subir la transplantation d’un rein.

Daprès CNN

http://www.lapresse.ca/