Protéger les fraises sans pesticide, grâce à un ver microscopique


Même si la solution n’est pas parfaite, il est clair qu’un moyen naturel pour lutter contre des insectes ravageurs dans une plantation est mieux qu’utiliser des pesticides. Le charançon de la racine du fraisier, a trouvé un ennemi redoutable pour protéger les plans de fraises au Québec. Reste maintenant, a attendre si c’est assez efficaces pour employer des petits vers microscopiques qui bouffent les larves de charançon

Nuage


Protéger les fraises sans pesticide, grâce à un ver microscopique


Une fraise rouge sur un plant.

Les fraises peuvent être protégées contre le charançon grâce à des vers microscopiques appelés nématodes.

PHOTO : RADIO-CANADA / ALEXANDRE DUVAL

Alexandre Duval

Lorsque le charançon s’attaque à un champ de fraises, il peut pratiquement le ruiner. Pour se débarrasser de ce petit insecte vorace, quelques producteurs du Québec ont récemment troqué les pesticides contre un soldat naturel : un ver microscopique appelé « nématode ».

À l’été 2017, le copropriétaire de la Ferme Onésime Pouliot, située à Saint-Jean-de-l’Île-d’Orléans, se demande ce qui peut bien se passer dans son champ de fraises. Les plants sèchent à vue d’œil, malgré une irrigation constante.

« Ça a commencé par des petits secteurs, puis plus la saison avançait, c’était environ 80 % du champ qui était affecté », raconte Daniel Pouliot.

Des charançons de la racine du fraisier adultes avec des larves.

Des charançons de la racine du fraisier adulte avec des larves.

PHOTO : REPRODUITE AVEC LA PERMISSION DE RESSOURCES NATURELLES CANADA, SERVICE CANADIEN DES FORÊTS, 2019

Verdict de l’agronome : le charançon de la racine du fraisier a envahi son champ. Attiré au printemps, cet insecte pond ses œufs dans le sol. Pour grandir, les larves se nourrissent… des racines du fraisier, d’où son nom.

En arrachant les plants, c’est soit que les racines sont mangées, ou qu’il y a des trous à travers la couronne du plant de fraises et c’est une larve qui est en train de manger le plant par l’intérieur. Daniel Pouliot, copropriétaire de la Ferme Onésime Pouliot

M. Pouliot estime avoir perdu au moins 30 % de la production habituelle dans ce champ, cette année-là.

Un champ de fraises avec de jeunes plants à Saint-Jean-de-l'Île-d'Orléans.

Ce champ de fraises de la Ferme Onésime Pouliot a été attaqué par les charançons en 2017.

PHOTO : RADIO-CANADA / ALEXANDRE DUVAL

Pour remédier à la situation, il aurait pu utiliser un pesticide contre les charançons. Or, le seul disponible est un néonicotinoïde, dont les effets néfastes sur les abeilles sont largement documentés.

Il opte plutôt pour une solution naturelle : les nématodes, qui sont de petits vers. À quelques kilomètres de son champ, l’entreprise AEF Global de Lévis commercialise depuis peu de temps une poudre qui contient justement des millions de nématodes.

En guerre contre les larves

À l’œil nu, on le voit à peine. C’est moins d’un millimètre de dimension, illustre l’agronome Claude Dubois, qui travaille chez AEF Global.

Les nématodes sont un véritable cauchemar pour les charançons. Pour tuer leurs larves, les nématodes les colonisent. Ils s’infiltrent littéralement dans leurs corps, puis y relâchent une bactérie qui entraîne la mort des larves, explique M. Dubois.

« Ensuite, ils vont se reproduire et ressortir de la larve par milliers puis aller coloniser d’autres larves autour. C’est vraiment un effet boule de neige qu’on cherche à créer. »

Des nématodes, grossis au microscope

Des nématodes, grossis au microscope

PHOTO : U. WYSS; ENTOFILM

L’efficacité de ces parasites ne s’arrête pas là.

« Celui qu’on utilise, c’est un nématode qui a une stratégie de cruiser [tel un navire de guerre], qu’on appelle. Il va pourchasser les larves dans le sol plutôt que d’attendre qu’elles passent près de lui. »

Autorisés par l’Agence canadienne d’inspection des aliments, ces petits vers ont le potentiel d’éradiquer les charançons. Mais peuvent-ils se retrouver dans les fraises que nous consommons? Non, assure M. Dubois.

On peut retourner au champ immédiatement. Il n’y a pas de délai de « réentrée », de délai de commercialisation, de délai de cueillette ou d’opération au champ, donc ça en fait une solution très sécuritaire. Claude Dubois, agronome chez AEF Global


Arrosage annuel

L’utilisation de la solution d’AEF Global est assez simple. Les producteurs de fraises n’ont qu’à diluer la poudre d’argile dans l’eau et arroser leur champ, idéalement par temps pluvieux, pour qu’elle pénètre bien dans le sol.

Coût de l’opération : environ 350 $ l’hectare, soit un peu plus que le coût du pesticide habituellement utilisé contre le charançon de la racine du fraisier.

Mais comme cet envahisseur est attiré chaque année par les fraisiers, un seul arrosage ne garantit pas son éradication. Il faut agir soit de manière préventive, soit chaque fois que le champ montre des signes d’infestation.

Daniel Pouliot ne sait pas encore s’il aura à nouveau besoin de nématodes cette année. Après avoir laissé son champ se reposer l’an dernier, il vient de planter de nouveaux fraisiers, qui offriront leurs premiers fruits l’an prochain.

« C’est cette année qu’on va voir, durant le mois de juillet, s’il y a encore des dégâts ou si ça s’est bien contrôlé. S’il y a quelque chose, à l’automne, je suis encore en mesure de faire une application de nématodes », dit-il.

M. Pouliot sait cependant très bien que le charançon n’est qu’une menace parmi dans d’autres pour sa production de fraises.

Ce n’est pas l’ennemi numéro un, mais quand même, quand il est présent, il peut faire pas mal de dégâts, de passer d’un champ rentable à, au contraire, un champ qui va coûter quelque chose. Daniel Pouliot, copropriétaire de la Ferme Onésime Pouliot

Une solution qui retient l’attention

Le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) souligne qu’il est difficile de lutter contre le charançon, bien qu’il ne soit pas l’envahisseur dominant chez les producteurs de fraises québécois.

« C’est quand même un ravageur qu’il va y avoir dans les principales régions productrices de fraises et ça va arriver à l’occasion, dans un ou deux champs, qu’il va être détecté », précise Stéphanie Tellier, conseillère en petits fruits et arbres fruitiers.

Le MAPAQ a déjà fait des essais avec certaines variétés nématodes, il y a quelques années, et avait obtenu des résultats mitigés. Mme Tellier indique cependant que le MAPAQ garde un oeil sur le nouveau produit d’AEF Global.

« Dans le programme Prime-Vert, il y a différents financements qu’on fait pour aider les producteurs à être plus « environnemental » et utiliser moins de pesticides […] Ce n’est pas exclu que ce soit éventuellement joint dans le programme Prime-Vert si ça montrait une bonne efficacité. »

L’agronome Claude Dubois estime qu’une trentaine de producteurs de fraises du Québec pourraient opter pour les nématodes cet été.

https://ici.radio-canada.

Le Saviez-Vous ► Une trentaine de faits insolites


 

On connait la plupart des sujets mais pas nécessairement l’origine ou des faits assez insolites
Nuage

 

Une trentaine de faits insolites

Ces faits insolites – mais authentiques! –vont vous surprendre par leur côté inusité. Vous aurez raison de penser que la réalité dépasse souvent la fiction.

MARISSA LALIBERTE

Fait insolite: Les flamants plient leurs pattes à la cheville.

Les flamants plient leurs pattes à la cheville, pas au genou

Ils se tiennent debout sur leurs extrémités. Leurs genoux sont situés près du corps et sont recouverts de plumes.

Les montagnes russes ont été inventées pour éloigner les Américains de leurs péchés

Dans les années 1880, l’homme d’affaires LaMarcus Thompson en avait marre de voir ses compatriotes américains perdre leur temps dans des endroits de luxure comme les saloons et les bordels. Il a donc décidé de remettre sur pieds l’un des endroits où l’immoralité était reine : Coney Island, à New York.

Il y a construit les premières montagnes russes d’Amérique, afin d’offrir aux New-Yorkais un endroit où avoir du plaisir sain, loin des tentations pécheresses.

Les glaces sur bâtonnet (popsicles) ont été inventées par accident par un gamin de 11 ans

C’est en 1905 qu’un garçon de 11 ans, Frank Epperson, a laissé son verre d’eau rempli de poudre de soda à l’extérieur, incluant le bâton de bois servant à mélanger le tout. Le tout s’est solidifié au cours de la nuit froide, et ainsi est né l’Epsicle.

Il s’est alors mis à vendre son invention aux gens du quartier, et un parc d’attractions local s’est empressé de breveter la recette. Le nom fut changé pour Popsicle quelques années plus tard, étant ainsi appelé par les enfants qui les adoraient.

Le paresseux peut retenir sa respiration plus longtemps que le dauphin

C’est en réduisant son rythme cardiaque que le paresseux peut retenir sa respiration jusqu’à 40 minutes. Le dauphin nécessite une entrée d’air après 10 minutes.

Les pommes de supermarché peuvent avoir été cueillies un an auparavant

Les pommes dites fraîches ne le sont pas toujours. Elles sont habituellement cueillies entre août et novembre, recouvertes de cire, séchées à l’air chaud et entreposées au froid. C’est après une période de 6 à 12 mois qu’elles se retrouvent parfois sur les présentoirs de l’épicerie.

Il est impossible de fredonner en se pinçant le nez

Vous venez d’essayer, n’est-ce pas? Lorsqu’on fredonne, c’est l’air sortant de notre nez qui crée le son, ce qui devient impossible lorsque ce dernier est bloqué.

Les pieuvres possèdent trois cœurs

À l’instar des calmars, les pieuvres ont trois cœurs; un pour pomper le sang dans leur corps, les deux autres pour faire fonctionner les branchies.

La pâte wasabi n’en est habituellement pas

Le wasabi est dispendieux. La plupart des compagnies qui en produisent utilisent donc du raifort. Le véritable wasabi est beaucoup plus doux que ce que vous consommez habituellement avec votre sushi.

Michel-Ange a détesté peindre la chapelle Sixtine, et en a fait un poème

Le poème qu’il a partagé avec ses amis débute ainsi :

«Dans ce labeur, un goitre m’est venu,

Comme l’eau en fournit aux chats de Lombardie

(Ou ailleurs où l’eau stagnante est poison)»

Les bonnets d’âne étaient autrefois signe d’intelligence

Le philosophe du 13e siècle John Duns Scotus croyait qu’un chapeau pointu aiderait celui ou celle qui le porte à partager ses connaissances, devenant une extension du cerveau. Ses disciples le portaient d’ailleurs fièrement. Toutefois, ses idées étant moins populaires au 15e siècle, l’interprétation du bonnet d’âne a complètement changé de cap et la personne qui le porte depuis est source de moqueries.

Adolf Hitler a été nommé pour recevoir un prix Nobel

Ne vous alarmez pas; le politicien suédois qui a envoyé la lettre de nomination en 1939 posait un geste d’ironie et a retiré son invitation. Tout aussi ironique, Hitler avait interdit aux Allemands d’accepter ce prix quatre ans plus tôt.

Les homards goûtent avec leurs pattes

Ce sont de petits poils situés à l’intérieur des pinces des homards qui leur servent d’équivalent à nos papilles gustatives. De plus, leurs dents se trouvent… dans l’un de leurs trois estomacs.

Le créateur de l’Internet regrette la manière d’écrire l’URL

Tim Berners-Lee, l’auteur du programme principal qui se cache derrière le WWW, ne regrette qu’une chose : avoir ajouté les // après « https : » dans l’adresse web.

Ce protocole de programmation n’avait pas de réelle utilité. Il avouait en 2009 qu’avoir abandonné l’idée aurait sauvé du temps et de l’espace. On peut aisément lui pardonner ce fait.

La famille royale britannique tire son nom de Windsor

On pourrait croire que le château de Windsor tire son nom de la Maison de Windsor, mais c’est le contraire! C’est en 1917 que la famille royale, alors nommée Maison de Saxe-Coburg-Gotha, a changé de nom afin de se défaire de la référence allemande. C’est ce qui explique le choix du nom Windsor, associé à une ville anglaise.

L’Empire State Building possède son propre code postal

C’est le 10118.

La guerre la plus courte de l’histoire n’a duré que 38 minutes

En 1896, lorsque le sultan du Zanzibar – pays protégé par l’Empire britannique – a rendu l’âme, son remplaçant s’est installé sur le trône sans l’accord des Anglais.

Les tensions se sont envenimées suite au refus de Khalid bin Barghash d’abdiquer. Après un bombardement du palais de moins de 40 minutes par les forces maritimes britanniques, ce dernier a pris la fuite, mettant de ce fait un terme à la très brève guerre.

La langue de la baleine bleue peut peser autant qu’un éléphant

Par ailleurs, son cœur peut peser jusqu’à près d’une tonne et ne nécessite qu’un battement aux 10 secondes.

Au départ, la tour Eiffel devait être installée à Barcelone

La ville espagnole a refusé la tour, jugeant son design trop laid. Gustave Eiffel s’est alors tourné vers Paris pour l’y installer temporairement, le temps de l’Expo universelle de 1889. À l’instar des Espagnols, les critiques français n’ont pas apprécié l’œuvre.

Anagramme d’Albert Einstein

En anglais, l’anagramme d’Albert Einstein est « ten elite brains », soit « 10 cerveaux d’élite »

La plus large chute au monde se trouve sous l’eau

Eh oui, il existe des chutes en dessous des océans. Dans le détroit du Danemark, l’eau froide de la mer du Nord est plus dense que le courant d’Irminger, qui est chaud. Résultat : l’eau froide se dirige vers le fond de la mer, à quatre kilomètres, à 123 millions de pieds cubes par seconde.

La reine Elizabeth II a une remplaçante pour protéger ses yeux du soleil

Ella Slack possède la même taille et stature que la reine. Avant chaque grand événement officiel, elle se soumet à une ronde de pratique afin d’éviter des désagréments à l’illustre Elizabeth – comme avoir le soleil dans les yeux par exemple.

Elle occupe ce poste depuis maintenant trois décennies, mais n’a toujours pas le droit de prendre place sur le trône. Elle doit donc se pencher au-dessus.

Les ombres sont plus sombres sur la Lune

L’atmosphère terrestre disperse plus de lumière du Soleil, donc les ombres projetées ne sont pas excessivement sombres. Sur la Lune, elles sont si noires que l’astronaute Neil Armstrong affirmait avoir de la difficulté à voir où il mettait le pied.

Les  concombres de mer se battent avec leur ventre

Lorsqu’il se sent menacé, le concombre de mer projette ses organes internes à l’extérieur de son corps. Il faut savoir que ceux-ci sont un véritable poison pour les prédateurs. Il se débarrasse ainsi parfois complètement de son système digestif, qui repoussera.

A l’origine, la Statue de la Liberté était un phare

Un mois après son dévoilement en 1886, la célèbre statue new-yorkaise débutait sa carrière de phare qui allait durer 16 ans. Sa torche était visible à une quarantaine de kilomètres à la ronde.

Les fraises ne sont pas des baies

Les framboises et les mûres non plus, selon les botanistes. Les véritables baies proviennent d’une fleur portant un seul ovaire et ont deux graines ou plus. Les fraises n’en sont donc pas, mais les bananes, les kiwis et les melons d’eau, oui

Le Trésor américain a déjà imprimé des billets de 100 000$

Entre le 18 décembre 1934 et le 9 janvier 1935, des billets de banque à l’effigie de Woodrow Wilson ont été imprimés par la Réserve fédérale, mais n’ont jamais été mis à la disposition du grand public, ce qui est sans doute une bonne chose. Vous imaginez perdre un tel billet?

La NASA utilise le compte à rebours en raison d’un film de science-fiction

C’est le compte à rebours que l’on retrouve dans le film muet Frau im Mond de Fritz Lang, en 1929, qui a inspiré la NASA à y avoir recours pour chacun de ses lancements. Toutefois, ce n’est pas une course contre la montre, et la NASA se laisse la liberté de l’arrêter s’il faut s’assurer qu’aucun ennui technique ne sera rencontré.

Avant l’invention du papier hygiénique, les Américains utilisaient des épis de maïs

…ou bien des périodiques, comme l’Almanach des fermiers par exemple, qui était conçu avec un trou afin d’être suspendu dans les toilettes extérieures. On fait avec ce qu’on a, comme on dit.

La plus minuscule guêpe de la planète est plus petite qu’une amibe

La guêpe Megaphragma mymaripenne possède toutes les parties d’un insecte (cerveau, ailes, yeux, etc.), mais elle est longue d’un cinquième de millimètre, ce qui la rend plus petite d’une amibe, constituée d’une seule cellule.

“OK” est probablement l’acronyme de mots inventés

Dans les années 1830, les gens s’amusaient à mal orthographier les abréviations. L’un des plus célèbres exemples est «All correct» (tout va bien, en anglais), qui est devenu «orl korrekt», puis «OK».

Les historiens croient qu’on doit l’utilisation aujourd’hui répandue du terme à la campagne de réélection de Martin Van Buren, surnommé «Old Kinderhook», dont les supporters de New York référaient à eux-mêmes comme le OK Club.

Les chercheurs ont déjà transformé un chat vivant en téléphone

Les chercheurs Ernest Wever et Charles Bray de Princeton ont retiré du pauvre animal son crâne et la majorité de son cerveau afin de brancher l’animal sur une source électrique. Lorsqu’ils lui parlaient dans l’oreille, le son émis pouvait être entendu via un récepteur téléphonique situé dans une autre pièce.

Cette expérience pour le moins tordue a toutefois pavé la voie au développement des implants cochléaires.

Les distributeurs de bonbons PEZ ont été créés pour aider les fumeurs à arrêter

Le créateur autrichien des distributeurs PEZ a nommé son invention en référence au mot allemand pffefferminz qui signifie «menthe».

Lors de leur création en 1927, ces menthes rondes se présentaient dans une boîte en fer, afin de protéger la réputation et la vie privée des ex-fumeurs.

http://selection.readersdigest.ca

Le Saviez-Vous ► Top 10 des expressions culinaires françaises


Des expressions qui ont un lien avec des aliments, il en a juste une que je n’ai jamais entendu, celle du sucre
Nuage

Top 10 des expressions culinaires françaises

Crédits : Pixabay

Reconnus comme de fins gourmets dans le monde entier, les Français ont même intégré leur goût pour la cuisine dans leurs expressions quotidiennes. Fort de cette découverte, nous avons décidé d’en savoir davantage sur les plus sollicitées. Alors, d’où vient l’idée de pleurer comme une madeleine ? Pourquoi est-ce la fin des haricots quand rien ne va plus ? Pourquoi est-ce dans les pommes que nous tombons lors d’un malaise ?

1) Pleurer comme une madeleine

Crédits : Pixabay

Il faut remonter au début de notre ère pour retracer son origine. Cette expression nous vient de la Bible, et plus précisément, de l’histoire de Marie la Magdaléenne (Marie-Madeleine), une ancienne prostituée qui confessa ses péchés à Jésus. Envahie par la tristesse, elle aurait pleuré à chaudes larmes, toutes les larmes de son corps. « Pleurer comme une Madeleine » ne fait donc pas référence à cette pâtisserie moelleuse, mais bien à une personne aux pleurs perçus comme excessifs.

2) Rouge comme une tomate

Crédits : Pixabay

Apparue dès 1690, elle fait référence à la couleur rouge qui teinte parfois les jours d’un individu lorsqu’il est en proie à une vive émotion, telle que la colère, la timidité ou encore, le sentiment amoureux. L’évidence du rouge de la tomate, un rouge marquant, en fait l’exemple même de la couleur.

3) Tomber dans les pommes

Crédits : Pixabay

L’expression serait apparue en 1889, l’origine reste toutefois incertaine. Elle viendrait de la déformation du terme pâmes (tomber en pâmoison, s’évanouir). Cependant, ce terme n’est plus employé depuis le XVe siècle, alors la déformation reste peu plausible. Une autre explication, plus crédible, viendrait de George Sand. Pour décrire à Madame Dupin qu’elle se trouvait dans un état de fatigue avancée, elle écrivit « être dans les pommes cuites ».

4) Raconter des salades

Crédits : Pixabay

Cette expression date du XIXe siècle et se base sur une métaphore. Une salade, soit un assortiment d’ingrédients, est associée à un ensemble de ragots qui, alliés à un peu d’humour, peuvent passer pour vrais. « Raconter des salades » signifie alors raconter des balivernes.

5) Être le dindon de la farce

Crédits : Pixabay

Il existe plusieurs explications pour justifier de l’origine de cette expression. La première fait un parallèle avec les « farces » au Moyen-âge, c’est-à-dire, les intermèdes comiques des spectacles. Les pères un peu crédules de certaines pièces étaient, à cette époque, surnommés les « pères dindons ». Un personnage alors dupé par sa progéniture était appelé le « dindon de la farce ».

Une seconde explication, vient d’un spectacle forain Le Ballet des dindons joué à Paris entre 1739 et 1844. Les dindons étaient posés sur une plaque métallique chauffée de manière progressive et la situation faisait alors danser les dindons, qui évitaient ainsi de se brûler les pattes. Il s’agissait d’une farce cruelle mais qui plaisait à l’époque aux spectateurs. Néanmoins, le lien avec le fait de duper n’est pas évident.

La dernière explication, et certainement la meilleure, revient au fait de plumer un dindon. Il se fait duper. Puis, étant souvent servi farci, il n’y a plus qu’un pas à faire pour retrouver l’origine de l’expression.

6) Ramener sa fraise

Crédits : Pixabay

Il s’agit d’une expression argotique émanant du début du XXe siècle. À l’origine elle signifiait « ronchonner », puis son sens a évolué pour qualifier une personne qui intervient de façon inappropriée dans une conversation. La fraise étant utilisée pour représenter la taille d’une personne approchant.

7) La fin des haricots

Crédits : Pixabay

Cette expression est une métaphore, datant du Moyen-âge, signifiant que rien ne va plus. Elle ferait écho aux situations précaires de personnes à cette époque, lorsqu’ils n’avaient plus assez d’argent pour se nourrir, payer des fèves ou même des haricots (les aliments les moins onéreux de l’époque).

Par extension, l’expression est utilisée pour parler d’une situation critique, lorsque l’on perd tout espoir.

8) Casser du sucre sur le dos de quelqu’un

Crédits : Pixabay

L’expression est apparue au cours de la deuxième moitié du XIXe siècle, pour signifier le fait de raconter des mensonges sur quelqu’un alors qu’il est absent. Pour les brigands, à cette époque, elle signifiait « dénoncer ». Elle ferait également référence au terme « sucrer » soit, maltraiter.

9) La moutarde me monte au nez

Crédits : Pixabay

Faisant référence à la sensation de manger de la moutarde un peu trop piquante, elle signifie être particulièrement en colère. Nous avons tous en mémoire l’émotion provoquée par ce condiment, parvenant même à nous tirer quelques larmes.

10) On n’attrape pas les mouches avec du vinaigre

Crédits : Pixabay / Steveb

Dérivé de l’expression « on prend plus de mouches avec du miel qu’avec du vinaigre » datant du XVIIIe siècle. Elle signifie que pour amadouer quelqu’un, il vaut mieux être doux et sympathique (comme le miel) qu’acide (comme le vinaigre).

http://lesavaistu.fr

Le Saviez-Vous ► Japon : 2 melon d’une variété rare achetés pour 25 500 euros (36 136 $ cad)


Avec Internet, on apprend beaucoup sur les coutumes des autres pays. Au Japon, beaucoup ont déjà entendu parler des prix exorbitants des fruits géants qu’ils ont réussis a cultiver. Pourquoi dépenser autant pour un produit périssable ? Les mentalités sont différentes et leurs raisons aussi
Nuage

Japon : 2 melon d’une variété rare achetés pour 25 500 euros (36 136 $ cad)

 

Source : Shutterstock

Au Japon, les consommateurs sont prêts à débourser des sommes faramineuses pour des fruits. Parfois, c’est même une année de salaire qui y passe !

Par Mélissa Becquet

Au pays du Soleil Levant, les fruits sont de vrais produits de luxe. L’ex-ville minière de Yubari, dans le nord du Japon, a même donné son nom à une espèce de melon rare que tout le monde s’arrache. Deux de ces cantaloups viennent d’ailleurs d’être acquis par un supermarché de la préfecture japonaise de Hyogo, pour une somme complètement délirante !

Cette variété spécifique s’appelle Yubari King et vient d’un croisement entre deux types de cantaloups rares. Sa douceur sucrée si caractéristique en fait tout son prestige.

Sa rareté est tellement grande qu’un grossiste de la préfecture de Hyogo vient d’acquérir deux de ces melons dans une vente aux enchères pour une somme exorbitante.

Un précieux lot qui coûte les yeux de la tête : 3 millions de yens soit… 25 500 euros ! L’acheteur de cette vente aux enchères record explique :

« Je voulais rendre une faveur aux agriculteurs de Yubari qui nous aident chaque année. »

À Sembikiya, la plus ancienne boutique de fruits du Japon, les fruits sont vendus comme des pierres précieuses.

Là-bas, on y trouve des pastèques en forme de cœur, de pyramides ou de carrés, des fraises géantes ou encore des raisins aussi gros que des balles de ping-pong…

Mais pourquoi les japonais sont-ils prêts à payer autant pour un fruit ?

Dans de nombreuses cultures occidentales, les fruits sont appréciées pour leurs valeurs nutritives. Or au Japon, c’est la valeur spirituelle dont ils sont porteurs qui importe. Pour cette raison, les fruits haut de gamme sont considérés comme un important symbole de respect. Soyeon Shim, doyen de l’école d’écologie humaine de l’Université du Wisconsin explique :

« Les gens achètent ces fruits chers pour démontrer combien leurs cadeaux sont spéciaux, pour des occasions spéciales ou pour des personnes importantes comme son patron. »

La culture de ces produits haut de gamme implique des pratiques méticuleuses qui nécessitent une forte main-d’oeuvre. Il faut parfois 15 ans pour atteindre le niveau de perfection recherché.

À 20 euros la pêche blanche ou 70 euros la grappe de raisins, on peut dire que les japonais ne lésinent pas sur les cadeaux !

http://positivr.fr

Trucs Express ► 10 techniques pour blanchir vos dents naturellement à la maison


Même si les dents blanches ne sont pas vraiment naturelles, c’est quand même plus joli. Personnellement, je me méfie des produits vendus en pharmacie. Alors pourquoi ne pas prendre des ingrédients que nous avons à la maison.
Nuage

 

10 techniques pour blanchir vos dents naturellement à la maison

 

Des fraises écrasées

 

Aussi bizarre que cela puisse paraître, vous brosser les dents avec des fraises écrasées est un moyen fantastique et rapide de les blanchir. Ceci est dû à l’acidité de ce fruit qui agit comme un doux agent blanchissant. Il vous suffit d’écraser une ou deux fraises bien mûres, de tremper dedans votre brosse à dents et de vous les brosser ensuite normalement. Une fois terminé, assurez-vous de vous nettoyer la bouche en profondeur avec une pincée de bicarbonate de soude afin de neutraliser l’acidité et de protéger vos dents de tout dommage éventuel.

Un bain de bouche à l’huile de coco

 

Le bain de bouche à l’huile est une vieille technique indienne qui consiste à faire tourner de l’huile dans la bouche pendant quelques minutes, comme vous le feriez pour un bain de bouche. L’huile de coco est considérée comme un agent naturel de blanchiment des dents, et une étude récente en vante les bienfaits pour la santé buccale : les bains de bouche à l’huile de coco contribueraient à réduire la formation de plaque dentaire et l’apparition de maladies gingivales. 

De la pâte au bicarbonate de soude et au jus de citron

Le citron blanchit-il vraiment les dents ? Pour faire une réponse courte : oui. Le citron est riche en acide citrique qui agit sur vos dents comme une sorte de «javellisant» naturel. Cela peut sembler alarmant, mais ne paniquez pas. Mélangez 5 ml (1 c. à café) de jus de citron avec assez de bicarbonate de soude pour en faire une pâte, et vous obtiendrez un moyen aussi efficace que sûr de blanchir vos dents à la maison. Le bicarbonate de soude est légèrement abrasif (ce qui en fait un produit idéal pour enlever les taches des surfaces) et très alcalin, ce qui aide à neutraliser l’acidité naturelle du jus de citron.

Du charbon actif

Si vous cherchez un moyen de blanchir vos dents rapidement à la maison, essayez le charbon actif, une technique toute naturelle. On obtient le charbon actif en traitant du charbon avec de l’oxygène et du chlorure de calcium. Et, ce sont ses capacités hyper absorbantes qui en font un agent reconnu de blanchiment des dents. Le charbon actif est en effet très efficace pour absorber les tanins, des composés chimiques reconnus pour tacher les dents et que l’on trouve par exemple dans le thé, le café et le vin. Trempez simplement votre brosse à dents dans du charbon actif en poudre (assurez-vous qu’il soit de qualité alimentaire, donc pas le truc que vous ramassez au fond du barbecue) et brossez-vous les dents normalement pour en faire disparaître les taches.

De la peau d’orange

Frotter vos dents avec l’intérieur d’orange est une technique naturelle et sans danger pour blanchir vos dents. La partie blanche de la peau (aussi appelée albédo) contient du limonène, un composé qui renferme un solvant naturel que l’on retrouve dans de nombreux produits blanchissants commerciaux. Contrairement à la chair du fruit, la peau d’orange n’est pas acide, aussi peut-on l’utiliser sans risquer de voir l’acidité du fruit endommager l’émail des dents.

Des feuilles de basilic et de l’huile de moutarde

Réduisez en poudre des feuilles de basilic séchées et mélangez cette poudre légèrement abrasive avec de l’huile de moutarde pour obtenir un produit maison qui blanchira vite et bien vos dents. Vous pouvez aussi utiliser des feuilles de basilic frais réduites en pâte et vous brosser les dents avec. On dit que le basilic aide à protéger les gencives tandis que l’huile de moutarde possède des propriétés antibactériennes, antifongiques et anti-inflammatoires. Bref, tout ce qu’il fait pour promouvoir une excellente santé buccale.

Du vinaigre de cidre de pomme

 

On prête au vinaigre de cidre de pomme bon nombre de vertus (il aurait par exemple des propriétés antibactériennes), mais on sait moins que c’est aussi un bon agent de blanchiment. Brossez-vous les dents avec 15 ml (1 c. à soupe) de vinaigre de cidre afin d’essayer d’enlever les taches, puis gargarisez-vous avec une gorgée de ce produit pour vous rafraîchir l’haleine et tuer les bactéries autour de vos gencives.

Du sel de mer et du bicarbonate de soude

Le bicarbonate de soude est considéré comme un agent de blanchiment naturel en raison de ses propriétés alcalines et de sa texture légèrement abrasive, qui permet d’enlever délicatement les taches sur vos dents. En ajoutant du sel de mer au bicarbonate, vous créez une sorte de «gommage dentaire» qui combat l’acidité de votre bouche en plus d’éliminer les bactéries.

Du curcuma

Le curcuma est souvent utilisé comme un agent de blanchiment des dents parce qu’il a des propriétés anti-inflammatoires, antimicrobiennes, et qu’il contient des antioxydants. Cela en fait un produit efficace dans le traitement des problèmes dentaires courants tels que les maladies gingivales. Sous forme de poudre fine, il agit comme un doux abrasif, enlevant les taches de surface et révélant la blancheur de vos dents en un instant. Frottez simplement le contenu d’une cuillère à café (15 ml) sur vos dents en utilisant votre doigt, puis nettoyez-les avec une brosse propre avant de rincer.

Du dentifrice blanchissant maison

 

En combinant certains des agents de blanchiment pour les dents mentionnés dans ce texte, vous pourrez créer votre propre dentifrice blanchissant. Mélangez de l’huile de coco avec du bicarbonate de soude, un peu de jus de citron et une goutte d’huile essentielle de menthe, et vous obtiendrez une puissante combinaison antitaches qui sera naturellement anti-inflammatoire et antibactérienne, le tout avec un arrière-goût de citron et de menthe.

http://selection.readersdigest.ca

France : Nutella et Fraise, des prénoms indigestes


Est-ce enfreindre le droit de choisir le nom d’un enfant quand cela risque de faire sa vie un cauchemar ? Le prénom d’un enfant sera peut-être toujours sujet à un moment donné de moqueries, mais c’est une responsabilité des parents à ne pas faire n’importe quoi.
Nuage

 

France

Nutella et Fraise, des prénoms indigestes

 

Nutella et Fraise, des prénoms indigestes

Crédit photo : gracieuseté

«Nutella», «Fraise»: un tribunal du nord de la France a rejeté ces dernières semaines l’attribution de ces prénoms insolites à des nouveaux-nés, estimant qu’ils portaient atteinte aux intérêts de l’enfant, a-t-on appris lundi de source judiciaire.

C’est un responsable de l’état-civil qui a alerté la justice lorsqu’un couple a voulu baptiser son enfant né le 24 septembre du nom de la célèbre pâte à tartiner à la noisette et au cacao, a-t-on appris auprès du parquet de Valenciennes (nord).

Estimant que le prénom choisi n’était «pas conforme» à l’intérêt de l’enfant, l’officier d’état-civil a saisi le procureur de la ville pour que le prénom soit supprimé des registres, a ajouté le parquet.

Lors d’une audience à laquelle les parents n’ont pas assisté, un juge a choisi de renommer l’enfant «Ella».

Une seconde affaire a provoqué des remous lorsqu’un couple a dit vouloir prénommer sa petite fille «Fraise».

Devant l’avis contraire du même tribunal, qui a fait valoir le risque de «moqueries» découlant de ce patronyme, en citant notamment l’expression en langage populaire «ramène ta fraise» et les «répercussions néfastes» sur l’enfant, les parents ont finalement opté pour «Fraisine», un prénom ancien donné au 19e siècle en France.

http://tvanouvelles.ca/

Truc express ► Blanchir ses dents à la maison


Les dents ne sont pas blanches naturellement du moins en vieillissant, elles prennent une couleur jaunâtre. Les produits qu’on vend a la pharmacie ne fonctionne pas toujours. Alors, au lieu de dépenser pourquoi ne pas prendre ce que nous avons à la maison
Nuage

 

Blanchir ses dents à la maison

 


Voici deux trucs de grand-mère qui marchent pour blanchir ses dents chez soi, sans risque :

frotter vos dents avec l’intérieur d’une pelure d’orange, autrement dit la partie blanche qui se trouve entre l’écorce de l’orange et sa partie charnue.

En langage scientifique, le blanc de l’orange s’appelle le mésocarpe et il contient des composés chimiques qui blanchissent les dents. Frottez pendant 45 secondes vos dents et brossez-les une demi-heure après ;

Pâte de fraise et de poudre à lever (bicarbonate de soude) : les fraises contiennent un composé qui agit comme un agent blanchissant naturel. Ecrasez une fraise juste mûre et mélangez-la avec du bicarbonate de soude jusqu’à obtenir la consistance d’une pâte.

Les fraises sont acides mais la soude neutralise l’acidité. Appliquez cette pâte sur vos dents, laissez agir 20 minutes et rincez. Attendez une demi-heure puis brossez vos dents pour éliminer le sucre naturellement contenu dans la fraise.

Sante Nature Innovation