Le Saviez-Vous ► Au Moyen Âge, le «foteball», ce grand gaspillage de temps et d’énergie


Ce qui m’intéresse ce n’est pas le football, c’est l’histoire des choses et présentement, c’est l’Euro, la coupe de football. Que ce soit en Europe ou ailleurs  le football (qu’on appelle soccer en Amérique) et même tout autre sport professionnel m’apparait des jeux d’argent, des magouilles en tout genre. Par contre, apprendre ses débuts est quand même étonnant, le football d’Europe existe depuis le XIV ème siècle sous un autre nom : le jeu de la soule qui était interdite comme d’autres jeux pour la sécurité du pays
Nuage

 

Au Moyen Âge, le «foteball», ce grand gaspillage de temps et d’énergie

 

Sculpture sur bois de deux jeunes hommes jouant avec une balle, cathédrale de Gloucester  | Dominic Strange via Flickr CC License by

Sculpture sur bois de deux jeunes hommes jouant avec une balle, cathédrale de Gloucester | Dominic Strange via Flickr CC License by

Florian Besson

1314, Londres. Le lord-maire de Londres interdit le jeu de soule, un jeu où les joueurs doivent pousser une balle avec leurs pieds, sans la toucher avec les mains. Vous avez bien lu: au Moyen Âge, le foot existe –le terme de «foteball» apparaît d’ailleurs pour la première fois en 1409– et c’est interdit. La soule se joue à l’époque des deux côtés de la Manche, et depuis plusieurs siècles, avec des règes variables en fonction des époques –je renvoie les curieux à un mémorable épisode de la série Kaamelott.

Or, au XIVe-XVe siècle, le temps est à l’interdiction, non seulement de ce sport, mais plus généralement de tous les jeux: encore la soule en 1331 en Angleterre, le hurling (l’ancêtre de la  crosse) en 1366 en Irlande, le jeu de paume en France en 1397, le golf en Ecosse en 1457, etc. En vingt ans, Edouard II d’Angleterre interdit quarante fois les joutes et les tournois.

Évidemment, le fait même que ces interdictions soient si souvent répétées montre que personne ne les respecte: l’interdiction du foot fait partie de toutes ces règles curieuses, en vigueur en théorie mais que personne ne suit ni n’essaye de faire suivre… Je vous rappelle qu’en France, il est interdit de klaxonner en ville, de s’embrasser sur un quai de gare, ou d’appeler son cochon Napoléon. Je ne sais pas pour vous, mais j’enfreins allègrement presque chaque jour deux de ces trois règles –et je vous laisse deviner lesquelles.

Le jeu ou la guerre

Mais alors pourquoi interdire les jeux? On dit souvent que c’est parce qu’ils sont causes de désordres. De fait, le lord-maire de Londres écrit bien que la soule «cause troubles en la cité»: les joueurs crient, se battent, les supporters s’y mettent –et oui, il y a déjà des hooligans au XIVe siècle. C’est vrai que le jeu est, disons, assez physique: on s’y blesse, et parfois, on s’y tue! Mais cet argument n’est qu’un prétexte: quand le pouvoir veut interdire une pratique qui trouble l’ordre public, il sait le faire. Si les autorités interdisent les jeux, ce n’est pas parce qu’ils perturbent le calme: c’est parce qu’ils détournent les énergies.

En effet, le XIVe siècle, c’est avant tout le temps de la Guerre de Cent Ans: on vous a déjà parlé de son extrême violence et de sa «deshonnesteté des habits» Mais si, rappelez-vous:  le roi d’Angleterre veut se faire couronner roi de France, le roi de France n’est pas tellement d’accord, on s’entretue allègrement pendant un siècle jusqu’à ce que Jeanne d’Arc boute les Anglais hors de France. Or, dans ce contexte, les rois de France et d’Angleterre cherchent à recruter le plus de troupes possibles, notamment en ville. Ces hommes sont entraînés, ils touchent un salaire mensuel, la solde, d’où leur nom de soldat. C’est une évolution cruciale, puisqu’on passe petit à petit des troupes féodales, convoquée pour une expédition, à une armée nationale, faite de soldats professionnels: l’uniforme apparaît à la même époque.

Cette évolution répond aussi à une évolution des techniques militaires. Car, depuis la bataille de Crécy, les archers sont les maîtres du champ de bataille:  les pluies de flèche décochées par les archers anglais déciment la chevalerie française. Du coup, les rois vont vouloir recruter des archers. Or le tir à l’arc ne s’apprend pas en quelques jours, surtout que l’arc est à l’époque un arc long, le longbow, et qu’il faut être extrêmement musclé pour pouvoir le bander. Si les souverains interdisent la pratique des sports, c’est précisément pour mieux imposer à tous les habitants du royaume l’obligation de s’entraîner à l’arc, plusieurs heures par jour. Cette loi, d’ailleurs, est toujours en vigueur en Angleterre!

Les jeux sont donc considérés comme un gaspillage de temps et d’énergie: à l’heure où le royaume est en danger, chacun est tenu de se consacrer à le sauver. C’est cette idée que reprendra Jeanne d’Arc; et c’est cette idée qui contribue à l’émergence du sentiment national, qui, comme l’a magnifiquement démontré Colette Beaune, apparaît à cette époque, dans le contexte d’un long affrontement contre «l’Anglais». Bref, on interdit le foot, pour construire la nation.

http://www.slate.fr/

"Donne ce t-shirt à ta femme" : les instructions de lavage très sexistes d’une marque de vêtements


Oh que c’est  maladroit ! Bon, il est probablement vrai que c’est  souvent la femme qui s’occupe de la lessive, mais pourtant, il y a aussi beaucoup d’homme qui le font aussi et ce n’est pas une raison pour le vendeur d’expliquer la marche à suivre à un homme, encore plus s’il le demande !!!
Nuage

 

« Donne ce t-shirt à ta femme » : les instructions de lavage très sexistes d’une marque de vêtements

 

Ecrit noir sur blanc sur l’étiquette : « instructions de lavage : donne ce t-shirt à ta femme, c’est son boulot »Photo : Capture d’écran Twitter.com

 

MAUVAISE IDÉE – Salvo Sports pensait bien faire en imprimant cette consigne de lavage sur les étiquettes de ses maillots de foot. Face à l’avalanche de critiques, la marque a dû s’excuser dimanche, ironie de l’histoire, lors de la journée internationale des droits des femmes. Des excuses accompagnées d’explications… très étonnantes.

 

« Donne ce t-shirt à ta femme, c’est son travail ». Difficile de faire plus sexiste comme instruction de lavage. Une marque indonésienne n’a pourtant pas hésité à l’imprimer sur les étiquettes des maillots de foot de l’équipe de Pusmania Borneo, qui évolue dans la super league indonésienne, rapporte le site du Daily Mail, ce lundi.

Résultat, prévisible : l’entreprise s’est retrouvée sous le feu des critiques, accentué par le mauvais timing – la journée internationale des droits des femmes – et a dû s’excuser.

Pourquoi cette précision a-t-elle été écrite et formulée ainsi sur les étiquettes ? La justification de l’entreprise, rapportée par le site The Independant, est étonnante, et révélatrice de sa perception de l’égalité homme/femme :

« Un grand nombre d’acheteurs nous ont demandé comment prendre soin de nos t-shirts pour les laver ».

La meilleure réponse pour l’entreprise fut donc de leur conseiller de le donner… aux femmes.

Pour l’entreprise, les femmes sont plus expertes en lessive

Croulant sous une avalanche de critiques, sur les réseaux sociaux notamment, Salvo Sportss’est excusée, dimanche, dans une série de tweets postés le jour même où le monde entier, ou presque, célèbre la journée internationale des droits des femmes.

Des excuses accompagnées d’explications très étonnantes :

« le message que nous voulions faire passer est simple : si vous ne savez pas comment laver votre t-shirt, donnez-le à une femme qui sera plus experte sur ce sujet que vous », écrit sur Twitter la marque tout en invoquant des erreurs d’interprétation et assurant ne pas avoir voulu dénigrer les femmes.

Pas sûr que ces précisions l’aident beaucoup….

http://www.metronews.fr/

Un chien et une tortue jouent au foot


Je n’ai pas suivi, et évité toutes informations sur la Coupe du monde, mais comment passez à côté entre deux sportifs inusités ? Une partie ou les forces sont vraiment inégales, mais qui pourtant se jouent avec une volonté d’avoir la balle
Nuage

 

Un chien et une tortue jouent au foot

 

Par Sophie Le Roux

Crédits photo : Youtube – nicholai40

Voici le chien jouant au foot avec… une tortue ! Tacles, amortis, grands ponts, passements de jambes… tout y est !

Publiée sur Facebook par la propriétaire de cet étonnant duo, une italienne originaire de Civitavecchia, cette vidéo a été partagée plus de 10 000 fois. Un succès bien mérité pour les deux féroces adversaires qui luttent ardemment pour la victoire !

Qui du chien ou de la tortue gagnera le match ? Le suspense est à son comble ! Car contrairement à ce que vous pourriez imaginer, la tortue est aussi bonne footballeuse que son copain canin. Rapide et agile, elle ne manque pas d’atouts pour rivaliser avec lui !

http://wamiz.com/

JORDANIE Un footballeur avale sa langue et meurt


C’est un accident bête qui a été fatal a un joueur de football, un partie qui fini bien mal
Nuage

 

JORDANIE

Un footballeur avale sa langue et meurt

 

AMMAN, Jordanie – Un joueur de 19 ans est mort asphyxié dimanche à Amman après avoir avalé sa langue pendant un match du championnat junior de Jordanie, a annoncé son club.

L’arrière droit Qoussai Emad el-Khawalda s’est effondré pendant la première période et ses coéquipiers ont tenté en vain de le réanimer en attendant l’ambulance, a raconté Ihab al-Khalili, un responsable du club Faisaly.

«Notre club regrette ce décès et adresse ses condoléances à sa famille et à ses proches, ainsi qu’à la famille du football jordanie», a déclaré Ahmed al-Adwan, un membre de la direction du Faisaly, tout en s’interrogeant sur la lenteur des secours.

En signe de deuil, le match de première division auquel l’équipe professionnelle du Faisaly devait participer lundi a été reporté.

Il y a deux ans, le club avait perdu son gardien Zibn al-Khawalda dans un accident de la route. Les deux joueurs décédés appartenaient à la même famille élargie et venaient du même village, dans le nord de la Jordanie.

http://www.journaldequebec.com/

Vidéo : Le footballeur jette un chien en l’air et prend un carton rouge


Franchement, le chien avait l’air tellement soumis quand il s’est couché sur le sol avant qu’un énergumène le balance vers la grille du terrain, C’est la moindre des choses qu’il fut expulsé pour son geste.
Nuage

 

Vidéo : Le footballeur jette un chien en l’air et prend un carton rouge

 

Attention : vidéo choquante. Au cours d’une rencontre entre deux équipes argentines, un chien s’est aventuré sur la pelouse. un footballeur se saisit de lui et le jette par dessus une barrière en grillage métallique.

La séquence est de très mauvaise qualité. Récemment postée sur YouTube, on y distingue des images filmées entre deux équipes de football argentines de la province de Tucuman (nord du pays), San Juan et Bella Vista.

Un chien s’aventure soudain sur la pelouse. Une audace qui semble déplaire à un joueur nommé Enzo Jimenez. Sans plus attendre, il se saisit du pauvre animal par le cou et le jette de toutes ses forces par-dessus la barrière qui le sépare du public.

Pas assez fort cependant, le chien rebondit sur le haut de la clotûre et chûte lamentablement sur l’herbe. Jimenez est déjà reparti vers le centre du terrain à petites foulées. A peine jette t-il un regard vers l’animal qui s’éloigne rapidement des lieux.

Mais ce geste brutal n’a pas été accepté par les adversaires de Jimenez. Plusieurs d’entre eux, scandalisés, se ruent vers lui. S’ensuit un début de bousculade dans laquelle les arbitres tentent de s’interposer sous la protection des forces de sécurité.

La sanction tombe. Ce sera un carton rouge et l’expulsion immédiate pour Enzo Jimenez, sous les huées du public.

 

http://actualite.portail.free.fr