On ne se brosse pas bien les dents, selon les scientifiques


Ce qu’il faut retenir, que la meilleure façon, semble-t-il, de se brosser les dents ainsi le fil dentaire ce fait avec grande douceur. Pour les caries, mieux vaut éviter le sucre et les hydrates de carbone simples (glucides)
Nuage

 

On ne se brosse pas bien les dents, selon les scientifiques

 

«Hygiène dentaire» | https://www.flickr.com/photos/sarahxic/ via Flickr CC License by

«Hygiène dentaire» | https://www.flickr.com/photos/sarahxic/ via Flickr CC License by

Repéré par Galaad Wilgos

Repéré sur Popular science

De toute façon, pour prévenir les caries, il faut surtout éviter le sucre.

 

Nous ne nous brosserions pas correctement les dents –d’ailleurs, les brosser comme, du reste, les nettoyer avec du fil dentaire ne seraient pas forcément très utiles pour prévenir les caries. C’est du moins ce que nous explique un article de Popular science, qui nous enjoint à «prendre du recul et à évaluer notre travail de nettoyage».

Tout d’abord, il faut rappeler une chose qui contredit certains mythes bien ancrés depuis l’enfance: se laver les dents ou se les nettoyer avec du fil dentaire n’aurait pas d’impact significatif sur la prévention des caries, affirme Philippe Hujoel, dentiste et professeur de santé orale à l’université de Washington (School of Dentistry)–bien que le fluor dans certains dentifrices renforce les dents. Le seul moyen de prévenir l’apparition de caries est simplement d’éviter le plus possible le sucre et les autres hydrates de carbone simples. Nettoyer et brosser permettent cependant de garder ses dents propres et esthétiquement plaisantes.

En outre, pour Hujoel, il est essentiel que les professionnels se basent sur des études scientifiques pour conseiller la meilleure routine d’hygiène dentaire. Et le consensus scientifique, d’après lui, explique, par exemple, que le fil dentaire n’est utile pour la plupart des gens qu’en cas de nourriture coincée entre les dents, de présence de plombages ou de travail de restauration dentaire. Le cas échéant, il est nécessaire de nettoyer délicatement, afin notamment d’éviter de frotter les gencives et de les irriter.

Avec délicatesse

L’irritation n’est d’ailleurs pas le seul problème d’un nettoyage trop agressif, continue Popular Science. Nettoyer ainsi, tous les jours et d’années en années, pourrait faire diminuer la présence de gencive au point de créer des espaces entre les dents –de véritables nids à bouffe qui sont par ailleurs irréversibles. Cela pourrait même, in fine, exposer la racine des dents, rendant le nettoyage à l’aide d’un fil dentaire une obligation pour enlever les particules de nourritures qui s’y accumuleraient alors. Il faut donc, selon Hujoel, nettoyer le plus délicatement possible uniquement au point de rencontre des dents, et arrêter une fois les particules de nourritures enlevées.

Quant à se brosser les dents, le docteur recommande un dentrifice avec du fluor, dont l’efficacité dans la prévention des caries est prouvée –même si rincer sa bouche avec de l’eau juste après risque d’enlever une grande partie de ce fluor. Là aussi, se brosser les dents doit être fait avec délicatesse: il ne faut pas appuyer trop fort, le but étant avant tout d’appliquer le fluor sur les dents tout en enlevant les plaques dentaires et la nourriture.

http://www.slate.fr

Le fluor présent dans le dentifrice, a une origine cosmique, selon une étude


Quel rapport entre l’espace et le dentifrice, ? Le fluor. Bien que le fluor soit un des éléments le plus présent sur la terre, il faut bien qu’il soit arriver de quelque part, et comme la plupart des éléments est extraterrestre.. Alors quel est ce phénomène qui est bien utile dans les soins dentaires ?
Nuage

 

Le fluor présent dans le dentifrice, a une origine cosmique, selon une étude

 

Savez-vous que votre dentifrice est cosmique? La raison est simple: le fluor. Une étude, rapportée par le site Mashable suggère en effet que le fluor, contenu généralement dans votre dentifrice, peut tenir son origine d’étoiles mortes depuis bien longtemps.

Le fluor, que l’on trouve également dans des produits pharmaceutiques ou des fluides frigorigènes est le treizième élément le plus présent sur Terre. Et si les scientifiques savent que la plupart de ces éléments ont une origine « extraterrestre », une étude s’est penchée plus particulièrement sur le cas du fluor.

Selon cette étude, le fluor présent dans les étoiles serait à l’origine du fluor, tel que nous le connaissons, et l’élément proviendrait probablement des noyaux de ces étoiles semblables au soleil.

« Donc, le fluor dans notre dentifrice provient des ancêtres morts du soleil », a résumé Nils Ryde, professeur d’astronomie à l’Université de Lund en Suède qui a dirigé l’étude, dans un communiqué.

Les « géantes rouges »

Afin de mener à bien leurs observations, Ryde et son équipe de scientifiques ont observé le spectre lumineux de certaines étoiles. Pour examiner la composition d’une étoile, les scientifiques font ce qu’ils appellent une « spectroscopie » qui examine la lumière que celle-ci émet. Chaque élément absorbe une longueur d’onde différente et s’inscrit donc sur un marqueur bien précis du spectre.

Afin de cibler les étoiles qui émettent du fluor, les scientifiques ont utilisé un télescope qui analyse la lumière infrarouge. Nils Ryde s’est intéressé ainsi aux « géantes rouges ». Il s’agit du nom donné aux étoiles qui arrivent à la fin de leur cycle de vie. Ainsi, il a découvert des longueur d’ondes, émises par les étoiles voisines, des « géantes rouges » également qui correspondaient aussi au fluor.

Dans une géante rouge, le fluor se forme du centre vers l’extérieur de l’étoile et crée ainsi, avec les autres éléments présents dans l’étoile, un nuage de gaz que l’on appelle nébuleuse planétaire. Cette nébuleuse planétaire, elle-même se mélange avec d’autres gaz présents entre les étoiles, le milieu interstellaire, et ce mélange permet à d’autres étoiles de se former. On suppose que c’est ainsi qu’est apparue la voie lactée par exemple. De fait, chaque étoile qui meurt ajoute un peu plus de gaz dans le milieu interstellaire et contribue ainsi à la formation d’autres étoiles.

Mashable ajoute que d’autres scientifiques pensent que le fluor proviendrait de l’explosion des supernovas, ou des vents stellaires. Mais cette étude, publiée en juin suggère que les géantes rouges sont les principaux fournisseurs du fluor terrestre.

Alors, la prochaine fois que vous vous brossez les dents, n’hésitez pas à jeter un coup d’oeil par la fenêtre, pour admirer les étoiles en même temps.

http://quebec.huffingtonpost.ca

Les sachets de thé bon marché: néfastes?


Ceux qui aiment vraiment le thé, devraient peut-être penser a la qualité. A vrai dire quand on goût a un vrai bon thé on ne veut plus rien savoir des thés bons marchés
Nuage

 

Les sachets de thé bon marché: néfastes?

 

Photo Fotolia

Certains sachets de thé moins dispendieux contiendraient des taux de fluor trop élevés, concluent des chercheurs.

Le Daily Mail (UK) rapporte une étude qui s’est penchée sur le dossier des sachets de thé, plus particulièrement ceux moins dispendieux, en analysant les sachets de marques maison retrouvés dans les divers supermarchés.

Les conclusions peuvent sembler alarmantes pour les consommateurs, qui croient que chaque sachet en vaut probablement un autre.

Les chercheurs Laura Chan, Aradhana Mehra et Paul Lynch, de l’Université de Derby, ont donc procédé à plusieurs tests et en arrivent à la conclusion que plusieurs sachets de thé bon marché contiennent, notamment, trop de fluor.

Le fluor peut s’avérer essentiel pour la santé des dents et des os, mais une trop grande quantité (soit 4 milligrammes par jour) peut occasionner des douleurs, des problèmes musculaires et des maladies dentaires, ironiquement.

Plusieurs marques ont été montrées du doigt, et les chercheurs tiennent maintenant à ce que les taux de fluor soient toujours inscrits sur chaque emballage.

D’ici là, malheureusement, on suggère de se tourner vers des compagnies productrices de sachets de thé reconnues, malgré le prix parfois plus élevé.

http://sante.canoe.ca

L’ÉMAIL DENTAIRE, SOLIDE ET FRAGILE À LA FOIS


Les dents, si on peut éviter les dentiers et partiels mieux vaut faire attention a notre hygiène buccale. L’émail première barrière est utile mais pas indestructible. C’est important de la protéger
Nuage

 

L’ÉMAIL DENTAIRE, SOLIDE ET FRAGILE À LA FOIS

 

 

L’émail qui recouvre nos dents représente la substance la plus dure de tout notre organisme. Malheureusement, il tend à s’user plus ou moins rapidement… Quels sont les facteurs susceptibles de fragiliser notre émail?

L’émail, une substance protectrice

Une dent comprend deux parties: la couronne, partie visible de la dent qui dépasse de la gencive, et la racine. La couronne est recouverte par l’émail. Sous l’émail se trouve la dentine, semblable à de l’os. La dentine, elle, entoure la pulpe, zone qui contient les vaisseaux sanguins, les nerfs et du tissu conjonctif.

L’émail qui recouvre la couronne a pour fonction de protéger la dent. Constitué d’un réseau minéral très dense de cristaux d’hydroxyapatite de calcium, l’émail est la substance la plus solide de l’organisme. En revanche, l’émail ne possède qu’un pouvoir de régénération réduit en cas de lésion. Or l’émail des dents s’use avec le temps, c’est la déminéralisation, prédisposant davantage aux caries et aux autres lésions. En effet, toute altération de l’émail facilite l’attaque bactérienne de la dent et l’apparition de caries.

Attention, la déminéralisation de l’émail est accélérée par l’ingestion de sucres (bonbons, boissons sucrées, soda, jus de fruits…). Les bactéries se nourrissent du sucre et produisent de l’acide lactique lequel fragilise l’émail en le déminéralisant. La salive joue un rôle important pour contrer la déminéralisation car elle contribue à éliminer le sucre et les acides.

Qu’est-ce qui contribue à fragiliser l’émail des dents?

 

  • L’âge, le vieillissement.
  • La consommation de sucre et de tout aliment ou boisson très sucré.
  • Les anomalies de l’émail: carence en vitamine D, infection durant l’enfance lors de la formation des dents définitives (rougeole, varicelle…).
  • Les vomissements répétés (comme dans le cas de la boulimie nerveuse), qui font remonter les sécrétions gastriques acides dans la bouche. Or les acides gastriques accélèrent eux aussi la déminéralisation de l’émail.
  • Le chlore fragilise aussi les dents en favorisant la déminéralisation de l’émail. C’est parfois le cas chez les nageurs professionnels qui passent une grande partie de leur temps dans l’eau des piscines chlorée.
  • Le bruxisme (grincement compulsif des dents) augmente rapidement le taux d’usure de l’émail par un phénomène purement mécanique.
  • Et bien entendu, une mauvaise hygiène buccodentaire qui augmente le temps de contact de l’émail avec notamment les acides.
Comment renforcer l’émail?

 

Le fluor, utilisé en prévention des caries, agit en se liant aux cristaux d’hydroxyapatite de l’émail. C’est ainsi que le fluor contribue à rendre l’émail plus résistant à la déminéralisation.

Attention toutefois à éviter les excès de fluor. En pratique, en plus de l’apport naturel en fluor par l’intermédiaire des aliments et de l’eau de boisson, on recommande simplement d’employer un dentifrice fluoré.
Ensuite, au cas par cas, c’est votre
dentiste qui proposera des solutions personnalisées.

journaliste santé, Marion Garteiser

Créé initialement par Isabelle Eustache, journaliste Santé

http://www.e-sante.be