Quelles sont les principales pathologies mentales du chat ?


Il y aurait de plus en plus des chats qui souffrent de maladies mentales, des coups de folie, le syndrome maniaco-dépressif. La cause ? L’être humain se mêle de la sélection naturelle faite par la mère quand elle abandonne certains chatons. De plus des signes de démence apparaissent par la vie plus longue que ses ancêtres grâce à la médecine animale qui s’est beaucoup améliorée
Nuage

 

Quelles sont les principales pathologies mentales du chat ?

 

chat fou

Comme l’Homme, le félin domestique peut souffrir de troubles mentaux.

Marie-Hélène Bonnet, comportementaliste du chat, lève le voile sur ces maladies et leurs origines.

La fin de la sélection naturelle, responsable de la folie féline ?

Au fil des dernières années, j’ai croisé quelques pathologies comportementales liées à des problèmes mentaux du chat. Chose qui était très rare autrefois, quand les chattes géraient seules leurs portées. A présent, avec l’aide des humains, les choses ont changé : les chats font en effet partie intégrante de notre quotidien, de nos foyers et nous les considérons avec respect et amour. Nous veillons donc à leur bien-être, nous anticipons leurs maladies, nous choisissons une alimentation adaptée et si Minette a des chatons, nous prenons soin d’eux.

D’ailleurs, si cette dernière en refuse un, nous le nourrissons, nous le soignons et nous ne tenons pas compte de son rejet : visiblement ce n’est pas une bonne maman d’écarter ainsi l’un de ses petits. C’est ainsi que l’instinct de la chatte n’est plus entendu… et que nous croisons parfois des chats atteints de folie avérée. Une maladie mentale irréversible, incontrôlable, dont l’issue est malheureusement souvent fatale.

La « maniaco-dépression » du chat, un mal ancré dans ses gènes

Nous rencontrons aussi de plus en plus souvent des chats qui passent d’un état euphorique, joueur, câlin… à un état de léthargie voire de semi-dépression sans raison apparente. Ces derniers reviennent d’ailleurs à un état euphorique en quelques jours, par cycles successifs, plus ou moins réguliers. La comparaison avec le syndrome maniaco-dépressif est alors inévitable. 

Les chats peuvent devenir très agressifs et, en quelques minutes, redevenir de doux chatons. C’est très perturbant pour les maîtres qui se remettent en question : qu’ont-ils mal fait ? Rien ! Ce n’est pas une réaction à leur mode de vie qui entraîne ces symptômes chez le chat, pas plus qu’une réaction à une éducation ou quoi que ce soit que nous aurions pu faire. C’est juste une question de génétique.

L’âge du chat, un facteur de sénilité 

Nos chats vivent également près de trois fois plus longtemps qu’il y a 40 ans. C’est formidable de pouvoir les avoir à nos côtés plus de 15 ans. Ceci est le résultat d’une alimentation adaptée à leurs besoins, de la vaccination, de la vermifugation et des visites chez le vétérinaire au moindre doute qui ont permis que nos compagnons restent avec nous aussi durablement. Un bonheur pour eux comme pour nous.

Toutefois la nature n’a pas eu le temps de s’adapter, et la sénilité du chat démarre toujours vers 7 ans. C’est, hélas, le prix à payer. Aussi il n’est pas rare de rencontrer des cas de chats souffrant de démence sénile : ils sont perdus et se mettent à miauler désespérément sans raisons apparentes. Ils demandent à manger devant une gamelle pleine. Ils demandent à sortir devant une porte déjà ouverte. Parfois Félix s’oublie hors litière. Ses nuits sont agitées et il miaule réveillant tout le monde. C’est angoissant on ne comprend pas ce qui se passe.

Les fleurs de Bach pour apaiser les troubles mentaux du chat

Toutes ces pathologies et d’autres encore surgissent subitement depuis quelques décennies. Mais quel est le rapport avec notre compassion et notre amour pour nos chats ? Bien souvent, en protégeant le chaton écarté par sa mère, nous supprimons la sélection naturelle que les animaux effectuent à la naissance des petits atteints de ces pathologies, et d’autres toutes aussi invisibles qui peuvent toucher les organes. Nous voulions bien faire et cela implique des conséquences parfois lourdes.

Nous n’imaginions pas que cela arriverait et que des pathologies d’humains auraient un équivalent chez nos compagnons. Les laisser mourir aurait été inhumain. C’est pourquoi la médecine vétérinaire fera certainement des progrès rapidement pour faciliter la vie de ces petits malades. Donc ne culpabilisez pas de faire preuve d’humanité. Sachez qu’en attendant ces progrès, on utilise les fleurs de Bach ou l’homéopathie pour les aider au mieux dans leur quotidien. Aussi, si votre compagnon relève de ces pathologies, n’hésitez pas à contacter votre comportementaliste rapidement !

Marie-Hélène Bonnet
Comportementaliste du chat

https://wamiz.com

Comment lutter contre la déprime saisonnière du chat ?


Les animaux aussi peuvent faire des dépressions saisonnières. Les chats entre autres peuvent passer l’hiver a dormir, aller à la litière et manger sans plus
Nuage

 

Comment lutter contre la déprime saisonnière du chat ?

 

Par Sophie Le Roux

Crédits photo : Mad Wraith – Flickr

Comme les humains, les chats ont parfois de vrais coups de blues lorsque l’hiver arrive. Très sensibles à la lumière qu’ils reçoivent, ils ont tendance à manquer d’énergie, devenir agressifs, changer d’humeur et de comportement.

Mais rassurez-vous, combattre la déprime saisonnière du chat est tout à fait possible. Quelques conseils pour aider votre matou  ::

Des médicaments ?

Certains vétérinaires prescrivent des antidépresseurs, tels que le Prozac (réconcile en version animale), aux animaux ayant le moral en berne.

« Attention toutefois les antidépresseurs peuvent entraîner des lésions hépatiques, il faut faire un bilan sanguin tous les mois pour vérifier que le chat tolère le traitement. » nous rappelle Marie-Hélène Bonnet, comportementaliste du chat.

Ces médicaments sont réellement efficaces. Mais cela ne signifie pas que vous pouvez administrer à votre compagnon vos propres médicaments.

Certains traitements pour humains sont très dangereux pour les animaux. Si votre chat vous semble déprimé, ou malade, direction le cabinet de votre vétérinaire !

La luminothérapie

Si vous préférez les méthodes douces, il en existe aussi pour aider les chats à traverser cette période difficile que peut être l’hiver.

En  manque de soleil, un matou peut perdre entrain et énergie. Alors pourquoi ne pas lui offrir des séances de luminothérapie. Non-invasif et économique, ce traitement est lui aussi vraiment efficace.

chat lumière
Les chats sont très sensibles à la quantité de lumière qu’ils reçoivent. (© Flickr – Nicholas Erwin)

Les lampes permettent en effet de réguler l’horloge biologique, qu’il s’agisse de celle des animaux ou des hommes. Installez votre chat une demi-heure par jour sous une lampe spéciale, et il se sentira bien mieux.

Les fleurs de Bach

« Les fleurs de Bach ou l’homéopathie peuvent aussi aider de façon douce et naturelle les chats à passer l’hiver. Il suffira de donner quelques gouttes tous les jours, de la fleur adaptée en fonction du caractère du chat » souligne Marie-Hélène Bonnet.

Elle conseille notamment le châtaignier (2 gouttes par jour déposées sur sa nourriture ou dans un bol d’eau s’il est donnée de façon ponctuelle). N’hésitez pas à faire appel à un spécialiste du comportement félin, qui saura vous aider àchoisir les fleurs de Bach adaptées à votre compagnon.

Des jeux et du sport

Ce n’est un secret pour personne, faire de l’exercice, c’est bon pour le moral ! Là encore, cela est aussi vrai pour les animaux que pour leurs maîtres.

Si votre matou passe ses journées à faire la sieste, s’il délaisse ses jouets et ne se lève que pour manger et faire ses besoins : il est temps de réagir ! Ne laissez pas votre compagnon devenir apathique. Ce ne serait pas lui rendre service, bien au contraire.

Quand un chat cesse de se dépenser, il ne produit plus d’endorphines, une hormone du plaisir. Il perd alors tout enthousiasme, et s’installe un cercle vicieux.

chat jouet
Ne laissez pas votre chat devenir apathique, stimulez-le ! (© Flickr – Tambako)

En stimulant votre félin, avec de nouveaux joujoux, des séances de jeu, mais aussi la mise en place d’une routine rassurante, vous lui permettrez de se sentir bien mieux dans ses pattounes.

« Des jouets olfactifs, en utilisant  les produits que les chats aiment, comme la menthe, vont les inciter à jouer plus qu’une simple balle ou une souris. Faites vos jeux vous-mêmes avec un tube de comprimés vide, nettoyé, percé et dans lequel on peut placer une feuille de menthe, un morceau de poisson séché, des croquettes… » nous conseille Marie-Hélène Bonnet.

http://wamiz.com/

Le chat âgé : comment s’occuper de son animal vieillissant ?


Un chat vieillissant sa santé et son comportement peuvent changer comme chez l’être humain, en plus des recommandations du vétérinaire, certaines essences florales peuvent aider a soigner un chat
Nuage

Le chat âgé : comment s’occuper de son animal vieillissant ?

 

10 ans, (soit 60 ans environ en âge humain) c’est l’âge à partir duquel un chat est considéré comme âgé. Mais le chat domestique, lorsque l’on prend bien soin de lui,peut vivre jusqu’à 18 ans. Autant dire qu’il vous reste encore de longues et belles années à vivre auprès de votre matou !

En vieillissant, le chat change. Son comportement évolue, ses besoins aussi. Il est donc important de s’adapter à ces changements, pour assure son bien-être, comme le votre.

Une santé plus fragile

Comme nous autres humains, les chats voient leur santé se fragiliser au fil des années. Les risques de maladies respiratoires, rénales ou encore digestives augmentent. Il est donc vivement recommandé d’emmener plus souvent son petit compagnon chez le vétérinaire.

Des bilans de santé réguliers permettront de détecter rapidement d’éventuels problèmes, et donc de les traiter à temps.

il est conseillé de consulter au moins 2 fois par an un vétérinaire. Ce dernier réalisera des tests sanguins visant à vérifier les fonctions rénales, hépatiques et pancréatiques du chat.

Une alimentation adaptée

Le diabète, de même que les risques d’insuffisances rénales, sont à prendre très au sérieux lorsque le chat vieillit.  Les chats âgés, puisque moins actifs, ont également tendance à prendre du poids.

Et c’est pourquoi il est important d’adapter son alimentation, de veiller à ce qu’elle soit bien équilibrée, et surtout, d’éviter les excès.

Il existe des aliments préparés tout spécialement pour répondre à ces besoins. Adaptés aux chats seniors, ils ont une teneur protéique plus faible, et sont enrichis en fibre afin de favoriser le transit intestinal.

Un chat âgé doit continuer à bouger !

On peut facilement être tenté de laisser son chat tranquille, de le laisser somnoler toute la longue journée, parce qu’il est âgé. Mais ce n’est pas lui rendre service.

Il est normal qu’un chat vieillissant soit moins actif. Ses articulations sont plus fragiles, et ses sens diminués. Mais il faut tout de même qu’il continue à faire de l’exercice.

Stimulez-le en jouant avec lui. En plus de l’aider à se dépenser, vous passerez de bons moments avec votre petit compagnon à 4 pattes !

Un changement de comportement

De même que certains humains, les chats voient souvent leur caractère s’affirmer lorsqu’ils vieillissent.

« Un chat râleur le sera de plus en plus, un chat craintif ne voudra plus être approché, un chat câlin le sera un peu moins, etc. » explique Marie-Hélène Bonnet, comportementaliste du chat, dans un article sur les modifications du comportement chez le chat âgé.

Il est important de se montrer tolérant, même si bien sûr, il ne faut pas tout accepter !

Comme le souligne Marie-Hélène Bonnet, « il y a toute une gamme de fleurs de Bach qui peuvent s’adapter aux traits de caractère devenus trop envahissants chez Minou, et là encore on devra agir au cas par cas pour une action plus ciblée. Certaines peuvent redonner envie de jouer, ou atténuer la mauvaise humeur« .

Les fleurs de Bach pour soigner le chat

 

Les fleurs de Bach peuvent représenter un support permettant d’aider le chat dans certains cas. Voici quelques essences florales, utiles si elles sont administrées avec régularité :

Chicory : pour un animal trop attaché à son maître et présentant des formes d’angoisse de séparation. Holly : pour un chat jaloux.

Impatiens : pour un chat tendu et irascible.

Mimulus : en cas de phobies et de peurs.

Rock Rose : si le chat a des attaques de panique subites. Ne pas mélanger plus de 4 essences ; verser 2 gouttes de chaque essence dans un flacon contenant 30 ml d’eau pure et, quel que soit le poids du chat, administrer par voie orale 2 gouttes de la solution obtenue à raison de quatre fois par jour, jusqu’à ce que le résultat voulu soit atteint.

En cas d’urgence (une séparation imprévue, un voyage, une visite chez le vétérinaire), on peut trouver une solution rapide avec Rescue Remedy, un des remèdes du Dr Edward Bach, qui constitue un bon anxiolytique. Quatre gouttes versées directement sur la langue peuvent permettre au chat de retrouver un peu de sérénité.

http://wamiz.com